Sale Art Nouveau Art Déco - 21 may 2019 /Lot 12 Émile Gallé (1846-1904) Dragon héraldique, 1894

  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894
  • Émile GALLÉ (1846-1904) Dragon héraldique - 1894

Émile GALLÉ (1846-1904)
Dragon héraldique - 1894
Exceptionnelle sculpture en forme d'urne à parfum réalisée en verre soufflé et modelé à chaud entièrement repris à la meule, bagues en application au cou et à la queue du dragon en métal rehaussé d'émaux stannifères et de cabochons en émaux translucides à l'imitation de pierre semi-précieuse, portant l'inscription au cou "ainsi me devez tenir en vo servage", reposant sur un piédouche bagué.
Piédouche, tête et queue assemblés à chaud. Verre ambré légèrement opalescent entièrement patiné à trainées intercalaires rouge et rose parsemé d'oxydes métalliques dorés.
Couvercle de l'urne à prise chantournée formant les ailes du dragon (éclat sous le couvercle), blason incisé sur le poitrail de l'animal et jambes en semi relief entièrement reprisent à la roue.
Signature japonisante sous la base, monogramme du verrier avec la croix de Lorraine et marquée "Exp. 1900".
Haut. 29 cm - long. 27 cm

Provenance :
Vraisemblablement exposé en 1894 à Nancy puis en 1895 à Paris, notre dragon faisait partie de l'envoi d'Émile Gallé à l'Exposition Universelle de Paris en 1900.
Acquis par le grand-père de l'actuel propriétaire, resté depuis dans la famille.

Expositions :
Un dragon, très certainement le nôtre, fut présenté à l'Exposition d'Arts Décoratifs dans les galeries de la salle Poirel à Nancy en juin 1894 sur
la commode Les Parfums d'Autrefois.
Le même dragon fut présenté sur le stand d'Émile Gallé lors du Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts à Paris, en avril 1895, sur la commode Les Parfums d'Autrefois.
Le 9 mai 1900 dans la correspondance d'Émile Gallé est notifié l'envoi d'un dragon depuis Nancy jusqu'à l'Exposition Universelle de Paris.

Bibliographie :
Jules Rais, "L'art décoratif et industriel en Lorraine", La Lorraine - Artiste, 29 juillet 1894, notre dragon est très certainement décrit p. 262.
Juste Séveran, " Les objets d'art aux Salons des Champs-Élysées et du Champs de Mars ", La Grande dame : revue de l'élégance et des arts, Paris, 1895, p. 253 pour la gravure de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est représenté un dragon, très certainement le nôtre.
Von Julius Hoffmann Junior, Der Modern Still, Stuttgart, 1901, planche 21 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Catalogue illustré de la Société Nationale des Beaux-Arts, Paris, 1895, p. 216 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Louis de Fourcaud, Les Arts Décoratifs aux Salons de 1895 (troisième article), " revue des Arts Décoratifs ", Paris, août 1895, planche hors texte entre les pages 424-425 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Louis de Fourcaud, Les Artistes de tous les temps série D - le XXème siècle - Émile Gallé, Librairie d'Art Ancien et Moderne, Paris, 1903, exemplaire n°146/300, p. 32 pour la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Philippe Garner, Émile Gallé, Academy Éditions, Londres, 1976, p. 42 pour la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Gaïte Dugnat, Les catalogues des Salons de la Société Nationale des Beaux-Arts, volume I (1890-1895), L'échelle de Jacob, Luisant, 2000, p. 405 pour un état descriptif de la commode Les Parfums d'autrefois, répertoriée sous le n° 245.
François Le Tacon, Émile Gallé - L'amour de l'art, éditions Place Stanislas, 2008, p.184 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.

Nous tenons à remercier M. Félix Marcilhac de nous avoir donner accès à ses archives personnelles de la correspondance entre Émile Gallé et
M. Daigueperce.

Exceptional amber glass heraldic dragon by Émile Gallé ; with two enamelled rings decorated of translucent enamels in the style of pecious stones ; Japanese inspired signature under the base ; monogrammed and marked "Exp. 1900" ;
H. 11.41 in. - W. 10.62 in.


Estimation 200 000 - 300 000 €



Sold 244,600 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 12

Émile Gallé (1846-1904)
Heraldic Dragon, 1894

Sold 244,600 € [$]

Émile GALLÉ (1846-1904)
Dragon héraldique - 1894
Exceptionnelle sculpture en forme d'urne à parfum réalisée en verre soufflé et modelé à chaud entièrement repris à la meule, bagues en application au cou et à la queue du dragon en métal rehaussé d'émaux stannifères et de cabochons en émaux translucides à l'imitation de pierre semi-précieuse, portant l'inscription au cou "ainsi me devez tenir en vo servage", reposant sur un piédouche bagué.
Piédouche, tête et queue assemblés à chaud. Verre ambré légèrement opalescent entièrement patiné à trainées intercalaires rouge et rose parsemé d'oxydes métalliques dorés.
Couvercle de l'urne à prise chantournée formant les ailes du dragon (éclat sous le couvercle), blason incisé sur le poitrail de l'animal et jambes en semi relief entièrement reprisent à la roue.
Signature japonisante sous la base, monogramme du verrier avec la croix de Lorraine et marquée "Exp. 1900".
Haut. 29 cm - long. 27 cm

Provenance :
Vraisemblablement exposé en 1894 à Nancy puis en 1895 à Paris, notre dragon faisait partie de l'envoi d'Émile Gallé à l'Exposition Universelle de Paris en 1900.
Acquis par le grand-père de l'actuel propriétaire, resté depuis dans la famille.

Expositions :
Un dragon, très certainement le nôtre, fut présenté à l'Exposition d'Arts Décoratifs dans les galeries de la salle Poirel à Nancy en juin 1894 sur
la commode Les Parfums d'Autrefois.
Le même dragon fut présenté sur le stand d'Émile Gallé lors du Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts à Paris, en avril 1895, sur la commode Les Parfums d'Autrefois.
Le 9 mai 1900 dans la correspondance d'Émile Gallé est notifié l'envoi d'un dragon depuis Nancy jusqu'à l'Exposition Universelle de Paris.

Bibliographie :
Jules Rais, "L'art décoratif et industriel en Lorraine", La Lorraine - Artiste, 29 juillet 1894, notre dragon est très certainement décrit p. 262.
Juste Séveran, " Les objets d'art aux Salons des Champs-Élysées et du Champs de Mars ", La Grande dame : revue de l'élégance et des arts, Paris, 1895, p. 253 pour la gravure de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est représenté un dragon, très certainement le nôtre.
Von Julius Hoffmann Junior, Der Modern Still, Stuttgart, 1901, planche 21 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Catalogue illustré de la Société Nationale des Beaux-Arts, Paris, 1895, p. 216 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Louis de Fourcaud, Les Arts Décoratifs aux Salons de 1895 (troisième article), " revue des Arts Décoratifs ", Paris, août 1895, planche hors texte entre les pages 424-425 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Louis de Fourcaud, Les Artistes de tous les temps série D - le XXème siècle - Émile Gallé, Librairie d'Art Ancien et Moderne, Paris, 1903, exemplaire n°146/300, p. 32 pour la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Philippe Garner, Émile Gallé, Academy Éditions, Londres, 1976, p. 42 pour la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.
Gaïte Dugnat, Les catalogues des Salons de la Société Nationale des Beaux-Arts, volume I (1890-1895), L'échelle de Jacob, Luisant, 2000, p. 405 pour un état descriptif de la commode Les Parfums d'autrefois, répertoriée sous le n° 245.
François Le Tacon, Émile Gallé - L'amour de l'art, éditions Place Stanislas, 2008, p.184 pour la photo de la commode Les Parfums d'autrefois sur laquelle est très certainement présenté notre dragon.

Nous tenons à remercier M. Félix Marcilhac de nous avoir donner accès à ses archives personnelles de la correspondance entre Émile Gallé et
M. Daigueperce.

Exceptional amber glass heraldic dragon by Émile Gallé ; with two enamelled rings decorated of translucent enamels in the style of pecious stones ; Japanese inspired signature under the base ; monogrammed and marked "Exp. 1900" ;
H. 11.41 in. - W. 10.62 in.


Estimation 200 000 - 300 000 €



Sold 244,600 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3886
Date: 21 may 2019 20:00
Auctioneer: François Tajan

Contact

Sabrina Dolla
Phone +33 1 42 99 16 40
sdolla@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Art Nouveau / Art Déco