Les ventes monégasques totalisent près de 12 M€

Après le succès des ventes hivernales qui se sont déroulées à Monaco, Artcurial a renouvelé ses traditionnelles ventes en Principauté. Après trois jours de vacations, la session estivale des ventes de prestige à Monte-Carlo s’est achevée vendredi 19 juillet.

 

L’édition 2019 des ventes dédiées à la joaillerie, l’horlogerie de collection et Hermès vintage, a totalisé 7,2 M€, auxquels s’ajoutent 4,2 M€ réalisés lors de la vente de Monaco Sculptures. La Maison démontre sa capacité à séduire une clientèle de plus en plus nombreuse de collectionneurs internationaux. Après quatre jours d’exposition publique au sein de l’Hôtel Hermitage réunissant les objets de collection les plus luxueux, le coup d’envoi a été lancé le 17 juillet 2019.

 

 

Piaget
Piaget, vers 1974
Ref. 924 G13, n° 238062
Vendu 61 250 €

L’Horlogerie de Collection & Le Temps est Féminin, vente dédiée aux montres féminines, totalisent 2 M€ avec quatre lors vendus au-dessus de 100 000 €. C’est une Nautilus ref. 5980/1 R001 signée Patek Philippe qui obtient de plus haut prix en doublant son estimation à 136 500 €. Dans une salle comble, amateurs et collectionneurs n’ont cessé d’enchérir dans l’espoir d’acquérir plusieurs pièces à la provenance prestigieuse, à l’instar de la montre LIP personnelle du Général de Gaulle, véritable pièce historique, qui s’est envolée à 32 500 €, près de six fois son estimation. Autre pièce à la narration captivante, la Panerai « The Rösel Raidomir » de 1942, montre personnelle du nageur de combat de l’armée allemande Helmut Rösel, atteint 110 500 €.
Concernant l’horlogerie féminine, la suprématie de Piaget domine ce marché. C’est une montre manchette en or ornée d’onyx et corail qui emporte le plus haut prix de ce chapitre consacré aux montres pour dames, vendue 61 300 €.

Les ventes aux enchères de Joaillerie sont devenues depuis presque 15 ans un rendez-vous incontournable qui attire de plus en plus de collectionneurs étrangers en Principauté. Cette édition ne fait pas exception puisque les deux vacations totalisent 4,2 M€. C’est au cours de la vente du soir que s’est déroulée la plus belle bataille. Devant une bague ornée d’une émeraude de Colombie de 8,50 carats, les enchères se sont succédées en salle et au téléphone. Après plusieurs minutes de suspens, elle a changé de main pour 109 200 €, près de dix fois son estimation.

 

Anna Hu
0 Anna Hu
Magnifique collier « Butterfly Symphony »
Vendu 180 000 €

Cet été, le département Hermès Vintage & Fashion Arts ne proposait non pas une, mais deux ventes qui totalisent près d’1 M€. Ces dernières, l’une dédiée aux créations de la maison Hermès et la seconde, consacrée à une collection privée rassemblant des pièces des plus grandes maisons de maroquinerie, ont su conquérir des amateurs en quête de différentiation. Le plus haut prix de la vente est attribué à un rare sac Kelly en osier dit picnic de la maison Hermès, attribué à 39 000 €. Ce dernier provenait de la grande collection privée d’une amatrice de mode dont Artcurial dispersait la collection. Intitulée From Brazil to Monaco, elle était composée de 120 sacs signés Chanel, Fendi, Alaïa, Chanel ou encore Hermès. Les deux bagages personnels de Serge Gainsbourg et Jane Birkin, vendus au profit de Médecins du Monde totalisent quant à eux 15 000 €.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lalanne
François-Xavier Lalanne (1927-2008)
Brebis & Agneau, 1997
Vendus 311 500 €

Enfin, la vente de Monaco Sculptures, concept inédit réunissant les artistes majeurs du XXe et XXIe siècle, connaît un grand succès avec 75% de lots vendus. Après plus de trois mois d’exposition au cœur de la Principauté, la dispersion des 60 sculptures totalise 4,2 M€. Les grands noms de la sculpture classique ont notamment ravis les enchérisseurs à l’image de l’œuvre d’Aristide Maillol, Le Printemps sans bras, vendu 480 200 €. Pour la sculpture contemporaine, il faut signer le résultat obtenu pour la Ménine en bois de Manolo Valdès à 293 900 €. De son côté, Bernar Venet, l’enfant de la Côte d’Azur, voit ses 223.5° ARCS X 5 en acier roulé dépasser leurs estimations pour atteindre 281 800 €.

En totalisant toutes les ventes organisées cette semaine à Monaco, Artcurial réalise un volume de vente de près de 12 M€, son meilleur résultat pour une semaine de ventes en Principauté.