Sale Old Master & 19th Century Art - 23 march 2017 /Lot 96 Thomas Couture Senlis, 1815 - Villiers, 1879 Horace et Lydie

  • Thomas Couture Senlis, 1815 - Villiers, 1879
Thomas Couture Senlis, 1815 - Villiers, 1879
Horace et Lydie
Fusain et rehauts de craie blanche sur papier gris
Monogrammé 'T.C.' en bas à droite

Horace and Lydia, black chalk and white highlights, bears monogram, by Th. Couture
h: 32 w: 41,10 cm

Provenance : Vente anonyme, Paris, Hôtel Drouot, Mes Delorme et Fraysse, 26 octobre 1994, n°50 ;
Chez Adolphe Stein, Paris ;
Collection privée, France


Commentaire : Cette splendide étude est préparatoire pour la composition 'Horace et Lydie', peinte en 1843 (Wallace Collection, Londres, et Walters Art Gallery, Baltimore). Cette peinture précède 'Les Romains de la décadence' (1847) et fut sans doute réalisée parallèlement aux premières recherches de Couture sur ce thème. Le poète Horace (65 - 8 avant JC), entre épicurisme et stoïcisme, correspond à l'esthétique du Juste Milieu dont Couture est un représentant éminent en France. Depuis Molière avec 'Les Amants magnifiques', les poètes et dramaturges transcrivent les amours d'Horace et de la courtisane Lydie. Hugo parodie les 'Odes' avec " A Lydie " en 1817, Balzac les met en exergue dans 'Splendeurs et misères des courtisanes', Lamartine et Musset traduisent ses 'Odes', puis Ponsard en tire sa pièce 'Horace et Lydie' en 1850 (voir A. Boime, 'Thomas Couture and the eclectic vision', New Haven et Londres, 1980, p. 125-127).
Le dessin montre une étape antérieure au tableau, avec une petite variante dans le placement du bras de l'homme remplissant la coupe d'Horace. Lydie enlace passionnément le poète et l'attire vers lui tandis que dans le tableau Horace résiste en maintenant son buste droit. La sinuosité du dessin est ici plus sensuelle que la peinture, plus naturelle et moins intellectualisée. L'hédonisme du poète est plus littéral, mais couplé à l'expressivité intense due à la charge de fusain, il exprime son détachement de l'amour. S'il tend sa coupe pour la boire jusqu'à la lie, son regard sombre est dirigé vers un lointain spectateur, peut-être ce romantique désabusé à qui Couture voudrait faire la leçon, Alfred de Musset par exemple… 'Carpe diem'.
Estimation 30 000 - 40 000 €

Sold 58,500 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 96

Thomas Couture Senlis, 1815 - Villiers, 1879
Horace et Lydie

Sold 58,500 € [$]

Thomas Couture Senlis, 1815 - Villiers, 1879
Horace et Lydie
Fusain et rehauts de craie blanche sur papier gris
Monogrammé 'T.C.' en bas à droite

Horace and Lydia, black chalk and white highlights, bears monogram, by Th. Couture
h: 32 w: 41,10 cm

Provenance : Vente anonyme, Paris, Hôtel Drouot, Mes Delorme et Fraysse, 26 octobre 1994, n°50 ;
Chez Adolphe Stein, Paris ;
Collection privée, France


Commentaire : Cette splendide étude est préparatoire pour la composition 'Horace et Lydie', peinte en 1843 (Wallace Collection, Londres, et Walters Art Gallery, Baltimore). Cette peinture précède 'Les Romains de la décadence' (1847) et fut sans doute réalisée parallèlement aux premières recherches de Couture sur ce thème. Le poète Horace (65 - 8 avant JC), entre épicurisme et stoïcisme, correspond à l'esthétique du Juste Milieu dont Couture est un représentant éminent en France. Depuis Molière avec 'Les Amants magnifiques', les poètes et dramaturges transcrivent les amours d'Horace et de la courtisane Lydie. Hugo parodie les 'Odes' avec " A Lydie " en 1817, Balzac les met en exergue dans 'Splendeurs et misères des courtisanes', Lamartine et Musset traduisent ses 'Odes', puis Ponsard en tire sa pièce 'Horace et Lydie' en 1850 (voir A. Boime, 'Thomas Couture and the eclectic vision', New Haven et Londres, 1980, p. 125-127).
Le dessin montre une étape antérieure au tableau, avec une petite variante dans le placement du bras de l'homme remplissant la coupe d'Horace. Lydie enlace passionnément le poète et l'attire vers lui tandis que dans le tableau Horace résiste en maintenant son buste droit. La sinuosité du dessin est ici plus sensuelle que la peinture, plus naturelle et moins intellectualisée. L'hédonisme du poète est plus littéral, mais couplé à l'expressivité intense due à la charge de fusain, il exprime son détachement de l'amour. S'il tend sa coupe pour la boire jusqu'à la lie, son regard sombre est dirigé vers un lointain spectateur, peut-être ce romantique désabusé à qui Couture voudrait faire la leçon, Alfred de Musset par exemple… 'Carpe diem'.
Estimation 30 000 - 40 000 €

Sold 58,500 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3034
Date: 23 mar. 2017 18:00
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Old Master & 19th Century Art