Sale Books & Manuscripts - 26 april 2018 /Lot 1 Livre d’heures en latin à l’usage de Paris Manuscrit et enluminé sur vélin

  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin
  • Livre d’heures en latin à l’usage deParis, manuscrit et enluminé sur vélin


Livre d'heures en latin à l'usage de
Paris, manuscrit et enluminé sur vélin

[Ouest de la France, probablement
Poitiers, vers 1420-1430].
In-8 (18,5 x 14,5 cm), de [2] f. de
vélin blanc (postérieurs) et [193] f.
de vélin ivoire, maroquin brun, plats et
dos (lisse) encadrés de filets à froid
et entièrement recouverts d'un décor à
froid de couronnes de laurier ovoïdes
entourant des chiffres, des fleurs et
des emblèmes, 2 gardes de parchemin
réglé, 3 gardes de papier vergé, restes
de lacets de tissu bleu clair (reliure
du milieu du XVIe siècle).
Manuscrit enluminé sur vélin comprenant
11 grandes miniatures.
Le texte est écrit en latin, avec
quelques passages en français, en
textura à l'encre noire et rouge sur
une colonne de 13 lignes par page
(8,5 x 6,5 cm) avec rubriques à
l'encre en rouge, rehauts aux petites
capitales en or sur fond bleu et rouge
filigrané de blanc, et bouts de ligne
en bleu et rouge séparés par un besant
d'or. Le calendrier est écrit sur une
colonne de 15 lignes à l'encre rouge
et bleue, avec les fêtes signalées en
or (9 x 6.5 cm). Réglures à l'encre
rouge. Réclames aux f. 46v, 51v, 90v,
104v, 119v, 135v, 151v, 159v, 167v et
175v. Les feuillets 19r, 95v, 96, 127v,
182, 183 et 193v sont blancs. Abondante
décoration marginale sur une partie des
pages, composée de rinceaux fleuronnés,
d'arabesques dorées et de feuilles de
lierre, peintes de couleurs vives.
Composition :
- Calendrier complet type Perdrizet
(f. 1r-12v), indiquant notamment
les saints locaux suivants : sainte
Geneviève, vierge à Paris (3 janvier) ;
saint Denis, évêque de Paris (7
février) ; saint Germain, évêque de
Paris (29 avril et 27 mai) ; saint
Marcel, évêque de Paris (4 septembre) ;
saint Victor, évêque de Paris (3
octobre) ; saint Denis, évêque de Paris
(9 octobre) ; saint Marcel, évêque de
Paris (3 novembre) ; saint Séverin,
ermite à Paris (9 novembre) ;
- Péricopes des 4 évangiles
(f. 13r-18v), lacunaires de saint Jean sur
l'île de Patmos entre les f. 12 et 13 ;
- Heures de la Vierge à l'usage de
Paris (f. 20r-95r), lacunaires du
Couronnement de la Vierge entre les
feuillets 89 et 90 ;
- Psaumes de la pénitence, suivis des
litanies avec saint Germain et sainte
Geneviève (f. 97r-116v) ;
- Heures de la Croix, lacunaires de la
Crucifixion entre les feuillets 116 et
117, et Heures du Saint-Esprit
(f. 117-127r) ;
- Office des morts à l'usage de Paris
(f. 128r-181v) ;
- Prières en français : « Doulce dame
de miséricorde », « Doulx Dieu »,
« Sainte Vraie Croix » (f. 184r-193r).
Livre d'heures orné de 11 grandes
miniatures cintrées, à l'exception de
la première qui est rectangulaire,
entourées d'une abondante décoration
marginale de rinceaux fleuronnés
alternant avec de fines arabesques,
des vases, des fleurs, des animaux
et de petits personnages, peints de
couleurs vives en vert, rouge, jaune,
rose et bleu :
1. La commanditaire, richement vêtue,
agenouillée devant la Vierge et
l'Enfant ; elle est présentée par sa
sainte patronne, couronnée et portant
la palme des martyres (f. 19v) ;
2. Annonciation avec, dans les marges,
2 anges musiciens dans des médaillons
et 2 écus, l'un armorié, l'autre
chiffré (f. 20r) ; Visitation
(f. 45v) ; Nativité (f. 59r) ; Annonce
aux bergers (f. 66r) ; Adoration des
mages (f. 71r) ; Circoncision
(f. 76r) ; Fuite en Égypte avec, dans
l'angle supérieur droit, une scénette
évoquant le Massacre des innocents
(f. 81v) ; Le roi David en prière
du Saint-Esprit, des fleurs et des
lettres lambda renversées, accompagnés
de petites flammes et de petites
fermesses. Les chiffres MM, les grandes
fermesses et les autres symboles
décorant cette reliure ne semblent pas
déterminants pour identifier celui ou
celle qui la commanda. G. D. Hobson par
exemple, dans son étude Les Reliures à
la fanfare, le problème de l'S fermé,
reproduit une reliure ornée des mêmes
chiffres, fermesses et autres symboles
réalisée à Venise vers 1540 pour un
commanditaire non identifié (fig. 68,
éd. 1970).
Il en va autrement des CC entrelacés
puisqu'ils ont également été peints
(postérieurement à la miniature ?)
sur un des 2 écus accompagnant
l'Annonciation (f. 20r). L'autre
écu peint sur la même page, qui est
armorié (d'azur à la croix ancrée
d'argent), renvoie quant à lui à l'un
des feuillets de vélin blanc ajoutés en
tête portant les mêmes armoiries (non
identifiées) et dont la présentation
dans une couronne de feuilles à rubans
rouges rappelle le frontispice d'un
manuscrit du Blason de l'escu de
Lorraine peint en 1542 (Bibliothèque
de Nancy, Ms. 873).
(f. 97r) ; La Vierge parmi les apôtres
(f. 123r) ; Offices des morts avec,
dans les marges, 3 personnages (un
diable (?, un peu effacé) lançant une
flèche, un homme en prière et un moine
lisant debout) et, dans l'initiale, la
seule historiée, un moine lisant assis
(f. 128r).
Ces 11 belles miniatures peuvent être
rapprochées de celles qui ornent un
livre d'heures peint en collaboration
avec le Maître de Dunois (actif
entre 1435 et 1466), conservé à la
bibliothèque de Baltimore (Medieval
and Renaissance manuscripts in the
Walters art Gallery, volume. 2,
France, 1420-1540, 1992). La richesse
des compositions architecturales,
le traitement en rondeur des plis
des vêtements, la stylisation des
personnages, ainsi que la perspective
atmosphérique présente dans certaines
compositions, évoquent probablement
une influence de la peinture flamande,
même si certains détails correspondent
à des motifs plus anciens : fonds en
damier, jeux de perspective, rochers
et arbres.
La reliure est entièrement recouverte
de couronnes de laurier ovoïdes
entourant des chiffres (CC, MM),
des grandes fermesses, des emblèmes
Cependant, les commanditaires, tant de
ce livre d'heures que de la reliure,
restent à ce jour non identifiés.
Entre le premier plat et la première
garde, on trouve un fragment de charte
utilisé par le relieur mentionnant
Antoine du Prat, garde de la prévôté
de Paris, et un certain Jacques Oudin,
boulanger au faubourg Saint-Denis dans
les années 1547-1551.
Provenance :
Chiffres CC et armoiries non
identifiés ;
Vente anonyme à Paris, le 24 juin 1968,
lot 5 ;
Resté depuis dans la descendance de
l'acquéreur
Manque plusieurs feuillets dont
probablement 3 miniatures ; quelques
pages un peu pâlies ou frottées ;
quelques dépigmentations éparses ;
quelques taches et brunissures, et
coupures marginales ; marges un peu
courtes à certains feuillets avec
perte de décor (f. 20) ; reliure un peu
défraîchie, avec quelques épidermures ;
accroc à une coiffe et début de fente à
un mors ; quelques galeries de ver

Estimation 40 000 - 60 000 €



Sold 88,400 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 1

Livre d’heures en latin à l’usage de Paris
Manuscrit et enluminé sur vélin

Sold 88,400 € [$]


Livre d'heures en latin à l'usage de
Paris, manuscrit et enluminé sur vélin

[Ouest de la France, probablement
Poitiers, vers 1420-1430].
In-8 (18,5 x 14,5 cm), de [2] f. de
vélin blanc (postérieurs) et [193] f.
de vélin ivoire, maroquin brun, plats et
dos (lisse) encadrés de filets à froid
et entièrement recouverts d'un décor à
froid de couronnes de laurier ovoïdes
entourant des chiffres, des fleurs et
des emblèmes, 2 gardes de parchemin
réglé, 3 gardes de papier vergé, restes
de lacets de tissu bleu clair (reliure
du milieu du XVIe siècle).
Manuscrit enluminé sur vélin comprenant
11 grandes miniatures.
Le texte est écrit en latin, avec
quelques passages en français, en
textura à l'encre noire et rouge sur
une colonne de 13 lignes par page
(8,5 x 6,5 cm) avec rubriques à
l'encre en rouge, rehauts aux petites
capitales en or sur fond bleu et rouge
filigrané de blanc, et bouts de ligne
en bleu et rouge séparés par un besant
d'or. Le calendrier est écrit sur une
colonne de 15 lignes à l'encre rouge
et bleue, avec les fêtes signalées en
or (9 x 6.5 cm). Réglures à l'encre
rouge. Réclames aux f. 46v, 51v, 90v,
104v, 119v, 135v, 151v, 159v, 167v et
175v. Les feuillets 19r, 95v, 96, 127v,
182, 183 et 193v sont blancs. Abondante
décoration marginale sur une partie des
pages, composée de rinceaux fleuronnés,
d'arabesques dorées et de feuilles de
lierre, peintes de couleurs vives.
Composition :
- Calendrier complet type Perdrizet
(f. 1r-12v), indiquant notamment
les saints locaux suivants : sainte
Geneviève, vierge à Paris (3 janvier) ;
saint Denis, évêque de Paris (7
février) ; saint Germain, évêque de
Paris (29 avril et 27 mai) ; saint
Marcel, évêque de Paris (4 septembre) ;
saint Victor, évêque de Paris (3
octobre) ; saint Denis, évêque de Paris
(9 octobre) ; saint Marcel, évêque de
Paris (3 novembre) ; saint Séverin,
ermite à Paris (9 novembre) ;
- Péricopes des 4 évangiles
(f. 13r-18v), lacunaires de saint Jean sur
l'île de Patmos entre les f. 12 et 13 ;
- Heures de la Vierge à l'usage de
Paris (f. 20r-95r), lacunaires du
Couronnement de la Vierge entre les
feuillets 89 et 90 ;
- Psaumes de la pénitence, suivis des
litanies avec saint Germain et sainte
Geneviève (f. 97r-116v) ;
- Heures de la Croix, lacunaires de la
Crucifixion entre les feuillets 116 et
117, et Heures du Saint-Esprit
(f. 117-127r) ;
- Office des morts à l'usage de Paris
(f. 128r-181v) ;
- Prières en français : « Doulce dame
de miséricorde », « Doulx Dieu »,
« Sainte Vraie Croix » (f. 184r-193r).
Livre d'heures orné de 11 grandes
miniatures cintrées, à l'exception de
la première qui est rectangulaire,
entourées d'une abondante décoration
marginale de rinceaux fleuronnés
alternant avec de fines arabesques,
des vases, des fleurs, des animaux
et de petits personnages, peints de
couleurs vives en vert, rouge, jaune,
rose et bleu :
1. La commanditaire, richement vêtue,
agenouillée devant la Vierge et
l'Enfant ; elle est présentée par sa
sainte patronne, couronnée et portant
la palme des martyres (f. 19v) ;
2. Annonciation avec, dans les marges,
2 anges musiciens dans des médaillons
et 2 écus, l'un armorié, l'autre
chiffré (f. 20r) ; Visitation
(f. 45v) ; Nativité (f. 59r) ; Annonce
aux bergers (f. 66r) ; Adoration des
mages (f. 71r) ; Circoncision
(f. 76r) ; Fuite en Égypte avec, dans
l'angle supérieur droit, une scénette
évoquant le Massacre des innocents
(f. 81v) ; Le roi David en prière
du Saint-Esprit, des fleurs et des
lettres lambda renversées, accompagnés
de petites flammes et de petites
fermesses. Les chiffres MM, les grandes
fermesses et les autres symboles
décorant cette reliure ne semblent pas
déterminants pour identifier celui ou
celle qui la commanda. G. D. Hobson par
exemple, dans son étude Les Reliures à
la fanfare, le problème de l'S fermé,
reproduit une reliure ornée des mêmes
chiffres, fermesses et autres symboles
réalisée à Venise vers 1540 pour un
commanditaire non identifié (fig. 68,
éd. 1970).
Il en va autrement des CC entrelacés
puisqu'ils ont également été peints
(postérieurement à la miniature ?)
sur un des 2 écus accompagnant
l'Annonciation (f. 20r). L'autre
écu peint sur la même page, qui est
armorié (d'azur à la croix ancrée
d'argent), renvoie quant à lui à l'un
des feuillets de vélin blanc ajoutés en
tête portant les mêmes armoiries (non
identifiées) et dont la présentation
dans une couronne de feuilles à rubans
rouges rappelle le frontispice d'un
manuscrit du Blason de l'escu de
Lorraine peint en 1542 (Bibliothèque
de Nancy, Ms. 873).
(f. 97r) ; La Vierge parmi les apôtres
(f. 123r) ; Offices des morts avec,
dans les marges, 3 personnages (un
diable (?, un peu effacé) lançant une
flèche, un homme en prière et un moine
lisant debout) et, dans l'initiale, la
seule historiée, un moine lisant assis
(f. 128r).
Ces 11 belles miniatures peuvent être
rapprochées de celles qui ornent un
livre d'heures peint en collaboration
avec le Maître de Dunois (actif
entre 1435 et 1466), conservé à la
bibliothèque de Baltimore (Medieval
and Renaissance manuscripts in the
Walters art Gallery, volume. 2,
France, 1420-1540, 1992). La richesse
des compositions architecturales,
le traitement en rondeur des plis
des vêtements, la stylisation des
personnages, ainsi que la perspective
atmosphérique présente dans certaines
compositions, évoquent probablement
une influence de la peinture flamande,
même si certains détails correspondent
à des motifs plus anciens : fonds en
damier, jeux de perspective, rochers
et arbres.
La reliure est entièrement recouverte
de couronnes de laurier ovoïdes
entourant des chiffres (CC, MM),
des grandes fermesses, des emblèmes
Cependant, les commanditaires, tant de
ce livre d'heures que de la reliure,
restent à ce jour non identifiés.
Entre le premier plat et la première
garde, on trouve un fragment de charte
utilisé par le relieur mentionnant
Antoine du Prat, garde de la prévôté
de Paris, et un certain Jacques Oudin,
boulanger au faubourg Saint-Denis dans
les années 1547-1551.
Provenance :
Chiffres CC et armoiries non
identifiés ;
Vente anonyme à Paris, le 24 juin 1968,
lot 5 ;
Resté depuis dans la descendance de
l'acquéreur
Manque plusieurs feuillets dont
probablement 3 miniatures ; quelques
pages un peu pâlies ou frottées ;
quelques dépigmentations éparses ;
quelques taches et brunissures, et
coupures marginales ; marges un peu
courtes à certains feuillets avec
perte de décor (f. 20) ; reliure un peu
défraîchie, avec quelques épidermures ;
accroc à une coiffe et début de fente à
un mors ; quelques galeries de ver

Estimation 40 000 - 60 000 €



Sold 88,400 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3816
Date: 26 apr. 2018 14:30
Auctioneer: François Tajan

Contact

Lorena de La Torre
Phone +33 1 42 99 16 58
ldelatorre@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Books & Manuscripts