Sale Books & Manuscripts - 26 april 2018 /Lot 15 Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dans un livre d’or

  • Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dansun livre d’or
  • Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dansun livre d’or
  • Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dansun livre d’or
  • Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dansun livre d’or
  • Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dansun livre d’or
  • Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dansun livre d’or
  • Stéphane MALLARMÉ 1842-1898 Poème autographe signé inclus dansun livre d’or
Stéphane MALLARMÉ 1842-1898
Poème autographe signé inclus dans
un livre d'or

[Vers 1870-1880 ?].
In-4 oblong, maroquin brun,
encadrements et plaques dorés et à
froid sur les plats et le dos (lisse),
dentelle intérieure et tranches dorées
(Susse frères).
Livre d'or de Léonie Madier de Montjau
comprenant, sur une page entière (28,5
x 40,5 cm), un sonnet autographe signé
de Stéphane Mallarmé : « Souvent la
vision du Poète me frappe : / Ange à
cuirasse fauve, il a pour volupté /
L'éclair du glaise, ou, blanc songeur,
il a la chape, / La mitre bysantine et
le bâton sculpté ; // Dante, au laurier
amer, dans un linceul se drape, / Un
linceul fait de nuit et de sérénité ;
/ Anacréon, tout nu, rit et baise une
grappe / Sans songer que la vigne a
des feuille, l'été. ».
Ce poème fut publié pour la première
fois le dimanche 6 juillet 1862 dans
le Journal des baigneurs de Dieppe,
avec une dédicace, qui n'est pas
reprise dans ce manuscrit, à Emmanuel
des Essarts (1839-1909), auteur de
Poésies parisiennes (1862). La version
copiée par le poète dans ce livre d'or
est très proche de celles éditées dans
le journal dieppois et dans ses OEuvres
complètes (éd. B. Marchal), à quelques
lettres et ponctuations près.
Ce livre d'or, resté en grande partie
vierge, comprend en outre : un quatrain
manuscrit signé « Benoit du Rey » dans
un encadrement de fleurs à l'aquarelle
signé « Bt du Rey » (1 p.) ; un poème
manuscrit « Le moineau, fable » signé
« Laurent de Jussieu – Paris 1829 »,
accompagné de sa traduction italienne
signée « Lorenzo de Jussieu – Firenze
1854 » (2 p.) ; un rondeau manuscrit
dédié « à Mademoiselle Léonie » et
signé « Gal C[…?] – Passy, 1856 » ;
un dessin de chaumière à la mine de
plomb signé « Bent du Rey. 1856. » ;
(le sonnet de Stéphane Mallarmé) ;
un bouquet de pivoines à l'aquarelle
signé « Clémence Adam », sur une
feuille volante de parchemin (32,5
x 26,2 cm) ; une petite peinture
sur tissu contrecollé (15,2 x 11,5
cm) représentant les grandes armes
de France ; un bouquet de roses à
l'aquarelle et à la gouache sur
feuille volante (30,2 x 21 cm) ; une
vue de la « chapelle de Prigny » à
l'aquarelle sur feuille volante (19,8
x 28,3 cm) datée du 9 septembre 1898
et signée « M. W. » ; une vue du
« château de Pornic » à l'aquarelle
sur feuille volante (28,3 x 19,7 cm)
datée du 3 septembre 1898 et signée
« M. Wright » ; 2 estampes tirées
sur papier de Chine contrecollé sur
feuilles volantes.
Provenance :
Léonie Madier de Montjau (voir lot
14) ;
Resté depuis dans la descendance du
premier mariage de celle-ci
Bibliographie :
Stéphane Mallarmé, OEuvres complètes,
I, éd. B. Marchal, Bibliothèque de la
Pléiade, 2004, p. 54-55
Quelques rousseurs et salissures ;
reliure déboîtée et défraîchie, avec
manques

Estimation 2 500 - 3 000 €

Lot 15

Stéphane MALLARMÉ 1842-1898
Poème autographe signé inclus dans un livre d’or

Estimation 2,500 - 3,000 € [$]

Stéphane MALLARMÉ 1842-1898
Poème autographe signé inclus dans
un livre d'or

[Vers 1870-1880 ?].
In-4 oblong, maroquin brun,
encadrements et plaques dorés et à
froid sur les plats et le dos (lisse),
dentelle intérieure et tranches dorées
(Susse frères).
Livre d'or de Léonie Madier de Montjau
comprenant, sur une page entière (28,5
x 40,5 cm), un sonnet autographe signé
de Stéphane Mallarmé : « Souvent la
vision du Poète me frappe : / Ange à
cuirasse fauve, il a pour volupté /
L'éclair du glaise, ou, blanc songeur,
il a la chape, / La mitre bysantine et
le bâton sculpté ; // Dante, au laurier
amer, dans un linceul se drape, / Un
linceul fait de nuit et de sérénité ;
/ Anacréon, tout nu, rit et baise une
grappe / Sans songer que la vigne a
des feuille, l'été. ».
Ce poème fut publié pour la première
fois le dimanche 6 juillet 1862 dans
le Journal des baigneurs de Dieppe,
avec une dédicace, qui n'est pas
reprise dans ce manuscrit, à Emmanuel
des Essarts (1839-1909), auteur de
Poésies parisiennes (1862). La version
copiée par le poète dans ce livre d'or
est très proche de celles éditées dans
le journal dieppois et dans ses OEuvres
complètes (éd. B. Marchal), à quelques
lettres et ponctuations près.
Ce livre d'or, resté en grande partie
vierge, comprend en outre : un quatrain
manuscrit signé « Benoit du Rey » dans
un encadrement de fleurs à l'aquarelle
signé « Bt du Rey » (1 p.) ; un poème
manuscrit « Le moineau, fable » signé
« Laurent de Jussieu – Paris 1829 »,
accompagné de sa traduction italienne
signée « Lorenzo de Jussieu – Firenze
1854 » (2 p.) ; un rondeau manuscrit
dédié « à Mademoiselle Léonie » et
signé « Gal C[…?] – Passy, 1856 » ;
un dessin de chaumière à la mine de
plomb signé « Bent du Rey. 1856. » ;
(le sonnet de Stéphane Mallarmé) ;
un bouquet de pivoines à l'aquarelle
signé « Clémence Adam », sur une
feuille volante de parchemin (32,5
x 26,2 cm) ; une petite peinture
sur tissu contrecollé (15,2 x 11,5
cm) représentant les grandes armes
de France ; un bouquet de roses à
l'aquarelle et à la gouache sur
feuille volante (30,2 x 21 cm) ; une
vue de la « chapelle de Prigny » à
l'aquarelle sur feuille volante (19,8
x 28,3 cm) datée du 9 septembre 1898
et signée « M. W. » ; une vue du
« château de Pornic » à l'aquarelle
sur feuille volante (28,3 x 19,7 cm)
datée du 3 septembre 1898 et signée
« M. Wright » ; 2 estampes tirées
sur papier de Chine contrecollé sur
feuilles volantes.
Provenance :
Léonie Madier de Montjau (voir lot
14) ;
Resté depuis dans la descendance du
premier mariage de celle-ci
Bibliographie :
Stéphane Mallarmé, OEuvres complètes,
I, éd. B. Marchal, Bibliothèque de la
Pléiade, 2004, p. 54-55
Quelques rousseurs et salissures ;
reliure déboîtée et défraîchie, avec
manques

Estimation 2 500 - 3 000 €

Sale’s details

Sale: 3816
Date: 26 apr. 2018 14:30
Auctioneer: François Tajan

Contact

Lorena de La Torre
Phone +33 1 42 99 16 58
ldelatorre@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Books & Manuscripts