Surprendre et accompagner

 

kleinQuelle est la relation d’Hammerson à l’art et comment se manifeste-t-elle aujourd’hui ?

 

Jean-Philippe Mouton (Directeur général d'Hammerson) : Nos centres commerciaux sont plus que de simples lieux de shopping. Ce sont aussi des lieux de vie, de rencontres et de loisirs, où la culture a toute sa place. Qu’il s’agisse d’installations éphémères ou pérennes, nous avons mis et mettons en place de nombreuses initiatives visant à promouvoir la culture et l’art au sein de nos centres.

Ainsi aux Terrasses du Port, le centre que nous avons ouvert en mai 2014 à Marseille, l’art et la culture sont partout : dans la Cantine, le food court installé au rez-de-chaussée, une immense fresque en noir et blanc de l’artiste Cyprien Chabert orne les murs pour évoquer la flore méditerranéenne ; sous la splendide verrière du centre, une installation de Loris Cecchini, « Nuages de la mer et de l’air, symphonie des flux », se déploie pour attirer la lumière du ciel ; mais aussi dans les allées, sous la forme de sculptures animalières illustrant la faune des différents continents, ou sur nos terrasses, lorsque nous accueillons le Festijazz.

Parmi les initiatives les plus récentes, l’ouverture en septembre 2017 du 13e Art – une salle de spectacles de 1000 places au total, la plus grande depuis 80 ans à Paris -, au sein de notre centre Italie Deux, dans le 13e arrondissement de Paris. Ce même mois, nous avons accueilli dans notre centre O’Parinor, à Aulnay-sous-Bois, une exposition temporaire du Musée du Louvre, destinée à faire découvrir à nos visiteurs, qui n’ont pas toujours l’occasion d’aller au musée, quelques-unes des œuvres phares du Louvre. Et bien sûr aujourd’hui, nous accueillons pour 3 mois au sein de notre centre Nicetoile, à Nice, une exposition d’un tout nouveau genre dédiée à Yves Klein, inédite et exclusive dans un centre commercial, qui permet à nos visiteurs de s’immerger dans l’œuvre de cet artiste iconique niçois.

 

 

 

effacementQuelle est votre vision du rôle culturel des centres commerciaux dans les années à venir ?

 

Jean-Philippe Mouton : Nos centres commerciaux, tous installés en centre-ville, sont pleinement intégrés au sein de leurs territoires, dont ils constituent une composante clé du dynamisme économique et social. Offrir un large choix de boutiques ne suffit plus. Nos visiteurs veulent aussi être surpris, vivre une expérience particulière, lorsqu’ils décident de pousser les portes de nos centres. Il est impératif en effet de proposer une expérience différente de celle que l’on peut avoir en faisant simplement ses achats sur le web.

C’est pourquoi selon moi, la culture et l’art vont avoir une place grandissante dans les centres commerciaux à l’avenir. Salles de spectacles, lieux d’exposition, tremplins pour de jeunes artistes en lancement… Nous accueillons chaque année 100 millions de visiteurs dans nos centres français : nous pouvons en proposer pour tous les goûts et tous les âges ! A ce sujet, nous travaillons d’ailleurs avec le réseau Mom’Artre dans plusieurs de nos centres (Terrasses du Port et prochainement Italie Deux), qui couple garderie et initiation à la pratique artistique pour les plus petits. Il n’y a pas d’âge pour apprécier l’art et au travers de la découverte que nous proposons, nous pouvons aussi jouer un rôle pédagogique.

 

 

Qu’est-ce qui vous a séduit dans le projet de LEXPO Augmentée Yves Klein ?

 

Jean-Philippe Mouton : Ouvrir pour 3 mois les portes de Nicetoile à l’artiste iconique de Nice que représente Yves Klein est un réel honneur. Mais nous sommes aussi très heureux d’être les premiers à expérimenter ce nouveau concept d’exposition « augmentée », qui allie l’art et les nouvelles technologies pour une expérience immersive et interactive unique. Une exposition de cette ampleur et qui mobilise des technologies aussi variées n’a pas de précédent dans un centre commercial. En ce sens, elle fait de nous des précurseurs, et c’est ce que nous voulons être au travers des expériences que nous proposons à nos visiteurs.

 

 

De quelle manière un acteur comme l’Agence Artcurial Culture peut-il vous accompagner dans ce rôle ? 

 

Jean-Philippe Mouton : Nous ne nous voilons pas la face, nous voulons affirmer notre rôle culturel mais la culture n’est pas notre domaine d’expertise ! Nous avons besoin d’être accompagnés d’experts et de professionnels qui peuvent nous guider, nous conseiller dans la mise en œuvre de nos actions culturelles et artistiques. Pour ce faire, l’agence Artcurial Culture est une référence et son aide nous est précieuse. Nos centres nous offrent des milliers de m2 d’expression artistique potentielle, nous avons encore de grandes possibilités de collaboration !

 

 

À titre personnel, quels sont vos artistes/ mouvements préférés ou les expositions qui ont marqué votre esprit ?

 

Jean-Philippe Mouton : Je reste marqué par un récent spectacle aux Carrières de Lumières aux Baux de Provence mettant en scène l’œuvre de Jérôme Bosch. J’ai pris toute la mesure de la puissance de ce peintre à la fois effrayant et fascinant et ai compris pourquoi 500 ans plus tard il continuait à inspirer les peintres contemporains.

 

Propos recueillis par Artcurial.

Informations

Jean-Philippe Mouton est le DG de Hammerson.

Yves Klein… La vibration de la couleur
Exposition jusqu’au 30 septembre 2018 – centre commercial Nicetoile.