• JAGUAR Type E 4.2 cabriolet - 1965 N° de série : #1E11203 Moteur : #7I61640-S, six cylindres en ligne, avant, longitudin...

JAGUAR
Type E 4.2 cabriolet - 1965

N° de série : #1E11203
Moteur : #7I61640-S, six cylindres en ligne, avant, longitudinal, culasse straight port #7E 2510-9
Alésage-course : 92.07mm x 106mm
Cylindrée : 4 235 cm3
Distribution : double arbre à cames en tête commandé par chaîne
Alimentation : trois carburateurs SU HD8
Puissance maximum : 265 ch à 5 500 tr/mn
Boite de vitesses : mécanique à quatre rapports + MA
Châssis : monocoque en acier, berceau tubulaire à l'avant
Carrosserie : cabriolet deux places, deux portes
Suspensions : roues indépendantes à l'avant et à l'arrière
Empattement : 2 440 mm
Poids : 1 279 kg
Freins : hydraulique à disques sur les quatre roues, étriers à double piston Cooper Craft à l'avant
Roues : à rayon a fixation centrale

Présentée au Salon de Genève 1961, la nouvelle Jaguar Type E fut d'abord proposée avec un 3.8 litres de 265 ch avant de reçevoir en 1964 un 4.2-litres de même puissance, mais légèrement plus coupleux.

Le modèle présenté est un cabriolet 4.2 série 1, immatriculé pour la première fois le 05/11/1965 et ayant notamment couru en VEC aux mains d'Henri Magne dans les années 90.
En 2003, son propriétaire actuel entreprit une restauration totale avec un cahier des charges précis : respect de l'origine et fiabilité. La mécanique fut confiée au spécialiste Jaguar de Toulouse Automotiv, et équipée de pistons forgés, d'un filtre à huile moderne ainsi que d'un radiateur d'huile monté incliné à l'avant sous le radiateur d'eau, avec un écope spéciale en aluminium. Le ventilateur d'origine a fait place à un Kenlowe plus efficace. La boite de vitesses, quant à elle, a été envoyée en Angleterre pour être entièrement reconditionnée.
Une fois la coque mise à nu, chaque élément a été décapé, sablé, traité, puis réajusté, les " tours Eiffel " ont été changées, l'une d'elle ayant été endommagé lors d'une légère sortie de piste en VEC. En revanche la traverse avant est celle d'origine, portant la frappe d'origine " E 4.2 1E11203 ". La teinte de la peinture est le " cream " Jaguar avec 4 gouttes de rouge en moins, ce qui rend la peinture plus éclatante.
Toutes les vitres ont été remplacées par des neuves, la capote noire est neuve, tout comme la visserie, le faisceau électrique, ainsi que l'ensemble de l'accastillage. Le système de freinage a lui aussi été revu totalement et les étriers avant d'origine ont cédé leur place à des Cooper Craft à double piston, nettement plus efficaces.
La pompe à essence SU d'origine et la bobine donnant des signes de faiblesse ont été remplacée par des neuves, le levier de vitesses et son système de fixation ont été revus.
La voiture a parcouru 1 500 km pour sa mise au point. La pression d'huile à chaud à 3 000 tr/min est parfaite, la voiture ne chauffe pas, ce qui confirme la qualité de la restauration, gage de fiabilité pour son prochain propriétaire.
La voiture sera livrée avec tout son outillage de bord, un plan simplifié en français avec photos couleur du tableau de fusibles, le dossier complet de la restauration, photos couleur, toutes les factures dont la somme s'élève à plus de 40.000 €
C'est une rare opportunité d'acheter un cabriolet 4.2 série 1, ayant fait l'objet d'une restauration minutieuse et onéreuse, de qualité, qui donnera toute satisfaction, prêt à parcourir de longues distances.

Carte grise française

This car is a Series 1 4.2 E-Type Jaguar first registered on November 5, 1965, and which was race driven in historic events in the 1990s.
In 2003, its present owner started a complete restoration with precise specifications aiming at originality and better reliability. The mechanical parts were entrusted to the Jaguar specialist Automotiv in Toulouse who fitted forged pistons, a modern oil filter and an oil cooler mounted under the radiator with a special alloy scoop. The original fan was replaced by a more efficient Kenlow type and the gearbox had been sent to England to be rebuilt.
The bare shell had been sand blasted, rust-proofed and re-assembled, the two front triangulated sub-frames had been replaced, one of those having been slightly damaged following an accident in a race. The front cross member is original with the number 'E 4.2 1E11203' stamped on it. The finish is of the Jaguar 'cream' tone with less red giving a more bright tone.
All the glasses had been changed for new ones, the black rag top is new like all the bolts, the electrical harness and the whole accessories. The braking system had been overhauled and the original front calipers were replaced by twin piston Cooper Craft ones for better efficiency.
The original SU fuel pump and the coil showing some weakness had been replaced by new items and the gear lever and its mounting had been ajusted.
The car was driven on about 1000 miles for tuning. The oil pressure when hot is perfect and the car does not overheat proving the quality of the restoration.
It will be delivered with its tool set, a diagram of the fuse box, the restoration files with color photos and all the bills amounting to 40 000 euros.
This is a rare opportunity to buy a perfectly restored 4.2 Series 1 DHC E-type ready to be driven on any distance.

French reg.




Estimation 55 000 - 65 000 €

Sold 71,482 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 41

JAGUAR

Sold 71,482 € [$]


JAGUAR
Type E 4.2 cabriolet - 1965

N° de série : #1E11203
Moteur : #7I61640-S, six cylindres en ligne, avant, longitudinal, culasse straight port #7E 2510-9
Alésage-course : 92.07mm x 106mm
Cylindrée : 4 235 cm3
Distribution : double arbre à cames en tête commandé par chaîne
Alimentation : trois carburateurs SU HD8
Puissance maximum : 265 ch à 5 500 tr/mn
Boite de vitesses : mécanique à quatre rapports + MA
Châssis : monocoque en acier, berceau tubulaire à l'avant
Carrosserie : cabriolet deux places, deux portes
Suspensions : roues indépendantes à l'avant et à l'arrière
Empattement : 2 440 mm
Poids : 1 279 kg
Freins : hydraulique à disques sur les quatre roues, étriers à double piston Cooper Craft à l'avant
Roues : à rayon a fixation centrale

Présentée au Salon de Genève 1961, la nouvelle Jaguar Type E fut d'abord proposée avec un 3.8 litres de 265 ch avant de reçevoir en 1964 un 4.2-litres de même puissance, mais légèrement plus coupleux.

Le modèle présenté est un cabriolet 4.2 série 1, immatriculé pour la première fois le 05/11/1965 et ayant notamment couru en VEC aux mains d'Henri Magne dans les années 90.
En 2003, son propriétaire actuel entreprit une restauration totale avec un cahier des charges précis : respect de l'origine et fiabilité. La mécanique fut confiée au spécialiste Jaguar de Toulouse Automotiv, et équipée de pistons forgés, d'un filtre à huile moderne ainsi que d'un radiateur d'huile monté incliné à l'avant sous le radiateur d'eau, avec un écope spéciale en aluminium. Le ventilateur d'origine a fait place à un Kenlowe plus efficace. La boite de vitesses, quant à elle, a été envoyée en Angleterre pour être entièrement reconditionnée.
Une fois la coque mise à nu, chaque élément a été décapé, sablé, traité, puis réajusté, les " tours Eiffel " ont été changées, l'une d'elle ayant été endommagé lors d'une légère sortie de piste en VEC. En revanche la traverse avant est celle d'origine, portant la frappe d'origine " E 4.2 1E11203 ". La teinte de la peinture est le " cream " Jaguar avec 4 gouttes de rouge en moins, ce qui rend la peinture plus éclatante.
Toutes les vitres ont été remplacées par des neuves, la capote noire est neuve, tout comme la visserie, le faisceau électrique, ainsi que l'ensemble de l'accastillage. Le système de freinage a lui aussi été revu totalement et les étriers avant d'origine ont cédé leur place à des Cooper Craft à double piston, nettement plus efficaces.
La pompe à essence SU d'origine et la bobine donnant des signes de faiblesse ont été remplacée par des neuves, le levier de vitesses et son système de fixation ont été revus.
La voiture a parcouru 1 500 km pour sa mise au point. La pression d'huile à chaud à 3 000 tr/min est parfaite, la voiture ne chauffe pas, ce qui confirme la qualité de la restauration, gage de fiabilité pour son prochain propriétaire.
La voiture sera livrée avec tout son outillage de bord, un plan simplifié en français avec photos couleur du tableau de fusibles, le dossier complet de la restauration, photos couleur, toutes les factures dont la somme s'élève à plus de 40.000 €
C'est une rare opportunité d'acheter un cabriolet 4.2 série 1, ayant fait l'objet d'une restauration minutieuse et onéreuse, de qualité, qui donnera toute satisfaction, prêt à parcourir de longues distances.

Carte grise française

This car is a Series 1 4.2 E-Type Jaguar first registered on November 5, 1965, and which was race driven in historic events in the 1990s.
In 2003, its present owner started a complete restoration with precise specifications aiming at originality and better reliability. The mechanical parts were entrusted to the Jaguar specialist Automotiv in Toulouse who fitted forged pistons, a modern oil filter and an oil cooler mounted under the radiator with a special alloy scoop. The original fan was replaced by a more efficient Kenlow type and the gearbox had been sent to England to be rebuilt.
The bare shell had been sand blasted, rust-proofed and re-assembled, the two front triangulated sub-frames had been replaced, one of those having been slightly damaged following an accident in a race. The front cross member is original with the number 'E 4.2 1E11203' stamped on it. The finish is of the Jaguar 'cream' tone with less red giving a more bright tone.
All the glasses had been changed for new ones, the black rag top is new like all the bolts, the electrical harness and the whole accessories. The braking system had been overhauled and the original front calipers were replaced by twin piston Cooper Craft ones for better efficiency.
The original SU fuel pump and the coil showing some weakness had been replaced by new items and the gear lever and its mounting had been ajusted.
The car was driven on about 1000 miles for tuning. The oil pressure when hot is perfect and the car does not overheat proving the quality of the restoration.
It will be delivered with its tool set, a diagram of the fuse box, the restoration files with color photos and all the bills amounting to 40 000 euros.
This is a rare opportunity to buy a perfectly restored 4.2 Series 1 DHC E-type ready to be driven on any distance.

French reg.




Estimation 55 000 - 65 000 €

Sold 71,482 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 1381
Date: 09 feb. 2008 20:00

Contact

Karine Boulanger
Phone
kboulanger@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Classic and Racing Cars