Sale Books & Manuscripts - 22 september 2020 /Lot 228 BRASSENS (Georges) Manuscrit autographe pour la chanson Le Moyenâgeux.

  • BRASSENS (Georges)  Manuscrit autographe pour la chanson Le Moyenâgeux.
BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le Moyenâgeux.
2 p. in-4.

Version définitive, avec indication de tonalité, de la chanson le Moyenâgeux, figurant sur l'album Supplique pour être enterré à la plage de Sète, gravé en 1966.
Une faute corrigée deux fois.
C'est une des chansons de Brassens où l'influence du moyen-âge, et de François Villon, se fait sentir clairement :
" Après une franche repue, / J'eusse aimé, toute honte bue, / Aller courir le cotillon / Sur les pas de François Villon.
[…] À la fin, les anges du guet / M'auraient conduit sur le gibet. / Je serais mort, jambes en l'air, / Sur la veuve patibulaire.
[…] Ma dernière parole soit / Quelques vers de Maître François, / Et que j'emporte entre les dents / Un flocon des neiges d'antan... "
Il y développe également un autre de ses thèmes favoris : les femmes et l'amour, de préférence décomplexé :
" J'eusse aimé le corps féminin / Des nonnettes et des nonnains / Qui, dans ces jolis temps bénis, / Ne disaient pas toujours "nenni". "


Estimation 2 000 - 3 000 €

Sold 26,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 228

BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le Moyenâgeux.

Sold 26,000 € [$]

BRASSENS (Georges)
Manuscrit autographe pour la chanson Le Moyenâgeux.
2 p. in-4.

Version définitive, avec indication de tonalité, de la chanson le Moyenâgeux, figurant sur l'album Supplique pour être enterré à la plage de Sète, gravé en 1966.
Une faute corrigée deux fois.
C'est une des chansons de Brassens où l'influence du moyen-âge, et de François Villon, se fait sentir clairement :
" Après une franche repue, / J'eusse aimé, toute honte bue, / Aller courir le cotillon / Sur les pas de François Villon.
[…] À la fin, les anges du guet / M'auraient conduit sur le gibet. / Je serais mort, jambes en l'air, / Sur la veuve patibulaire.
[…] Ma dernière parole soit / Quelques vers de Maître François, / Et que j'emporte entre les dents / Un flocon des neiges d'antan... "
Il y développe également un autre de ses thèmes favoris : les femmes et l'amour, de préférence décomplexé :
" J'eusse aimé le corps féminin / Des nonnettes et des nonnains / Qui, dans ces jolis temps bénis, / Ne disaient pas toujours "nenni". "


Estimation 2 000 - 3 000 €

Sold 26,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4033
Date: 22 sep. 2020 14:30
Auctioneers: Stéphane Aubert, Hervé Poulain

Contact

Juliette Audet
Phone +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Books & Manuscripts