Art Moderne Africain
Les artistes du Hangar, aux origines de l’art contemporain africain
 

Pilipili MULONGOY
Pilipili Mulongoy (1914-2017)
Sans titre  
Estimation : 7 000 - 9 000 € 

A l’occasion de sa vente du 24 mars prochain, la maison Artcurial dévoilera du 18 au 22 mars 2021 une exposition d’art moderne africain des Artistes du Hangar. Ces artistes ont travaillé dans l’atelier de Pierre Romain-Desfossés au milieu du XXe siècle, à Elisabethville (aujourd’hui appelé Lubumbashi en République Démocratique du Congo).

 

La maison présentera une quarantaine d’œuvres des Maîtres de l’art moderne congolais, parmi lesquels Mode Muntu, Bela Sara, Pilipili, Mwenze Kibwanga, ou encore Kabinda. L’exposition de qualité muséale provenant principalement de collections belges, montrera les liens entre ces artistes autodidactes et les créations contemporaines. Véritable chaînon entre l’art classique et l’art contemporain africain, la production des Artistes du Hangar, qui s’est développée à l’abri de l’influence occidentale, est restée en dehors du radar des collectionneurs jusqu’à ce que l’exposition Beauté Congo à la Fondation Cartier en 2014-2015 en révèle la modernité. Depuis lors, ces œuvres sont très prisées par les collectionneurs.

 

L’école du Hangar voit le jour à partir des années 1940 à Elisabethville, aujourd’hui rebaptisé Lubumbashi, en République Démocratique du Congo. Pierre Romain-Desfossés en est à l’origine ; cet ancien officier breton de la marine française parcourt l’Afrique avec Bela à la recherche d’un endroit où s’installer. Sensible à l’art des indigènes à Brazzaville, et lui-même artiste, Pierre Romain-Desfossés s’adonne à la peinture et à l’écriture jusqu’à s’installer vers 1944 à Elisabethville, où la vie culturelle est en pleine ébullition. Impliqué dans la création de l’Union africaine des arts et des lettres, dont l’objectif est de faire rayonner l’art indigène, Pierre Romain-Desfossés crée le Hangar, un centre d’art dont l’objectif n’est pas d’enseigner l’art occidental aux élèves, mais plutôt de les encourager à expérimenter pour développer leur propre voie. Selon leur talent, les artistes du Hangar sont orientés soit vers la peinture soit vers l’illustration ou la décoration. Ici, pas d’école ni de professeurs qui contraignent les élèves, mais un encouragement à exprimer leurs perceptions de l’environnement africain. Dès lors les institutions européennes s’intéressent à ces productions et certains artistes du Hangar sont montrés à Bruxelles, Paris, Rome Londres, puis à New York et en Afrique du Sud. Tous liés aux thèmes de la Nature, Bela, Kibwanga, et Pililipi expriment chacun avec un vocabulaire qui leur est propre les cérémonies culturelles et les scènes de chasse et pêche.

 

 

Informations 
 
Voir le catalogue en ligne 

 

Exposition publique 
18 mars de 11h à 18h 
19 mars de 11h à 18h 
20 mars, de 11h à 18h 
22 mars, de 11h à 18h 

 

Vente aux enchères
24 mars 2021 à 14:30 

 

Contact Vente
Margot Denis-Lutard 
Tél. +33 1 42 99 16 15