Sale From Italy to France, A European Passion - 09 june 2021 /Lot 3 Charles de LA FOSSE Paris, 1636 - 1716 Moïse sauvé des eaux

  • Charles de LA FOSSE Paris, 1636 - 1716 Moïse sauvé des eaux Huile sur toile
  • Charles de LA FOSSE Paris, 1636 - 1716 Moïse sauvé des eaux Huile sur toile
  • Charles de LA FOSSE Paris, 1636 - 1716 Moïse sauvé des eaux Huile sur toile
Charles de LA FOSSE Paris, 1636 - 1716
Moïse sauvé des eaux
Huile sur toile

The Finding of Moses, oil on canvas, by. Ch. de La Fosse
h: 47 w: 38 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Sotheby's, 20 octobre 2005, n° 2 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne

Bibliographie : Clémentine Gustin-Gomez, 'Charles de La Fosse 1636-1716. 2. Catalogue raisonné', Dijon, 2006, p. 95, n° P. 136, repr.

Commentaire : Parmi les artistes français ayant séjourné en Italie, Charles de La Fosse présente la particularité d'avoir fait une longue halte à Venise, où il s'installe de 1661 à 1664. Ces quelques années passées au contact des œuvres des grands maîtres de la Renaissance vénitienne - Titien, Véronèse, Tintoret - vont marquer durablement le peintre et laisseront une empreinte indélébile sur l'œuvre de celui qui sera l'un partisans de la couleur pendant la querelle du coloris, qui éclate au sein de l'Académie royale au début des années 1670.
C'est précisément dans l'œuvre de Véronèse que l'une des sources d'inspiration de La Fosse pour son 'Moïse sauvé des eaux' peut être identifiée, avec une composition de même sujet aujourd'hui dans les collections de la National Gallery de Washington qui aurait appartenu à la collection Crozat et figure en 1772 dans la vente après-décès du peintre Louis-Michel van Loo (fig. 1). La Fosse exécuta plusieurs versions de ce sujet tiré de l'Ancien Testament, dont la plus importante, commandée en 1701 pour le cabinet du billard du château de Versailles, est conservée au musée du Louvre. La toile de plus petit format que nous présentons en est probablement un 'riccordo', à moins qu'elle ne soit à rapprocher d'une œuvre antérieure aujourd'hui perdue1.

1. Voir Cl. Gustin-Gomez, 'op. cit.', notice du n° P. 135

Among the French artists who spent time in Italy, Charles de La Fosse is unusual for having stayed for a long time in Venice, where he lived from 1661 to 1664. These few years spent in contact with the works of the great masters of the Venetian Renaissance, Titian, Veronese and Tintoretto, influenced him and left a lasting mark on his work. La Fosse was a partisan of colour during the dispute about colour that broke out within the Académie Royale in the early 1670s.
La Fosse's composition is directly inspired by Veronese's Finding of Moses, now at the National Gallery of Art in Washington. This painting may have been in the Crozat collection and appears in 1772 in the posthumous sale of the artist Louis-Michel van Loo (fig. 1). La Fosse created several versions of this subject from the Old Testament, the most important of which was commissioned in 1701 for the Billiard Room of the Chateau of Versailles, and is now in the Louvre. The smaller canvas presented here is probably a riccordo of this one, unless it is also related to an earlier work now lost1.

1. See Cl. Gustin-Gomez, 'op. cit.', entry for n° P. 135


Estimation 20 000 - 30 000 €

Lot 3

Charles de LA FOSSE Paris, 1636 - 1716
Moïse sauvé des eaux

Estimation 20,000 - 30,000 € [$]

Charles de LA FOSSE Paris, 1636 - 1716
Moïse sauvé des eaux
Huile sur toile

The Finding of Moses, oil on canvas, by. Ch. de La Fosse
h: 47 w: 38 cm

Provenance : Vente anonyme; Paris, Sotheby's, 20 octobre 2005, n° 2 ;
Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ;
Collection particulière européenne

Bibliographie : Clémentine Gustin-Gomez, 'Charles de La Fosse 1636-1716. 2. Catalogue raisonné', Dijon, 2006, p. 95, n° P. 136, repr.

Commentaire : Parmi les artistes français ayant séjourné en Italie, Charles de La Fosse présente la particularité d'avoir fait une longue halte à Venise, où il s'installe de 1661 à 1664. Ces quelques années passées au contact des œuvres des grands maîtres de la Renaissance vénitienne - Titien, Véronèse, Tintoret - vont marquer durablement le peintre et laisseront une empreinte indélébile sur l'œuvre de celui qui sera l'un partisans de la couleur pendant la querelle du coloris, qui éclate au sein de l'Académie royale au début des années 1670.
C'est précisément dans l'œuvre de Véronèse que l'une des sources d'inspiration de La Fosse pour son 'Moïse sauvé des eaux' peut être identifiée, avec une composition de même sujet aujourd'hui dans les collections de la National Gallery de Washington qui aurait appartenu à la collection Crozat et figure en 1772 dans la vente après-décès du peintre Louis-Michel van Loo (fig. 1). La Fosse exécuta plusieurs versions de ce sujet tiré de l'Ancien Testament, dont la plus importante, commandée en 1701 pour le cabinet du billard du château de Versailles, est conservée au musée du Louvre. La toile de plus petit format que nous présentons en est probablement un 'riccordo', à moins qu'elle ne soit à rapprocher d'une œuvre antérieure aujourd'hui perdue1.

1. Voir Cl. Gustin-Gomez, 'op. cit.', notice du n° P. 135

Among the French artists who spent time in Italy, Charles de La Fosse is unusual for having stayed for a long time in Venice, where he lived from 1661 to 1664. These few years spent in contact with the works of the great masters of the Venetian Renaissance, Titian, Veronese and Tintoretto, influenced him and left a lasting mark on his work. La Fosse was a partisan of colour during the dispute about colour that broke out within the Académie Royale in the early 1670s.
La Fosse's composition is directly inspired by Veronese's Finding of Moses, now at the National Gallery of Art in Washington. This painting may have been in the Crozat collection and appears in 1772 in the posthumous sale of the artist Louis-Michel van Loo (fig. 1). La Fosse created several versions of this subject from the Old Testament, the most important of which was commissioned in 1701 for the Billiard Room of the Chateau of Versailles, and is now in the Louvre. The smaller canvas presented here is probably a riccordo of this one, unless it is also related to an earlier work now lost1.

1. See Cl. Gustin-Gomez, 'op. cit.', entry for n° P. 135


Estimation 20 000 - 30 000 €

Sale’s details

Sale: 4129
Date: 09 jun. 2021 14:30
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

From Italy to France, a European Passion