Vente Rétromobile 2018 - 09 février 2018 /Lot 312 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert No reserve

  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
  • 1929 BNC 527 Monza Saint Hubert  No reserve
1929 BNC 527 Monza Saint Hubert
No reserve

Carte grise française
Châssis n° 27118
Moteur n° 2768 DS

- Modèle emblématique
- Rarissime exemplaire d'origine
- " matching numbers "
- Sans réserve

A Levallois, Lucien Bollac, René Netter et quelques autres s'associent en 1923 pour donner naissance à la marque BNC (Bollac, Netter & Compagnie) spécialisée dans les cyclecars et voiturettes de sport et de course. En mars 1926, BNC présente le type 52, un châssis contre-coudé et surbaissé de course, dont le radiateur anguleux s'inclinera au salon d'octobre. Mais si la marque est si fameuse c'est surtout grâce au type 527 qui, légèrement modifié, prend la suite de l'éphémère type 52 et de ses 17 exemplaires dès janvier 1927. C'est au Salon de l'Auto suivant que le BNC 527 prendra sa forme définitive, notamment celle du radiateur incliné avec bord arrondi. La production se poursuivra jusqu'en 1931. Le châssis 527 fait seulement 2,35 m d'empattement ce qui est très court. Il a été livré essentiellement en version Monza avec un monteur Ruby DS et en version Montlhéry avec moteur Scap T11 ou X11 avec ou sans compresseur. L'essieu avant est un excellent Perrot Piganeau. C'est une voiture deux places de sport ou de course au choix du client selon la carrosserie.
Saint Hubert est un nom de carrosserie et correspond à une voiture sport en roadster avec une porte et un coffre permettant le tourisme confortable et rapide à deux. Une vingtaine d'exemplaires de l'élégant Saint Hubert auraient été fabriqués sur les près de 140 châssis 527.
Entrée dans la collection Broual dans les années 60, cette BNC était quasi-complète avec l'arrière coupé après la porte. Il fut refait pour être exposé dans le musée de Briare. Il se présente aujourd'hui tel quel, affichant simplement la marque des années. La plaque du constructeur d'origine est présente et indique 6 HP, type 527 n° 27118, moteur n° 2768. Ce dernier correspond bien au numéro qui est frappé sur le moteur Ruby de 1097cc.
Le livre de référence sur la marque de Gilles Fournier nous apprend que ce BNC type 527 Monza Saint Hubert fut mis en montage le 24 décembre 1928 et que les essais ont commencé le 4 février suivant pour une livraison le 18 juillet 1929. Si les couleurs originales sont connues, bleu azur ailes bleues, le nom du premier propriétaire n'est pas renseigné mais l'information existe chez Paul-André Berson détenteur du registre de production.

Remarquable d'équilibre, l'allure sportive de ce châssis surbaissé avec le beau radiateur à nid d'abeille incliné est indéniable. La tenue de route est l'un des points forts du modèle. Le moteur permet de belles performances dans la classe 1100cc avec notamment une victoire au Bol d'Or 1927 et dans sa classe au 24H du Mans 1928. Il faut savoir que les vrais BNC 527 d'origine et non modifiés sont quasiment introuvables.
" On sait que ce sont les grandes marques étrangères qui se taillèrent, en grosses cylindrées, la part du lion. Heureusement pour nous, l'honneur de la France a été sauvé par B.N.C. Tous ceux qui aiment l'automobile devront se rappeler les 2270km669 couverts, en 24 heures, par Doré et Treunet sur une B.N.C. de série. " La Vie Automobile 09/1928 à propos des 24H du Mans.

Addendum: Le véhicule dispose de sa carte grise qui nous apprend que cette BNC fut immatriculée en 1950 à Paris, le numéro 8835 M 75. Une mutation est ensuite intervenue le 23/06/1956 sous le même numéro avant qu'elle ne rejoigne M.Eric Bernal à Biarritz en mars 1959. Elle est cédée le 8 octobre de la même année et entre dans la collection Broual.



French title
Chassis n° 27118
Engine n° 2768 DS

- Legendary model
- Extremely rare original model
- " matching numbers "
- No reserve

In 1923, Lucien Bollac, René Netter joined together with a few others in Levallois to create the marque BNC (Bollac, Netter & Compagnie), specialising in sports and competition cyclecars and voiturettes. In March 1926, BNC presented the Type 52, a lowered racing chassis, with an inclined angular radiator from the October's Motor Show. However, the marque became famous for the Type 527, which, slightly modified, took the place of the ephemeral Type 52 of which 17 examples were made in January 1927. The BNC took on its definitive form at the next Motor Show, with inclined, round-edged radiator. Production continued until 1931. The 527 chassis wheelbase measured just 2.35m which was very short. This chassis was delivered either in the Monza version with a Ruby DS engine, or in the Monthléry version with a T11 or X11 Scap engine, with or without supercharger. The car had an excellent Perrot Piganeau front axle. This was a two-seater sports or racing car, depending on the client's wishes, with the appropriate body.
Saint Hubert is the name of the bodywork for a sports car in roadster form with a door and a boot, allowing fast and comfortable touring for two. Of nearly 140 examples of the 527 chassis, some twenty were given elegant Saint Hubert bodies.
This BNC joined the Broual collection during the 1960s, almost complete, with the back cut away behind the door. It was rebuilt to be exhibited in the Briare museum, and is presented today in the same form, simply bearing signs of the passing years. The original constructor's plaque is there, displaying 6HP, type 527 n° 27118, moteur n° 2768. This engine number corresponds to the number stamped on the 1097cc Ruby engine.
The reference book on the marque by Gilles Fournier tells us that assembling of this BNC Type 527 Monza Saint Hubert started on 24 December 1928, and that testing started the following year on 4 February, with delivery on 18 July 1929. We know the original colours were azure blue with blue wings, but we don't have the name of the first owner. This information can be found from Paul-André Berson who holds the production register.

Remarkably balanced, this lowered chassis with sloping honeycomb radiator has an undeniably sporty look. One of the features of this model was its excellent road-holding qualities. The engine provided a competitive performance in the 1100cc class, and notable successes included a victory in the 1927 Bol d'Or, and a class win in the 1928 Le Mans 24 Hours. It must be stressed that a genuine, original and unmodified BNC 527 is practically impossible to find.
" We know it was the big, foreign marques, with their powerful engines, that took the lion's share. Luckily for us, the honour of France was saved by BNC. All automobile lovers must remember the 22870km669 covered in 24 hours by Doré and Treunet in a production BNC " La Vie Automobile 09/1928 talking about the Le Mans 24 Hours.

Addendum: The vehicle has its french title which shows that this BNC was registered in 1950 in Paris, number 8835 M 75. A transfer took place on 23/06/1956 under the same number before it joined Eric Bernal in Biarritz in March 1959. It was sold on 8 October of the same year and entered the Broual collection.

Photos © Dirk de Jager



Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constituée de voitures qui sont restées statiques, pour la plupart, depuis des décennies. Elles sont vendues en l'état.


We would like to remind buyers that the entire collection is composed of cars that have remained static, the majority for decades. They are sold as seen.



Estimation 20 000 - 35 000 €

Vendu 71 520 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 312

1929 BNC 527 Monza Saint Hubert
No reserve

Vendu 71 520 € [$]

1929 BNC 527 Monza Saint Hubert
No reserve

Carte grise française
Châssis n° 27118
Moteur n° 2768 DS

- Modèle emblématique
- Rarissime exemplaire d'origine
- " matching numbers "
- Sans réserve

A Levallois, Lucien Bollac, René Netter et quelques autres s'associent en 1923 pour donner naissance à la marque BNC (Bollac, Netter & Compagnie) spécialisée dans les cyclecars et voiturettes de sport et de course. En mars 1926, BNC présente le type 52, un châssis contre-coudé et surbaissé de course, dont le radiateur anguleux s'inclinera au salon d'octobre. Mais si la marque est si fameuse c'est surtout grâce au type 527 qui, légèrement modifié, prend la suite de l'éphémère type 52 et de ses 17 exemplaires dès janvier 1927. C'est au Salon de l'Auto suivant que le BNC 527 prendra sa forme définitive, notamment celle du radiateur incliné avec bord arrondi. La production se poursuivra jusqu'en 1931. Le châssis 527 fait seulement 2,35 m d'empattement ce qui est très court. Il a été livré essentiellement en version Monza avec un monteur Ruby DS et en version Montlhéry avec moteur Scap T11 ou X11 avec ou sans compresseur. L'essieu avant est un excellent Perrot Piganeau. C'est une voiture deux places de sport ou de course au choix du client selon la carrosserie.
Saint Hubert est un nom de carrosserie et correspond à une voiture sport en roadster avec une porte et un coffre permettant le tourisme confortable et rapide à deux. Une vingtaine d'exemplaires de l'élégant Saint Hubert auraient été fabriqués sur les près de 140 châssis 527.
Entrée dans la collection Broual dans les années 60, cette BNC était quasi-complète avec l'arrière coupé après la porte. Il fut refait pour être exposé dans le musée de Briare. Il se présente aujourd'hui tel quel, affichant simplement la marque des années. La plaque du constructeur d'origine est présente et indique 6 HP, type 527 n° 27118, moteur n° 2768. Ce dernier correspond bien au numéro qui est frappé sur le moteur Ruby de 1097cc.
Le livre de référence sur la marque de Gilles Fournier nous apprend que ce BNC type 527 Monza Saint Hubert fut mis en montage le 24 décembre 1928 et que les essais ont commencé le 4 février suivant pour une livraison le 18 juillet 1929. Si les couleurs originales sont connues, bleu azur ailes bleues, le nom du premier propriétaire n'est pas renseigné mais l'information existe chez Paul-André Berson détenteur du registre de production.

Remarquable d'équilibre, l'allure sportive de ce châssis surbaissé avec le beau radiateur à nid d'abeille incliné est indéniable. La tenue de route est l'un des points forts du modèle. Le moteur permet de belles performances dans la classe 1100cc avec notamment une victoire au Bol d'Or 1927 et dans sa classe au 24H du Mans 1928. Il faut savoir que les vrais BNC 527 d'origine et non modifiés sont quasiment introuvables.
" On sait que ce sont les grandes marques étrangères qui se taillèrent, en grosses cylindrées, la part du lion. Heureusement pour nous, l'honneur de la France a été sauvé par B.N.C. Tous ceux qui aiment l'automobile devront se rappeler les 2270km669 couverts, en 24 heures, par Doré et Treunet sur une B.N.C. de série. " La Vie Automobile 09/1928 à propos des 24H du Mans.

Addendum: Le véhicule dispose de sa carte grise qui nous apprend que cette BNC fut immatriculée en 1950 à Paris, le numéro 8835 M 75. Une mutation est ensuite intervenue le 23/06/1956 sous le même numéro avant qu'elle ne rejoigne M.Eric Bernal à Biarritz en mars 1959. Elle est cédée le 8 octobre de la même année et entre dans la collection Broual.



French title
Chassis n° 27118
Engine n° 2768 DS

- Legendary model
- Extremely rare original model
- " matching numbers "
- No reserve

In 1923, Lucien Bollac, René Netter joined together with a few others in Levallois to create the marque BNC (Bollac, Netter & Compagnie), specialising in sports and competition cyclecars and voiturettes. In March 1926, BNC presented the Type 52, a lowered racing chassis, with an inclined angular radiator from the October's Motor Show. However, the marque became famous for the Type 527, which, slightly modified, took the place of the ephemeral Type 52 of which 17 examples were made in January 1927. The BNC took on its definitive form at the next Motor Show, with inclined, round-edged radiator. Production continued until 1931. The 527 chassis wheelbase measured just 2.35m which was very short. This chassis was delivered either in the Monza version with a Ruby DS engine, or in the Monthléry version with a T11 or X11 Scap engine, with or without supercharger. The car had an excellent Perrot Piganeau front axle. This was a two-seater sports or racing car, depending on the client's wishes, with the appropriate body.
Saint Hubert is the name of the bodywork for a sports car in roadster form with a door and a boot, allowing fast and comfortable touring for two. Of nearly 140 examples of the 527 chassis, some twenty were given elegant Saint Hubert bodies.
This BNC joined the Broual collection during the 1960s, almost complete, with the back cut away behind the door. It was rebuilt to be exhibited in the Briare museum, and is presented today in the same form, simply bearing signs of the passing years. The original constructor's plaque is there, displaying 6HP, type 527 n° 27118, moteur n° 2768. This engine number corresponds to the number stamped on the 1097cc Ruby engine.
The reference book on the marque by Gilles Fournier tells us that assembling of this BNC Type 527 Monza Saint Hubert started on 24 December 1928, and that testing started the following year on 4 February, with delivery on 18 July 1929. We know the original colours were azure blue with blue wings, but we don't have the name of the first owner. This information can be found from Paul-André Berson who holds the production register.

Remarkably balanced, this lowered chassis with sloping honeycomb radiator has an undeniably sporty look. One of the features of this model was its excellent road-holding qualities. The engine provided a competitive performance in the 1100cc class, and notable successes included a victory in the 1927 Bol d'Or, and a class win in the 1928 Le Mans 24 Hours. It must be stressed that a genuine, original and unmodified BNC 527 is practically impossible to find.
" We know it was the big, foreign marques, with their powerful engines, that took the lion's share. Luckily for us, the honour of France was saved by BNC. All automobile lovers must remember the 22870km669 covered in 24 hours by Doré and Treunet in a production BNC " La Vie Automobile 09/1928 talking about the Le Mans 24 Hours.

Addendum: The vehicle has its french title which shows that this BNC was registered in 1950 in Paris, number 8835 M 75. A transfer took place on 23/06/1956 under the same number before it joined Eric Bernal in Biarritz in March 1959. It was sold on 8 October of the same year and entered the Broual collection.

Photos © Dirk de Jager



Nous rappelons aux acheteurs que l'ensemble de la collection est constituée de voitures qui sont restées statiques, pour la plupart, depuis des décennies. Elles sont vendues en l'état.


We would like to remind buyers that the entire collection is composed of cars that have remained static, the majority for decades. They are sold as seen.



Estimation 20 000 - 35 000 €

Vendu 71 520 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 3279
Lieu : Salon Rétromobile - Hall 2.1 Parc des expositions Porte de Versailles 75015 Paris
Date : 09 févr. 2018 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Rétromobile 2018 by Artcurial Motorcars