Vente Artcurial Motorcars à Rétromobile - 03 février 2012 /Lot 321 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve

  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
  • 1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve
1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve Châssis n° 22

- Modèle rare et intéressant
- Etat fidèle à l'origine
- Éligible au Londres-Brighton

Pourquoi "Voiturelle" et non pas, plus communément, "Voiturette" ? Pour se différencier des autres productions de l'époque, et notamment des Léon Bollée qui portent ce nom. C'est la première voiture présentée en 1898 par Decauville, marque connue pour ses chemins de fer à voie étroite. Comme celle que nous présentons, la Voiturelle est équipée d'un bicylindre De Dion installé dans un châssis léger, doté d'une suspension avant indépendante mais, en contrepartie, dénué de suspension arrière ! Une sorte de volant, à droite du conducteur, fait office de manivelle et permet de démarrer le moteur sans descendre de voiture. L'allumage est déjà électrique à l'époque, mais il a été modifié sur la voiture de la vente pour en faciliter le fonctionnement. Simple et astucieuse, cette Decauville remporte un grand succès dès sa présentation, avec plus de 600 exemplaires vendus la première année.
La voiture que nous présentons est dans la même famille depuis 1966, le père de l'actuel propriétaire l'ayant achetée à un marchand de vin de Saumur, qui s'en serait servi pour livrer des barriques ! Ensuite, elle a parfois roulé en région parisienne et un carburateur plus moderne a été adapté pour rendre le fonctionnement plus agréable. Puis elle a été remisée dans une propriété de famille au Pays Basque, avant de bénéficier d'une remise en route en 2011. Les roues dont elle est équipée ne sont pas d'origine, mais celles-ci seront fournies avec la voiture. Dans son ensemble, elle présente un état fidèle à l'origine, et correspond probablement à une restauration ancienne. Les ailes arrière ont été repeintes.
Il s'agit d'une voiture rare, idéale pour se replonger dans les racines de l'automobile et, pourquoi pas, prendre part au fameux Londres-Brighton. En 1898, une Voiturelle Decauville remportait sa catégorie au Paris-Amsterdam-Paris, épreuve de près de 1 500 km : la preuve que même une voiture âgée de plus d'un siècle est capable de beaux voyages!
Carte grise française



- Rare and interesting model
- Faithful to the original
- Eligible for the London to Brighton Run

Why "Voiturelle" and not, more conventionally, "Voiturette"? To differentiate from other vehicles at that time, particularly the Léon Bollée automobiles which carried the latter name. This was the first car launched by Decauville in 1898, a marque known for narrow gauge railways. The Voiturelle - and this is the case for the car offered here - is fitted with a twin-cylinder De Dion engine on a lightweight chassis, and while it has independent front suspension, there is no suspension at all at the back ! A kind of steering wheel, to the right of the driver acts as a handle to start the engine without getting down from the car. The ignition, which was already electric by this time, has been modified on the car in the sale, to make it easier to use. Simple and sharp, this Decauville was a great success when it was launched, and more than 600 examples were sold in the first year. The car on offer has been in the same family since 1966, when the father of the current owner bought it from a wine merchant from Saumur, who had used it to deliver his barrels! Subsequently it was used occasionally in the Paris region and a more modern carburettor was adapted to improve its performance. It was later stored in a property belonging to the family in the Basque country before being recommisioned and put back on the road in 2011. Faithful to the original car, it is likely to have undergone an earlier restoration. The rear wings have been repainted. This is a rare car and ideal for plunging yourself back into the early days of the motor car and, why not, to take part in the famous London to Brighton rally. In 1898, a Voiturelle Decauville won its category in the Paris-Amsterdam-Paris, a trial of just under 1,500 km: proof that even a car more than a century old is capable of amazing journeys!
French title




Estimation 40 000 - 60 000 €

Vendu 83 395 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Lot 321

1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve

Vendu 83 395 € [$]

1898/1899 Decauville "Voiturelle" - no reserve Châssis n° 22

- Modèle rare et intéressant
- Etat fidèle à l'origine
- Éligible au Londres-Brighton

Pourquoi "Voiturelle" et non pas, plus communément, "Voiturette" ? Pour se différencier des autres productions de l'époque, et notamment des Léon Bollée qui portent ce nom. C'est la première voiture présentée en 1898 par Decauville, marque connue pour ses chemins de fer à voie étroite. Comme celle que nous présentons, la Voiturelle est équipée d'un bicylindre De Dion installé dans un châssis léger, doté d'une suspension avant indépendante mais, en contrepartie, dénué de suspension arrière ! Une sorte de volant, à droite du conducteur, fait office de manivelle et permet de démarrer le moteur sans descendre de voiture. L'allumage est déjà électrique à l'époque, mais il a été modifié sur la voiture de la vente pour en faciliter le fonctionnement. Simple et astucieuse, cette Decauville remporte un grand succès dès sa présentation, avec plus de 600 exemplaires vendus la première année.
La voiture que nous présentons est dans la même famille depuis 1966, le père de l'actuel propriétaire l'ayant achetée à un marchand de vin de Saumur, qui s'en serait servi pour livrer des barriques ! Ensuite, elle a parfois roulé en région parisienne et un carburateur plus moderne a été adapté pour rendre le fonctionnement plus agréable. Puis elle a été remisée dans une propriété de famille au Pays Basque, avant de bénéficier d'une remise en route en 2011. Les roues dont elle est équipée ne sont pas d'origine, mais celles-ci seront fournies avec la voiture. Dans son ensemble, elle présente un état fidèle à l'origine, et correspond probablement à une restauration ancienne. Les ailes arrière ont été repeintes.
Il s'agit d'une voiture rare, idéale pour se replonger dans les racines de l'automobile et, pourquoi pas, prendre part au fameux Londres-Brighton. En 1898, une Voiturelle Decauville remportait sa catégorie au Paris-Amsterdam-Paris, épreuve de près de 1 500 km : la preuve que même une voiture âgée de plus d'un siècle est capable de beaux voyages!
Carte grise française



- Rare and interesting model
- Faithful to the original
- Eligible for the London to Brighton Run

Why "Voiturelle" and not, more conventionally, "Voiturette"? To differentiate from other vehicles at that time, particularly the Léon Bollée automobiles which carried the latter name. This was the first car launched by Decauville in 1898, a marque known for narrow gauge railways. The Voiturelle - and this is the case for the car offered here - is fitted with a twin-cylinder De Dion engine on a lightweight chassis, and while it has independent front suspension, there is no suspension at all at the back ! A kind of steering wheel, to the right of the driver acts as a handle to start the engine without getting down from the car. The ignition, which was already electric by this time, has been modified on the car in the sale, to make it easier to use. Simple and sharp, this Decauville was a great success when it was launched, and more than 600 examples were sold in the first year. The car on offer has been in the same family since 1966, when the father of the current owner bought it from a wine merchant from Saumur, who had used it to deliver his barrels! Subsequently it was used occasionally in the Paris region and a more modern carburettor was adapted to improve its performance. It was later stored in a property belonging to the family in the Basque country before being recommisioned and put back on the road in 2011. Faithful to the original car, it is likely to have undergone an earlier restoration. The rear wings have been repainted. This is a rare car and ideal for plunging yourself back into the early days of the motor car and, why not, to take part in the famous London to Brighton rally. In 1898, a Voiturelle Decauville won its category in the Paris-Amsterdam-Paris, a trial of just under 1,500 km: proof that even a car more than a century old is capable of amazing journeys!
French title




Estimation 40 000 - 60 000 €

Vendu 83 395 €
* Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

Détails de la vente

Vente : 2107
Date : 03 févr. 2012 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Tél. +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Ordres d’Achat & Enchères par Téléphone

Kristina Vrzests
Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions Générales d’Achat

Artcurial Motorcars à Rétromobile