• FERRARI 512 BB - 1978 N° de série : 21903 Moteur : 12 cylindres à plat, opposés, bloc, culasses et carter en alliage léger,...
FERRARI
512 BB - 1978

N° de série : 21903
Moteur : 12 cylindres à plat, opposés, bloc, culasses et carter en alliage léger, en position centrale arrière, longitudinal
Alésage-course : 82 mm x 78 mm
Cylindrée : 4 942 cm3
Distribution : double arbre à cames en tête par rangée de cylindres, actionnés par courroie
Alimentation : 4 carburateurs triple corps Weber 40 IF3C
Taux de compression : 9,2 à 1
Puissance maximum : 360 cv à 6800 tr/mn
Boîte de vitesses : mécanique à 5 rapports + M.A.
Embrayage : monodisque à sec
Châssis : tubulaire en acier, tubes principaux de section ovale dans la tradition Ferrari
Carrosserie : coupé deux portes deux places en tôle d'acier, ouvrants en aluminium, réalisée chez Scaglietti sur un dessin de Pininfarina
Suspension avant : roues indépendantes, triangles superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs téléscopiques
Suspension arrière : roues indépendantes, triangles superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs téléscopiques
Freins : hydrauliques à disques ventilés sur les 4 roues
Roues : à cinq boulons, en alliage léger et fixation centrale de 15'
Pneumatiques : 240/55 VR 15
Performances : vitesse maximum 280 km/h
Période de production : 1976/1981
Nombre de voitures construites : 929 exemplaires.

Lorsque la 365 GT4 Berlinetta Boxer remplaça la glorieuse Daytona en 1973, depuis longtemps déjà Lamborghini avec la Miura, et Maserati avec la Bora, avaient lancé la production de voitures sophistiquées à moteur central arrière.
Aussi l'arrivée de la Berlinetta Boxer, ou BB, ne fut pas une surprise. Le moteur était un splendide Flat-12 de 4,4 litres d'une architecture très proche des formules 1 Ferrari de l'époque. A la conduite, la BB était plus légère et plus vive que la Daytona, et tout aussi à l'aise dans les grandes courbes autoroutières.
En 1976, la cylindrée du moteur passe à 4,9 litres, sans augmentation de puissance, par contre le couple augmentait, rendant la voiture moins pointue et plus agréable à conduire.

La voiture présentée est aux mains du même propriétaire depuis 2006, elle appartenait auparavant à la collection Rohrig. Il l'avait acheté " en 1986 chez Ch Pozzi à Paris. Elle roula régulièrement pendant cette période et était entretenue chez Lionel Vincent de Normandie Motors Service. En 2007 le propriétaire actuel a entrepris une restauration quasi-totale de la mécanique par un atelier spécialisé de Rennes avec l'aide de jean Louis Préhaubert de V12 automobiles, lui-même ancien mécanicien de service compétition.
Remise en état de la boîte de vitesses avec remplacement des synchros et des roulements.
Embrayage neuf et maître cylindre.
Remplacement des soupapes au sodium par modèle au sans plomb.
Remplacement de tous les joints haut et bas moteur + spi et toriques.
Distribution complète, galets tendeurs.
Réfection des carburateurs, réglages.
Remplacement de l'échappement complet inclus collecteurs INOX
Pneus Michelin collection

La voiture a été remise en route sans problème et utilisée pour la roder puis pendant le 2ème semestre 2007 et début 2008, les travaux suivants ont été exécutés:
Remplacement des 6 amortisseurs KONI
Réfection des freins comprenant les disques+durites aviation puis maître cylindre et pistons
Remplacement des roulements de roues
Remise en état de la climatisation
Bagues et silent blocs sur train arrière
L'ensemble des factures pour les travaux ci-dessus atteint plus de 40000Euros
Depuis son acquisition le propriétaire nous dit avoir parcouru a son volant près de 15000km sans aucun soucis, les vidanges réalisées a intervalle de 5000km sont faites avec de l'huile Motul 300V, les bougies remplacées tous les 7 /8000km et je dirais qu' avec une attention particulière pendant la phase de mise en température du moteur la voiture fonctionne parfaitement bien, elle est très stable même a grande vitesse et très sécurisante , la puissance est phénoménale et régulière ,ce qui la rend agréable a utiliser sur de longs parcours .Elle démarre au quart de tour aussi bien a froid qu'a chaud, les vitesses passent bien une fois la température normale atteinte, la pression d'huile est normale et constante. Le bruit est fantastique
L'intérieur en cuir beige et la carrosserie laqué en bleu sera métallisé sont restés en état d'origine avec la patine due a un usage régulier pendant plus de 30 années ce qui comme chacun le sait prévaut a une longue immobilisation.
Elle totalise 57500 km compteur et le propriétaire nous affirme que ce kilométrage est réel. Le contrôle technique est vierge, la vidange vient d'être faite et aucun frais n'est a prévoir avant le remplacement des courroies dans 2 ans ou 20000 km.


Carte grise française.

Estimation 75 000 - 90 000 €

Sold 89,352 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 83

FERRARI
512 BB - 1978

Sold 89,352 € [$]

FERRARI
512 BB - 1978

N° de série : 21903
Moteur : 12 cylindres à plat, opposés, bloc, culasses et carter en alliage léger, en position centrale arrière, longitudinal
Alésage-course : 82 mm x 78 mm
Cylindrée : 4 942 cm3
Distribution : double arbre à cames en tête par rangée de cylindres, actionnés par courroie
Alimentation : 4 carburateurs triple corps Weber 40 IF3C
Taux de compression : 9,2 à 1
Puissance maximum : 360 cv à 6800 tr/mn
Boîte de vitesses : mécanique à 5 rapports + M.A.
Embrayage : monodisque à sec
Châssis : tubulaire en acier, tubes principaux de section ovale dans la tradition Ferrari
Carrosserie : coupé deux portes deux places en tôle d'acier, ouvrants en aluminium, réalisée chez Scaglietti sur un dessin de Pininfarina
Suspension avant : roues indépendantes, triangles superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs téléscopiques
Suspension arrière : roues indépendantes, triangles superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs téléscopiques
Freins : hydrauliques à disques ventilés sur les 4 roues
Roues : à cinq boulons, en alliage léger et fixation centrale de 15'
Pneumatiques : 240/55 VR 15
Performances : vitesse maximum 280 km/h
Période de production : 1976/1981
Nombre de voitures construites : 929 exemplaires.

Lorsque la 365 GT4 Berlinetta Boxer remplaça la glorieuse Daytona en 1973, depuis longtemps déjà Lamborghini avec la Miura, et Maserati avec la Bora, avaient lancé la production de voitures sophistiquées à moteur central arrière.
Aussi l'arrivée de la Berlinetta Boxer, ou BB, ne fut pas une surprise. Le moteur était un splendide Flat-12 de 4,4 litres d'une architecture très proche des formules 1 Ferrari de l'époque. A la conduite, la BB était plus légère et plus vive que la Daytona, et tout aussi à l'aise dans les grandes courbes autoroutières.
En 1976, la cylindrée du moteur passe à 4,9 litres, sans augmentation de puissance, par contre le couple augmentait, rendant la voiture moins pointue et plus agréable à conduire.

La voiture présentée est aux mains du même propriétaire depuis 2006, elle appartenait auparavant à la collection Rohrig. Il l'avait acheté " en 1986 chez Ch Pozzi à Paris. Elle roula régulièrement pendant cette période et était entretenue chez Lionel Vincent de Normandie Motors Service. En 2007 le propriétaire actuel a entrepris une restauration quasi-totale de la mécanique par un atelier spécialisé de Rennes avec l'aide de jean Louis Préhaubert de V12 automobiles, lui-même ancien mécanicien de service compétition.
Remise en état de la boîte de vitesses avec remplacement des synchros et des roulements.
Embrayage neuf et maître cylindre.
Remplacement des soupapes au sodium par modèle au sans plomb.
Remplacement de tous les joints haut et bas moteur + spi et toriques.
Distribution complète, galets tendeurs.
Réfection des carburateurs, réglages.
Remplacement de l'échappement complet inclus collecteurs INOX
Pneus Michelin collection

La voiture a été remise en route sans problème et utilisée pour la roder puis pendant le 2ème semestre 2007 et début 2008, les travaux suivants ont été exécutés:
Remplacement des 6 amortisseurs KONI
Réfection des freins comprenant les disques+durites aviation puis maître cylindre et pistons
Remplacement des roulements de roues
Remise en état de la climatisation
Bagues et silent blocs sur train arrière
L'ensemble des factures pour les travaux ci-dessus atteint plus de 40000Euros
Depuis son acquisition le propriétaire nous dit avoir parcouru a son volant près de 15000km sans aucun soucis, les vidanges réalisées a intervalle de 5000km sont faites avec de l'huile Motul 300V, les bougies remplacées tous les 7 /8000km et je dirais qu' avec une attention particulière pendant la phase de mise en température du moteur la voiture fonctionne parfaitement bien, elle est très stable même a grande vitesse et très sécurisante , la puissance est phénoménale et régulière ,ce qui la rend agréable a utiliser sur de longs parcours .Elle démarre au quart de tour aussi bien a froid qu'a chaud, les vitesses passent bien une fois la température normale atteinte, la pression d'huile est normale et constante. Le bruit est fantastique
L'intérieur en cuir beige et la carrosserie laqué en bleu sera métallisé sont restés en état d'origine avec la patine due a un usage régulier pendant plus de 30 années ce qui comme chacun le sait prévaut a une longue immobilisation.
Elle totalise 57500 km compteur et le propriétaire nous affirme que ce kilométrage est réel. Le contrôle technique est vierge, la vidange vient d'être faite et aucun frais n'est a prévoir avant le remplacement des courroies dans 2 ans ou 20000 km.


Carte grise française.

Estimation 75 000 - 90 000 €

Sold 89,352 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 1717
Date: 14 Feb. 2010 20:00

Contact

Artcurial Motorcars
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Classic and Racing Cars