Sale From Italy to France, A European Passion - 09 june 2021 /Lot 25 Jules-Raymond BRASCASSAT Bordeaux, 1804 - Paris, 1867 Vacher et son troupeau dans la campagne romaine, dans les environs de la via Appia

  • Jules-Raymond BRASCASSAT Bordeaux, 1804 - Paris, 1867 Vacher et son troupeau dans la campagne romaine, dans les environs de la via A...
  • Jules-Raymond BRASCASSAT Bordeaux, 1804 - Paris, 1867 Vacher et son troupeau dans la campagne romaine, dans les environs de la via A...
  • Jules-Raymond BRASCASSAT Bordeaux, 1804 - Paris, 1867 Vacher et son troupeau dans la campagne romaine, dans les environs de la via A...
Jules-Raymond BRASCASSAT Bordeaux, 1804 - Paris, 1867
Vacher et son troupeau dans la campagne romaine, dans les environs de la via Appia
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'R. Brascassat / 1830' en bas à gauche
Annoté 'vue de Rome / campagne (...)' sur le cadre et '1935 Ruines à nettoyer' à l'encre sur le châssis au verso

Peasant and his herd in the Roman countryside, around the Via Appia, oil on canvas, signed and dated, by J. R. Brascassat


h: 35 w: 48,50 cm

Provenance : Peut-être mentionné dans l'inventaire du fonds d'atelier de l'artiste, comme " Plaine, fond de la Sabine, ruines d'aqueducs " ;
Collection Jacques et Brigitte Gairard, Lyon ;
Chez Etienne Bréton, Paris, 2014 ;
Acquis auprès de celui-ci par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne

Expositions : 'Un siècle de paysages. Les choix d'un amateur', Lyon, musée des Beaux-Arts, 19 juin - 4 octobre 2010, p. 64-65, n° 26, repr., une étiquette au verso (notice par Stéphane Paccoud)
'Regards sur la nature', Paris, Galerie Marty de Cambiaire, 13 - 22 novembre 2013, n° 11

Bibliographie : Peut-être Charles Marionneau, 'Brascassat, sa vie et son œuvre', Paris, 1872, p. 336, n° 30

Commentaire : Jacques-Raymond Brascassat appartient à cette génération d'artistes actifs au début du XIXe siècle qui délaissèrent le genre du paysage classique arcadien pour un réalisme plus sensible, nourri par la pratique du dessin et de l'esquisse en plein air. En 1825, il obtint la seconde place au Prix de Rome du paysage historique mais put néanmoins se rendre en Italie de 1826 à 1829, grâce à une bourse octroyée par Charles X.
Explorant les environs de Rome, il réalise de nombreuses études dans la campagne, rentrant, selon le témoignage de l'un de ses amis, " chargé d'esquisses et de dessins(1) ". Cette petite huile sur toile représente des monuments situés non loin de l'antique Via Appia au sud de Rome. On peut y reconnaître, devant les monts albains, les ruines de la Villa dei Quintili ou encore celles de l'aqueduc de Claude, tandis qu'au premier plan le peintre a ajouté le pittoresque détail d'un paysan et de son troupeau. Le peintre a porté une attention particulière à la description du ciel et de la lumière qui vient baigner cette nature, soulignant notamment la blondeur des pierres de la bâtisse médiévale centrale. Cette étude servit à la réalisation de deux compositions de plus grandes dimensions, dont l'une, datée de 1830, est conservée dans les collections de la National Gallery of Scotland (fig. 1)(2).

1. Cité par Ch. Marionneau, 'op. cit.', p. 104.
2. Huile sur toile, 59 x 82 cm. La seconde est conservée dans une collection privée, voir cat. exp. Lyon, 'op. cit.', p. 65, fig. 26a et 26b.


Jacques-Raymond Brascassat belongs to the generation of artists active at the start of the 19th century who abandoned the genre of classical Arcadian landscape to adopt a more sensitive realism, nurtured by the practice of drawing and plein air sketching. In 1825, he won the second place in the Prix de Rome for historic landscape but was nevertheless able to live in Italy from 1826 to 1829, thanks to a grant awarded by Charles X.
Exploring the surroundings of Rome, he created large numbers of studies in the countryside, and according to one of his friends, would come home "burdened with sketches and drawings (1)". This small oil on canvas shows monuments located not far from the Via Appia Antica in the south of Rome. There, in front of the Alban Mountains, the ruins of the Villa dei Quintili and the Aqua Claudia are recognizable, while in the foreground, Brascassat has added the picturesque detail of a peasant and his flock. He has paid particular attention to the description of the sky and the light in which the countryside is bathed, for example emphasizing the stones of the central medieval structure. This study was used to create two larger compositions, one of which, dated 1830, is now in the collection of the National Galleries of Scotland (fig. 1) (2).

1. Cited by Ch. Marionneau, 'op. cit.', p. 104.
2. Oil on canvas, 59 x 82 cm. The second is in a private collection, see exh. cat. Lyon, 'op. cit.', p. 65, fig. 26a and 26b.

Estimation 15 000 - 20 000 €

Lot 25

Jules-Raymond BRASCASSAT Bordeaux, 1804 - Paris, 1867
Vacher et son troupeau dans la campagne romaine, dans les environs de la via Appia

Estimation 15,000 - 20,000 € [$]

Jules-Raymond BRASCASSAT Bordeaux, 1804 - Paris, 1867
Vacher et son troupeau dans la campagne romaine, dans les environs de la via Appia
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'R. Brascassat / 1830' en bas à gauche
Annoté 'vue de Rome / campagne (...)' sur le cadre et '1935 Ruines à nettoyer' à l'encre sur le châssis au verso

Peasant and his herd in the Roman countryside, around the Via Appia, oil on canvas, signed and dated, by J. R. Brascassat


h: 35 w: 48,50 cm

Provenance : Peut-être mentionné dans l'inventaire du fonds d'atelier de l'artiste, comme " Plaine, fond de la Sabine, ruines d'aqueducs " ;
Collection Jacques et Brigitte Gairard, Lyon ;
Chez Etienne Bréton, Paris, 2014 ;
Acquis auprès de celui-ci par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne

Expositions : 'Un siècle de paysages. Les choix d'un amateur', Lyon, musée des Beaux-Arts, 19 juin - 4 octobre 2010, p. 64-65, n° 26, repr., une étiquette au verso (notice par Stéphane Paccoud)
'Regards sur la nature', Paris, Galerie Marty de Cambiaire, 13 - 22 novembre 2013, n° 11

Bibliographie : Peut-être Charles Marionneau, 'Brascassat, sa vie et son œuvre', Paris, 1872, p. 336, n° 30

Commentaire : Jacques-Raymond Brascassat appartient à cette génération d'artistes actifs au début du XIXe siècle qui délaissèrent le genre du paysage classique arcadien pour un réalisme plus sensible, nourri par la pratique du dessin et de l'esquisse en plein air. En 1825, il obtint la seconde place au Prix de Rome du paysage historique mais put néanmoins se rendre en Italie de 1826 à 1829, grâce à une bourse octroyée par Charles X.
Explorant les environs de Rome, il réalise de nombreuses études dans la campagne, rentrant, selon le témoignage de l'un de ses amis, " chargé d'esquisses et de dessins(1) ". Cette petite huile sur toile représente des monuments situés non loin de l'antique Via Appia au sud de Rome. On peut y reconnaître, devant les monts albains, les ruines de la Villa dei Quintili ou encore celles de l'aqueduc de Claude, tandis qu'au premier plan le peintre a ajouté le pittoresque détail d'un paysan et de son troupeau. Le peintre a porté une attention particulière à la description du ciel et de la lumière qui vient baigner cette nature, soulignant notamment la blondeur des pierres de la bâtisse médiévale centrale. Cette étude servit à la réalisation de deux compositions de plus grandes dimensions, dont l'une, datée de 1830, est conservée dans les collections de la National Gallery of Scotland (fig. 1)(2).

1. Cité par Ch. Marionneau, 'op. cit.', p. 104.
2. Huile sur toile, 59 x 82 cm. La seconde est conservée dans une collection privée, voir cat. exp. Lyon, 'op. cit.', p. 65, fig. 26a et 26b.


Jacques-Raymond Brascassat belongs to the generation of artists active at the start of the 19th century who abandoned the genre of classical Arcadian landscape to adopt a more sensitive realism, nurtured by the practice of drawing and plein air sketching. In 1825, he won the second place in the Prix de Rome for historic landscape but was nevertheless able to live in Italy from 1826 to 1829, thanks to a grant awarded by Charles X.
Exploring the surroundings of Rome, he created large numbers of studies in the countryside, and according to one of his friends, would come home "burdened with sketches and drawings (1)". This small oil on canvas shows monuments located not far from the Via Appia Antica in the south of Rome. There, in front of the Alban Mountains, the ruins of the Villa dei Quintili and the Aqua Claudia are recognizable, while in the foreground, Brascassat has added the picturesque detail of a peasant and his flock. He has paid particular attention to the description of the sky and the light in which the countryside is bathed, for example emphasizing the stones of the central medieval structure. This study was used to create two larger compositions, one of which, dated 1830, is now in the collection of the National Galleries of Scotland (fig. 1) (2).

1. Cited by Ch. Marionneau, 'op. cit.', p. 104.
2. Oil on canvas, 59 x 82 cm. The second is in a private collection, see exh. cat. Lyon, 'op. cit.', p. 65, fig. 26a and 26b.

Estimation 15 000 - 20 000 €

Sale’s details

Sale: 4129
Date: 09 jun. 2021 14:30
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

From Italy to France, a European Passion