Sale Old Master & XIXth  Century Art - 27 march 2019 /Lot 375 Honoré DAUMIER Marseille, 1808 - Valmondois, 1879 L'Abreuvoir ; Chevaux s'abreuvant dans la Seine à Paris

  • Honoré DAUMIER Marseille, 1808 - Valmondois, 1879 L'Abreuvoir ; Chevaux s'abreuvant dans la Seine à Paris Huile sur toile
Honoré DAUMIER Marseille, 1808 - Valmondois, 1879
L'Abreuvoir ; Chevaux s'abreuvant dans la Seine à Paris
Huile sur toile

Horses drinking in the Seine, Paris, oil on canvas, by H. Daumier
h: 44 w: 60 cm

Provenance : Chez Alexander Reid, de Glasgow ;
Sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 10 juin 1898, n° 24;
Collection R. Livingston, Francfort-sur-le-Main;
Par descendance à M. Flersheim-Livingston ;
Par descendance à H. Flersheim ;
Puis par descendance ;
Vente anonyme ; New York, Parke-Bernet Galleries Inc., 9 mars 1955, n° 91 ;
Collection J. Kramer, Buenos Aires ;
Collection du Dr. H. J. Paz ;
Vente anonyme ; Londres, Sotheby, Parke Bernet, 8 décembre 1977, n° 349 ;
Vente anonyme ; New York, Christie's, 13 mai 1999, n° 113 ;
Vente anonyme ; Tokyo, Mainichi Art Auction, 16 avril 2011, n° 382 ;
Collection privée, Paris


Bibliographie : Erich Klossowski, 'Honoré Daumier', Munich, 1923, p. 33a
K. E. Maison, " Unbekannte Werke von Daumier ", in 'Pantheon', juillet-août 1961, p. 207, fig. 6
K. E. Maison, 'Honoré Daumier, Catalogue raisonné of the paintings watercolours and drawings', Londres, 1968, vol. I, p. 56, n° I-10, pl. 64.


Commentaire : Passé à la postérité pour ses caricatures et ses hommes de loi rapidement sculptés ou jetés sur la toile ou le papier, Honoré Daumier n'en reste pas moins un artiste aux multiples facettes, témoin à l'œil aiguisé et brillant illustrateur des révolutions politiques et industrielles du XIXe siècle en France.
S'installant dans les années 1840 au dernier étage d'un immeuble du quai d'Anjou à Paris, il devient un observateur privilégié de la vie parisienne, son lieu de vie devenant une source inépuisable d'inspiration. Nombreuses sont les œuvres du maître marquées par l'effervescence typiquement parisienne de ce quai de Seine au milieu du siècle. Les tireurs de bateaux et les blanchisseuses se mêlent aux baigneurs, qu'ils soient adultes profitants de la fraicheur de l'eau, ou enfants découvrant les joies de la baignade.
Relativement peu nombreuses, les peintures équestres de Daumier forment un ensemble distinct et autonome dans son travail. Forte d'une présence substantielle dans la peinture française du XIXe siècle, la figure du cheval séduit notre artiste, lui permettant de se mesurer à la fois aux défunts pionniers du romantisme, Géricault et Gros, et de susciter l'admiration de son plus célèbre contemporain Delacroix.
Daté autour de 1847 par le professeur Maison, notre tableau constitue d'une part, l'une des premières œuvres dépeignant ce fameux quai qui fut à la source d'une importante série chez notre artiste, mais aussi l'une de ses premières toiles figurant le héros animal de la peinture romantique. L'artiste y montre trois chevaux s'abreuvant, l'un monté par un cavalier anonyme, dans une pénombre de soleil couchant, les derniers faisceaux de lumière masqués par les immeubles et le Pont Marie au loin. Au contraire de la plupart de ses toiles parisiennes, ce tableau laisse entrer le spectateur dans un silence évocateur. Quand les inépuisables machines de l'industrialisation en marche s'arrêtent, le vieil ami de l'homme s'abreuve après une nouvelle journée de service. Par cette œuvre, Daumier semble vouloir nous rappeler la synergie et l'osmose entre l'animal et l'homme avant la prise de pouvoir du progrès technique et de ses nouveaux outils mécaniques, se faisant presque le précurseur de la question du bien-être animalier, problématique déjà émergeante mais ne trouvant un écho certain qu'au début du siècle suivant.
Preuve de l'intérêt que notre artiste portait à cette composition, il en reprit la figure du cavalier dans l'une de ses célèbres œuvres de cette période, illustrant également un abreuvoir, réalisée vers 1855-1860 et aujourd'hui conservée au National Museum de Cardiff (inv. NMW A 2451).

Estimation 40 000 - 60 000 €

Lot 375

Honoré DAUMIER Marseille, 1808 - Valmondois, 1879
L'Abreuvoir ; Chevaux s'abreuvant dans la Seine à Paris

Estimation 40,000 - 60,000 € [$]

Honoré DAUMIER Marseille, 1808 - Valmondois, 1879
L'Abreuvoir ; Chevaux s'abreuvant dans la Seine à Paris
Huile sur toile

Horses drinking in the Seine, Paris, oil on canvas, by H. Daumier
h: 44 w: 60 cm

Provenance : Chez Alexander Reid, de Glasgow ;
Sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 10 juin 1898, n° 24;
Collection R. Livingston, Francfort-sur-le-Main;
Par descendance à M. Flersheim-Livingston ;
Par descendance à H. Flersheim ;
Puis par descendance ;
Vente anonyme ; New York, Parke-Bernet Galleries Inc., 9 mars 1955, n° 91 ;
Collection J. Kramer, Buenos Aires ;
Collection du Dr. H. J. Paz ;
Vente anonyme ; Londres, Sotheby, Parke Bernet, 8 décembre 1977, n° 349 ;
Vente anonyme ; New York, Christie's, 13 mai 1999, n° 113 ;
Vente anonyme ; Tokyo, Mainichi Art Auction, 16 avril 2011, n° 382 ;
Collection privée, Paris


Bibliographie : Erich Klossowski, 'Honoré Daumier', Munich, 1923, p. 33a
K. E. Maison, " Unbekannte Werke von Daumier ", in 'Pantheon', juillet-août 1961, p. 207, fig. 6
K. E. Maison, 'Honoré Daumier, Catalogue raisonné of the paintings watercolours and drawings', Londres, 1968, vol. I, p. 56, n° I-10, pl. 64.


Commentaire : Passé à la postérité pour ses caricatures et ses hommes de loi rapidement sculptés ou jetés sur la toile ou le papier, Honoré Daumier n'en reste pas moins un artiste aux multiples facettes, témoin à l'œil aiguisé et brillant illustrateur des révolutions politiques et industrielles du XIXe siècle en France.
S'installant dans les années 1840 au dernier étage d'un immeuble du quai d'Anjou à Paris, il devient un observateur privilégié de la vie parisienne, son lieu de vie devenant une source inépuisable d'inspiration. Nombreuses sont les œuvres du maître marquées par l'effervescence typiquement parisienne de ce quai de Seine au milieu du siècle. Les tireurs de bateaux et les blanchisseuses se mêlent aux baigneurs, qu'ils soient adultes profitants de la fraicheur de l'eau, ou enfants découvrant les joies de la baignade.
Relativement peu nombreuses, les peintures équestres de Daumier forment un ensemble distinct et autonome dans son travail. Forte d'une présence substantielle dans la peinture française du XIXe siècle, la figure du cheval séduit notre artiste, lui permettant de se mesurer à la fois aux défunts pionniers du romantisme, Géricault et Gros, et de susciter l'admiration de son plus célèbre contemporain Delacroix.
Daté autour de 1847 par le professeur Maison, notre tableau constitue d'une part, l'une des premières œuvres dépeignant ce fameux quai qui fut à la source d'une importante série chez notre artiste, mais aussi l'une de ses premières toiles figurant le héros animal de la peinture romantique. L'artiste y montre trois chevaux s'abreuvant, l'un monté par un cavalier anonyme, dans une pénombre de soleil couchant, les derniers faisceaux de lumière masqués par les immeubles et le Pont Marie au loin. Au contraire de la plupart de ses toiles parisiennes, ce tableau laisse entrer le spectateur dans un silence évocateur. Quand les inépuisables machines de l'industrialisation en marche s'arrêtent, le vieil ami de l'homme s'abreuve après une nouvelle journée de service. Par cette œuvre, Daumier semble vouloir nous rappeler la synergie et l'osmose entre l'animal et l'homme avant la prise de pouvoir du progrès technique et de ses nouveaux outils mécaniques, se faisant presque le précurseur de la question du bien-être animalier, problématique déjà émergeante mais ne trouvant un écho certain qu'au début du siècle suivant.
Preuve de l'intérêt que notre artiste portait à cette composition, il en reprit la figure du cavalier dans l'une de ses célèbres œuvres de cette période, illustrant également un abreuvoir, réalisée vers 1855-1860 et aujourd'hui conservée au National Museum de Cardiff (inv. NMW A 2451).

Estimation 40 000 - 60 000 €

Sale’s details

Sale: 3857
Date: 27 mar. 2019 19:00
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Old Master & XIXth Century Art