Sale 20th  Century Literature - 17 june 2020 /Lot 373 APOLLINAIRE, Guillaume Case d’Armons.

  • APOLLINAIRE, Guillaume  Case d’Armons.
  • APOLLINAIRE, Guillaume  Case d’Armons.
  • APOLLINAIRE, Guillaume  Case d’Armons.
  • APOLLINAIRE, Guillaume  Case d’Armons.
APOLLINAIRE, Guillaume
Case d'Armons.
Aux Armées de la République, 1915.

Plaquette in-8 (215 x 140 mm), bradel demi-chagrin, boîte de demi-maroquin noir (reliure de l'époque, boîte de Loutrel).

Édition originale.
Un des 25 exemplaires du tirage unique, non mis dans le commerce (n° 23) et signé « G. A. » à la justification. Comme c'est le cas pour la plupart des exemplaires, Guillaume Apollinaire a repris à l'encre noire certaines lettres qui n'étaient pas bien imprimées.
Il est enrichi de son rare bulletin de souscription ainsi que d'une carte postale militaire de l'armée française, similaire à celle qui se trouve dans le recueil.
Alors qu'il est au front en mai 1915, Guillaume Apollinaire a l'idée de recueillir ses poèmes les plus récents en une petite plaquette calligraphié et reproduite « à la batterie de tir », aidé par « les maréchaux des logis Bordard et Berthier, le 17 juin 1915 » sur le duplicateur stencil de l'armée. Le tirage devait se monter à 112, puis 60 exemplaires (dont 5 sur grand papier), et le produit de la vente devait être reversé aux canonniers de sa batterie. Finalement, le tirage se limitera à 25 exemplaires, tous différents.
L'ordre des poèmes varie d'un exemplaire à l'autre et les différences dues à l'impression obligent le poète à rehausser à la main des lettres ou des mots mal imprimés aux feuillets 3r et v, 4r, 5v, 8r, 10r, 16v, 19r et 20r.
Ces différences sont particulièrement visibles à la Carte postale à Jean Royère. Sur le verso d'un feuillet, un poème autographe en noir et rouge, dont les vers varient parfois légèrement. Une fenêtre découpée dans le feuillet laisse apparaître une partie de la carte postale en question qui est collée à son dos. Un poème y a été peint en bleu au pochoir.
Apollinaire réunit dans ce recueil des poèmes rédigés alors qu'il est au front. La guerre en constitue, naturellement, un thème central.
Ils sont parfois accompagnés de petits dessins en illustration ou forment les premiers calligrammes imprimés du poète. Case d'Armons sera d'ailleurs repris presque intégralement dans une section de Calligrammes (Paris, 1918).
Rarissime plaquette emblématique.
Composition détaillée de l'exemplaire sur demande.

BIBLIOGRAPHIE :
Apollinaire, Oeuvres poétiques. Pléiade, p. 1076.

Reliure légèrement frottée, encre affadie (comme toujours), petites déchirures marginales, taches et rousseurs, l'étiquette de la couverture encollée sur un feuillet.

Estimation 80 000 - 100 000 €

Lot 373

APOLLINAIRE, Guillaume
Case d’Armons.

Estimation 80,000 - 100,000 € [$]

APOLLINAIRE, Guillaume
Case d'Armons.
Aux Armées de la République, 1915.

Plaquette in-8 (215 x 140 mm), bradel demi-chagrin, boîte de demi-maroquin noir (reliure de l'époque, boîte de Loutrel).

Édition originale.
Un des 25 exemplaires du tirage unique, non mis dans le commerce (n° 23) et signé « G. A. » à la justification. Comme c'est le cas pour la plupart des exemplaires, Guillaume Apollinaire a repris à l'encre noire certaines lettres qui n'étaient pas bien imprimées.
Il est enrichi de son rare bulletin de souscription ainsi que d'une carte postale militaire de l'armée française, similaire à celle qui se trouve dans le recueil.
Alors qu'il est au front en mai 1915, Guillaume Apollinaire a l'idée de recueillir ses poèmes les plus récents en une petite plaquette calligraphié et reproduite « à la batterie de tir », aidé par « les maréchaux des logis Bordard et Berthier, le 17 juin 1915 » sur le duplicateur stencil de l'armée. Le tirage devait se monter à 112, puis 60 exemplaires (dont 5 sur grand papier), et le produit de la vente devait être reversé aux canonniers de sa batterie. Finalement, le tirage se limitera à 25 exemplaires, tous différents.
L'ordre des poèmes varie d'un exemplaire à l'autre et les différences dues à l'impression obligent le poète à rehausser à la main des lettres ou des mots mal imprimés aux feuillets 3r et v, 4r, 5v, 8r, 10r, 16v, 19r et 20r.
Ces différences sont particulièrement visibles à la Carte postale à Jean Royère. Sur le verso d'un feuillet, un poème autographe en noir et rouge, dont les vers varient parfois légèrement. Une fenêtre découpée dans le feuillet laisse apparaître une partie de la carte postale en question qui est collée à son dos. Un poème y a été peint en bleu au pochoir.
Apollinaire réunit dans ce recueil des poèmes rédigés alors qu'il est au front. La guerre en constitue, naturellement, un thème central.
Ils sont parfois accompagnés de petits dessins en illustration ou forment les premiers calligrammes imprimés du poète. Case d'Armons sera d'ailleurs repris presque intégralement dans une section de Calligrammes (Paris, 1918).
Rarissime plaquette emblématique.
Composition détaillée de l'exemplaire sur demande.

BIBLIOGRAPHIE :
Apollinaire, Oeuvres poétiques. Pléiade, p. 1076.

Reliure légèrement frottée, encre affadie (comme toujours), petites déchirures marginales, taches et rousseurs, l'étiquette de la couverture encollée sur un feuillet.

Estimation 80 000 - 100 000 €

Sale’s details

Sale: 4041
Date: 17 jun. 2020 14:30
Auctioneer: Francis Briest

Contact

Juliette Audet
Phone +33 1 42 99 16 58
jaudet@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

20th Century Literature Les Collections Aristophil