• 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
  • 1907 Berliet C2 double-phaéton. Châssis n°3661. Moteur n°2454. Nous rappelons que toutes les voitures de réserves de la collection de S
1907 Berliet C2 double-phaéton
Documents de circulation Principauté de Monaco (véhicule de collection)
Châssis n° 3661
Moteur n° 2454

- Sans réserve
- Une des grandes marques lyonnaises
- Beau moteur bi-bloc 20 CV
- Présentation de qualité

On connaît Berliet surtout pour ses camions, mais c'est bien avec une automobile que Marius Berliet se lance en 1898 dans l'aventure industrielle. Après son rustique Type B, il met au point des modèles plus étoffés, à moteur quatre cylindres et boîte quatre rapports. Basé à Lyon, ses automobiles rencontrent un réel succès, son entreprise se développe et, en 1902, il rachète le constructeur Audibert & Lavirotte. Trois ans plus tard, une entreprise industrielle américaine, l'American Locomotive Company, spécialisée dans la construction de locomotives, approche Berliet pour produire sous licence ses modèles aux Etats-Unis. Marius Berliet, flatté, ira jusqu'à reprendre sur son logo l'avant d'une locomotive à vapeur. Parallèlement, il s'essaye à la course automobile, avec succès puisqu'une Berliet termine troisième à la Targa Florio, en 1906 et que l'on trouve une autre Berliet à la troisième place de la catégorie "voitures de plus de 20 000 Fr", à la course de côte du Mont Ventoux 1906. Elle a couvert le parcours en 26'38"2, ce qui fait une moyenne de 50 km/h environ.

La Berliet que nous présentons est un rare modèle C2. Elle est dotée d'une carrosserie double-phaéton dont on ne sait si c'est celle d'origine. Une plaque fixée sur le côté indique "Etabts Lyonnais de Carrosseries Automobiles - Modèles A. Védrine & Cie". Elle est équipée d'un générateur à acétylène sur le marchepied droit, de phares et de lanternes de tablier "Félix Monin - Lyon". Des coffres sont aménagés sous les sièges, une malle est installée à l'arrière et les occupants sont protégés par un pare-brise particulièrement haut. Le capot dissimule un volumineux quatre cylindres en deux blocs, de 3,7 litres, dont le couple important permet d'emmener cette voiture à une allure tout à fait respectable pour une automobile de cet âge. Il s'agit d'une pièce intéressante, les voitures de cette période dotées d'un gros moteur étant assez rares. Celle-ci pourra en toute quiétude se lancer dans des balades dominicales ou des rallyes d'ancêtres, pour le plaisir des occupants et... du public !



Monegasque title (Collector car)
Chassis # 3661
Engine No. 2454

- No reserve
- A great Lyonnais marque
- Beautiful two-block engine of 20hp
- In good condition

Though Berliet is known mainly for its trucks, it was with a car that Marius Berliet started his industrial story in 1898. After the rustic Type B, Berliet developed more elaborate models with four-cylinders and a four-speed gearbox. Based in Lyon, the cars met with considerable success, and Berliet's business expanded and in 1902 he bought the carmaker Audibert & Lavirotte. Three years later, an American industrial company, the American Locomotive Company, specializing in the construction of locomotives, approached Berliet to produce his cars under license in the United States. Marius Berliet, flattered, took up as his logo the front of a steam locomotive. Meanwhile, he had a go at racing, which was quite successful, a Berliet finishing third in the Targa Florio of 1906. Another Berliet finished third in the category for 'cars over 20 000 Fr' at the hillclimb of Mont Ventoux in 1906. The car covered the course in 26 minutes and 38.2 seconds, averaging 50km/h.

The Berliet on offer is a rare model C2. It has a double-phaeton body and we do not know if this is the original one. A plaque on the side reads "Etabts Lyonnais de Carrosseries Automobiles - Modèles A. Védrine & Cie". It is equipped with an acetylene generator on the right footboards, lamps and lanterns are "Felix Monin - Lyon". Safes are fitted under the seats, a trunk is there at the rear and the occupants are protected by a particularly high windshield. Under the hood is a large 3.7-litre four-cylinder in two blocks, with impressive torque that allows the car to performance quite respectably for a car of this age. The car is an interesting piece, as a car equipped with such a big engine from that period is rather rare. It has the potential to be used for a Sunday drive or for rallies of veterans, or for the pleasure of the occupants and... the public!



Estimation 20 000 - 30 000 €

Vendu 70 691 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 35

1907 Berliet C2 double-phaéton

Vendu 70 691 € [$]

1907 Berliet C2 double-phaéton
Documents de circulation Principauté de Monaco (véhicule de collection)
Châssis n° 3661
Moteur n° 2454

- Sans réserve
- Une des grandes marques lyonnaises
- Beau moteur bi-bloc 20 CV
- Présentation de qualité

On connaît Berliet surtout pour ses camions, mais c'est bien avec une automobile que Marius Berliet se lance en 1898 dans l'aventure industrielle. Après son rustique Type B, il met au point des modèles plus étoffés, à moteur quatre cylindres et boîte quatre rapports. Basé à Lyon, ses automobiles rencontrent un réel succès, son entreprise se développe et, en 1902, il rachète le constructeur Audibert & Lavirotte. Trois ans plus tard, une entreprise industrielle américaine, l'American Locomotive Company, spécialisée dans la construction de locomotives, approche Berliet pour produire sous licence ses modèles aux Etats-Unis. Marius Berliet, flatté, ira jusqu'à reprendre sur son logo l'avant d'une locomotive à vapeur. Parallèlement, il s'essaye à la course automobile, avec succès puisqu'une Berliet termine troisième à la Targa Florio, en 1906 et que l'on trouve une autre Berliet à la troisième place de la catégorie "voitures de plus de 20 000 Fr", à la course de côte du Mont Ventoux 1906. Elle a couvert le parcours en 26'38"2, ce qui fait une moyenne de 50 km/h environ.

La Berliet que nous présentons est un rare modèle C2. Elle est dotée d'une carrosserie double-phaéton dont on ne sait si c'est celle d'origine. Une plaque fixée sur le côté indique "Etabts Lyonnais de Carrosseries Automobiles - Modèles A. Védrine & Cie". Elle est équipée d'un générateur à acétylène sur le marchepied droit, de phares et de lanternes de tablier "Félix Monin - Lyon". Des coffres sont aménagés sous les sièges, une malle est installée à l'arrière et les occupants sont protégés par un pare-brise particulièrement haut. Le capot dissimule un volumineux quatre cylindres en deux blocs, de 3,7 litres, dont le couple important permet d'emmener cette voiture à une allure tout à fait respectable pour une automobile de cet âge. Il s'agit d'une pièce intéressante, les voitures de cette période dotées d'un gros moteur étant assez rares. Celle-ci pourra en toute quiétude se lancer dans des balades dominicales ou des rallyes d'ancêtres, pour le plaisir des occupants et... du public !



Monegasque title (Collector car)
Chassis # 3661
Engine No. 2454

- No reserve
- A great Lyonnais marque
- Beautiful two-block engine of 20hp
- In good condition

Though Berliet is known mainly for its trucks, it was with a car that Marius Berliet started his industrial story in 1898. After the rustic Type B, Berliet developed more elaborate models with four-cylinders and a four-speed gearbox. Based in Lyon, the cars met with considerable success, and Berliet's business expanded and in 1902 he bought the carmaker Audibert & Lavirotte. Three years later, an American industrial company, the American Locomotive Company, specializing in the construction of locomotives, approached Berliet to produce his cars under license in the United States. Marius Berliet, flattered, took up as his logo the front of a steam locomotive. Meanwhile, he had a go at racing, which was quite successful, a Berliet finishing third in the Targa Florio of 1906. Another Berliet finished third in the category for 'cars over 20 000 Fr' at the hillclimb of Mont Ventoux in 1906. The car covered the course in 26 minutes and 38.2 seconds, averaging 50km/h.

The Berliet on offer is a rare model C2. It has a double-phaeton body and we do not know if this is the original one. A plaque on the side reads "Etabts Lyonnais de Carrosseries Automobiles - Modèles A. Védrine & Cie". It is equipped with an acetylene generator on the right footboards, lamps and lanterns are "Felix Monin - Lyon". Safes are fitted under the seats, a trunk is there at the rear and the occupants are protected by a particularly high windshield. Under the hood is a large 3.7-litre four-cylinder in two blocks, with impressive torque that allows the car to performance quite respectably for a car of this age. The car is an interesting piece, as a car equipped with such a big engine from that period is rather rare. It has the potential to be used for a Sunday drive or for rallies of veterans, or for the pleasure of the occupants and... the public!



Estimation 20 000 - 30 000 €

Vendu 70 691 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2231
Date : 26 juill. 2012 17:00

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Les Réserves de la Collection de Voitures de SAS le Prince de Monaco