Vente Rétromobile 2020 - 07 février 2020 /Lot 30 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen

  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
  • ¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
Certificat suisse 13.20A
Châssis n° 813910
Moteur n°823553

- Exposée au Salon de Genève 1938
- Très bien documentée
- Superbe restauration ancienne
- Salon de Genève 1938

Le 3 décembre 1937, Alfa Romeo Lugano a vendu une Alfa 6C 2300 B Pescara, châssis n°813910 et moteur n°823904, au carrossier suisse Worblaufen, pour la somme de 9 700 francs suisses. Le document de vente précise qu'elle était équipée d'une calandre Mille Miglia, identique à celle du catalogue.
Une carrosserie cabriolet spéciale a été ensuite commandée pour ce même châssis par la société Höke & Steiger, de Berne, pour 19 000 francs suisses. De teinte noire et équipée d'une sellerie en "vraie peau de porc anglaise", elle a été ensuite exposée au Salon de Genève 1938. D'ailleurs, les photos de la voiture au Salon de Genève 1938 sont un hommage à l'élégance de la réalisation de Worblaufen. Par la suite, le propriétaire a présenté la voiture lors d'un concours d'élégance en Tchécoslovaquie et a remporté le premier prix, comme le montre une carte postale d'époque.
Le 26 juin 1958, M. F. Stauffer a acheté cette Alfa Romeo et l'a conservée jusqu'à la fin des années 1960, avant de la vendre à M. Marx, de Breitenbach Solothurn, près de Bâle. La voiture était alors blanc cassé avec capote noire. Vers 1977/1978, elle était entre les mains du collectionneur suisse K.Blöchle et, en 1983, elle a été achetée par H. Wild, un autre collectionneur suisse, qui l'a faite complètement restaurer. De teinte bleu foncé avec sellerie en cuir rouge et capote blanc cassé, elle est sortie pour la première fois au printemps 1986 quand son propriétaire a emmené sa tante au restaurant. Certains documents originaux ayant été perdus lors du changement de propriété entre lui et le précédent propriétaire, M. Wild a demandé aux autorités des copies des papiers d'identité de la voiture et de reçus concernant les taxes routières, comme on peut l'observer dans le dossier de la voiture. Et en avril 1988, le "Bundesamt für Transporttruppen - Fahrzeugkontrolle" lui a délivré l'autorisation de circuler sur les routes de Suisse.
La voiture a été ensuite achetée par son actuel propriétaire, M. Koni Lutziger, et une série de photos de 1991 le montrent à côté de la voiture en bel état. M. Lutziger souhaitait réunir à nouveau les deux Alfa Romeo Worblaufen exposées au Salon de Genève 1938 ! Mais ayant eu par la suite d'autres projets, il a vendu la voiture à un collectionneur italien, M. G. Boccia, de Rome. Dans le dossier se trouvent des documents de l'ambassade d'Italie à Zurich, datant de janvier 1993 et concernant l'exportation de la voiture en Italie, ainsi que l'évidence de l'annulation de son identité suisse.
Pour acquérir l'Alfa Romeo, M. Boccia a déboursé la somme de 70 000 francs suisses. Le ministère des Transports, à Rome, a délivré le 14 mai 1993 le document d'immatriculation de la voiture, en la décrivant à tort comme une "Gran Turismo". Et le nouveau propriétaire a reçu le 15 juin 1993 le "certificate di omolegazione" de l'ASI.
Le dossier de la voiture comporte plusieurs documents originaux datant de différentes périodes, comme le règlement de taxes automobiles en 1996 pour 451 000 lires, et l'autocollant d'assurance. Puis en 2015, l'actuel propriétaire, qui avait essayé de racheter la voiture depuis qu'il s'en était séparé, a enfin réussi a en faire à nouveau l'acquisition. Et il a eu le plaisir de réunir pour la première fois les deux voitures sur les lieux de leur premier succès, pour célébrer le 80e anniversaire du Salon de Genève !

Précisions techniques concernant l'Alfa 6C 2300 Pescara 1937 châssis n°813910
Par rapport à la version "Lungo" qui fait aussi partie de cette vente, cette Pescara présente une histoire parallèle.
En 1934, Alfa Romeo lance une nouvelle gamme de voitures à moteur 6-cylindres, les 6C 2300. C'est une année de transition car ces modèles sont encore équipés d'essieux rigides et de ressorts à lames. Mais ils reçoivent le nouveau moteur 6-cylindres à culasse en alliage léger. Par la suite, ce moteur connaîtra diverses évolutions, mais il est resté en production jusqu'en 1952, année de la disparition des Alfa 6C.
En 1935, la 6C 2300 reçoit une suspension complètement indépendante, les ressorts à lames laissant place à l'arrière à des barres de torsion. A l'avant, un système sophistiqué de bras oscillants et ressorts hélicoïdaux remplace l'ancien essieu. Un dispositif comparable est également repris pour les 8C 2900 et les modèles de compétition.
De 1935 à 1939, la "nouvelle" 6C 2300 B est disponible en deux empattements : 300 cm pour les "Corto", "GT", "Pescara" et "Mille Miglia", et 325 cm pour les "Lungo" et "Turismo".
Entre 1935 et 1938, environ 120 châssis de 6C 2300 B "Pescara" voient le jour. Au total, quelque 247 châssis sur l'empattement court (3 m) sont sortis des ateliers. La "Pescara" étant une version spéciale des "Corto" et "GT", elle est dotée d'un collecteur d'admission à deux carburateurs et affiche un taux de compression un peu plus élevé. Les "Corto" et "GT ne comportent qu'un seul carburateur. Il est aujourd'hui difficile d'imaginer qu'une production aussi limitée ait pu être considéré comme satisfaisante...
La 6C 2300 châssis 813910 présentée ici est une "Pescara" dotée d'une carrosserie cabriolet quatre places, élégante et bien proportionnée. Le thème de couleur accompagne la forme de façon convaincante. A partir du dossier bien documenté, il apparaît que la voiture a été restaurée à un moment donné de son existence. Les travaux ont été effectués de façon très sérieuse et les principaux composants sont corrects et correspondent à ce châssis.
Nous souhaitons mentionner que nous pouvons fournir avec le dossier une liste spécifiant quels détails peuvent être améliorés, si le nouveau propriétaire le souhaite. Ces détails sont toutefois mineurs et n'enlèvent rien à la superbe qualité générale de la voiture.
Il est intéressant de noter que le groupe motopropulseur de cette voiture correspond à la première version équipant la nouvelle série de châssis, ce qui rend la voiture encore plus intéressante.
Le moteur qui l'équipe, n°823553, est du type correct, avec le bon collecteur d'admission à deux carburateurs. Les deux carburateurs Solex, avec leurs filtres à air, sont aussi les modèles qui équipaient les Pescara. Ils permettaient au moteur de développer la puissance honorable de 95 ch.
Le moteur, qui provient d'une 6C 2300 GT, n'est pas celui d'origine : ce dernier portait le numéro 823904. Sur le plan technique, les deux moteurs sont identiques, à l'exception des carburateurs et d'une légère différence de taux de compression. Cela dit, la version "GT" a été fabriquée en moindre quantité que la "Pescara", si bien que même s'il s'agit d'un moteur de rechange, il est d'un grand intérêt.
La voiture est prête à être utilisée pour le plaisir de son nouveau propriétaire. Elle est en très bon état à tous points de vue et présente une restauration qui a très bien résisté au temps. Elle affiche une belle patine homogène, ce qui rend cette voiture intéressante. Des soins complémentaires consacrés à des détails de finition permettront à la valeur de cette voiture de se maintenir et même d'augmenter. Tous les principaux composants sont corrects et correspondent à cette série et à ce châssis.
Châssis Alfa Romeo, carrosserie unique Worblaufen, facile à utiliser... en choisissant cette voiture, vous ne pouvez pas vous trompez !

Raoul San Giorgi


Lot en provenance hors UE: Aux commissions et taxes indiquées dans les conditions générales de vente, il convient d'ajouter des frais liés à l'importation (5,5 % du prix d'adjudication pour les automobiles de collection, 20 % pour les automobiles d'occasion / modernes).



Swiss form 13.20A
Châssis n° 813910
Moteur n° 823553

- Exhibited at 1938 Geneva Motorshow
- Very well documented
- Superb older restoration - 1938 Geneva Motorshow

On the 3rd of December 1937, Alfa Romeo Lugano sold an Alfa 6C 2300 B Pescara chassis (813 910) to Worblaufen for SwFr. 9.700. On the sales slip it said that it would come with a Mille Miglia style grille, as featured in the catalogue.
A cabriolet body "spezial" for the 813 910 Pescara chassis (with engine 823 904) was ordered by company Höke & Steiger in Bern for SwFr. 19.000. It was to be delivered in black and with "real English " pigskin leather upholstery, and to be featured at the 1938 International Car Salon in Geneva.
Indeed, 1938 photos at the Geneva Salon are a testimony to the grand Worblaufen design. Later, the proud owner showed the car also at a Concours d'elegance in Czechoslovakia and won the first prize as we can see on a period postcard.
On the 26th of June 1958, Mr. F. Stauffer bought the car and kept it until the end of the sixties, when he sold it to D. Marx from Breitenbach Solothurn. The car was then off-white with a black hood.
Around 1977 /1978 K. Blöchle, a well-known car collector, owned the car.
Early in 1983, the car was purchased by the Swiss H. Wild. He restored the car profoundly. As documented with the photobook in the file of the car, he drove the now dark blue car with red leather interior and off-white hood for the first time in the spring of 1986 to take his aunt to a restaurant. Other documents show he contacted the authorities asking for copies of the ID card and receipts for paid road taxes, as the original documents had been lost in the transfer between the previous owner and himself. And indeed, in April 1988, the "Bundesambt für Transporttruppen - Fahrzeugkontrolle" granted him permission to drive the car on Swiss roads.
A series of photos from the current owner, Mr Koni Lutziger, a Zurich based connoisseur of rare motorcycles and cars, show the car in great shape in 1991.This was when he bought the car for the first time. To reunite both Worblaufen Alfa Romeo which were exhibithed at the 1938 Geneva Motorshow! Having other projects he sold the car to an Italian collector. In the file, we find the January 1993 documents from the Italian embassy in Zürich for the export to Italy, as well as proof of the cancellation of the Swiss vehicle ID.
Mr. G. Boccia from Rome acquired the car for SwFr 70.000 ! The proof of registration at the Ministry of Transport in Rome is dated 14th of May 1993, and describes the car wrongly as a Gran Turismo.
The new owner received the "certificate di omolegazione" from the ASI on the 15th of June 1993.
We can find in the file, several original documents from different periods, such as the 1996 payment of car taxes of Lira 451.400 and the sticker with proof of insurance. Finally, in 2015 the current owner who had been trying to buy the car back since he had first sold it, succeeded and was proudly able to bring both cars together at the place of their first glory to celebrate the 80th birthday of the Geneva International Motorshow.

Technical details of 813910, 1937 6C 2300 Pescara.
In relation to the "Lungo", the other 1937 6C 2300 in this sale, this Pescara has of course a parallel history.
In 1934, Alfa Romeo came to the market with a new series of 6-cylinder cars, the 6C 2300. The year 1934 was a transition year because the cars were still being equipped with beam axles and leaf springs. However, they did get the newly developed 6-cylinder engine with aluminum head. Over time this engine was modified, but it stayed in production until 1952, when production of the 6C Alfa ended.
In 1935, the 6C 2300 received independent front and rear suspension, leaf springs disappeared and torsion bars were introduced for the rear. The front suspension was equipped with a very sophisticated system of coil springs and swing arms. This system was also used in a modified form on the 8C 2900 and race cars.
Between 1935 and 1939, the "new" 6C 2300 B was available with two wheel-bases: 300 cm - the "Corto", "GT", "Pescara" and "Mille Miglia" and 325 cm - the "Lungo" or "Turismo ".
From 1935 until 1938 around 120 6C 2300 B " Pescara " chassis were built. In total approximatively 247 chassis of the " short " 3-metre wheelbase were build. The "Pescara", being a special edition of the regular "Corto" and " GT ", benefitting from a twin carburettor manifold and a slightly higher compression. The "Corto" and "GT" were equipped with only 1 updraft carburettor. Today it is hard to believe that such a limited production was seen as quite satisfactory…
"813910 " offered here is a "Pescara" with a very elegant and well-proportioned open 4-seater body. The color scheme supports the design in a convincing way. From the well documented file we learn that over time, the car has been restored at some stage. This was done in a very serious way. All major mechanical components are correct and matching for this chassis.
We wish to mention that we can provide a list with the file of the car that specifies which details could be improved if the new owner wishes to do so. These details are however minor and in no circumstances distract from the overall superb quality of the car!
It is of interest to note that the drive train of this car is of the first type fitted to the new series of chassis. This makes the car even more interesting.
The engine fitted, 823553, is of the correct type, with the right 2 carburetor inlet manifold. The Solex carburetors and air filters are also of the model the Pescaras were equipped with. It made the engine relatively powerful with 95 HP.
The engine fitted, from a 6C 2300 GT, is not the original one. The original engine number was "823904".
Technically the engines are the same, with the exception of the carburettors and a slight difference in compression.
Having said that, the "GT" was built in lower numbers than the "Pescara", so even being a replacement, the engine is of high interest.
This car is ready to be enjoyed by its new owner. The car is overall in a very good condition and shows a restoration that holds up very well. There is a nice and consistent patina, which makes this car interesting. With some minor further detailing, the value of the car will be sustained or even strengthened further.
All major mechanical components are correct, matching for the series and the specific chassis.
Alfa Romeo chassis, Worblaufen one-off body, very drivable … how could you go wrong with that?

Raoul San Giorgi


Lot from outside the EU: In addition to the commissions and taxes indicated above, an additional import VAT will be charged (5,5% of the hammer price for vintage/classic cars, 20% newer/modern motorcars).



Photos © Peter Singhof

Estimation 650 000 - 750 000 €

Lot 30

1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen

Estimation 650 000 - 750 000 € [$]

¤ Importation temporaire

¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara cabriolet Worblaufen
Certificat suisse 13.20A
Châssis n° 813910
Moteur n°823553

- Exposée au Salon de Genève 1938
- Très bien documentée
- Superbe restauration ancienne
- Salon de Genève 1938

Le 3 décembre 1937, Alfa Romeo Lugano a vendu une Alfa 6C 2300 B Pescara, châssis n°813910 et moteur n°823904, au carrossier suisse Worblaufen, pour la somme de 9 700 francs suisses. Le document de vente précise qu'elle était équipée d'une calandre Mille Miglia, identique à celle du catalogue.
Une carrosserie cabriolet spéciale a été ensuite commandée pour ce même châssis par la société Höke & Steiger, de Berne, pour 19 000 francs suisses. De teinte noire et équipée d'une sellerie en "vraie peau de porc anglaise", elle a été ensuite exposée au Salon de Genève 1938. D'ailleurs, les photos de la voiture au Salon de Genève 1938 sont un hommage à l'élégance de la réalisation de Worblaufen. Par la suite, le propriétaire a présenté la voiture lors d'un concours d'élégance en Tchécoslovaquie et a remporté le premier prix, comme le montre une carte postale d'époque.
Le 26 juin 1958, M. F. Stauffer a acheté cette Alfa Romeo et l'a conservée jusqu'à la fin des années 1960, avant de la vendre à M. Marx, de Breitenbach Solothurn, près de Bâle. La voiture était alors blanc cassé avec capote noire. Vers 1977/1978, elle était entre les mains du collectionneur suisse K.Blöchle et, en 1983, elle a été achetée par H. Wild, un autre collectionneur suisse, qui l'a faite complètement restaurer. De teinte bleu foncé avec sellerie en cuir rouge et capote blanc cassé, elle est sortie pour la première fois au printemps 1986 quand son propriétaire a emmené sa tante au restaurant. Certains documents originaux ayant été perdus lors du changement de propriété entre lui et le précédent propriétaire, M. Wild a demandé aux autorités des copies des papiers d'identité de la voiture et de reçus concernant les taxes routières, comme on peut l'observer dans le dossier de la voiture. Et en avril 1988, le "Bundesamt für Transporttruppen - Fahrzeugkontrolle" lui a délivré l'autorisation de circuler sur les routes de Suisse.
La voiture a été ensuite achetée par son actuel propriétaire, M. Koni Lutziger, et une série de photos de 1991 le montrent à côté de la voiture en bel état. M. Lutziger souhaitait réunir à nouveau les deux Alfa Romeo Worblaufen exposées au Salon de Genève 1938 ! Mais ayant eu par la suite d'autres projets, il a vendu la voiture à un collectionneur italien, M. G. Boccia, de Rome. Dans le dossier se trouvent des documents de l'ambassade d'Italie à Zurich, datant de janvier 1993 et concernant l'exportation de la voiture en Italie, ainsi que l'évidence de l'annulation de son identité suisse.
Pour acquérir l'Alfa Romeo, M. Boccia a déboursé la somme de 70 000 francs suisses. Le ministère des Transports, à Rome, a délivré le 14 mai 1993 le document d'immatriculation de la voiture, en la décrivant à tort comme une "Gran Turismo". Et le nouveau propriétaire a reçu le 15 juin 1993 le "certificate di omolegazione" de l'ASI.
Le dossier de la voiture comporte plusieurs documents originaux datant de différentes périodes, comme le règlement de taxes automobiles en 1996 pour 451 000 lires, et l'autocollant d'assurance. Puis en 2015, l'actuel propriétaire, qui avait essayé de racheter la voiture depuis qu'il s'en était séparé, a enfin réussi a en faire à nouveau l'acquisition. Et il a eu le plaisir de réunir pour la première fois les deux voitures sur les lieux de leur premier succès, pour célébrer le 80e anniversaire du Salon de Genève !

Précisions techniques concernant l'Alfa 6C 2300 Pescara 1937 châssis n°813910
Par rapport à la version "Lungo" qui fait aussi partie de cette vente, cette Pescara présente une histoire parallèle.
En 1934, Alfa Romeo lance une nouvelle gamme de voitures à moteur 6-cylindres, les 6C 2300. C'est une année de transition car ces modèles sont encore équipés d'essieux rigides et de ressorts à lames. Mais ils reçoivent le nouveau moteur 6-cylindres à culasse en alliage léger. Par la suite, ce moteur connaîtra diverses évolutions, mais il est resté en production jusqu'en 1952, année de la disparition des Alfa 6C.
En 1935, la 6C 2300 reçoit une suspension complètement indépendante, les ressorts à lames laissant place à l'arrière à des barres de torsion. A l'avant, un système sophistiqué de bras oscillants et ressorts hélicoïdaux remplace l'ancien essieu. Un dispositif comparable est également repris pour les 8C 2900 et les modèles de compétition.
De 1935 à 1939, la "nouvelle" 6C 2300 B est disponible en deux empattements : 300 cm pour les "Corto", "GT", "Pescara" et "Mille Miglia", et 325 cm pour les "Lungo" et "Turismo".
Entre 1935 et 1938, environ 120 châssis de 6C 2300 B "Pescara" voient le jour. Au total, quelque 247 châssis sur l'empattement court (3 m) sont sortis des ateliers. La "Pescara" étant une version spéciale des "Corto" et "GT", elle est dotée d'un collecteur d'admission à deux carburateurs et affiche un taux de compression un peu plus élevé. Les "Corto" et "GT ne comportent qu'un seul carburateur. Il est aujourd'hui difficile d'imaginer qu'une production aussi limitée ait pu être considéré comme satisfaisante...
La 6C 2300 châssis 813910 présentée ici est une "Pescara" dotée d'une carrosserie cabriolet quatre places, élégante et bien proportionnée. Le thème de couleur accompagne la forme de façon convaincante. A partir du dossier bien documenté, il apparaît que la voiture a été restaurée à un moment donné de son existence. Les travaux ont été effectués de façon très sérieuse et les principaux composants sont corrects et correspondent à ce châssis.
Nous souhaitons mentionner que nous pouvons fournir avec le dossier une liste spécifiant quels détails peuvent être améliorés, si le nouveau propriétaire le souhaite. Ces détails sont toutefois mineurs et n'enlèvent rien à la superbe qualité générale de la voiture.
Il est intéressant de noter que le groupe motopropulseur de cette voiture correspond à la première version équipant la nouvelle série de châssis, ce qui rend la voiture encore plus intéressante.
Le moteur qui l'équipe, n°823553, est du type correct, avec le bon collecteur d'admission à deux carburateurs. Les deux carburateurs Solex, avec leurs filtres à air, sont aussi les modèles qui équipaient les Pescara. Ils permettaient au moteur de développer la puissance honorable de 95 ch.
Le moteur, qui provient d'une 6C 2300 GT, n'est pas celui d'origine : ce dernier portait le numéro 823904. Sur le plan technique, les deux moteurs sont identiques, à l'exception des carburateurs et d'une légère différence de taux de compression. Cela dit, la version "GT" a été fabriquée en moindre quantité que la "Pescara", si bien que même s'il s'agit d'un moteur de rechange, il est d'un grand intérêt.
La voiture est prête à être utilisée pour le plaisir de son nouveau propriétaire. Elle est en très bon état à tous points de vue et présente une restauration qui a très bien résisté au temps. Elle affiche une belle patine homogène, ce qui rend cette voiture intéressante. Des soins complémentaires consacrés à des détails de finition permettront à la valeur de cette voiture de se maintenir et même d'augmenter. Tous les principaux composants sont corrects et correspondent à cette série et à ce châssis.
Châssis Alfa Romeo, carrosserie unique Worblaufen, facile à utiliser... en choisissant cette voiture, vous ne pouvez pas vous trompez !

Raoul San Giorgi


Lot en provenance hors UE: Aux commissions et taxes indiquées dans les conditions générales de vente, il convient d'ajouter des frais liés à l'importation (5,5 % du prix d'adjudication pour les automobiles de collection, 20 % pour les automobiles d'occasion / modernes).



Swiss form 13.20A
Châssis n° 813910
Moteur n° 823553

- Exhibited at 1938 Geneva Motorshow
- Very well documented
- Superb older restoration - 1938 Geneva Motorshow

On the 3rd of December 1937, Alfa Romeo Lugano sold an Alfa 6C 2300 B Pescara chassis (813 910) to Worblaufen for SwFr. 9.700. On the sales slip it said that it would come with a Mille Miglia style grille, as featured in the catalogue.
A cabriolet body "spezial" for the 813 910 Pescara chassis (with engine 823 904) was ordered by company Höke & Steiger in Bern for SwFr. 19.000. It was to be delivered in black and with "real English " pigskin leather upholstery, and to be featured at the 1938 International Car Salon in Geneva.
Indeed, 1938 photos at the Geneva Salon are a testimony to the grand Worblaufen design. Later, the proud owner showed the car also at a Concours d'elegance in Czechoslovakia and won the first prize as we can see on a period postcard.
On the 26th of June 1958, Mr. F. Stauffer bought the car and kept it until the end of the sixties, when he sold it to D. Marx from Breitenbach Solothurn. The car was then off-white with a black hood.
Around 1977 /1978 K. Blöchle, a well-known car collector, owned the car.
Early in 1983, the car was purchased by the Swiss H. Wild. He restored the car profoundly. As documented with the photobook in the file of the car, he drove the now dark blue car with red leather interior and off-white hood for the first time in the spring of 1986 to take his aunt to a restaurant. Other documents show he contacted the authorities asking for copies of the ID card and receipts for paid road taxes, as the original documents had been lost in the transfer between the previous owner and himself. And indeed, in April 1988, the "Bundesambt für Transporttruppen - Fahrzeugkontrolle" granted him permission to drive the car on Swiss roads.
A series of photos from the current owner, Mr Koni Lutziger, a Zurich based connoisseur of rare motorcycles and cars, show the car in great shape in 1991.This was when he bought the car for the first time. To reunite both Worblaufen Alfa Romeo which were exhibithed at the 1938 Geneva Motorshow! Having other projects he sold the car to an Italian collector. In the file, we find the January 1993 documents from the Italian embassy in Zürich for the export to Italy, as well as proof of the cancellation of the Swiss vehicle ID.
Mr. G. Boccia from Rome acquired the car for SwFr 70.000 ! The proof of registration at the Ministry of Transport in Rome is dated 14th of May 1993, and describes the car wrongly as a Gran Turismo.
The new owner received the "certificate di omolegazione" from the ASI on the 15th of June 1993.
We can find in the file, several original documents from different periods, such as the 1996 payment of car taxes of Lira 451.400 and the sticker with proof of insurance. Finally, in 2015 the current owner who had been trying to buy the car back since he had first sold it, succeeded and was proudly able to bring both cars together at the place of their first glory to celebrate the 80th birthday of the Geneva International Motorshow.

Technical details of 813910, 1937 6C 2300 Pescara.
In relation to the "Lungo", the other 1937 6C 2300 in this sale, this Pescara has of course a parallel history.
In 1934, Alfa Romeo came to the market with a new series of 6-cylinder cars, the 6C 2300. The year 1934 was a transition year because the cars were still being equipped with beam axles and leaf springs. However, they did get the newly developed 6-cylinder engine with aluminum head. Over time this engine was modified, but it stayed in production until 1952, when production of the 6C Alfa ended.
In 1935, the 6C 2300 received independent front and rear suspension, leaf springs disappeared and torsion bars were introduced for the rear. The front suspension was equipped with a very sophisticated system of coil springs and swing arms. This system was also used in a modified form on the 8C 2900 and race cars.
Between 1935 and 1939, the "new" 6C 2300 B was available with two wheel-bases: 300 cm - the "Corto", "GT", "Pescara" and "Mille Miglia" and 325 cm - the "Lungo" or "Turismo ".
From 1935 until 1938 around 120 6C 2300 B " Pescara " chassis were built. In total approximatively 247 chassis of the " short " 3-metre wheelbase were build. The "Pescara", being a special edition of the regular "Corto" and " GT ", benefitting from a twin carburettor manifold and a slightly higher compression. The "Corto" and "GT" were equipped with only 1 updraft carburettor. Today it is hard to believe that such a limited production was seen as quite satisfactory…
"813910 " offered here is a "Pescara" with a very elegant and well-proportioned open 4-seater body. The color scheme supports the design in a convincing way. From the well documented file we learn that over time, the car has been restored at some stage. This was done in a very serious way. All major mechanical components are correct and matching for this chassis.
We wish to mention that we can provide a list with the file of the car that specifies which details could be improved if the new owner wishes to do so. These details are however minor and in no circumstances distract from the overall superb quality of the car!
It is of interest to note that the drive train of this car is of the first type fitted to the new series of chassis. This makes the car even more interesting.
The engine fitted, 823553, is of the correct type, with the right 2 carburetor inlet manifold. The Solex carburetors and air filters are also of the model the Pescaras were equipped with. It made the engine relatively powerful with 95 HP.
The engine fitted, from a 6C 2300 GT, is not the original one. The original engine number was "823904".
Technically the engines are the same, with the exception of the carburettors and a slight difference in compression.
Having said that, the "GT" was built in lower numbers than the "Pescara", so even being a replacement, the engine is of high interest.
This car is ready to be enjoyed by its new owner. The car is overall in a very good condition and shows a restoration that holds up very well. There is a nice and consistent patina, which makes this car interesting. With some minor further detailing, the value of the car will be sustained or even strengthened further.
All major mechanical components are correct, matching for the series and the specific chassis.
Alfa Romeo chassis, Worblaufen one-off body, very drivable … how could you go wrong with that?

Raoul San Giorgi


Lot from outside the EU: In addition to the commissions and taxes indicated above, an additional import VAT will be charged (5,5% of the hammer price for vintage/classic cars, 20% newer/modern motorcars).



Photos © Peter Singhof

Estimation 650 000 - 750 000 €

Détails de la vente

Vente : 3980
Lieu : Salon Rétromobile, Paris
Date : 07 févr. 2020 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2020