• 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
  • 1925 Citroën 5 HP cabriolet (bleue). Châssis n°76534. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de SAS le pri
1925 Citroën 5 HP cabriolet
Documents de circulation Principauté de Monaco (véhicule de collection)
Châssis n° 76534

- Sans réserve
- Version cabriolet, plus rare
- Voiture ludique et sympathique
- Présentation attrayante

Après avoir lancé sa 10 HP, avec des méthodes commerciales particulièrement dynamiques, André Citroën constate qu'il manque un modèle plus abordable, mais qui soit également plus consistant qu'un cyclecar comme il en fleurit un peu partout, et dont l'ingéniosité compense mal la fragilité. Ce sera la 5 HP, présentée au Salon de Paris 1921. Proposée à un prix très attractif, elle offre une allure décidée et sympathique qui va lui attirer les faveurs du public. Bien campée sur ses essieux relativement larges, sa carrosserie deux places offre une séduisante pointe arrière, rapidement surnommée " cul de poule ", dans laquelle un coffre est aménagé. Le petit quatre cylindres 850 cm3 n'est pas un foudre de guerre, mais il suffit à emmener les 500 kg de cette charmante automobile. De plus, il permet une consommation très raisonnable, ce qui contribue au caractère économique de la 5 HP. Au Salon de Paris d'octobre 1922, le torpédo deux places se complète d'un cabriolet, plus confortable et surtout plus étanche, grâce à ses vitres remontantes. Il est équipé d'un pare-brise plus haut, en deux parties. Comme sur les autres modèles, l'entrée s'effectue côté passager, la roue de secours placée côté conducteur empêchant la présence d'une portière. A l'époque, c'est la version la plus chère des 5 HP.

La 5 HP que nous présentons est justement un cabriolet, avec sa finition plus soignée et son tableau de bord bois. Il est de couleur bleue, une des teintes proposées à l'époque sur ce type de carrosserie. Cette voiture a été achetée par le Prince Rainier aux établissements Mayenc et Ghaffary, un récupérateur niçois qui mettait parfois de côté des voitures anciennes, les sauvant ainsi d'une mort annoncée et leur offrant une belle restauration par les mécaniciens du Palais. Elle est en bon état de présentation et la mécanique est correcte, malgré un problème de circuit de refroidissement, au niveau de la pipe supérieure. La capote est en place, un peu raidie par les ans. Avec son "cul pointu" et après quelques travaux de remise en route, cette charmante Citroën qui n'inspire que sourires et bonne humeur fera certainement un propriétaire heureux.



Monacasque title (Collector car)
Chassis # 76534

- No reserve
- The rarer convertible version
- An amusing and lovable car
- Attractive

After launching the 10HP, what with his particularly dynamic business methods, André Citroën realized that he lacked a more affordable model, which would be more substantial than a cyclecar, which at that point of time was flourishing everywhere, but were infamous for their fragility. This Citroen developed the 5HP, launched at the 1921 edition of the Paris Salon. The car came at a most competitive price, and it offered a friendly and determined look that became very popular with the buying public. Strong, with its relatively wide axles, the two-seater body had an attractive rear, quickly dubbed the "bowl", where a boot was fitted. The small 850cc four-cylinder was no great shakes, but was enough to propel along this cute 500kg car. What's more, fuel efficiency was good and this contributed to the 5HP's reputation as an economical car to own and run. At the Paris Salon of October 1922, the two-seater roadster received a full convertible top, which made the car more comfortable but more cosy, thanks to its vertical rear windows. The two-piece windscreen became higher too. Like other models then, the entrance was from the passenger side, as the spare was mounted on the driver's side, preventing the possibility of a door. At that time, this version was the most expensive of the 5HP model range.

The 5HP we offer is a convertible, with a more upmarket finish with a wooden dashboard. It is in blue, one of the colours on offer at the time on this body type. This car was purchased by Prince Rainier from Mayenc et Ghaffary, a Nice-based restorer who rescued several classic and vintage cars, thus saving them from certain death, and offering the car to le Palais de Monaco, where the beautiful restoration was carried out by the mechanics. The car is in good condition and mechanicals are fine, despite some problems with engine cooling. The hood is in place, though a little stiff with age. With its pointed arse, and with some work at getting it restarted, this charming Citroën will surely get people to smile and bring good humor to the owner.



Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 20 644 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 37

1925 Citroën 5 HP cabriolet

Vendu 20 644 € [$]

1925 Citroën 5 HP cabriolet
Documents de circulation Principauté de Monaco (véhicule de collection)
Châssis n° 76534

- Sans réserve
- Version cabriolet, plus rare
- Voiture ludique et sympathique
- Présentation attrayante

Après avoir lancé sa 10 HP, avec des méthodes commerciales particulièrement dynamiques, André Citroën constate qu'il manque un modèle plus abordable, mais qui soit également plus consistant qu'un cyclecar comme il en fleurit un peu partout, et dont l'ingéniosité compense mal la fragilité. Ce sera la 5 HP, présentée au Salon de Paris 1921. Proposée à un prix très attractif, elle offre une allure décidée et sympathique qui va lui attirer les faveurs du public. Bien campée sur ses essieux relativement larges, sa carrosserie deux places offre une séduisante pointe arrière, rapidement surnommée " cul de poule ", dans laquelle un coffre est aménagé. Le petit quatre cylindres 850 cm3 n'est pas un foudre de guerre, mais il suffit à emmener les 500 kg de cette charmante automobile. De plus, il permet une consommation très raisonnable, ce qui contribue au caractère économique de la 5 HP. Au Salon de Paris d'octobre 1922, le torpédo deux places se complète d'un cabriolet, plus confortable et surtout plus étanche, grâce à ses vitres remontantes. Il est équipé d'un pare-brise plus haut, en deux parties. Comme sur les autres modèles, l'entrée s'effectue côté passager, la roue de secours placée côté conducteur empêchant la présence d'une portière. A l'époque, c'est la version la plus chère des 5 HP.

La 5 HP que nous présentons est justement un cabriolet, avec sa finition plus soignée et son tableau de bord bois. Il est de couleur bleue, une des teintes proposées à l'époque sur ce type de carrosserie. Cette voiture a été achetée par le Prince Rainier aux établissements Mayenc et Ghaffary, un récupérateur niçois qui mettait parfois de côté des voitures anciennes, les sauvant ainsi d'une mort annoncée et leur offrant une belle restauration par les mécaniciens du Palais. Elle est en bon état de présentation et la mécanique est correcte, malgré un problème de circuit de refroidissement, au niveau de la pipe supérieure. La capote est en place, un peu raidie par les ans. Avec son "cul pointu" et après quelques travaux de remise en route, cette charmante Citroën qui n'inspire que sourires et bonne humeur fera certainement un propriétaire heureux.



Monacasque title (Collector car)
Chassis # 76534

- No reserve
- The rarer convertible version
- An amusing and lovable car
- Attractive

After launching the 10HP, what with his particularly dynamic business methods, André Citroën realized that he lacked a more affordable model, which would be more substantial than a cyclecar, which at that point of time was flourishing everywhere, but were infamous for their fragility. This Citroen developed the 5HP, launched at the 1921 edition of the Paris Salon. The car came at a most competitive price, and it offered a friendly and determined look that became very popular with the buying public. Strong, with its relatively wide axles, the two-seater body had an attractive rear, quickly dubbed the "bowl", where a boot was fitted. The small 850cc four-cylinder was no great shakes, but was enough to propel along this cute 500kg car. What's more, fuel efficiency was good and this contributed to the 5HP's reputation as an economical car to own and run. At the Paris Salon of October 1922, the two-seater roadster received a full convertible top, which made the car more comfortable but more cosy, thanks to its vertical rear windows. The two-piece windscreen became higher too. Like other models then, the entrance was from the passenger side, as the spare was mounted on the driver's side, preventing the possibility of a door. At that time, this version was the most expensive of the 5HP model range.

The 5HP we offer is a convertible, with a more upmarket finish with a wooden dashboard. It is in blue, one of the colours on offer at the time on this body type. This car was purchased by Prince Rainier from Mayenc et Ghaffary, a Nice-based restorer who rescued several classic and vintage cars, thus saving them from certain death, and offering the car to le Palais de Monaco, where the beautiful restoration was carried out by the mechanics. The car is in good condition and mechanicals are fine, despite some problems with engine cooling. The hood is in place, though a little stiff with age. With its pointed arse, and with some work at getting it restarted, this charming Citroën will surely get people to smile and bring good humor to the owner.



Estimation 7 000 - 9 000 €

Vendu 20 644 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2231
Date : 26 juill. 2012 17:00

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les Réserves de la Collection de Voitures de SAS le Prince de Monaco