Sale Fine Watches - 18 july 2016 /Lot 400 ROLEX Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968

  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
  • ROLEX  Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
ROLEX
Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
Rare et exceptionnel chronographe bracelet en acier. Boîtier rond, couronne et fond vissés, poussoirs lisses. Cadran argenté avec index "bâton", aiguilles et points luminescents, trotteuse centrale rouge pour la fonction chronographe, trois compteurs pour l'indication des 30 minutes, 12 heures et des secondes, échelle tachymétrique, graduation 1/5e de seconde. Mouvement mécanique, Cal. 722, 17 rubis, balancier mono-métallique, spiral et antichoc. Bracelet en acier "riveté" numéroté 7205/06 avec sa boucle déployante "rainurée" signée Rolex. Diam. 36 mm.

1. Avec une copie de la facture d'origine de la maison Bucherer, à Interlaken, datée du 23 octobre 1968, avec la mention manuscrite This is the watch for James Bond. La facture est adressée à Mr. David H. Middlemas, EON Productions LTD, 3825 Mürren. Sur la même copie, le reçu du paiement par voie postale Suisse daté du 24.10.68 - 17, sur le tampon "3825 Mürren". La valeur d'achat de l'époque : 790 CHF.
2. Une photo noir et blanc d'une scène du film avec Nancy (Catherina Von Schell) et James Bond (George Lazenby) portant le chronographe, tamponnée au dos On her Majesty's Secret Service Photo by George Whitear, et un texte tapuscrit relatant la scène. Sur la pochette de protection l'étiquette Christie's mentionnant 16th December 2003, Sale : 9771, 164/3.
3. Copie de la facture d'achat de la vente Christie's, et copie de celle de la vente le 11 juillet 2008 à l'actuel propriétaire, qui mentionne Rolex Chronograph ref 6238 Serial 1206513. This is the actual watch worn by James Bond George Lazenby in the Bond Film in Her Majesty's Secret Service.

Provenance:
Vente Christie's, Film and Entertainment Including the John Mollo Collection, Londres South Kensington, 16 décembre 2003, lot 164
Directement de l'acheteur de la vente Christie's à l'actuel propriétaire en 2008

Filmographie :
Au Service Secret de Sa Majesté. Tous droits réservés © 1969, LLC. & United Artists Corporation.

James Bond Pre-Daytona
Ce chronographe, commandé directement auprès du revendeur suisse Bucherer par la société Eon Productions, le 23 octobre 1968, se distingue par son aiguille de chronographe rouge, qui selon la légende a été modifiée à la demande des producteurs du film Au service Secret de sa Majesté, et portée par George Lazenby dans le rôle de James Bond.
Cette originalité fait de notre montre une pièce historique dans la production des chronographes Pre-Daytona de la maison Rolex puisqu'il s'agit de l'unique référence 6238 avec une aiguille rouge. Comme son nom l'indique, la Pre-Daytona précède la production de la fameuse Daytona en 1963 et s'en différencie par sa lunette lisse.
Notre montre est par ailleurs sans doute l'une des dernières dans la ligne de production, puisque l'on estime que cette référence produite entre 1960 et 1968 ne fut équipée du calibre 722 qu'à partir de 1965, comme notre exemplaire.
C'est à la fin du tournage qu'Eon Productions décida de vendre à son personnel la garde-robe et les accessoires du film, y compris la fameuse Rolex. Cette pièce fut acquise par le comptable de la production, qui la mit en vente chez Christie's Londres, South Kensington, le 16 décembre 2003. Il est important de préciser qu'à l'occasion de cette vente, une erreur s'est glissée dans le descriptif du catalogue indiquant le n° de série 1206613 au lieu de 1206513. La montre est vendue directement par l'acheteur de cette vente à l'actuel propriétaire, un collectionneur privé.
En tout point ce modèle mythique, le Pre-Daytona, est le Graal ultime et absolu pour un collectionneur de vintage. Notre exemplaire a l'avantage d'être l'unique référence 6238 utilisée par le célèbre agent secret de sa Majesté, nom de code 007.


Au Service Secret de sa Majesté
George Lazenby, alias James Bond dans le film Au service de sa Majesté, arbore ainsi à son poignet ce chronographe, facilement reconnaissable lors des scènes d'amour ou d'action à la clinique du Piz Gloria, repaire du chef de l'organisation criminelle Spectre.
Cette Rolex Pre-Daytona lui est également très utile, lorsque enfermé en pleine nuit dans la machinerie du téléphérique, elle lui permet de chronométrer les allers et retours de la benne afin de s'échapper du Piz Gloria, lieu mythique niché au cœur des Alpes Suisses. Restaurant panoramique tournant situé au sommet du Schilthorn, ce dernier tire d'ailleurs son nom du roman de Ian Flemming. En effet, le bâtiment conserva ce nom suite au tournage du film durant lequel la production bénéficia d'un droit d'utilisation exclusif en échange d'une contribution financière. La nouvelle appellation du lieu ainsi que son apparition dans le film, contribuèrent largement à la réputation de l'établissement. Ce dernier créa dans son sous-sol un musée, dédié au film mythique.

Les montres Rolex au service de l'Agent secret 007
L'agent secret James Bond, alias 007 est indéniablement lié aux montres de la maison Rolex. De toutes les marques qui ont jalonnés les premiers épisodes de cette saga, Rolex est sans aucun doute celle qui compte le plus encore de nos jours pour les fans de vintage.
Au-delà de la notoriété de la marque, la saga épouse à la perfection toute la stratégie mise en place par le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf, depuis la première montre bracelet étanche, sous le nom de code " Oyster ", lancée en 1926, montre sportive par excellence.
Rolex est en effet le compagnon idéal de James Bond. Les modèles se succèdent et offrent à chaque fois de nouvelles fonctionnalités adaptées aux conditions extrêmes rencontrées par l'agent secret. Etanches ou résistantes aux chocs, les montres de la marque offrent bien plus qu'un design toujours aussi intemporel. Rolex va ainsi gagner ses plus belles lettres de noblesse, au travers de l'image de James Bond.
Le dépassement de soi, indissociable de la figure de James Bond, incarne parfaitement le rêve poursuivi par le fondateur de Rolex. Symbole de la montre de l'exploit dès 1953 avec l'ascension du Mont Everest par Sir Edmund Hillary, Rolex trouve en James Bond le partenaire idéal.
La saga retrace ainsi l'âge d'or des montres suisses avec Rolex mais également avec Breitling ou encore la marque Gruen, dans Goldfinger en 1964. Par ailleurs, avant notre exceptionnel Pre-Daytona, les premières versions de chronographes font d'ores et déjà leur apparition au poignet de l'agent secret en 1965, avec la Breitling Top Time dans l'épisode Opération Tonnerre.
Pour ce qui est des Rolex, c'est bien le modèle Submariner qui a le plus les faveurs de l'espion britannique. Ce modèle, en référence 5513, est d'ailleurs, selon la légende, celui avec lequel se serait présenté George Lazenby devant les producteurs.
En effet, au départ de Sean Connery, à la suite de l'épisode On ne vit que deux fois en 1967, la production recherche un nouvel acteur. Rolex au poignet, portant le costume de son prédécesseur, c'est grâce à son culot que George Lazenby fut sélectionné pour le rôle.
Certains ont d'ailleurs émis l'hypothèse que lors de l'une des premières scènes du film, à la table de Black Jack du Casino, George Lazenby portait sa propre Rolex Submariner 5513.
Notre Pre-Daytona customisée de son aiguille rouge, est d'autant plus fameuse, qu'elle constitue la seule et unique apparition dans un film de James Bond (que certains considèrent comme l'un des meilleurs).
Ce chapitre clôt certainement l'âge d'or du Swiss Made et surtout celui de Rolex dans les films de James Bond, puisque les années 70 , et avec elles la crise de l'industrie horlogère en Suisse, laisseront place aux montres digitales, à l'exemple des fameuses Seiko.
Si la marque Rolex revient dans Dangereusement Vôtre en 1985, elle laissera néanmoins place en 1987 à Tag Heuer dans Tuer n'est pas jouer avec Timothy Dalton, avant de terminer ses brillants états de service en 1989 dans Permis de Tuer avec la Submariner dans sa version 16610.

Il ne fait aucun doute que l'unique Pre-Daytona James Bond portée par l'acteur George Lazenby, à la fois élégante, sportive et fonctionnelle, est la parfaite définition du luxe.

" Le choix d'une montre en dit autant sur un gentleman que son costume de Saville Row "
Ian Flemming

Estimation sur demande
Estimate on request


Lot 400

ROLEX
Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968

Estimation: Upon Request

ROLEX
Pre-Daytona, ref. 6238, n° 1206513, circa 1968
Rare et exceptionnel chronographe bracelet en acier. Boîtier rond, couronne et fond vissés, poussoirs lisses. Cadran argenté avec index "bâton", aiguilles et points luminescents, trotteuse centrale rouge pour la fonction chronographe, trois compteurs pour l'indication des 30 minutes, 12 heures et des secondes, échelle tachymétrique, graduation 1/5e de seconde. Mouvement mécanique, Cal. 722, 17 rubis, balancier mono-métallique, spiral et antichoc. Bracelet en acier "riveté" numéroté 7205/06 avec sa boucle déployante "rainurée" signée Rolex. Diam. 36 mm.

1. Avec une copie de la facture d'origine de la maison Bucherer, à Interlaken, datée du 23 octobre 1968, avec la mention manuscrite This is the watch for James Bond. La facture est adressée à Mr. David H. Middlemas, EON Productions LTD, 3825 Mürren. Sur la même copie, le reçu du paiement par voie postale Suisse daté du 24.10.68 - 17, sur le tampon "3825 Mürren". La valeur d'achat de l'époque : 790 CHF.
2. Une photo noir et blanc d'une scène du film avec Nancy (Catherina Von Schell) et James Bond (George Lazenby) portant le chronographe, tamponnée au dos On her Majesty's Secret Service Photo by George Whitear, et un texte tapuscrit relatant la scène. Sur la pochette de protection l'étiquette Christie's mentionnant 16th December 2003, Sale : 9771, 164/3.
3. Copie de la facture d'achat de la vente Christie's, et copie de celle de la vente le 11 juillet 2008 à l'actuel propriétaire, qui mentionne Rolex Chronograph ref 6238 Serial 1206513. This is the actual watch worn by James Bond George Lazenby in the Bond Film in Her Majesty's Secret Service.

Provenance:
Vente Christie's, Film and Entertainment Including the John Mollo Collection, Londres South Kensington, 16 décembre 2003, lot 164
Directement de l'acheteur de la vente Christie's à l'actuel propriétaire en 2008

Filmographie :
Au Service Secret de Sa Majesté. Tous droits réservés © 1969, LLC. & United Artists Corporation.

James Bond Pre-Daytona
Ce chronographe, commandé directement auprès du revendeur suisse Bucherer par la société Eon Productions, le 23 octobre 1968, se distingue par son aiguille de chronographe rouge, qui selon la légende a été modifiée à la demande des producteurs du film Au service Secret de sa Majesté, et portée par George Lazenby dans le rôle de James Bond.
Cette originalité fait de notre montre une pièce historique dans la production des chronographes Pre-Daytona de la maison Rolex puisqu'il s'agit de l'unique référence 6238 avec une aiguille rouge. Comme son nom l'indique, la Pre-Daytona précède la production de la fameuse Daytona en 1963 et s'en différencie par sa lunette lisse.
Notre montre est par ailleurs sans doute l'une des dernières dans la ligne de production, puisque l'on estime que cette référence produite entre 1960 et 1968 ne fut équipée du calibre 722 qu'à partir de 1965, comme notre exemplaire.
C'est à la fin du tournage qu'Eon Productions décida de vendre à son personnel la garde-robe et les accessoires du film, y compris la fameuse Rolex. Cette pièce fut acquise par le comptable de la production, qui la mit en vente chez Christie's Londres, South Kensington, le 16 décembre 2003. Il est important de préciser qu'à l'occasion de cette vente, une erreur s'est glissée dans le descriptif du catalogue indiquant le n° de série 1206613 au lieu de 1206513. La montre est vendue directement par l'acheteur de cette vente à l'actuel propriétaire, un collectionneur privé.
En tout point ce modèle mythique, le Pre-Daytona, est le Graal ultime et absolu pour un collectionneur de vintage. Notre exemplaire a l'avantage d'être l'unique référence 6238 utilisée par le célèbre agent secret de sa Majesté, nom de code 007.


Au Service Secret de sa Majesté
George Lazenby, alias James Bond dans le film Au service de sa Majesté, arbore ainsi à son poignet ce chronographe, facilement reconnaissable lors des scènes d'amour ou d'action à la clinique du Piz Gloria, repaire du chef de l'organisation criminelle Spectre.
Cette Rolex Pre-Daytona lui est également très utile, lorsque enfermé en pleine nuit dans la machinerie du téléphérique, elle lui permet de chronométrer les allers et retours de la benne afin de s'échapper du Piz Gloria, lieu mythique niché au cœur des Alpes Suisses. Restaurant panoramique tournant situé au sommet du Schilthorn, ce dernier tire d'ailleurs son nom du roman de Ian Flemming. En effet, le bâtiment conserva ce nom suite au tournage du film durant lequel la production bénéficia d'un droit d'utilisation exclusif en échange d'une contribution financière. La nouvelle appellation du lieu ainsi que son apparition dans le film, contribuèrent largement à la réputation de l'établissement. Ce dernier créa dans son sous-sol un musée, dédié au film mythique.

Les montres Rolex au service de l'Agent secret 007
L'agent secret James Bond, alias 007 est indéniablement lié aux montres de la maison Rolex. De toutes les marques qui ont jalonnés les premiers épisodes de cette saga, Rolex est sans aucun doute celle qui compte le plus encore de nos jours pour les fans de vintage.
Au-delà de la notoriété de la marque, la saga épouse à la perfection toute la stratégie mise en place par le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf, depuis la première montre bracelet étanche, sous le nom de code " Oyster ", lancée en 1926, montre sportive par excellence.
Rolex est en effet le compagnon idéal de James Bond. Les modèles se succèdent et offrent à chaque fois de nouvelles fonctionnalités adaptées aux conditions extrêmes rencontrées par l'agent secret. Etanches ou résistantes aux chocs, les montres de la marque offrent bien plus qu'un design toujours aussi intemporel. Rolex va ainsi gagner ses plus belles lettres de noblesse, au travers de l'image de James Bond.
Le dépassement de soi, indissociable de la figure de James Bond, incarne parfaitement le rêve poursuivi par le fondateur de Rolex. Symbole de la montre de l'exploit dès 1953 avec l'ascension du Mont Everest par Sir Edmund Hillary, Rolex trouve en James Bond le partenaire idéal.
La saga retrace ainsi l'âge d'or des montres suisses avec Rolex mais également avec Breitling ou encore la marque Gruen, dans Goldfinger en 1964. Par ailleurs, avant notre exceptionnel Pre-Daytona, les premières versions de chronographes font d'ores et déjà leur apparition au poignet de l'agent secret en 1965, avec la Breitling Top Time dans l'épisode Opération Tonnerre.
Pour ce qui est des Rolex, c'est bien le modèle Submariner qui a le plus les faveurs de l'espion britannique. Ce modèle, en référence 5513, est d'ailleurs, selon la légende, celui avec lequel se serait présenté George Lazenby devant les producteurs.
En effet, au départ de Sean Connery, à la suite de l'épisode On ne vit que deux fois en 1967, la production recherche un nouvel acteur. Rolex au poignet, portant le costume de son prédécesseur, c'est grâce à son culot que George Lazenby fut sélectionné pour le rôle.
Certains ont d'ailleurs émis l'hypothèse que lors de l'une des premières scènes du film, à la table de Black Jack du Casino, George Lazenby portait sa propre Rolex Submariner 5513.
Notre Pre-Daytona customisée de son aiguille rouge, est d'autant plus fameuse, qu'elle constitue la seule et unique apparition dans un film de James Bond (que certains considèrent comme l'un des meilleurs).
Ce chapitre clôt certainement l'âge d'or du Swiss Made et surtout celui de Rolex dans les films de James Bond, puisque les années 70 , et avec elles la crise de l'industrie horlogère en Suisse, laisseront place aux montres digitales, à l'exemple des fameuses Seiko.
Si la marque Rolex revient dans Dangereusement Vôtre en 1985, elle laissera néanmoins place en 1987 à Tag Heuer dans Tuer n'est pas jouer avec Timothy Dalton, avant de terminer ses brillants états de service en 1989 dans Permis de Tuer avec la Submariner dans sa version 16610.

Il ne fait aucun doute que l'unique Pre-Daytona James Bond portée par l'acteur George Lazenby, à la fois élégante, sportive et fonctionnelle, est la parfaite définition du luxe.

" Le choix d'une montre en dit autant sur un gentleman que son costume de Saville Row "
Ian Flemming

Estimation sur demande
Estimate on request


Sale’s details

Sale: M1010
Date: 18 jul. 2016 14:30

Contact

Justine Lamarre
Phone +33 1 42 99 20 39
jlamarre@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Fine Watches