Sale Art Deco / Design - 23 may 2022 /Lot 48 Jean Royère (1902-1981) Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire », modèle créé en 1947

  • Jean ROYÈRE 1902-1981 Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
  • Jean ROYÈRE 1902-1981 Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
  • Jean ROYÈRE 1902-1981 Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
  • Jean ROYÈRE 1902-1981 Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
  • Jean ROYÈRE 1902-1981 Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
  • Jean ROYÈRE 1902-1981 Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
  • Jean ROYÈRE 1902-1981 Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947

Jean ROYÈRE 1902-1981
Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
Structure d'origine en hêtre, piètement rondin en chêne, regarni et retapissé de velours de laine ivoire
70 × 230 × 130 cm

Provenance :
Commandé par Denise et René Lucas pour leur appartement, 12 rue Jean Mermoz à Neuillysur-Seine, dans les années 1950
Resté dans la famille des commanditaires depuis

Historique :
Ce modèle de canapé appelé «Boule», «Banane» ou «Ours polaire» a été créé en 1947 pour décorer l'appartement de la mère de Jean Royère, situé rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris Cette même année, la revue «Art et Industrie» organise l'exposition «Une résidence française» où ce canapé sera présenté

Bibliographie :
La Résidence Française, Art et Industrie, 1947, n° 8, p.20. Chez Jean Royère à Paris, Plaisir de France, mars 1949, p.37.
Jean Royère, décorateur à Paris, catalogue d'exposition, Musée des Arts Décoratifs, Edition Norma, Paris, 8 octobre 1999-30 janvier 2000, p.9-10, 12, 30-32, 41, 45, 60, 63, 68, 70-72, 76, 80-81, 90-91, 94-98, 100-105, 107, 115, 122-123, 130, 160, 162-163, 165, 172
Jean Royère, volume 1, Paris, Editions Galerie Jacques Lacoste & Galerie Patrick Seguin, 2012, p.6, 26, 30-32, 67, 80, 94-97, 102-105, 107, 142, 158, 162, 172, 250 et 266
Pierre-Emmanuel Martin-Vivier, Jean Royère, Paris, Editions Norma, 2017, p.4-5, 51, 157, 218, 219, 234-238, 240-241, 278, 300 et 309

Cette œuvre est vendue en collaboration avec Artcurial Toulouse - Jean-Louis Vedovato

An oak and beech, refurbished with ivory wool velvet, "Ours Polaire" sofa by Jean Royère - model designed in 1947
27.55 x 90.55 x 51.18 in.




Jean Royère, trois œuvres emblématiques provenant d'une collection privée d'origine :

Si Jean Royère a été un des décorateurs les plus talentueux de sa génération, qu'il a créé tout au long de sa carrière les meubles et les luminaires les plus emblématiques de l'après-guerre, c'est sans conteste ici les trois pièces les plus significatives de son répertoire de mobilier que nous avons le plaisir de présenter dans cette vente.
Le canapé Ours polaire, tout d'abord est sans aucun doute son modèle le plus original, voire le plus iconique de l'histoire du Design de l'après-guerre.

Crée en 1947, son absence d'ossature apparente et son aspect organique sont complètement novateurs pour l'époque, proche du biomorphisme des sculptures d'Hans Arp.
Le fauteuil Éléphanteau, rare sur le marché, s'inscrit également dans le registre des formes libres de Jean Royère et apparaît dès 1939 au salon de la Société des artistes décorateur.
Ce parti-pris sera utilisé également pour le dessin d'une table en métal, créée en 1947 pour compléter le canapé Ours polaire, c'est la table Flaque, dont une version en marqueterie de paille brune à décor étoilé sera présentée au Salon des Arts Ménagers de 1954.

Ce trio de créations incarne la maturité du style de Jean Royère, qui s'émancipe complètement des structures traditionnelles et semblent ne subir aucune contrainte technique ou formelle.
Les commanditaires de cet ensemble, Denise et René Lucas, se sont mariés en 1927, René était ingénieur des ponts et chaussées, Denise, était la fille d'un industriel.
Le couple ne s'est donc pas trompé dans son choix quand, dans les années 50, ils se sont installés dans ce grand appartement du 12 boulevard Jean Mermoz à Neuilly-sur-Seine et ont fait appel aux créations de Jean Royère, alors à la maturité de son style.

Est-ce l'influence du gendre de Denise Lucas, le peintre surréaliste Christian de Thorel d'Orgeix et de leur fille artiste ? Ou bien la fréquentation, à Neuilly-sur-Seine d'autres commanditaires de décors de Jean Royère ?
Quelles que soient les conditions dans lesquelles s'est faite cette commande, les Lucas en ont toujours pris grand soin et l'ont ensuite transmise à leurs enfants et petits-enfants qui malgré les aléas de la vie et les déménagements successifs, ont réussi à faire parvenir jusqu'à nous ce pan entier de l'histoire du Design.




Jean Royère, three emblematic works from an original private collection :

Jean Royère was one of the most talented decorators of his generation. Throughout his career, he created the most emblematic furniture and lighting of the post-war period. We have the pleasure of presenting the three most significant pieces of his furniture repertoire in this sale.
The Polar Bear Sofa, first of all, is undoubtedly his most original model, indeed the most iconic in the history of post-war design.
Created in 1947, its lack of apparent skeleton and its organic aspect are completely innovative for the time and closely related to the biomorphism of Hans Arp's sculptures.
The Elephanteau Chair, rare on the market, is also in the register of free forms of Jean Royère and appeared in 1939 at the Salon of Decorative Artists.
This idea would be used for the design of the Flaque table, a metal table, created in 1947 to complement the Polar Bear sofa. It is a version of which in brown straw marquetry with a star decoration will be presented at the Salon des arts ménagers in 1954.
This trio of creations embodies the maturity of Jean Royère's style, which completely emancipates itself from traditional structures and seems to be free of any technical or formal constraints.
The commissioners of this set, Denise and Rene Lucas, were married in 1927, Rene was an engineer of bridges and roads, Denise was the daughter of an industrialist.
In the 1950s, the couple was not mistaken in their choice when they moved into this large apartment on 12 boulevard Jean Mermoz in Neuilly-sur-Seine and called upon the Jean Royère, then at the maturity of his style, to decorate their flat.
Was it the influence of Denise Lucas' son-in-law, the surrealist painter Christian de Thorel d'Orgeix and their artist daughter? Or the frequentization in Neuilly-sur-Seine of other commissioners of decorations by Jean Royère?
Whatever the conditions under which this commission was made, the Lucas' always took great care of it and then passed it on to their children and grandchildren who, despite the hazards of life and successive moves, have managed to bring this entire part of the history of design to us.

Estimation 250 000 - 300 000 €



Sold 852,800 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 48

Jean Royère (1902-1981)
“Ours Polaire” sofa, model designed in 1947

Sold 852,800 € [$]

Jean ROYÈRE 1902-1981
Canapé modèle « Boule » dit « Ours polaire » - le modèle créé en 1947
Structure d'origine en hêtre, piètement rondin en chêne, regarni et retapissé de velours de laine ivoire
70 × 230 × 130 cm

Provenance :
Commandé par Denise et René Lucas pour leur appartement, 12 rue Jean Mermoz à Neuillysur-Seine, dans les années 1950
Resté dans la famille des commanditaires depuis

Historique :
Ce modèle de canapé appelé «Boule», «Banane» ou «Ours polaire» a été créé en 1947 pour décorer l'appartement de la mère de Jean Royère, situé rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris Cette même année, la revue «Art et Industrie» organise l'exposition «Une résidence française» où ce canapé sera présenté

Bibliographie :
La Résidence Française, Art et Industrie, 1947, n° 8, p.20. Chez Jean Royère à Paris, Plaisir de France, mars 1949, p.37.
Jean Royère, décorateur à Paris, catalogue d'exposition, Musée des Arts Décoratifs, Edition Norma, Paris, 8 octobre 1999-30 janvier 2000, p.9-10, 12, 30-32, 41, 45, 60, 63, 68, 70-72, 76, 80-81, 90-91, 94-98, 100-105, 107, 115, 122-123, 130, 160, 162-163, 165, 172
Jean Royère, volume 1, Paris, Editions Galerie Jacques Lacoste & Galerie Patrick Seguin, 2012, p.6, 26, 30-32, 67, 80, 94-97, 102-105, 107, 142, 158, 162, 172, 250 et 266
Pierre-Emmanuel Martin-Vivier, Jean Royère, Paris, Editions Norma, 2017, p.4-5, 51, 157, 218, 219, 234-238, 240-241, 278, 300 et 309

Cette œuvre est vendue en collaboration avec Artcurial Toulouse - Jean-Louis Vedovato

An oak and beech, refurbished with ivory wool velvet, "Ours Polaire" sofa by Jean Royère - model designed in 1947
27.55 x 90.55 x 51.18 in.




Jean Royère, trois œuvres emblématiques provenant d'une collection privée d'origine :

Si Jean Royère a été un des décorateurs les plus talentueux de sa génération, qu'il a créé tout au long de sa carrière les meubles et les luminaires les plus emblématiques de l'après-guerre, c'est sans conteste ici les trois pièces les plus significatives de son répertoire de mobilier que nous avons le plaisir de présenter dans cette vente.
Le canapé Ours polaire, tout d'abord est sans aucun doute son modèle le plus original, voire le plus iconique de l'histoire du Design de l'après-guerre.

Crée en 1947, son absence d'ossature apparente et son aspect organique sont complètement novateurs pour l'époque, proche du biomorphisme des sculptures d'Hans Arp.
Le fauteuil Éléphanteau, rare sur le marché, s'inscrit également dans le registre des formes libres de Jean Royère et apparaît dès 1939 au salon de la Société des artistes décorateur.
Ce parti-pris sera utilisé également pour le dessin d'une table en métal, créée en 1947 pour compléter le canapé Ours polaire, c'est la table Flaque, dont une version en marqueterie de paille brune à décor étoilé sera présentée au Salon des Arts Ménagers de 1954.

Ce trio de créations incarne la maturité du style de Jean Royère, qui s'émancipe complètement des structures traditionnelles et semblent ne subir aucune contrainte technique ou formelle.
Les commanditaires de cet ensemble, Denise et René Lucas, se sont mariés en 1927, René était ingénieur des ponts et chaussées, Denise, était la fille d'un industriel.
Le couple ne s'est donc pas trompé dans son choix quand, dans les années 50, ils se sont installés dans ce grand appartement du 12 boulevard Jean Mermoz à Neuilly-sur-Seine et ont fait appel aux créations de Jean Royère, alors à la maturité de son style.

Est-ce l'influence du gendre de Denise Lucas, le peintre surréaliste Christian de Thorel d'Orgeix et de leur fille artiste ? Ou bien la fréquentation, à Neuilly-sur-Seine d'autres commanditaires de décors de Jean Royère ?
Quelles que soient les conditions dans lesquelles s'est faite cette commande, les Lucas en ont toujours pris grand soin et l'ont ensuite transmise à leurs enfants et petits-enfants qui malgré les aléas de la vie et les déménagements successifs, ont réussi à faire parvenir jusqu'à nous ce pan entier de l'histoire du Design.




Jean Royère, three emblematic works from an original private collection :

Jean Royère was one of the most talented decorators of his generation. Throughout his career, he created the most emblematic furniture and lighting of the post-war period. We have the pleasure of presenting the three most significant pieces of his furniture repertoire in this sale.
The Polar Bear Sofa, first of all, is undoubtedly his most original model, indeed the most iconic in the history of post-war design.
Created in 1947, its lack of apparent skeleton and its organic aspect are completely innovative for the time and closely related to the biomorphism of Hans Arp's sculptures.
The Elephanteau Chair, rare on the market, is also in the register of free forms of Jean Royère and appeared in 1939 at the Salon of Decorative Artists.
This idea would be used for the design of the Flaque table, a metal table, created in 1947 to complement the Polar Bear sofa. It is a version of which in brown straw marquetry with a star decoration will be presented at the Salon des arts ménagers in 1954.
This trio of creations embodies the maturity of Jean Royère's style, which completely emancipates itself from traditional structures and seems to be free of any technical or formal constraints.
The commissioners of this set, Denise and Rene Lucas, were married in 1927, Rene was an engineer of bridges and roads, Denise was the daughter of an industrialist.
In the 1950s, the couple was not mistaken in their choice when they moved into this large apartment on 12 boulevard Jean Mermoz in Neuilly-sur-Seine and called upon the Jean Royère, then at the maturity of his style, to decorate their flat.
Was it the influence of Denise Lucas' son-in-law, the surrealist painter Christian de Thorel d'Orgeix and their artist daughter? Or the frequentization in Neuilly-sur-Seine of other commissioners of decorations by Jean Royère?
Whatever the conditions under which this commission was made, the Lucas' always took great care of it and then passed it on to their children and grandchildren who, despite the hazards of life and successive moves, have managed to bring this entire part of the history of design to us.

Estimation 250 000 - 300 000 €



Sold 852,800 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4196
Date: 23 may 2022 18:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Pétronille Esclattier
Phone +33 1 42 99 20 42
pesclattier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Art Deco / Design