Archéologie
     & Arts 
  d’Orient

Archéologie
     & Arts   d’Orient

Le département Archéologie et Arts d’Orient organise deux à quatre ventes annuelles.

Reflétant la diversité de cette spécialité, nos vacations couvrent d’une part l’Archéologie, à travers les antiquités orientales, égyptiennes et gréco-romaines, et d’autre part les Arts d’Orient et de l’Islam, depuis le monde arabo-musulman de l’Andalousie jusqu’à l’Empire des Grands Moghols, depuis les temps des caliphes omeyyades et abbassides jusqu’aux siècles des Empires Safavide, Ottomans, Moghols et Qajar.

Nos ventes livrent un regard inédit sur l’étendue et la richesse de la spécialité, grâce à une sélection rigoureuse de bronzes et sculptures antiques, de céramiques islamiques et carreaux ottomans, ou encore de manuscrits et miniatures du monde perse, arabe et indien.

Fort de son succès, le département se développe en mettant l’accent sur la qualité esthétique et historique des œuvres, au pédigrée vérifié. Il démontre ainsi sa capacité à répondre aux exigences d’un marché en constante évolution.

Grâce aux liens privilégiés entretenus avec les institutions internationales et les collectionneurs particuliers, les ventes organisées par Mathilde Neuve-Eglise apparaissent comme des rendez-vous incontournables dont le volume annuel peut atteindre 6M€. Le département a à son actif plusieurs records tels que la miniature du Gita Govinda vendue 330 400 €, en mai 2015, ou encore la grande coupe Abbasside de la collection Wolf, adjugée avec les frais au prix record de 373 800 €, en décembre 2014.

Les œuvres présentées proviennent, pour la plupart, de collections de renom constituées avec passion et goût à l’image de celles de Liuba et Ernesto Wolf, Xavier Guerrand-Hermès, Françoise et Claude Bourelier, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent…, offrant ainsi aux amateurs la possibilité d’enrichir, ou de constituer, leur collection en toute confiance.

Les ventes s’articulent autour des pôles fondamentaux de la discipline.

- l’archéologie classique et orientale :

L’archéologie orientale est largement représentée à travers les bronzes du Luristan, les terres cuites Amlash ou encore les illustres princesses de Bactriane…

L’archéologie égyptienne et gréco-romaine est quant à elle mise à l’honneur grâce aux sculptures hellénistiques en bronze ou en marbre, aux terres cuites attiques, aux verres de la Méditerranée orientale, aux témoignages de la Basse-Epoque en passant par les vestiges de la civilisation romaine.

- le manuscrit :

L’art du manuscrit est présent sous ses formes les plus délicates avec l’écriture, d’une part, à travers la calligraphie et les textes illustrés d’enluminures : pages coufiques, Corans maghribi ou mamelouk, manuscrits timourides et firmans ottomans.

Et l’illustration du texte d’autre part, avec les miniatures persanes tirées de Shahnameh safavides ou des écoles de Shiraz, Hérat…, et les délicates pages de manuscrits moghols et indiens des écoles de Lucknow, Kangra, Guler, Mewar, Aurangabad, du Gujerat ou du Deccan…

- la céramique :

L’art du feu, dans son infinie variété de décors et de techniques, développé par les ateliers samanides, ghaznévide, seldjoukides, ilkhanides, mamelouks ou ottomans, est également à l’honneur.

De Nichapour à Kashan, de Sultanabad à Aghkand, d’Iznik à Damas, toutes les techniques et formes sont représentées.

- les bronzes et autres métaux :

Le travail du métal occupe également une place de choix dans les vente.

Parmi les plus beaux exemples, notons les encriers, lampes à huiles et aiguières en bronze incrusté de cuivre ou d’argent, virtuosité technique des artisans du Khorassan.

Les pièces en argent, témoignages de la civilisation sassanide, sont également très prisées, tout comme les cuivres tombak ottomans.

Spécialiste

Prochaine vente