Une Œuvre, une Histoire
« Judgment on a sheet » par Richard Serra
 

Richard Serra
Richard Serra (né en 1939)
Judgments on a sheet, 1973
Vendu 1 261 400 €

 

 

Hughes Sébilleau
Hughes Sébilleau

Pourquoi avoir choisi Richard Serra ?

Hugues Sébilleau, directeur du département Post-War et Contemporain : Il s’agit certainement d’un des plus important sinon le plus important sculpteur de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours ! Le fait qu’il travaille jeune dans une aciérie mais aussi la découverte du travail de Brancusi au début des années 60 seront des évènements déclencheurs dans sa construction d’artiste. 

Se confronter aux œuvres sculpturales monumentales de Serra permet de comprendre l’unicité et l’importance de cet artiste, c’est une expérience unique, sensorielle mais aussi déstabilisante. Cet artiste manie les paradoxes, la finesse, l’équilibre, la légèreté et l’acier, la masse et la puissance ! Il y a aussi cette sensation d’effondrement ou de château de cartes toujours présente alors que le simple fait de la pesanteur ancre ses oeuvres au sol. Cette confrontation magistrale du minimalisme et de la puissance que ce soit dans ses sculptures ou son travail graphique lui donne à mes yeux ce statut d’artiste majeur.

 

Pourquoi est-ce une œuvre si importante ?

HS : C’est avant tout une pièce historique, à la croisée des chemins. En 1973, après avoir utilisé dans sa recherche minimaliste divers matériaux dans les années 60, Serra se tourne alors vers l’acier à partir de 1970. Il débute aussi à cette période sa recherche sur papier en utilisant tout d’abord du fusain et du « paintstick » puis début 80 l’« Oilstick » qui lui permettra alors de saturer l’espace de ses papiers par un noir bitumé profond. Le paradoxe du Minimalise et la puissance sont omniprésents, le travail sur papier chez Serra est essentiel et préparatoire à ces œuvres monumentales, il y obtient un résultat immédiat.

« Judgment on a sheet » est donc une œuvre clé, majeure, initiatrice de son travail sur papier, de plus très rare sur le marché. L’enchère finale obtenue lors de cette vente de décembre dernier en est le parfait reflet, 1 260 000 € avec les frais, pour une estimation de 150 000 / 200 000 €.

 

Cette œuvre a atteint le prix impressionnant de 1 260 000 euros avec les frais.

HS : Les résultats des œuvres sur papier de cet artiste sont assez normés, il s’agit très souvent d’œuvres post 1980. En revanche, des pièces très tôt et importantes telles que « Judgment on a sheet » n’ont à ce jour pas été proposées sur le marché depuis bien longtemps. Il convenait alors d’estimer raisonnablement l’œuvre afin d’exploiter au mieux son potentiel très fort, sachant qu’aujourd’hui les collectionneurs ne laissent pas passer une telle pièce sans se donner une vraie chance de l’acquérir.

 

 

Informations 
Artcurial pourra vous accueillir dès que le situation le permettra. 

 

Entre temps, les spécialistes de la maison Artcurial restent à votre disposition pour toute demande d’estimation et pour tout conseil. 

Hugues Sébilleau, directeur associé et directeur du département Post-War & Contemporain est joignable par email. 

 

 

Actualité
Carine Decroi