Sale One Hundred Portraits for a Century - 15 february 2022 /Lot 86 Johann Friedrich August TISCHBEIN, dit Leipziger Tischbein Maastricht, 1750 - Heidelberg, 1812 Portrait du graveur Johann Gotthard Müller (1747 -1830)

  • Johann Friedrich August TISCHBEIN, dit Leipziger Tischbein Maastricht, 1750 - Heidelberg, 1812 Portrait du graveur Johann Gotthard M...
  • Johann Friedrich August TISCHBEIN, dit Leipziger Tischbein Maastricht, 1750 - Heidelberg, 1812 Portrait du graveur Johann Gotthard M...
Johann Friedrich August TISCHBEIN, dit Leipziger Tischbein Maastricht, 1750 - Heidelberg, 1812
Portrait du graveur Johann Gotthard Müller (1747 -1830)
Huile sur toile, de forme ovale
Plusieurs numéros au pochoir sur le châssis au verso

Portrait of Johann Gotthard Müller, oil on canvas, by J. F. A. Tischbein
h: 45 w: 36 cm

Provenance : Vente anonyme ; Londres, Christie's South Kensington, 17 septembre 2004, n° 156 (comme cercle d'Alexandre Roslin) ;
Vente anonyme ; Lawrence Auctioneers Ltd, 20 octobre 2006, n° 1523 (comme Ecole française du XVIIIe siècle) ;
Vente anonyme ; Londres, Christie's South Kensington, 25 juin 2011, n° 509 (comme suiveur d'Alexandre Roslin) ;
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p.174-175, n° 86

Commentaire : Le peintre Tischbein peignit son ami Müller en 1773. Les deux artistes s'étaient rencontrés à Paris dans l'atelier de Johann Georg Wille qui avait brillamment formé Müller avant sa réception à l'Académie royale en 1776 et son retour la même année à Stuttgart à la cour de Wurtemberg. Une autre version signée et datée de notre portrait est conservée au Würtembergisches Landesmuseum de Stuttgart et une copie à la sanguine exécutée par le fils de Müller, Johann Friedrich Wilhelm, est conservée dans la même ville, à la Staatsgalerie. Le graveur Wille ne tarissait pas d'éloge à l'égard de son élève à propos duquel il écrit dans son journal : " M. Müller est grand et bel homme, très régulier dans sa conduite. Il a fait des progrès rapides puisque, lorsqu'il vint chez moi, il n'avait jamais manié le burin. Il est sujet du duc de Wurtemberg et son pensionnaire. Il doit retourner cette année à Stuttgard, ce dont je suis très fâché : il aurait été très utile à Paris où il aurait fait revivre la bonne manière qu'on doit employer à graver le portrait(1). "

1. Voir X. Salmon in cat. exp. Versailles, 2019, p. 174.

Estimation 5 000 - 7 000 €

Sold 9,100 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 86

Johann Friedrich August TISCHBEIN, dit Leipziger Tischbein Maastricht, 1750 - Heidelberg, 1812
Portrait du graveur Johann Gotthard Müller (1747 -1830)

Sold 9,100 € [$]

Johann Friedrich August TISCHBEIN, dit Leipziger Tischbein Maastricht, 1750 - Heidelberg, 1812
Portrait du graveur Johann Gotthard Müller (1747 -1830)
Huile sur toile, de forme ovale
Plusieurs numéros au pochoir sur le châssis au verso

Portrait of Johann Gotthard Müller, oil on canvas, by J. F. A. Tischbein
h: 45 w: 36 cm

Provenance : Vente anonyme ; Londres, Christie's South Kensington, 17 septembre 2004, n° 156 (comme cercle d'Alexandre Roslin) ;
Vente anonyme ; Lawrence Auctioneers Ltd, 20 octobre 2006, n° 1523 (comme Ecole française du XVIIIe siècle) ;
Vente anonyme ; Londres, Christie's South Kensington, 25 juin 2011, n° 509 (comme suiveur d'Alexandre Roslin) ;
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p.174-175, n° 86

Commentaire : Le peintre Tischbein peignit son ami Müller en 1773. Les deux artistes s'étaient rencontrés à Paris dans l'atelier de Johann Georg Wille qui avait brillamment formé Müller avant sa réception à l'Académie royale en 1776 et son retour la même année à Stuttgart à la cour de Wurtemberg. Une autre version signée et datée de notre portrait est conservée au Würtembergisches Landesmuseum de Stuttgart et une copie à la sanguine exécutée par le fils de Müller, Johann Friedrich Wilhelm, est conservée dans la même ville, à la Staatsgalerie. Le graveur Wille ne tarissait pas d'éloge à l'égard de son élève à propos duquel il écrit dans son journal : " M. Müller est grand et bel homme, très régulier dans sa conduite. Il a fait des progrès rapides puisque, lorsqu'il vint chez moi, il n'avait jamais manié le burin. Il est sujet du duc de Wurtemberg et son pensionnaire. Il doit retourner cette année à Stuttgard, ce dont je suis très fâché : il aurait été très utile à Paris où il aurait fait revivre la bonne manière qu'on doit employer à graver le portrait(1). "

1. Voir X. Salmon in cat. exp. Versailles, 2019, p. 174.

Estimation 5 000 - 7 000 €

Sold 9,100 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4208
Date: 15 Feb. 2022 16:00
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

One Hundred Portraits for a Century