Sale Old Master & 19th  Century Art - 13 november 2018 /Lot 115 Pierre Carrier-Belleuse (Paris, 1851 - 1933) et Edme Couty (1852-1931) "La Corde cassée"

  • Pierre Carrier-Belleuse (Paris, 1851 - 1933) et Edme Couty (1852-1931) "La Corde cassée" Paravent à trois feuilles en bois laqué ver...
Pierre Carrier-Belleuse (Paris, 1851 - 1933) et Edme Couty (1852-1931)
"La Corde cassée"
Paravent à trois feuilles en bois laqué vert et or et bois de placage à décor peint à motifs de fleurs, ornées de pastels
Signé '(EDM)E COUTY' en haut de la feuille centrale au recto et au verso et 'P. Carrier-Belleuse' dans le bas du pastel de forme ronde en haut au centre
Dimensions de la feuille centrale : 177 x 85,50 cm (69,70 x 33,70 in.), dimensions des feuilles latérales : 150 x 61,50 cm (59 x 13,27 in.)
Dimensions des pastels : feuille centrale : 90 x 78 cm (35,50 x 30,70 in.) et diamètre : 27 cm (10, 60 in.)
Feuilles latérales : 90 x 56 cm (35,50 x 22 in.)
(Traces d'humidité)

"La Corde cassée", three panel screen, signed, by P. Carrier-Belleuse and E. Couty



Provenance : Acquis auprès de l'artiste par la danseuse Désirée Lobstein, en avril 1897 ;
Puis par descendance ;
Collection particulière, Auvergne


Expositions : Salon de 1897, Paris, n° 194

Bibliographie : Charles Frémine, " Le Salon du Champ-de-Mars ", in 'Le Rappel', n° 9935, Paris, 23 mai 1897
L. de Fourcaud, " Les Arts décoratifs au Salon de 1897 ", in 'La Revue des Arts décoratifs', Paris, t. XVII, 1897, repr. p. 379


Commentaire : Cet important paravent exposé au Salon de 1897 témoigne de la collaboration entre le pastelliste Pierre Carrier-Belleuse et le décorateur et ornemaniste Edme Couty. Ce dernier employa son talent à orner d'un délicat décor d'hortensias bleus entrelacés les feuilles de ce paravent, offrant un cadre naturel, doux et élégant à la narration galante proposée par le pastelliste.
Comme l'atteste la reproduction publiée dans la Revue des Arts décoratifs en 1897, l'histoire de cette " Corde cassée " était à l'origine inversée et la composition du volet de droite se trouvait sur le volet de gauche : Pierrot amoureux jouant la sérénade à une ravissante ballerine dont il a les faveurs casse malheureusement la corde de son instrument. La belle se laisse séduire par la musique d'un rival et délaisse son premier amant. Une photographie ancienne du salon de Désirée Lobstein sur laquelle nous apercevons notre paravent (fig. 1) nous montre que les deux compositions latérales avaient déjà été interverties, peut-être à la demande de la commanditaire afin de donner une issue heureuse à cette pantomime. Le paravent était également surmonté de petits oiseaux qui ont aujourd'hui disparu.

Habitué de l'Opéra, Pierre Carrier-Belleuse était apprécié de ses danseuses et réalisa pour elles portraits et compositions imaginaires faisant intervenir des personnages de la Commedia dell'Arte. Nous pouvons notamment citer " Tendre aveu " (Salon de 1894, Paris, musée du Petit Palais) et " Le Miroir de Pierrot " (Salon de 1891, vente Artcurial, 14 novembre 2016, n° 115), mettant en scène Mademoiselle Litini.
Désirée Lobstein (fig. 2), née en Hongrie de parents français et formée à Vienne, entra à l'opéra de Paris à l'âge de 16 ans en 1884, connaitra un très grand succès auprès du public parisien avec de nombreux rôles de solistes et atteindra l'échelon de première danseuse. Ce paravent fut réalisée pour elle par Carrier-Belleuse - un billet du pastelliste confirmant la réception du paiement a été conservé (fig. 3) - et c'est son portrait que nous reconnaissons dans le médaillon en haut de la feuille centrale. Ce rare élément de décor et le portrait de Camille Lobstein présenté sous le n° 541 sont restés jusqu'à nos jours dans la famille de la danseuse.

Estimation 10 000 - 15 000 €

Sold 13,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 115

Pierre Carrier-Belleuse (Paris, 1851 - 1933) et Edme Couty (1852-1931)
"La Corde cassée"

Sold 13,000 € [$]

Pierre Carrier-Belleuse (Paris, 1851 - 1933) et Edme Couty (1852-1931)
"La Corde cassée"
Paravent à trois feuilles en bois laqué vert et or et bois de placage à décor peint à motifs de fleurs, ornées de pastels
Signé '(EDM)E COUTY' en haut de la feuille centrale au recto et au verso et 'P. Carrier-Belleuse' dans le bas du pastel de forme ronde en haut au centre
Dimensions de la feuille centrale : 177 x 85,50 cm (69,70 x 33,70 in.), dimensions des feuilles latérales : 150 x 61,50 cm (59 x 13,27 in.)
Dimensions des pastels : feuille centrale : 90 x 78 cm (35,50 x 30,70 in.) et diamètre : 27 cm (10, 60 in.)
Feuilles latérales : 90 x 56 cm (35,50 x 22 in.)
(Traces d'humidité)

"La Corde cassée", three panel screen, signed, by P. Carrier-Belleuse and E. Couty



Provenance : Acquis auprès de l'artiste par la danseuse Désirée Lobstein, en avril 1897 ;
Puis par descendance ;
Collection particulière, Auvergne


Expositions : Salon de 1897, Paris, n° 194

Bibliographie : Charles Frémine, " Le Salon du Champ-de-Mars ", in 'Le Rappel', n° 9935, Paris, 23 mai 1897
L. de Fourcaud, " Les Arts décoratifs au Salon de 1897 ", in 'La Revue des Arts décoratifs', Paris, t. XVII, 1897, repr. p. 379


Commentaire : Cet important paravent exposé au Salon de 1897 témoigne de la collaboration entre le pastelliste Pierre Carrier-Belleuse et le décorateur et ornemaniste Edme Couty. Ce dernier employa son talent à orner d'un délicat décor d'hortensias bleus entrelacés les feuilles de ce paravent, offrant un cadre naturel, doux et élégant à la narration galante proposée par le pastelliste.
Comme l'atteste la reproduction publiée dans la Revue des Arts décoratifs en 1897, l'histoire de cette " Corde cassée " était à l'origine inversée et la composition du volet de droite se trouvait sur le volet de gauche : Pierrot amoureux jouant la sérénade à une ravissante ballerine dont il a les faveurs casse malheureusement la corde de son instrument. La belle se laisse séduire par la musique d'un rival et délaisse son premier amant. Une photographie ancienne du salon de Désirée Lobstein sur laquelle nous apercevons notre paravent (fig. 1) nous montre que les deux compositions latérales avaient déjà été interverties, peut-être à la demande de la commanditaire afin de donner une issue heureuse à cette pantomime. Le paravent était également surmonté de petits oiseaux qui ont aujourd'hui disparu.

Habitué de l'Opéra, Pierre Carrier-Belleuse était apprécié de ses danseuses et réalisa pour elles portraits et compositions imaginaires faisant intervenir des personnages de la Commedia dell'Arte. Nous pouvons notamment citer " Tendre aveu " (Salon de 1894, Paris, musée du Petit Palais) et " Le Miroir de Pierrot " (Salon de 1891, vente Artcurial, 14 novembre 2016, n° 115), mettant en scène Mademoiselle Litini.
Désirée Lobstein (fig. 2), née en Hongrie de parents français et formée à Vienne, entra à l'opéra de Paris à l'âge de 16 ans en 1884, connaitra un très grand succès auprès du public parisien avec de nombreux rôles de solistes et atteindra l'échelon de première danseuse. Ce paravent fut réalisée pour elle par Carrier-Belleuse - un billet du pastelliste confirmant la réception du paiement a été conservé (fig. 3) - et c'est son portrait que nous reconnaissons dans le médaillon en haut de la feuille centrale. Ce rare élément de décor et le portrait de Camille Lobstein présenté sous le n° 541 sont restés jusqu'à nos jours dans la famille de la danseuse.

Estimation 10 000 - 15 000 €

Sold 13,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3381
Date: 13 nov. 2018 18:00
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Old Master & 19th Century Art