Sale Books & Manuscripts - 22 september 2020 /Lot 39 VALÉRY (Paul) Ensemble de manuscrits de et sur Paul Valéry et La Jeune Parque.

  • VALÉRY (Paul)  Ensemble de manuscrits de et sur Paul Valéry et La Jeune Parque.
VALÉRY (Paul)
Ensemble de manuscrits de et sur Paul Valéry et La Jeune Parque.
Bel ensemble sur la genèse de La Jeune Parque rassemblant les pièces suivantes :
- La Jeune Parque, 8 p. sur 8 ff. in-8, s. d.
Manuscrit autographe du début de l'oeuvre, comprenant 131 vers, papier ligné, quelques corrections et repentirs. Florence de Lussy estime qu'il provient de la collection de Pierre Louÿs. Plusieurs strophes sont modifiées ou supprimées.
- [La Jeune Parque], 7 p sur 4 ff. in-12, papier pelure.
Manuscrit autographe (160 vers).
- 5 L.A.S. de Paul Valéry à Pierre Louÿs, s. d. [1916-1917] et 1 L.A.S. de Paul Valéry à Paul Léautaud , s. d. [6 mai 1917 ?], in-12, enveloppes la plupart du temps conservées.
Louÿs joua un rôle important dans l'évolution de la Jeune Parque et il eut le privilège d'en lire le premier quelques pages.

Dans la lettre datable du 25 juin 1916 à Louÿs, Valéry fait état de ses difficultés : " Et ce sacré poème, qui ne veut pas finir m'est insupportable. Je ne puis ni le lâcher ni le mener à sa mort naturelle ". Il remercie Louÿs " d'en avoir fredonné aux oreilles de Crès, quelques airs ". La lettre reproduit deux extraits du poème, soit 47 vers, avec quelques repentirs : le passage commençant par " Ô n'aurait-il fallu, folle, que j'accomplisse " et " Alors je n'ai formé, vains adieux, si je vis, / Que songes ? " Cette correspondance livre aussi quelques détails sur la difficulté de la vie matérielle en pleine guerre et des diatribes contre l'incurie des éditeurs (lettre s. d. attribuable au printemps 1917) : " Il y a, par exemple, un livre que je trouve précieux. Ce sont les Ennéades, traduites par Bouillet en 1951-57 et enrichies de notes du plus grand intérêt. Personne ne refera ce travail en 3 gros volumes. Ce livre est épuisé, il vaut 200 F chez Gougy ; il en valait - mettons 45 à l'époque - Hachette l'a laissé périr […] ".
- 2 ff. in-4 autographes de Valéry qui concernent les recherches sur le titre du poème. Papier pelure.
- 2 pièces autographes importantes de Valéry sur la genèse de La Jeune Parque, au ton humoristique : la première est une table des matières provisoire du poème par Valéry " Fournisseur de S.A.S. Me Pierre Louÿs ", 2 p. Elle doit correspondance à un état avancé du poème car elle comptabilise 459 vers et l'état final en comporte . La seconde pièce est une fausse lettre adressée à " Ma chère Illa ", allusion à la proposition de Louÿs, en janvier 1917, de nommer ainsi le poème La Jeune Parque. La fausse lettre déplore que Louÿs " s'amuse à farfouiller dans les vieilles Konneries de ce P.V. qui me tanne et m'enferme dans sa cambuse, avec un tas de mômes autour […] ". Valéry opposa un refus poli, mais ferme.
- 3 dactylographies de lettres de Valéry à Louÿs avec annotations manuscrites de Valéry (10 p.). Sur la dactylographie d'une lettre du 4 juin 1917, il a porté un ajout marginal de la main de Valéry : " Il avait été question de la publication dans une revue littéraire d'un article de P. Louÿs sur La Jeune Parque. Pour diverses raisons ce projet n'eut pas de suite ".
En pied de la lettre du 27 juin 1916, Valéry précise que Louÿs avait suggéré le titre Psyché pour La Jeune Parque qui n'en possédait pas encore un.

On joint :
- LOUYS. La Muse de P. L. à la Muse de P. V. - Salutem, manuscrit autographe, 3 p. in-8.
- VALÉRY. Version grecque : Epipsychidion, 16 janvier 1917. Manuscrit autographe, 2 p. in-4, papier d'un cahier d'écolier. Il donne à son texte l'aspect d'une version grecque écrite par son fils Claude. Première ligne : " C. Valéry 3e 1.1. Version grecque,
16 janvier 1917 ".
Belle réunion de pièces sur La Jeune Parque.

Provenance :
- Librairie Andrieux.
- Vente Drouot, 1er juin 1926, n° 174 (ms. de 8 p. de La Jeune Parque).

Bibliographie :
Gide, Louÿs, Valéry, Correspondances à trois voix (1888-1920), Gallimard, 2004, n° 1038, 1040, 1107, 110, 112, 1121. F. de Lussy, La Genèse de La Jeune Parque de Paul Valéry, p. 80.

1. Traces de pliures.


Estimation 1 500 - 2 000 €

Sold 4,420 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 39

VALÉRY (Paul)
Ensemble de manuscrits de et sur Paul Valéry et La Jeune Parque.

Sold 4,420 € [$]

VALÉRY (Paul)
Ensemble de manuscrits de et sur Paul Valéry et La Jeune Parque.
Bel ensemble sur la genèse de La Jeune Parque rassemblant les pièces suivantes :
- La Jeune Parque, 8 p. sur 8 ff. in-8, s. d.
Manuscrit autographe du début de l'oeuvre, comprenant 131 vers, papier ligné, quelques corrections et repentirs. Florence de Lussy estime qu'il provient de la collection de Pierre Louÿs. Plusieurs strophes sont modifiées ou supprimées.
- [La Jeune Parque], 7 p sur 4 ff. in-12, papier pelure.
Manuscrit autographe (160 vers).
- 5 L.A.S. de Paul Valéry à Pierre Louÿs, s. d. [1916-1917] et 1 L.A.S. de Paul Valéry à Paul Léautaud , s. d. [6 mai 1917 ?], in-12, enveloppes la plupart du temps conservées.
Louÿs joua un rôle important dans l'évolution de la Jeune Parque et il eut le privilège d'en lire le premier quelques pages.

Dans la lettre datable du 25 juin 1916 à Louÿs, Valéry fait état de ses difficultés : " Et ce sacré poème, qui ne veut pas finir m'est insupportable. Je ne puis ni le lâcher ni le mener à sa mort naturelle ". Il remercie Louÿs " d'en avoir fredonné aux oreilles de Crès, quelques airs ". La lettre reproduit deux extraits du poème, soit 47 vers, avec quelques repentirs : le passage commençant par " Ô n'aurait-il fallu, folle, que j'accomplisse " et " Alors je n'ai formé, vains adieux, si je vis, / Que songes ? " Cette correspondance livre aussi quelques détails sur la difficulté de la vie matérielle en pleine guerre et des diatribes contre l'incurie des éditeurs (lettre s. d. attribuable au printemps 1917) : " Il y a, par exemple, un livre que je trouve précieux. Ce sont les Ennéades, traduites par Bouillet en 1951-57 et enrichies de notes du plus grand intérêt. Personne ne refera ce travail en 3 gros volumes. Ce livre est épuisé, il vaut 200 F chez Gougy ; il en valait - mettons 45 à l'époque - Hachette l'a laissé périr […] ".
- 2 ff. in-4 autographes de Valéry qui concernent les recherches sur le titre du poème. Papier pelure.
- 2 pièces autographes importantes de Valéry sur la genèse de La Jeune Parque, au ton humoristique : la première est une table des matières provisoire du poème par Valéry " Fournisseur de S.A.S. Me Pierre Louÿs ", 2 p. Elle doit correspondance à un état avancé du poème car elle comptabilise 459 vers et l'état final en comporte . La seconde pièce est une fausse lettre adressée à " Ma chère Illa ", allusion à la proposition de Louÿs, en janvier 1917, de nommer ainsi le poème La Jeune Parque. La fausse lettre déplore que Louÿs " s'amuse à farfouiller dans les vieilles Konneries de ce P.V. qui me tanne et m'enferme dans sa cambuse, avec un tas de mômes autour […] ". Valéry opposa un refus poli, mais ferme.
- 3 dactylographies de lettres de Valéry à Louÿs avec annotations manuscrites de Valéry (10 p.). Sur la dactylographie d'une lettre du 4 juin 1917, il a porté un ajout marginal de la main de Valéry : " Il avait été question de la publication dans une revue littéraire d'un article de P. Louÿs sur La Jeune Parque. Pour diverses raisons ce projet n'eut pas de suite ".
En pied de la lettre du 27 juin 1916, Valéry précise que Louÿs avait suggéré le titre Psyché pour La Jeune Parque qui n'en possédait pas encore un.

On joint :
- LOUYS. La Muse de P. L. à la Muse de P. V. - Salutem, manuscrit autographe, 3 p. in-8.
- VALÉRY. Version grecque : Epipsychidion, 16 janvier 1917. Manuscrit autographe, 2 p. in-4, papier d'un cahier d'écolier. Il donne à son texte l'aspect d'une version grecque écrite par son fils Claude. Première ligne : " C. Valéry 3e 1.1. Version grecque,
16 janvier 1917 ".
Belle réunion de pièces sur La Jeune Parque.

Provenance :
- Librairie Andrieux.
- Vente Drouot, 1er juin 1926, n° 174 (ms. de 8 p. de La Jeune Parque).

Bibliographie :
Gide, Louÿs, Valéry, Correspondances à trois voix (1888-1920), Gallimard, 2004, n° 1038, 1040, 1107, 110, 112, 1121. F. de Lussy, La Genèse de La Jeune Parque de Paul Valéry, p. 80.

1. Traces de pliures.


Estimation 1 500 - 2 000 €

Sold 4,420 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4033
Date: 22 sep. 2020 14:30
Auctioneers: Stéphane Aubert, Hervé Poulain

Contact

Juliette Audet
Phone +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Books & Manuscripts