Les expositions d’Espace Musées
 

Espace musées

 

Espace Musées expose à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle des œuvres d’art provenant des plus grands musées parisiens. Ce lieu insolite offre aux voyageurs une interlude culturelle exceptionnelle et surprenante.
Deux expositions inédites y sont organisées chaque année dont la production déléguée est assurée par l’Agence Artcurial Culture.

Le lieu, un écrin architectural de 250m² pensé pour l’art par les meilleurs muséographes, est situé au cœur de la plus grande salle d’embarquement du Terminal 2E de Paris-CDG, accueillant plus de 8 millions de passagers par an.

En exposant ainsi les chefs d’œuvres des musées parisiens à l’aéroport, Espace Musées offre aux passagers un aperçu éblouissant du patrimoine artistique français. Depuis son inauguration en décembre 2012, pas moins de 12 expositions y ont été présentées avec le concours de l’Agence Artcurial Culture, que nous vous invitons à découvrir ici.

 

 

Les expositions monographiques

Le Musée Rodin, 13 décembre 2012 - 30 avril 2013

rodin
Vue de l’exposition

 

En 2012, Espace Musées ouvre ses portes aux voyageurs de l’aéroport avec une exposition majestueuse et de haut niveau présentant une cinquantaine de chefs d’œuvre du sculpteur Auguste Rodin (1840-1917). En partenariat avec le musée qui porte son nom, cette exposition intitulée Les ailesde la gloire mettait l’accent sur la passion de l’artiste pour le mouvement des formes qu’il arrache à la matière, en leur donnant un souffle de vie, un élan et parfois même un envol, capables de les élever au-delà des lois de la pesanteur. Au cœur de l’exposition, les visiteurs peuvent ainsi admirer les sculptures les plus emblématiques d’Auguste Rodin, telles que L’Âge d’airain, Le Baiser ou encore Le Penseur. Une œuvre en forme d’aile, jamais exposée auparavant, évoque la passion de l’artiste pour l’aviation.

 

 

 

Le Musée national Picasso - Paris. 21 janvier - 15 juin 2017

picasso
Nu couché et homme jouant de la guitare - 1970

 

En 2017, Espace Musées accueille le musée national Picasso-Paris en montrant une exposition intitulée Picasso Plein soleil. Le thème retenu permet de restituer le lien profond et joyeux qui unit l’artiste (1881-1973) avec le soleil du Midi, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, quand il choisit de s’installer définitivement sur la Côte d’Azur. En 1946, il fait du Musée Château d’Antibes son atelier. En 1948, les ateliers de potiers de Vallauris s’offrent à lui comme le cadre idéal pour l’exercice particulièrement fécond de cet art traditionnel. Picasso renoue en même temps avec la mythologie de l’Antiquité et les thèmes méditerranéens : l’exposition présente de nombreux motifs de bacchanales, des faunes, des danses nocturnes ainsi qu’une chèvre en ronde bosse, énigmatique et devenue aujourd’hui un symbole de son art.

 

 

La Fondation Dubuffet. 01 juin 2013 – 6 janvier 2014

dubuffet
Vue de l’exposition

 

En 2013, Espace Musées présente aux voyageurs de l’aéroport l’univers fantasque et foisonnant du peintre et sculpteur Jean Dubuffet (1901-1985), grâce à un partenariat avec la Fondation Dubuffet qui conserve près de 1 500 œuvres de l’artiste. Jean Dubuffet travaillait par périodes, très bien caractérisées par leur style. Ainsi le cycle de l’Hourloupe sur lequel se concentre l’exposition regroupe un ensemble de travaux réalisés de 1962 à 1974 : les dessins, peintures, sculptures et maquettes d’architecture sont tous marqués par la même prolifération cellulaire ininterrompue. Pour l’artiste, il existe une continuité entre les objets, les lieux et les figures, qui se retrouvent aussi bien dans ses peintures et ses sculptures que dans les maquettes de projets monumentaux présentés dans l’exposition et qui illustrent la diffusion de son œuvre dans le monde. Ce principe de continuité culmine dans Coucou Bazar, véritable « tableau animé » dans lequel des praticables et des costumes portés par des danseurs évoluent de façon quasi imperceptible sur une musique et dont Espace Musées était heureux de pouvoir présenter quelques-unes des plus étonnantes figures.

 

 

 

Les expositions dédiées à Paris

Le Petit Palais. 30 juin 2015 – 4 avril 2016

Petit Palais
Vue de l’exposition

 

En 2015, pour sa 5e exposition, Espace Musées a accueilli le Musée du Petit Palais à Paris. Le thème choisi était Paris en 1900, illustré à travers les œuvres conservées dans les très riches collections de ce musée qui abrite depuis 1902 le Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Étaient présentées notamment les maquettes et les esquisses réalisées par les peintres et les sculpteurs à l’occasion des concours organisés par la Ville pour décorer les lieux emblématiques de la capitale, à l’image de la statuaire monumentale des places de la République et de la Nation, des fresques monumentales de l’Hôtel de ville et des décors pour les églises. Une partie de l’exposition était consacrée aux portraits peints à cette époque qui permettaient de découvrir des figures célèbres représentées dans leur intérieur.

 

 

Le Musée Maillol. 01 novembre 2019 – 30 avril 2020

 

Présentée en 2019, la première exposition de photographies d’Espace Musées est consacrée à Frank Horvat et dédiée à Paris, capitale des arts et de la mode. Frank Horvat (1928-2020) est un photographe de renommée internationale, dont les clichés ont été publiés dans les plus grands journaux et magazines dans le monde. Frank Horvat est notamment connu pour ses photographies de mode parues dans Vogue, Elle, Harper’s Bazaar, Jardin des Modes. Dans les années 1960, il a révolutionné le genre en photographiant les modèles dans la rue, en mouvement, dans des décors naturels, au travers de mises en scène étudiées. Frank Horvat a fait « descendre la mode dans la rue ». L’exposition est centrée sur ses photographies qui ont pour décor Paris, ses rues, les Halles, ses cafés, ses quartiers. Dans les vitrines sont présentées en même temps les magazines où elles ont été publiées, qui ont été le support de leur diffusion.

 

 

 

Les expositions d’arts décoratifs

Le Musée des Arts Décoratifs. 01 décembre 2014 – 30 juin 2015

Musée des Arts Décoratifs
Vue de l’exposition

 

Le Musée des Arts Décoratifs qui déploie ses collections au sein du Palais du Louvre a proposé en 2014 d’illustrer le sujet Voyager est un art – Une excellence française. Le thème du voyage était ainsi évoqué dans le temps et dans l’espace, sa préparation, ses accessoires, ses effets de mode, et dans ce qu’il a de plus poétique : le voyage comme source d’inspiration. Du Moyen Age à nos jours, du Canada à l’Algérie en passant par la Suisse et une multitude de cultures venant d’autres horizons, les œuvres et les objets rassemblés autour du voyage témoignaient de la richesse et de la diversité de ses collections.

 

 

 

 Le Mobilier national. 07 mars – 30 septembre 2014

Mobilier National
Paul Follot (1877-1941), Écran de cheminée
​​​​

 

Le Mobilier national a présenté en 2014 un choix d’œuvres de ses collections dans une exposition intitulée De Louis XIV à nos jours, La création au Mobilier national. Il s’agit de l’ancien garde-meuble de la Couronne créé par Louis XIV, devenu depuis Mobilier national et qui assure encore aujourd’hui la mission de meubler les institutions de la République française, comme le Palais de l’Élysée, les ministères ou les ambassades. Installées sur le site de la Manufacture des Gobelins qui est toujours en activité, les100 000 pièces de sa collection couvrent quatre siècles d’art de vivre et de création en France. À côté de ses activités liées à la conservation et au meublement, la création y reste primordiale : pour le démontrer, une tapisserie d’Alexander Calder (1898-1976) côtoyait celle de Charles Le Brun (1619-1690) et un fauteuil de Sylvain Dubuisson (né en 1946) dialoguait avec un cartonnier d’André-Charles Boulle (1642-1732).

 

 

 

La Cité de la céramique de Sèvres. 02 mai – 31 décembre 2016

Lavier
Bertrand Lavier, La Bocca - 2006

 

En 2016, Espace Musées a présenté une exposition dédiée à la Cité de la céramique de Sèvres, une prestigieuse institution qui réunit le musée des « arts du feu » et la Manufacture, créée par Louis XV au XVIIIe siècle et toujours restée en activité. Intitulée Réinventer l’ailleurs, l’exposition met l’accent sur l’importance des échanges culturels dans l’évolution des arts céramiques. La porcelaine, une céramique blanche, translucide et brillante mise au point en Chine, fascine les Occidentaux qui cherchent à l’imiter depuis le Moyen-Âge. Au XVIIIe siècle parvenus à maîtriser ce matériau exigeant, les artisans de la Manufacture de Sèvres réinventent avec élégance des formes issues d’autres cultures et créent leur propre style qui deviendra célèbre dans le monde. L’exposition présente aussi bien l’art de vivre français, les arts de la table et les origines du Bleu de Sèvres, que la création contemporaine à travers les surprenantes et magnifiques réalisations des artistes contemporains invités à créer à la Manufacture à l’image d’Étienne Hajdu, Aurelie Nemours, Louise Bourgeois, Ettore Sottsass, Zao Wou Ki ou encore Johan Creten.

 

 

 

La création contemporaine

L’ADIAF et le Prix Marcel Duchamp. 29 juin 2017 – 16 janvier 2018

Hirschhorn
Thomas Hirschhorn (Prix Marcel Duchamp 2000)

 

Espace Musées a accueilli en 2017 un panorama de la scène artistique française contemporaine en invitant l’ADIAF (Association pour la diffusion internationale de l’art français), une association de collectionneurs et d’amateurs d’art, organisatrice du Prix Marcel Duchamp qu’elle a créée en 2000 afin de distinguer l’œuvre d’un jeune créateur. Dix parmi ses lauréats ont été ainsi sélectionnés et un thème retenu pour réunir leurs travaux, celui permettant d’illustrer les Paysages du monde. Abstraite, figurative, symbolique, allusive, les œuvres présentées de Carole Benzaken, Claude Closky, Latifa Echakhch, Laurent Grasso, Thomas Hirschhorn, Mathieu Mercier, Tatiana Trouvé, Kader Attia, Cyprien Gaillard, Melik Ohanian témoignent de la qualité, de l’originalité et de la diversité de la création artistique en France.

 

 

 

Les collections muséales parisiennes

Le Centre Pompidou. 05 février – 10 septembre 2018

arp
Jean Arp (plâtres 1949-53), et Alexandre Calder, Mobile - 1949

 

En 2018, Espace Musées montre un ensemble représentatif de l’exceptionnelle collection d’art abstrait des années1950 du Musée national d’art moderne. L’exposition met l’accent sur les deux principaux courants de l’abstraction qui se manifestent à Paris après 1945. D’une part, l’abstraction géométrique caractérisée par une composition rigoureuse et lisible, des figures simples, carrés, cercles, triangles, soigneusement délimitées et des aplats de couleurs uniformes. D’autre part, l’abstraction gestuelle ou lyrique qui fait davantage place à l’inspiration, met l’accent sur la spontanéité et laisse la facture apparente. Ces deux mouvements se complètent et s’opposent à l’époque comme on le voit au travers des œuvres d’Auguste Herbin, Nicolas de Staël, Serge Poliakoff, Jean Arp, Olle Baertling, Jean Atlan, Alexander Calder, Jean Dewasne, Simon Hantaï, Richard-Paul Lohse, JuditReigl, Aurelie Nemours et François Morellet qui étaient exposées.

 

 

 

La Fondation Dina Vierny – Musée Maillol. 08 octobre 2018 – 08 mars 2019

Musée Maillol
Raoul Dufy, Aristide Maillol, Jean Pougny, Serge Poliakoff et Robert Couturier
​​​​​

 

Pour célébrer le centenaire de la naissance de Dina Vierny, modèle célèbre de nombreux artistes, grande collectionneuse, éminente galeriste, Espace Musées présente en 2019, l’exposition Dina Vierny, Un éclectisme électrique de Maillol à Marcel Duchamp, en collaboration avec le Musée Maillol qu’elle a créé à Paris. Les œuvres exposées retracent le destin extraordinaire de Dina Vierny. Née en Russie en 1919, elle rencontre à 15 ans le sculpteur Aristide Maillol (1861-1944). Elle pose pour lui. Il devient son mentor jusqu’à sa disparition. Cette fréquentation sera décisive pour Dina Vierny. Ayant ouvert une galerie, elle défendra non seulement l’œuvre de Maillol jusqu’à la création de son musée en1995, mais aussi les artistes surréalistes, les avant-gardes russes, la peinture abstraite et les primitifs modernes, tous représentés dans cette exposition anniversaire.

 

 

 

Le Musée du quai Branly – Jacques Chirac. 30 avril – 06 octobre 2019

 

L’exposition Voyages d’explorateurs est présentée en 2019 en partenariat avec le Musée du quai Branly-Jacques Chirac, une institution dédiée aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. L’exposition permettait de découvrir l’étendue géographique et temporelle des collections du musée au travers du récit de quelques grands explorateurs dont les voyages ont directement contribué à la constitution de ces collections. Les êtres humains, à toutes les époques, ont été constamment en déplacement, parcourant des nouveaux horizons dans les Amériques, naviguant vers la multitude des îles vierges du Pacifique ou foulant les déserts de spinifex australien. Couvrant une période de plus de 6 000 ans et enrichies par plus de six siècles de collectes, des cabinets de curiosités des rois de France réunis dès le XVIe siècle jusqu’aux grands voyages commerciaux diplomatiques ou d’exploration des XIXe et XXe siècles, les collections patrimoniales françaises représentent un extraordinaire aperçu de cette grande épopée.

 

 

Informations
Découvrir le site d’Espace Musées
 

 

Contact
Anne de Turenne
Directeur de l’Agence Artcurial Culture
Tél. +33 1 42 99 20 33