La première vente dédiée au Design Italien chez Artcurial

Sottsass
Ettore Sottsass (1917-2007) 
Rare miroir console, circa 1960
Structure en laiton, miroir et tablette en verre marbré 
Edition Sant' Ambrogio & de Berti
Estimation 18 000-25 000 €

À l’occasion des grands rendez-vous semestriels de Design, une vacation complète sera consacrée à la création italienne le 28 mai prochain.
Les ventes Design et Radical Craft, qui se tiendront le 29 mai, offrent respectivement un parcours dans la création du siècle dernier mais également toute une section à Joseph Muller, géni de l’ombre qui mélange les styles et témoigne de la liberté de son esprit en mariant bois et métal avec une dextérité hors du commun.

 

La vacation dédiée au Design Italien est composée de 94 pièces, véritable panorama de la création italienne qui réunit les grands noms de la spécialité. Les œuvres d’architectes et designers viendront rythmer la vente à l’instar de Carlo Scarpa, Bruno Gambone, Ettore Sottsass, Gianfranco Frattini, Gabriella Crespi, Max Ingrand, Piero Fornasetti, Studio B.B.P.R, Franco Albini, Gino Sarfatti ou encore Luciano Rubino et Renato Bassoli.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sarfatti
Gino Sarfatti (1912-1985) 
Importante suspension mod. 2109/16, 1958
Structure en métal laqué blanc, diffuseurs en verre sablé 
Estimation 20 000 - 30 000 €

Tout un chapitre sera également consacré à Gio Ponti, architecte, designer, peintre et auteur italien. Au cours de sa carrière, l’artiste signe un grand nombre d’objets d’art décoratif et de design. Protagoniste majeur du renouveau du design italien d’après-guerre, Gio Ponti forme plusieurs générations de designers à l’École Polytechnique de Milan, où il a lui-même obtenu son diplôme.

Sa carrière est marquée par l’innovation que l’on retrouve dans son travail qui évolue sans cesse. Artcurial proposera le 28 mai, un unique porte-revue créé en 1940 (lot 11). Ce dernier permet de nous éclairer sur le cheminement du designer de ses premières réalisations aux formes géométriques complexes à ses travaux protéiformes et plus aboutis d’après-guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gio Ponti
Gio Ponti & Giulo Minoletti 
(1891-1979 & 1910-1981) 
Paire de fauteuils dits « Settebello », circa 1950
Piètement en métal doré, structure en bois tapissé de velours bleu d'origine 
Edition Breda 
Estimation 25 000 - 35 000 €

Sur ce meuble mobile, Ponti joue avec les contrastes en alternant vides et pleins, espaces positifs ou négatifs et trouve un équilibre parfait entre la base et la structure. Les villas que Gio Ponti concevra ensuite dans les années 1950 reprendront également ces formes dont les premières esquisses apparaissent avec notre porte-revue de 1940.

 

Le designer ne cesse de s’inspirer du répertoire ornemental du mobilier du XVIIIe siècle dont l’écho sera visible dans un grand nombre de ses réalisations. Pour créer sa chaise « Leggera », Gio Ponti se base sur le modèle historique de la « Chiavari ». Le design des fauteuils de Ponti dont les dossiers qui se terminent par des « oreilles » est un nouveau témoignage de sa créativité aux multiples aspects. Avec ses fauteuils, crées auteur de 1952, pour l’aménagement des wagons de première classe du train Settebello ETR 300, de la compagnie de chemin de fer italienne, Gio Ponti livre une interprétation, plus de deux siècles après, du classique du mobilier européen « La Bergère ».

 

Les années 1950 représentent la décennie la plus féconde dans l’œuvre de Ponti tant dans le domaine de l’architecture que du design. À l’apogée de sa créativité, il réalise dans cette période deux bureaux, l’un en 1953, l’autre l’année suivante, qui deviendront emblématiques bien que très différents. Le premier, aujourd’hui connu sous le nom de « bureau Altamira », était entièrement conçu en bois, tandis que le second de 1954, dit « bureau Rima », était tout en métal. S’appliquant à utiliser les qualités et possibilités qu’offre chaque matériau, il parvint à concevoir des modèles aujourd’hui rares et iconiques et qui reflètent l’étendue de sa créativité. Chaque bureau devient l’expression du potentiel de la matière dans lequel il est fait. Alors qu’avec l’Altamira, le bois est travaillé afin d’obtenir une forme plutôt organique, le Rima conserve une structure statique.
Toute la singularité de Gio Ponti réside justement dans la variété de ses créations.

 

Durant la vente, diverses autres créations de Gio Ponti seront à découvrir, des lettres dessinées aux luminaires, l’artiste nourrit un chapitre important de la vacation aux côtés d’autres grands noms dont les pièces ont été soigneusement sélectionnées.

 

 

Informations
Vente Design Italien

Mardi 28 mai 2019, 18h
Catalogue en ligne

 

Vente Radical Craft
Mercredi 29 mai, 18h
Catalogue en ligne

 

Vente Design
Mercredi 29 mai, 19h
Catalogue en ligne

 

 

Exposition
24 mai, de 11h à 19h
25 mai, de 11h à 18h
27 mai, de 11h à 19h


 

Contact vente
Claire Gallois
Tél. +33 1 42 99 16 24
 

Contact actualités
Carine Decroi