Sale Old Master & 19th  Century Art - 23 march 2022 /Lot 171 Gabriel LOPPÉ Montpellier, 1825 - Paris, 1913 Le Cervin vu du Gornergrat au dessus de la vallée de Zermatt

  • Gabriel LOPPÉ Montpellier, 1825 - Paris, 1913 Le Cervin vu du Gornergrat au dessus de la vallée de Zermatt Huile sur toile (Toile d'..
Gabriel LOPPÉ Montpellier, 1825 - Paris, 1913
Le Cervin vu du Gornergrat au dessus de la vallée de Zermatt
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'G. Loppé 1874' en bas à droite

The Matterhorn seen from the Gornergrat, oil on canvas, signed and dated, by G. Loppé
h: 392 w: 294 cm

Provenance : Resté dans la descendance de l'artiste jusqu'à nos jours


Expositions : 'Modern British & Foreign Pictures', Londres, Conduit Street Gallery, avril 1874, n° 11
En dépôt au Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc

Bibliographie : William J. Mitchell, 'Loppé. Peintre-alpiniste', Londres, 2018, p. 96, fig. 68

Commentaire : Vu depuis les rochers du Gornergrat, à cinq heures à pied de Zermatt et à une altitude de 1 500 m, le célèbre profil du Cervin surgit sur la ligne d'horizon de ce tableau monumental de Gabriel Loppé. Sous les rebords abrupts des rochers à gauche de la toile, le large glacier du Gorner s'écoule vers la vallée de Zermatt. Au centre du tableau, le sommet du Riffelhorn surplombe la crête des rochers du premier plan. Une légère brume sur le flanc gauche souligne l'impression d'un grand vide jusqu'à la rive opposée du glacier et des nuages apparaissant derrière le Cervin annoncent une fin d'après-midi. Ce panorama de haute montagne ne compte pas seulement parmi l'un des plus grands et des plus audacieux de la main du peintre mais représente aussi le premier " portrait officiel " du Cervin.

Lorsque Loppé commença à peindre ce 'Cervin vu du Gornergrat', le drame et le mythe associés à cette montagne étaient encore relativement récents. La conquête du sommet en juillet 1865 et la catastrophe consécutive à la descente dans des conditions précaires dévoilèrent tragiquement le village de Zermatt aux yeux du public. Tristement célèbre, l'événement transforma la vallée et ses environs en une Mecque pour touristes : en 1880 le Cervin avait déjà été escaladé plus de cent trente fois. Les retombées pour Loppé furent notables puisque, entre 1884 et 1891, il exposa ses œuvres chaque été à l'hôtel Seiler où nombre de visiteurs britanniques descendaient régulièrement.

'Le Cervin' par Loppé datant de 1867 (fig. 1, 80 x 64cm, Berne, Kunstmuseum) et plusieurs autres études et tableaux achevés à cette époque indiquent qu'il fréquentait déjà Zermatt et ses glaciers au moment où il démarrait sa carrière d'artiste-peintre. Même s'il passait la moitié de son temps à Chamonix, Zermatt restait néanmoins pour lui un lieu privilégié pour peindre, été comme hiver, jusqu'à la fin des années 1890. Lors de ses derniers voyages en Valais, Loppé joignit son intérêt pour la photographie. Grâce à des albums de photographies composés en hiver 1891 et 1892, on peut suivre ses allées et venues dans les alentours de Zermatt. Avec sa famille et ses amis, ils logeaient souvent à l'hôtel Riffelberg qui surplombe la vallée, juste en face du Cervin. Des photographies prises sur les glaciers du Gorner et de Théodule s'ajoutent aux vues prises des sommets des cimes environnantes, par exemple, la Tête Blanche, le Mont Rose et le Weisshorn.

Compte tenu de cette longue amitié du peintre avec ce lieu, 'Le Cervin du Gornergrat' semble incarner l'ultime hommage à l'une des grandes icônes des Alpes : la montagne qui est peut-être la plus célèbre au monde.

W.J. Mitchell

Estimation 300 000 - 400 000 €

Lot 171

Gabriel LOPPÉ Montpellier, 1825 - Paris, 1913
Le Cervin vu du Gornergrat au dessus de la vallée de Zermatt

Estimation 300,000 - 400,000 € [$]

Gabriel LOPPÉ Montpellier, 1825 - Paris, 1913
Le Cervin vu du Gornergrat au dessus de la vallée de Zermatt
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'G. Loppé 1874' en bas à droite

The Matterhorn seen from the Gornergrat, oil on canvas, signed and dated, by G. Loppé
h: 392 w: 294 cm

Provenance : Resté dans la descendance de l'artiste jusqu'à nos jours


Expositions : 'Modern British & Foreign Pictures', Londres, Conduit Street Gallery, avril 1874, n° 11
En dépôt au Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc

Bibliographie : William J. Mitchell, 'Loppé. Peintre-alpiniste', Londres, 2018, p. 96, fig. 68

Commentaire : Vu depuis les rochers du Gornergrat, à cinq heures à pied de Zermatt et à une altitude de 1 500 m, le célèbre profil du Cervin surgit sur la ligne d'horizon de ce tableau monumental de Gabriel Loppé. Sous les rebords abrupts des rochers à gauche de la toile, le large glacier du Gorner s'écoule vers la vallée de Zermatt. Au centre du tableau, le sommet du Riffelhorn surplombe la crête des rochers du premier plan. Une légère brume sur le flanc gauche souligne l'impression d'un grand vide jusqu'à la rive opposée du glacier et des nuages apparaissant derrière le Cervin annoncent une fin d'après-midi. Ce panorama de haute montagne ne compte pas seulement parmi l'un des plus grands et des plus audacieux de la main du peintre mais représente aussi le premier " portrait officiel " du Cervin.

Lorsque Loppé commença à peindre ce 'Cervin vu du Gornergrat', le drame et le mythe associés à cette montagne étaient encore relativement récents. La conquête du sommet en juillet 1865 et la catastrophe consécutive à la descente dans des conditions précaires dévoilèrent tragiquement le village de Zermatt aux yeux du public. Tristement célèbre, l'événement transforma la vallée et ses environs en une Mecque pour touristes : en 1880 le Cervin avait déjà été escaladé plus de cent trente fois. Les retombées pour Loppé furent notables puisque, entre 1884 et 1891, il exposa ses œuvres chaque été à l'hôtel Seiler où nombre de visiteurs britanniques descendaient régulièrement.

'Le Cervin' par Loppé datant de 1867 (fig. 1, 80 x 64cm, Berne, Kunstmuseum) et plusieurs autres études et tableaux achevés à cette époque indiquent qu'il fréquentait déjà Zermatt et ses glaciers au moment où il démarrait sa carrière d'artiste-peintre. Même s'il passait la moitié de son temps à Chamonix, Zermatt restait néanmoins pour lui un lieu privilégié pour peindre, été comme hiver, jusqu'à la fin des années 1890. Lors de ses derniers voyages en Valais, Loppé joignit son intérêt pour la photographie. Grâce à des albums de photographies composés en hiver 1891 et 1892, on peut suivre ses allées et venues dans les alentours de Zermatt. Avec sa famille et ses amis, ils logeaient souvent à l'hôtel Riffelberg qui surplombe la vallée, juste en face du Cervin. Des photographies prises sur les glaciers du Gorner et de Théodule s'ajoutent aux vues prises des sommets des cimes environnantes, par exemple, la Tête Blanche, le Mont Rose et le Weisshorn.

Compte tenu de cette longue amitié du peintre avec ce lieu, 'Le Cervin du Gornergrat' semble incarner l'ultime hommage à l'une des grandes icônes des Alpes : la montagne qui est peut-être la plus célèbre au monde.

W.J. Mitchell

Estimation 300 000 - 400 000 €

Sale’s details

Sale: 4171
Date: 23 Mar. 2022 18:00
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 20
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Old Master & 19th Century Art