Sale Books & Manuscripts - 26 april 2018 /Lot 2 Livre d’heures en latin à l’usage de Rome, manuscrit et enluminé sur vélin

  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deRome, manuscrit et enluminé sur vélin

Livre d'heures en latin à l'usage de
Rome, manuscrit et enluminé sur vélin

[Autun, vers 1450-1460].
In-8 (18 x 12,5 cm) de [210] f. de
vélin, maroquin lavallière, double
encadrement de filets et fleurons à
froid sur les plats, dos à 5 nerfs
décoré de filets et fleurons à froid,
contre-gardes et doubles-gardes de
parchemin ivoire, tranches dorées
anciennement, étui-boîte de maroquin
rouge (Bound by Riviere & Son).
Important livre d'heures enluminé, à
grandes marges, comprenant 23 grandes
miniatures en demi-grisaille.
Le texte est écrit en bâtarde à
l'encre noire et rouge sur une colonne
de 13 lignes par page (8,9 x 6,9 cm),
avec rubriques en rouge, rehauts aux
petites capitales en or sur fond bleu
et rouge filigrané de blanc, et bouts
de ligne en bleu et rouge séparés par
un besant d'or. Réglures à l'encre
brune et rouge. Quelques initiales
décorées à l'encre brune, jaune, verte
et rouge de visages grotesques qui
suivent les courbes de la lettre (f.
14r, 17r, 37v, 86r, 117v, 170v, 171v,
185r et 187r). Le calendrier est écrit
en bâtarde à l'encre noire et rouge
sur une colonne de 16 lignes (8,9 x
6,9 cm). Les feuillets 19v, 192, 203r,
207r et 210v sont blancs.
Toutes les réclames sont signées par
le copiste Johannes de Bruolio (Jean de
Breuil) dont c'est le seul manuscrit
identifié (f. 16v, 26v, 34v, 42v,
50v, 58v, 66v, 73v, 80v, 96v, 104v,
111v, 114v, 119v, 125v, 133v, 141v,
149v, 157v, 165v, 172v, 180v, 188v).
La signature des réclames est une
particularité d'une insigne rareté.
Composition :
- Calendrier complet en latin (f.
1r-12v), indiquant notamment des saints
locaux, dont saint Agricole, évêque et
confesseur de Nevers (26 février) ;
saint Cassien, évêque d'Autun (26
mars) ; saint Pallade, évêque
d'Auxerre et confesseur (10 avril) ;
saint Mayeul, abbé de Cluny (11 mai) ;
sainte Hélène, vierge d'Autun (22
mai) ; saint Cassien, évêque d'Autun
(5 août) ; saint Philibert, abbé de
Tournus (20 août) ; sainte Flavie,
vierge d'Autun (5 octobre) ; sainte
Palladie, vierge d'Auxerre (8 octobre)
; saints Savinien et Potentien, martyrs
de Sens 19 octobre) ;
- Péricopes des évangiles de saint
saint Joseph ; de la première main :
sainte Barbe, sainte Apolline et saint
François ; d'une autre main : saint
Claude.
Livre d'heures décoré de 23 grandes
miniatures en demi-grisaille cintrées
et encadrées d'une riche décoration
d'arabesques et de rinceaux fleuris
en or, rouge, bleu, rose et vert, et
accompagnées de grandes initiales en
bleu sur fond doré, soulignées de
vermiculures et motifs végétaux rouges
et bleus, et rehaussées d'encadrements
et de champs filigranés ou pointillés
de blanc :
1. Annonciation (f. 20r) ;
2. Visitation (f. 47v) ; 3. Nativité
(f. 61v) ; 4. Annonce aux bergers (f.
67v) ; 5. Fuite en Égypte (f. 82v) ;
6. Couronnement de la Vierge (f. 92r) ;
7. Massacre des innocents (f. 100v) ;
8. Pentecôte (f 132 v) ; 9. Le roi
David en prière (f. 140v) ; 10. Office
des morts (f. 161v) ; 11. Saint Lazare
(f. 193r) ; 12. Saint Christophe (f.
194r) ; 13. Saint Antoine abbé, avec le
commanditaire du manuscrit (f. 195v) ;
14. Saint Laurent (f. 196 v) ; 15.
Sainte Marie-Madeleine (f. 197v) ; 16.
Jean, saint Luc, saint Matthieu et
saint Marc (f. 13r-19r) ;
- Heures de la Vierge à l'usage de
Rome (f. 20r-100r), lacunaires de la
Présentation au Temple entre les f. 77
et 78 ;
- Heures de la Vierge pour le temps de
l'avent (f. 100v-123v) ;
- Heures de la Croix, lacunaires de
la Crucifixion entre les f. 123 et
124, et Heures du Saint-Esprit (f.
124r-140r) ;
- Psaumes de la Pénitence, suivis des
litanies avec saint Nazaire et saint
Celse, saint Andoche de Saulieu et
Thyrse d'Autun, vénérés à Autun (f.
140v-161r).
- Office des morts (f. 161v-191v),
lacunaire de la première lecture de
matines et probablement d'une miniature
entre les f. 169 et 170 ;
- Suffrages, écrits par plusieurs mains
(f. 193r-210r) : saint Lazare (un
fragment de son tombeau à la cathédrale
d'Autun), saint Christophe, saint
Antoine abbé, saint Laurent, sainte
Marie-Madeleine, sainte Catherine,
saint Léonard abbé, la Sainte-Trinité,
saint Eustache et saint Blaise ;
d'une autre main : saint Bernard et
Sainte Catherine (f. 198v) ; 17. Saint
Léonard abbé (f. 200r) ; 18. La SainteTrinité
(f. 201r) ; 19. Saint Eustache
(f. 202r) ; 20. Saint Blaise
(f. 203v) ; 21. Sainte Barbe (f. 206r) ;
22. Sainte Apolline (f. 207 v) ;
23. Saint François d'Assise (f. 208v).
D'usage dans les luxueux ateliers
parisiens de la seconde moitié du XIVe
siècle, la grisaille connut un grand
essor dans les territoires bourguignons
tout au long du XVe siècle et devint
un véritable choix artistique à la
cour de Bourgogne à partir de 1460.
L'artiste ayant exécuté les miniatures
de notre livre d'heures fait preuve
d'innovation plastique en modelant les
figures avec un subtil jeu d'ombres
et de lumières, de volumes et de
profondeurs, et rehausse les miniatures
de touches d'or, de bleu, de rouge et
de noir. Ces demi-grisailles sont d'une
finesse remarquable, notamment dans
le traitement des visages féminins,
imprégnés d'une grande douceur,
trait caractéristique des ateliers
bourguignons de l'époque.
Notre manuscrit peut être rapproché de
celui de l'Histoire des trois Maries
de Jean Fillon, peint pour Jean Rolin
(BnF, Fr. 24313).
Provenance :
Mention d'achat à Dijon, partiellement
effacée (XVIe siècle) et diverses
marques de possession anciennes devenues
illisibles ;
Robert Hoe (vente à New York, les 11-22
novembre 1912, lot 2339) ;
Charles William Dyson Perrins (ex-libris
imprimé ; vente à Londres, le 9 décembre
1958, lot 21) ;
Vente anonyme à Paris, les 27-28
novembre 1967, lot 122 ;
Resté depuis dans la descendance de
l'acquéreur
Manque plusieurs feuillets dont
probablement 3 miniatures ; une
miniature un peu frottée (f. 132v) ;
quelques pages un peu pâlies ou
frottées ; quelques taches et
salissures, et petites coupures
marginales ; très légères épidermures à
la reliure ; petite galerie de ver à un
mors ; étui légèrement frotté

Estimation 40 000 - 60 000 €

Lot 2

Livre d’heures en latin à l’usage de Rome, manuscrit et enluminé sur vélin

Estimation 40,000 - 60,000 € [$]


Livre d'heures en latin à l'usage de
Rome, manuscrit et enluminé sur vélin

[Autun, vers 1450-1460].
In-8 (18 x 12,5 cm) de [210] f. de
vélin, maroquin lavallière, double
encadrement de filets et fleurons à
froid sur les plats, dos à 5 nerfs
décoré de filets et fleurons à froid,
contre-gardes et doubles-gardes de
parchemin ivoire, tranches dorées
anciennement, étui-boîte de maroquin
rouge (Bound by Riviere & Son).
Important livre d'heures enluminé, à
grandes marges, comprenant 23 grandes
miniatures en demi-grisaille.
Le texte est écrit en bâtarde à
l'encre noire et rouge sur une colonne
de 13 lignes par page (8,9 x 6,9 cm),
avec rubriques en rouge, rehauts aux
petites capitales en or sur fond bleu
et rouge filigrané de blanc, et bouts
de ligne en bleu et rouge séparés par
un besant d'or. Réglures à l'encre
brune et rouge. Quelques initiales
décorées à l'encre brune, jaune, verte
et rouge de visages grotesques qui
suivent les courbes de la lettre (f.
14r, 17r, 37v, 86r, 117v, 170v, 171v,
185r et 187r). Le calendrier est écrit
en bâtarde à l'encre noire et rouge
sur une colonne de 16 lignes (8,9 x
6,9 cm). Les feuillets 19v, 192, 203r,
207r et 210v sont blancs.
Toutes les réclames sont signées par
le copiste Johannes de Bruolio (Jean de
Breuil) dont c'est le seul manuscrit
identifié (f. 16v, 26v, 34v, 42v,
50v, 58v, 66v, 73v, 80v, 96v, 104v,
111v, 114v, 119v, 125v, 133v, 141v,
149v, 157v, 165v, 172v, 180v, 188v).
La signature des réclames est une
particularité d'une insigne rareté.
Composition :
- Calendrier complet en latin (f.
1r-12v), indiquant notamment des saints
locaux, dont saint Agricole, évêque et
confesseur de Nevers (26 février) ;
saint Cassien, évêque d'Autun (26
mars) ; saint Pallade, évêque
d'Auxerre et confesseur (10 avril) ;
saint Mayeul, abbé de Cluny (11 mai) ;
sainte Hélène, vierge d'Autun (22
mai) ; saint Cassien, évêque d'Autun
(5 août) ; saint Philibert, abbé de
Tournus (20 août) ; sainte Flavie,
vierge d'Autun (5 octobre) ; sainte
Palladie, vierge d'Auxerre (8 octobre)
; saints Savinien et Potentien, martyrs
de Sens 19 octobre) ;
- Péricopes des évangiles de saint
saint Joseph ; de la première main :
sainte Barbe, sainte Apolline et saint
François ; d'une autre main : saint
Claude.
Livre d'heures décoré de 23 grandes
miniatures en demi-grisaille cintrées
et encadrées d'une riche décoration
d'arabesques et de rinceaux fleuris
en or, rouge, bleu, rose et vert, et
accompagnées de grandes initiales en
bleu sur fond doré, soulignées de
vermiculures et motifs végétaux rouges
et bleus, et rehaussées d'encadrements
et de champs filigranés ou pointillés
de blanc :
1. Annonciation (f. 20r) ;
2. Visitation (f. 47v) ; 3. Nativité
(f. 61v) ; 4. Annonce aux bergers (f.
67v) ; 5. Fuite en Égypte (f. 82v) ;
6. Couronnement de la Vierge (f. 92r) ;
7. Massacre des innocents (f. 100v) ;
8. Pentecôte (f 132 v) ; 9. Le roi
David en prière (f. 140v) ; 10. Office
des morts (f. 161v) ; 11. Saint Lazare
(f. 193r) ; 12. Saint Christophe (f.
194r) ; 13. Saint Antoine abbé, avec le
commanditaire du manuscrit (f. 195v) ;
14. Saint Laurent (f. 196 v) ; 15.
Sainte Marie-Madeleine (f. 197v) ; 16.
Jean, saint Luc, saint Matthieu et
saint Marc (f. 13r-19r) ;
- Heures de la Vierge à l'usage de
Rome (f. 20r-100r), lacunaires de la
Présentation au Temple entre les f. 77
et 78 ;
- Heures de la Vierge pour le temps de
l'avent (f. 100v-123v) ;
- Heures de la Croix, lacunaires de
la Crucifixion entre les f. 123 et
124, et Heures du Saint-Esprit (f.
124r-140r) ;
- Psaumes de la Pénitence, suivis des
litanies avec saint Nazaire et saint
Celse, saint Andoche de Saulieu et
Thyrse d'Autun, vénérés à Autun (f.
140v-161r).
- Office des morts (f. 161v-191v),
lacunaire de la première lecture de
matines et probablement d'une miniature
entre les f. 169 et 170 ;
- Suffrages, écrits par plusieurs mains
(f. 193r-210r) : saint Lazare (un
fragment de son tombeau à la cathédrale
d'Autun), saint Christophe, saint
Antoine abbé, saint Laurent, sainte
Marie-Madeleine, sainte Catherine,
saint Léonard abbé, la Sainte-Trinité,
saint Eustache et saint Blaise ;
d'une autre main : saint Bernard et
Sainte Catherine (f. 198v) ; 17. Saint
Léonard abbé (f. 200r) ; 18. La SainteTrinité
(f. 201r) ; 19. Saint Eustache
(f. 202r) ; 20. Saint Blaise
(f. 203v) ; 21. Sainte Barbe (f. 206r) ;
22. Sainte Apolline (f. 207 v) ;
23. Saint François d'Assise (f. 208v).
D'usage dans les luxueux ateliers
parisiens de la seconde moitié du XIVe
siècle, la grisaille connut un grand
essor dans les territoires bourguignons
tout au long du XVe siècle et devint
un véritable choix artistique à la
cour de Bourgogne à partir de 1460.
L'artiste ayant exécuté les miniatures
de notre livre d'heures fait preuve
d'innovation plastique en modelant les
figures avec un subtil jeu d'ombres
et de lumières, de volumes et de
profondeurs, et rehausse les miniatures
de touches d'or, de bleu, de rouge et
de noir. Ces demi-grisailles sont d'une
finesse remarquable, notamment dans
le traitement des visages féminins,
imprégnés d'une grande douceur,
trait caractéristique des ateliers
bourguignons de l'époque.
Notre manuscrit peut être rapproché de
celui de l'Histoire des trois Maries
de Jean Fillon, peint pour Jean Rolin
(BnF, Fr. 24313).
Provenance :
Mention d'achat à Dijon, partiellement
effacée (XVIe siècle) et diverses
marques de possession anciennes devenues
illisibles ;
Robert Hoe (vente à New York, les 11-22
novembre 1912, lot 2339) ;
Charles William Dyson Perrins (ex-libris
imprimé ; vente à Londres, le 9 décembre
1958, lot 21) ;
Vente anonyme à Paris, les 27-28
novembre 1967, lot 122 ;
Resté depuis dans la descendance de
l'acquéreur
Manque plusieurs feuillets dont
probablement 3 miniatures ; une
miniature un peu frottée (f. 132v) ;
quelques pages un peu pâlies ou
frottées ; quelques taches et
salissures, et petites coupures
marginales ; très légères épidermures à
la reliure ; petite galerie de ver à un
mors ; étui légèrement frotté

Estimation 40 000 - 60 000 €

Sale’s details

Sale: 3816
Date: 26 apr. 2018 14:30
Auctioneer: François Tajan

Contact

Lorena de La Torre
Phone +33 1 42 99 16 58
ldelatorre@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Books & Manuscripts