Sale Fine Watches - 18 july 2019 /Lot 653 LONGINES Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1

  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
  • LONGINES  Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
LONGINES
Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
Vers 1942

Montre bracelet en argent (925) avec réglage horaire
Boîtier : rond, anses fixes, lunette tournante et graduée, couronne de réglage à 4h pour le disque tournant, double charnière, cuvette, signé
Cadran : argenté sur disque tournant au centre (pour le calcul de l'angle horaire), le pourtour en émail avec double graduation : chiffres romains et arabes, trotteuse centrale et minuterie chemin de fer, signé
Mouvement : mécanique cal. 37.9, signé
Boucle : ardillon d'origine en acier
Diam. : 47 mm
Poids brut : 107,05 g.
Avec : deux feuillets dactylographiés Longines de l'époque précisant les instructions d'utilisation, le bracelet d'origine en cuir, un bracelet récent avec la boucle d'origine en acier

Provenance : acquise par M. Franco Vestrini, et conservée depuis lors dans la famille

Cette montre est enregistrée dans les archives de la manufacture Longines et fut livrée le 17.9.1942 à la Maison Ostersetzer, agent pour l'Italie

Nous remercions la Maison Longines pour les informations recueillies dans leurs archives

Le modèle "Lindberg à angle horaire" est destiné à l'origine aux aviateurs. Son cadran intérieur tournant permet la synchronisation de l'aiguille des secondes avec un signal horaire radio, sans besoin de toucher à l'engrenage. D'autre part, les indications de degrès d'angles reportés sur le cadran et la lunette tournante facilitaient aux pilotes la recherche de la longitude.

A silver manual winding wristwatch
With our sincere thanks to the Longines Museum for their collaboration

La Franco Vestrini

C'est à l'issue de sa première traversée de l'Atlantique, que Charles Lindbergh le 21 mai 1927, esquisse une montre-bracelet qui devra répondre aux exigences des pilotes lors de vols longue distance.

Dès 1930, il adresse ses dessins à John Heinmüller, directeur de Longines-Wittnauer aux États-Unis. Cinq mois seront nécessaire pour qu'un premier prototype voit le jour, la première montre sera produite peu après.

Le résultat : une montre capable de calculer l'angle horaire et de trouver la longitude en fonction du temps moyen sur le méridien de Greenwich.

Notre exemplaire est certainement l'un des plus rares de cette époque. Deux feuillets dactylographiés de la Compagnie des Montres Longines l'accompagnent, détaillant les instructions d'utilisation en italien, ainsi que deux cas d'école illustrés de photographies d'archive en noir et blanc de la montre. Un très beau témoignage d'époque.
Petite anecdote, son premier propriétaire était un grand amateur de pigeons voyageurs avec de nombreux prix décernés dans les années 40 ; sans nul doute avait-il trouvé dans cette merveille horlogère l'occasion de rêver au calcul des trajectoires dans les airs.
Acquise par son propriétaire d'origine à Milan, cette montre a été précieusement conservée par les descendants.
La Franco Vestrini, conserve encore toute sa beauté avec son cadran émail et sa lunette avec les chiffres en émail bleu vif.

Estimation 30 000 - 50 000 €

Lot 653

LONGINES
Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1

Estimation 30,000 - 50,000 € [$]

LONGINES
Lindbergh à Angle Horaire "Franco Vestrini", ref. 4365, n° 6374061 / 38421.1
Vers 1942

Montre bracelet en argent (925) avec réglage horaire
Boîtier : rond, anses fixes, lunette tournante et graduée, couronne de réglage à 4h pour le disque tournant, double charnière, cuvette, signé
Cadran : argenté sur disque tournant au centre (pour le calcul de l'angle horaire), le pourtour en émail avec double graduation : chiffres romains et arabes, trotteuse centrale et minuterie chemin de fer, signé
Mouvement : mécanique cal. 37.9, signé
Boucle : ardillon d'origine en acier
Diam. : 47 mm
Poids brut : 107,05 g.
Avec : deux feuillets dactylographiés Longines de l'époque précisant les instructions d'utilisation, le bracelet d'origine en cuir, un bracelet récent avec la boucle d'origine en acier

Provenance : acquise par M. Franco Vestrini, et conservée depuis lors dans la famille

Cette montre est enregistrée dans les archives de la manufacture Longines et fut livrée le 17.9.1942 à la Maison Ostersetzer, agent pour l'Italie

Nous remercions la Maison Longines pour les informations recueillies dans leurs archives

Le modèle "Lindberg à angle horaire" est destiné à l'origine aux aviateurs. Son cadran intérieur tournant permet la synchronisation de l'aiguille des secondes avec un signal horaire radio, sans besoin de toucher à l'engrenage. D'autre part, les indications de degrès d'angles reportés sur le cadran et la lunette tournante facilitaient aux pilotes la recherche de la longitude.

A silver manual winding wristwatch
With our sincere thanks to the Longines Museum for their collaboration

La Franco Vestrini

C'est à l'issue de sa première traversée de l'Atlantique, que Charles Lindbergh le 21 mai 1927, esquisse une montre-bracelet qui devra répondre aux exigences des pilotes lors de vols longue distance.

Dès 1930, il adresse ses dessins à John Heinmüller, directeur de Longines-Wittnauer aux États-Unis. Cinq mois seront nécessaire pour qu'un premier prototype voit le jour, la première montre sera produite peu après.

Le résultat : une montre capable de calculer l'angle horaire et de trouver la longitude en fonction du temps moyen sur le méridien de Greenwich.

Notre exemplaire est certainement l'un des plus rares de cette époque. Deux feuillets dactylographiés de la Compagnie des Montres Longines l'accompagnent, détaillant les instructions d'utilisation en italien, ainsi que deux cas d'école illustrés de photographies d'archive en noir et blanc de la montre. Un très beau témoignage d'époque.
Petite anecdote, son premier propriétaire était un grand amateur de pigeons voyageurs avec de nombreux prix décernés dans les années 40 ; sans nul doute avait-il trouvé dans cette merveille horlogère l'occasion de rêver au calcul des trajectoires dans les airs.
Acquise par son propriétaire d'origine à Milan, cette montre a été précieusement conservée par les descendants.
La Franco Vestrini, conserve encore toute sa beauté avec son cadran émail et sa lunette avec les chiffres en émail bleu vif.

Estimation 30 000 - 50 000 €

Sale’s details

Sale: M1065
Date: 18 jul. 2019 14:30
Auctioneer: François Tajan

Contact

Justine Lamarre
Phone +33 1 42 99 20 39
jlamarre@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Fine Watches