« Dans ses choix de collectionneur, il était motivé davantage par l’histoire et la beauté des automobiles que par une perspective patrimoniale. »
 

Hervé Poulain

Jean-Claude et moi, nous nous sommes connus sur le circuit du Mans l’été 1992 en participant à la première manche du Trophée Venturi, un concept clef en main inventé par Stéphane Ratel, un colonel d’empire qui faisait ses premières armes dans l’organisation des courses automobiles. […]
Ce concept ProAm fut à l’origine du renouveau de la catégorie GT et de son second âge d’or.
 

Pour ma part, reprendre la compétition à plus de 50 ans avec un palmarès jauni par 10 ans d’interruption me faisait redouter une rouille mortifiante. Aussi apercevant Jean-Claude Miloé lors de cette manche inaugurale, je repris espoir : « Au moins, il y en a un qui a plus de “bouteille” que moi ! »

 

Porsche
1964 Porsche 904 GTS
Estimation 1 400 000 - 1 800 000 € 

Grand, mince, élégant, il avait de l’allure et je lui dis qu’il me faisait penser à Gary Cooper. Il ne résista pas à un tel compliment à l’origine d’une amitié que nous eûmes de multiples occasions d’entretenir. Il me bluffait car son inexpérience de la course ajoutait du leste à ses 60 printemps !
Son imaginaire d’adolescent s’était nourri du bruit des moteurs qu’il entendait tourner sur le circuit de Montlhéry près duquel ses parents habitaient. De sorte que l’oreille affinée, il était capable durant ses études secondaires de reconnaitre chaque voiture qui passait sous les murs du Lycée Louis Le Grand. Naturellement, il dévorait les pages du numéro spécial de France Soir consacré aux 24 Heures du Mans. Le permis en poche, il « gonfla » une Dauphine (pipe Autobleu), une R8 Major (pipe Ferry) et fit quelques épreuves avec une Dauphine 1093, les Coupes du Salon à Montlhéry, des courses de côtes comme Turkheim les Trois Epis, et le Rallye du Nord : un bagage bien léger pour entamer, plusieurs dizaines d’années plus tard, des courses en peloton avec des voitures si performantes et, de son propre aveu, « sans avoir jamais pris de leçon de pilotage ».

 

Porsche
1973 Porsche 911 Carrera 2,7 L RS
Estimation 550 000 - 650 000 €

« Et qu’est-ce qui te motive Jean-Claude ?
- Je n’ai aucune prétention que par rapport à moi-même, me forcer, me dépasser. » Durant les trois saisons du Trophée puis en GT, Jean-Claude tint son rang non sans quelques figures et frayeurs mais sans ajouter de chapitres à la Vie du Rail…, tout en se pliant avec un juvénile entrain aux rituels d’avant et d’après courses propres aux « Venturieux ». Le soir des 6 heures de Zuhaï en Chine, alors qu’il avait confié sa Porsche au trio Wolleck - Jarrier – Lafitte qui gagnèrent la course, je le revois debout sur le plateau tournant rempli de victuailles de la table d’un restaurant sans perdre l’équilibre, haut fait qui stupéfia les enfants de Mao. La même année il invita ses trois fils Jean-Louis, Jérôme et Jean-Philippe à le rejoindre en VHC sur différentes Porsche. Une fois aguerris, ces mousquetaires coururent en moderne et Jérôme fut même champion de France ProAm (avec James Ruffier) sur une GT3. Quant à Jean-Claude, il éleva son niveau de pilotage en terminant en milieu de classement un championnat GT.

 

Il fréquentait mes ventes aux enchères dans lesquelles il fit l’acquisition de deux chefs d’œuvre de l’entre deux guerres, une Bugatti 51 et une Delage 1500. Avec la 51 il participa au GP historique de Monaco 1997, au GP d’Angoulême et, avec la Delage 1500, « un rêve à conduire mais handicapée par un empattement trop long pour les circuits sinueux », jusqu’en 2008 à six reprises à Monaco. Dans ses choix de collectionneur, il était motivé davantage par l’histoire et la beauté des automobiles que par une perspective patrimoniale. […] L’année suivante il acheta une Porsche 959. Il appréciait particulièrement les modèles de cette marque à cause de leurs lignes intemporelles, de leurs tenues de route, de leurs freinages et naturellement des lauriers glanés au Mans. […] La collection comprit jusqu’ à 30 automobiles. […]

Hervé Poulain

 

 

Informations
La fabuleuse collection de Porsche de Jean-Claude Miloé. Gentleman Driver depuis la fin des années 1980, cet amateur de Porsche, bien connu dans le milieu de l’automobile de collection, est réputé pour le soin et l’entretien apporté à ses voitures. Ces chefs-d’œuvre de compétition dont la rareté et l’authenticité font rêver, ont pu être aperçus à de nombreuses manifestations automobiles historiques.

Expositions au Salon Rétromobile : les 7, 8 et 9 février 2018.
Ventes aux enchères : les 9, 10 et 11 février 2018
Consultez l’ensemble du catalogue.
 

 

Contact Actualité
Carine Decroi
cdecroi@artcurial.com