Les pépites de la vente d’Art Impressionniste et Moderne
 

À l’occasion de cette exposition, vous avez souhaité présenter un face à face Van Gogh et Gauguin au même âge? Que peut-on dire de cette période et des artistes eux-mêmes ?

 

Bruno Jaubert : Nous avons réuni les deux artistes à l’amitié tumultueuse le temps d’une exposition et d’une vente aux enchères.

Il est intéressant de voir que deux artistes mythiques qui ont à peine 30 ans à la même période, réalisent des œuvres qui livrent deux visions de l’impressionnisme, ouvrant ainsi un dialogue artistique inédit au tournant du XXe siècle.

Ces œuvres précoces, réalisées entre 1877 et 1882, renferment déjà les innovations picturales de Gauguin et Van Gogh. On explore le processus créatif de ces deux artistes qui vont profondément marquer l’histoire de l’art, et influencer les générations futures.

 

 

Les Raccommodeuses de filets dans les dunes est un rare paysage peint par Van Gogh lors de son séjour à La Haye. Pourquoi cette œuvre est-elle exceptionnelle ?

 

BJ : A peine 2 à 3 œuvres de l’artiste sont présentées annuellement sur le marché mondial et plus de 20 ans qu’aucune n’a été vendue aux enchères à Paris. Elles se font rares. Il est donc assez remarquable que la place de Paris puisse à son tour proposer une telle peinture de l’artiste hollandais.

D’autre part, cette œuvre a passé 25 ans sur les cimaises de grands musées. Elle était jusque-là exposée au musée Van Gogh d’Amsterdam, à qui, son propriétaire, un collectionneur privé, l’avait prêtée depuis 2009. Auparavant elle se trouvait à La Haye pendant plusieurs décennies puis à Montréal.


Ce paysage c’est aussi une œuvre de la première période de Vincent Van Gogh.
Elle est à plus d’un titre exceptionnelle; elle représente un jalon essentiel dans la formation artistique de l’artiste. Elle porte en elle les prémisses de la révolution picturale de l’artiste avec la présence de motifs prémonitoires tels que les corbeaux, les champs, le ciel et son traitement dynamique.
Par ailleurs, il s’agit du seul paysage réalisé par Van Gogh à cette époque qui témoigne de son admiration pour l’Ecole de La Haye avec Anton Mauve ou encore les pré-impressionnistes dont Jean-François Millet et Charles-François Daubigny.

 

C’est en quelque sorte ici que l’on assiste à la naissance d’un grand peintre.

 

 

Paul GAUGUIN (1848- 1903), Portrait de Claude Antoine Charles Favre,1877, Huile sur toile, 45,50 x 38cm
Paul Gauguin (1848- 1903)
Portrait de Claude Antoine Charles Favre,1877
Huile sur toile
45,50 x 38cm

Cinq œuvres intimes signées du précurseur de l’art moderne, Paul Gauguin, seront aussi proposées pour la première fois aux enchères.

 

BJ : Cela constitue également un événement. C’est une occasion unique de découvrir les valeurs portant le cheminement artistique de Paul Gauguin à ses débuts, mêlant ainsi intimité, réalisme et découverte de l’impressionnisme.
 

Ces cinq œuvres, réalisées entre 1876 et 1887, ont été conservées par une seule et même famille depuis leurs créations. La famille Favre et ses descendants. En effet Claude Favre fut un camarade et compagnon de jeunesse mais avant tout le confident de Paul Gauguin. Les huiles et esquisses de cet ensemble témoignent de cette amitié intime et essentielle dans la vie de l’artiste, les membres de la famille Favre faisant autant office de modèles pour les portraits de Gauguin, que de conseillers ou de soutiens.

 

 

 

Fernand LEGER (1881-1955), Elément mécanique ,1922, Huile sur toile
Fernand Léger (1881-1955)
Élément mécanique,1922
Huile sur toile

Vous exposez également un ensemble, tout aussi remarquable, de l’artiste Fernand Léger. Quelle est la provenance de ce corpus d’œuvres?

 

BJ : Cet ensemble nous vient d’André Lejard, personnage discret mais important dans le

monde de l’édition en France, entre 1920 et 1950. Il a été un collaborateur actif de la revue Art et Métiers Graphiques dans les années 1930. Dans les années 1940, il participe à la fondation des Éditions du Chêne, au côté de Maurice Girodias. Il signera de nombreux ouvrages, notamment des publications consacrées à l’art du livre, à l’histoire de la tapisserie, aux relations entre les arts visuels et les arts poétiques. On lui doit également des monographies sur Henri Matisse et André Derain.

Son monde faisant cohabiter art et édition, il côtoie tout aussi bien Blaise Cendrars et Henry Miller, qu'Henri Matisse et Fernand Léger. Les liens qu’il tisse avec ce dernier seront constants et essentiels,

comme le prouve le noyau de sa collection qui comprend 4 tableaux et 8 dessins et aquarelles de l'artiste.

 

 

Bruno Jaubert, est le directeur du département Impressionniste et Moderne, Artcurial.

Informations

Expositions:
Du 5 au 11 mai 2018, à New York, Gallery Arader
Du 1er au 4 juin 2018, Artcurial France, Paris

Consulter le Catalogue de la vente

 

Ventes aux enchères : Les 4 et 5 juin 2018, Artcurial France, Paris
 

 

Contact Actualité
Carine Decroi