Sale One Hundred Portraits for a Century - 15 february 2022 /Lot 27 Atelier d'Alexandre ROSLIN Malmö, 1718 - Paris, 1793 Portrait du cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon (1697 -1777)

  • Atelier d'Alexandre ROSLIN Malmö, 1718 - Paris, 1793 Portrait du cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon (1697 -1777) Huile sur t..
  • Atelier d'Alexandre ROSLIN Malmö, 1718 - Paris, 1793 Portrait du cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon (1697 -1777) Huile sur t..
Atelier d'Alexandre ROSLIN Malmö, 1718 - Paris, 1793
Portrait du cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon (1697 -1777)
Huile sur toile, de forme ovale

Portrait of cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon, oil on canvas, workshop of A. Roslin
h: 80 w: 67 cm

Provenance : Peut-être vente anonyme ; Rouen, palais des Congrès, Me Fournier, 15 décembre 1985, n°72 ;
Galerie Heim, Paris et Londres ;
Sa vente, Nogent-sur-Marne, Mes Berlinghi et Lucien, 16 novembre 2003, n° 41 ;
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p. 66-67, n° 27

Commentaire : La carrière du suédois Alexandre Roslin est un brillant exemple de ces artistes itinérants du Siècle des Lumières. Formé à Stockholm, il passa quelques temps auprès des margraves de Bayreuth avant de se rendre en Italie. Grâce à la recommandation de la duchesse de Parme, fille de Louis XV, il put se rendre à Paris et fut introduit auprès des sœurs de celle-ci, Mesdames de France.
Le succès du portraitiste fut immédiat dans la capitale où sa manière suédoise et son tempérament doux et pondéré s'accordaient à merveille avec le retour à la modération qui avait alors lieu dans les arts. Sa passion pour son métier ainsi que sa grande habileté lui permirent de toucher une prestigieuse clientèle. Au Salon de 1769, Roslin expose le portrait de Charles-Antoine de La Roche-Aymon, alors archevêque de Reims et grand aumônier de France. Devenu cardinal en 1771, il sollicite à nouveau l'artiste pour un nouveau portrait, revêtu de la pourpre et portant l'ordre du Saint-Esprit, dont témoigne la toile que nous présentons.
Estimation 7 000 - 10 000 €

Sold 13,650 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 27

Atelier d'Alexandre ROSLIN Malmö, 1718 - Paris, 1793
Portrait du cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon (1697 -1777)

Sold 13,650 € [$]

Atelier d'Alexandre ROSLIN Malmö, 1718 - Paris, 1793
Portrait du cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon (1697 -1777)
Huile sur toile, de forme ovale

Portrait of cardinal Charles-Antoine de La Roche-Aymon, oil on canvas, workshop of A. Roslin
h: 80 w: 67 cm

Provenance : Peut-être vente anonyme ; Rouen, palais des Congrès, Me Fournier, 15 décembre 1985, n°72 ;
Galerie Heim, Paris et Londres ;
Sa vente, Nogent-sur-Marne, Mes Berlinghi et Lucien, 16 novembre 2003, n° 41 ;
Collection particulière, Paris


Expositions : 'Cent portraits pour un siècle. De la cour à la ville sous les règnes de Louis XV et Louis XVI', Versailles, musée Lambinet, 6 novembre 2019 - 1er mars 2020 et Nice, palais Lascaris, 19 mai - 22 novembre 2021, catalogue par X. Salmon, p. 66-67, n° 27

Commentaire : La carrière du suédois Alexandre Roslin est un brillant exemple de ces artistes itinérants du Siècle des Lumières. Formé à Stockholm, il passa quelques temps auprès des margraves de Bayreuth avant de se rendre en Italie. Grâce à la recommandation de la duchesse de Parme, fille de Louis XV, il put se rendre à Paris et fut introduit auprès des sœurs de celle-ci, Mesdames de France.
Le succès du portraitiste fut immédiat dans la capitale où sa manière suédoise et son tempérament doux et pondéré s'accordaient à merveille avec le retour à la modération qui avait alors lieu dans les arts. Sa passion pour son métier ainsi que sa grande habileté lui permirent de toucher une prestigieuse clientèle. Au Salon de 1769, Roslin expose le portrait de Charles-Antoine de La Roche-Aymon, alors archevêque de Reims et grand aumônier de France. Devenu cardinal en 1771, il sollicite à nouveau l'artiste pour un nouveau portrait, revêtu de la pourpre et portant l'ordre du Saint-Esprit, dont témoigne la toile que nous présentons.
Estimation 7 000 - 10 000 €

Sold 13,650 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4208
Date: 15 Feb. 2022 16:00
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

One Hundred Portraits for a Century