Sale Furniture, Sculpture & Works of Art /Lot 6 CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)

  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
  • CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
En placage d'ébène, marqueterie florale de bois fruitiers et incrustations d'ivoire, ornementation de bronze ciselé et doré, la façade à décor d'oiseaux et rinceaux fleuris au naturel, ouvrant par une porte et onze tiroirs, le panneau central à motif de vase de fleurs sur un entablement flanqué d'oiseaux, dissimulant un intérieur à décor marqueté
de cubes et de rinceaux fleuris muni de sept tiroirs, reposant sur une plinthe terminée par des pieds en boule aplatie ; la corniche possiblement rapportée, petits accidents, traces de vers
H. : 104 cm (41 in.)
l. : 130 cm (51 in.)
P. : 46 cm (18 in.)

A Baroque gilt-bronze mounted, ebony, floral marquetry and ivory inlaid cabinet, circa 1675-1680, attributed to André-Charles Boulle (1642-1732)

* Pour une sortie de l'UE, un CITES de ré-export peut être nécessaire, celui-ci étant à la charge du futur acquéreur.
* For an exit from the EU, a re-export CITES certificate may be necessary and will be at the future buyer's expense.


Ce cabinet est recouvert de marqueterie de bois de rapport réalisée en essences notamment de noyer et d'olivier, d'une très grande qualité qu'on peut attribuer à André-Charles Boulle dont on reconnait le traitement naturaliste des motifs floraux et des oiseaux. Ainsi, la tulipe à pétales mouvementés, qui émerge du bouquet représenté sur le battant (fig. 1), est pratiquement identique à celle figurant sur l'un des panneaux sur la porte gauche de la grande armoire florale du musée du Louvre1 (fig. 2).
L'oiseau, vraisemblablement un geai, présent à droite sur le
même panneau, est très similaire dans sa représentation de ceux figurant sur différentes meuble de Boulle, notamment sur un compartiment latéral d'un bureau brisé2 réattribué à André-Charles Boulle3 (fig. 3), et sa position avec la tête tournée, est aussi caractéristique des schémas du maître, tels les perroquets présents sur les côté de l'armoire du Louvre citée, ou sur les panneaux des vantaux de cabinets de Versailles4 ou du Cleveland Museum of Art5, etc.

De même, le papillon disposé au-dessus du tiroir médian de notre cabinet, est très proche de celui présent sur l'armoire du Louvre déjà évoquée.

On remarque une certaine évolution dans le traitement des marqueteries de bois de rapport entre le bureau brisé, qui semble être la pièce la plus ancienne attribuable à André-Charles Boulle et qui daterait des années 1670, notre cabinet, et le panneau de l'armoire à marqueterie florale du Louvre, qui est le meuble le plus évolué de la série et qui date des alentours de 1690. Analysé dans ce contexte, notre cabinet a dû vraisemblablement être exécuté vers 1675-1680.

Il faut également remarquer la marqueterie du revers du battant, constituée par une rose des vents et celle à cubes en perspective du sol du tabernacle, modèles qui restent inconnus à ce jour pour d'autre créations de Boulle : il s'agit probablement des parties dont l'ébéniste avait confié l'exécution à un des nombreux compagnons très habiles qui travaillaient pour lui à cette période et dont il avait également approuvé les propositions
de décors.

Extrêmement rare sur le marché, ce cabinet est comparable à celui conservé dans une collection particulière et qui fut exposé au Château de Versailles en 20156.


1. Inv. OA 5516.
2. Christie's, Londres, 7 décembre 1978, n°108, puis Sotheby's, Londres, 3 mars 2006, n°287.
3. C. Demetrescu, "Les ébénistes de la couronne sous le règne de Louis XIV", p.63-64 et fig. 19, p. 64.
4. Inv. V 4653.
5. Inv. 49.539.
6. "18e au source du design, chefs d'œuvre du mobilier 1650-1790", Dijon, Faton, cat. 4, pp.68-71.







Estimation 25 000 - 40 000 €

Sold 45,500 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 6

CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)

Sold 45,500 € [$]

CABINET D'ÉPOQUE BAROQUE, VERS 1675-1680 Attribué à André-Charles Boulle (1642-1732)
En placage d'ébène, marqueterie florale de bois fruitiers et incrustations d'ivoire, ornementation de bronze ciselé et doré, la façade à décor d'oiseaux et rinceaux fleuris au naturel, ouvrant par une porte et onze tiroirs, le panneau central à motif de vase de fleurs sur un entablement flanqué d'oiseaux, dissimulant un intérieur à décor marqueté
de cubes et de rinceaux fleuris muni de sept tiroirs, reposant sur une plinthe terminée par des pieds en boule aplatie ; la corniche possiblement rapportée, petits accidents, traces de vers
H. : 104 cm (41 in.)
l. : 130 cm (51 in.)
P. : 46 cm (18 in.)

A Baroque gilt-bronze mounted, ebony, floral marquetry and ivory inlaid cabinet, circa 1675-1680, attributed to André-Charles Boulle (1642-1732)

* Pour une sortie de l'UE, un CITES de ré-export peut être nécessaire, celui-ci étant à la charge du futur acquéreur.
* For an exit from the EU, a re-export CITES certificate may be necessary and will be at the future buyer's expense.


Ce cabinet est recouvert de marqueterie de bois de rapport réalisée en essences notamment de noyer et d'olivier, d'une très grande qualité qu'on peut attribuer à André-Charles Boulle dont on reconnait le traitement naturaliste des motifs floraux et des oiseaux. Ainsi, la tulipe à pétales mouvementés, qui émerge du bouquet représenté sur le battant (fig. 1), est pratiquement identique à celle figurant sur l'un des panneaux sur la porte gauche de la grande armoire florale du musée du Louvre1 (fig. 2).
L'oiseau, vraisemblablement un geai, présent à droite sur le
même panneau, est très similaire dans sa représentation de ceux figurant sur différentes meuble de Boulle, notamment sur un compartiment latéral d'un bureau brisé2 réattribué à André-Charles Boulle3 (fig. 3), et sa position avec la tête tournée, est aussi caractéristique des schémas du maître, tels les perroquets présents sur les côté de l'armoire du Louvre citée, ou sur les panneaux des vantaux de cabinets de Versailles4 ou du Cleveland Museum of Art5, etc.

De même, le papillon disposé au-dessus du tiroir médian de notre cabinet, est très proche de celui présent sur l'armoire du Louvre déjà évoquée.

On remarque une certaine évolution dans le traitement des marqueteries de bois de rapport entre le bureau brisé, qui semble être la pièce la plus ancienne attribuable à André-Charles Boulle et qui daterait des années 1670, notre cabinet, et le panneau de l'armoire à marqueterie florale du Louvre, qui est le meuble le plus évolué de la série et qui date des alentours de 1690. Analysé dans ce contexte, notre cabinet a dû vraisemblablement être exécuté vers 1675-1680.

Il faut également remarquer la marqueterie du revers du battant, constituée par une rose des vents et celle à cubes en perspective du sol du tabernacle, modèles qui restent inconnus à ce jour pour d'autre créations de Boulle : il s'agit probablement des parties dont l'ébéniste avait confié l'exécution à un des nombreux compagnons très habiles qui travaillaient pour lui à cette période et dont il avait également approuvé les propositions
de décors.

Extrêmement rare sur le marché, ce cabinet est comparable à celui conservé dans une collection particulière et qui fut exposé au Château de Versailles en 20156.


1. Inv. OA 5516.
2. Christie's, Londres, 7 décembre 1978, n°108, puis Sotheby's, Londres, 3 mars 2006, n°287.
3. C. Demetrescu, "Les ébénistes de la couronne sous le règne de Louis XIV", p.63-64 et fig. 19, p. 64.
4. Inv. V 4653.
5. Inv. 49.539.
6. "18e au source du design, chefs d'œuvre du mobilier 1650-1790", Dijon, Faton, cat. 4, pp.68-71.







Estimation 25 000 - 40 000 €

Sold 45,500 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4120
Date: 14 Dec. 2021 18:00
Auctioneer: Isabelle Bresset

Contact

Laura Pierre
Phone +33 1 42 99 20 68
lpierre@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Furniture, Sculpture & Works of Art