Vente Succession André Lurton - 27 septembre 2020 /Lot 7 1931 Talbot K74 Coach No reserve

  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
  • 1931 Talbot K74 Coach  No reserve
1931 Talbot K74 Coach
No reserve

Sans titre de circulation
Châssis n°72611
Moteur n°81C57
Sans réserve

- Provenant de la célèbre collection endormie
- Intéressante version coach
- Etat d'origine exceptionnel

Au début des années 1920, Talbot lance une gamme de voitures à quatre cylindres à soupapes en tête qui rencontre d'emblée un honorable succès. Le patron, Owen Clegg, décide d'aller plus loin et un six cylindres est mis au point par son ingénieur Vincenzo Bertarione, avec une distribution identique. Ce moteur va être décliné en plusieurs cylindrées et servir de base aux Talbot les plus diffusées jusqu'au début des années 1930. Au sein de cette gamme, la K74 apparaît en 1925, avec un moteur 2,5 litres développant 58 ch. Dans son ouvrage sur la marque, Alain Spitz rapporte que La Vie Automobile du 25 juin 1929 indique avoir atteint la vitesse maximum de 111 km/h, chiffre très honorable à l'époque où la majorité des voitures de tourisme plafonnent à 80 km/h. Les Talbot bénéficient en outre d'une finition supérieure à la moyenne.

C'est en 1963 que ce coach K74 a rejoint la fameuse collection endormie vendue par Artcurial Motorcars pendant Rétromobile 2012. C'est à cette occasion qu'André Lurton s'en est porté acquéreur, séduit par sa belle calandre à volets thermostatiques horizontaux, surmontée d'un bouchon de radiateur avec thermomètre et encadrée de phares Marchal Trilux. Avec ses roues artillerie, elle est complète et tout à fait conforme à son allure à sa sortie d'usine. Les chromes sont bien conservés, discrètement piqués par endroits et les pare-chocs sont conformes. A l'intérieur de l'habitacle, la sellerie en tissu marron est protégée par des housses, avec un ciel et un filet de toit en bon état et deux sangles de maintien à l'arrière. Le tableau de bord, de facture sportive, arbore ses instruments Jaeger sur une tôle peinte, sous une baguette de bois qui épouse la base du pare-brise. Le compteur affiche 18 193 km et le rétroviseur intérieur est doté d'une montre intégrée, à remettre en état. Le moteur six cylindres nécessite une remise en route sur cette voiture rare, dont le luxe discret se situe à mi-chemin entre les voitures de grande diffusion et les très hauts de gamme de cette époque.

Notes aux acheteurs :
Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été rarement utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et doivent bénéficier a minima d'une révision générale avant de reprendre la route.

Lieu d'exposition : Espiet

Unregistered
Chassis n°72611
Engine n°81C57
No reserve

- From the famous collection of sleeping beauties
- Interesting coach version
- Exceptional original condition

At the start of the 1920s, Talbot launched a range of cars with a four-cylinder overhead cam engine which was an immediate success. The patron, Owen Clegg, decided to take this idea further and his engineer Vincenzo Bertarione developed a six-cylinder engine with the same valve gear. This was subsequently reduced in size and became the basis for a wide range of engines used by Talbot until the beginning of the 1930s. The K74, launched in 1925, was at the heart of this range, and featured a 2.5-litre engine capable of 58 bhp. In his publication on the marque, Alain Spitz reveals that La Vie Automobile of 25 June 1929, reported achieving the top speed of 111 km/h, a very respectable figure at a time when most touring cars could only attain 80 km/h. Talbots also exhibited a superior level of finishing.

In 1963, this K74 coach joined the famous collection of sleeping beauties sold by Artcurial during Rétromobile in 2012. It was on this occasion that André Lurton acquired it, won over by its handsome radiator grille with horizontal thermostatic shutters, a radiator cap incorporating a thermometer and Marchal Trilux headlamps. Complete with artillery wheels and standard bumpers, the car retains the charm it had when new. The well maintained chrome work shows some spotting in places. The interior is upholstered in brown fabric and protected with covers, and the rooflining and rear support handles are in good condition. The sporty painted metal dashboard displays Jaeger instruments and is separated from the windscreen with wooden beading. The odometer displays 18,191 km and a clock is integrated into the interior mirror (needing repair). The six-cylinder engine requires recommissioning. This is a rare car with a discreet level of luxury that placed it above the majority of cars of its day.

Note to the buyers:
We inform buyers that all the vehicles in the collection have been rarely used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require at the minimum recommissioning before being driven on the public roads.

© Peter Singhof





Estimation 4 000 - 8 000 €

Vendu 27 280 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 7

1931 Talbot K74 Coach
No reserve

Vendu 27 280 € [$]

1931 Talbot K74 Coach
No reserve

Sans titre de circulation
Châssis n°72611
Moteur n°81C57
Sans réserve

- Provenant de la célèbre collection endormie
- Intéressante version coach
- Etat d'origine exceptionnel

Au début des années 1920, Talbot lance une gamme de voitures à quatre cylindres à soupapes en tête qui rencontre d'emblée un honorable succès. Le patron, Owen Clegg, décide d'aller plus loin et un six cylindres est mis au point par son ingénieur Vincenzo Bertarione, avec une distribution identique. Ce moteur va être décliné en plusieurs cylindrées et servir de base aux Talbot les plus diffusées jusqu'au début des années 1930. Au sein de cette gamme, la K74 apparaît en 1925, avec un moteur 2,5 litres développant 58 ch. Dans son ouvrage sur la marque, Alain Spitz rapporte que La Vie Automobile du 25 juin 1929 indique avoir atteint la vitesse maximum de 111 km/h, chiffre très honorable à l'époque où la majorité des voitures de tourisme plafonnent à 80 km/h. Les Talbot bénéficient en outre d'une finition supérieure à la moyenne.

C'est en 1963 que ce coach K74 a rejoint la fameuse collection endormie vendue par Artcurial Motorcars pendant Rétromobile 2012. C'est à cette occasion qu'André Lurton s'en est porté acquéreur, séduit par sa belle calandre à volets thermostatiques horizontaux, surmontée d'un bouchon de radiateur avec thermomètre et encadrée de phares Marchal Trilux. Avec ses roues artillerie, elle est complète et tout à fait conforme à son allure à sa sortie d'usine. Les chromes sont bien conservés, discrètement piqués par endroits et les pare-chocs sont conformes. A l'intérieur de l'habitacle, la sellerie en tissu marron est protégée par des housses, avec un ciel et un filet de toit en bon état et deux sangles de maintien à l'arrière. Le tableau de bord, de facture sportive, arbore ses instruments Jaeger sur une tôle peinte, sous une baguette de bois qui épouse la base du pare-brise. Le compteur affiche 18 193 km et le rétroviseur intérieur est doté d'une montre intégrée, à remettre en état. Le moteur six cylindres nécessite une remise en route sur cette voiture rare, dont le luxe discret se situe à mi-chemin entre les voitures de grande diffusion et les très hauts de gamme de cette époque.

Notes aux acheteurs :
Nous informons les acheteurs que l'ensemble des véhicules de la collection ont été rarement utilisés ces dernières années s'agissant d'une collection muséale. Ils sont donc vendus en l'état, sans contrôle technique et doivent bénéficier a minima d'une révision générale avant de reprendre la route.

Lieu d'exposition : Espiet

Unregistered
Chassis n°72611
Engine n°81C57
No reserve

- From the famous collection of sleeping beauties
- Interesting coach version
- Exceptional original condition

At the start of the 1920s, Talbot launched a range of cars with a four-cylinder overhead cam engine which was an immediate success. The patron, Owen Clegg, decided to take this idea further and his engineer Vincenzo Bertarione developed a six-cylinder engine with the same valve gear. This was subsequently reduced in size and became the basis for a wide range of engines used by Talbot until the beginning of the 1930s. The K74, launched in 1925, was at the heart of this range, and featured a 2.5-litre engine capable of 58 bhp. In his publication on the marque, Alain Spitz reveals that La Vie Automobile of 25 June 1929, reported achieving the top speed of 111 km/h, a very respectable figure at a time when most touring cars could only attain 80 km/h. Talbots also exhibited a superior level of finishing.

In 1963, this K74 coach joined the famous collection of sleeping beauties sold by Artcurial during Rétromobile in 2012. It was on this occasion that André Lurton acquired it, won over by its handsome radiator grille with horizontal thermostatic shutters, a radiator cap incorporating a thermometer and Marchal Trilux headlamps. Complete with artillery wheels and standard bumpers, the car retains the charm it had when new. The well maintained chrome work shows some spotting in places. The interior is upholstered in brown fabric and protected with covers, and the rooflining and rear support handles are in good condition. The sporty painted metal dashboard displays Jaeger instruments and is separated from the windscreen with wooden beading. The odometer displays 18,191 km and a clock is integrated into the interior mirror (needing repair). The six-cylinder engine requires recommissioning. This is a rare car with a discreet level of luxury that placed it above the majority of cars of its day.

Note to the buyers:
We inform buyers that all the vehicles in the collection have been rarely used during the last years as they are part of a museum collection. They are sold as presented and therefore require at the minimum recommissioning before being driven on the public roads.

© Peter Singhof





Estimation 4 000 - 8 000 €

Vendu 27 280 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 4076
Lieu : Château Bonnet, 33420 Grezillac
Date : 27 sept. 2020 15:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Sophie Peyrache
Tél. +33 1 42 99 20 41
speyrache@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Succession André Lurton