Sale Old Master & 19th  Century Art - 21 march 2018 /Lot 150 Alexandre Roslin Malmö, 1718 - Paris, 1793 Portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay

  • Alexandre Roslin Malmö, 1718 - Paris, 1793 Portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay Huile sur toile (Toile d'origine)
  • Alexandre Roslin Malmö, 1718 - Paris, 1793 Portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay Huile sur toile (Toile d'origine)
Alexandre Roslin Malmö, 1718 - Paris, 1793
Portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'P.t a Paris p. le chev. / Roslin. 1784' en bas à droite

Dans son cadre d'origine d'époque Louis XVI, en chêne mouluré et doré, à décor de rais de cœurs, rang de perles et filets de piastres, estampillé Infroit et JME

Presumed portrait of Melle de Fontenay, oil on canvas, signed and dated, by A. Roslin
h: 73 w: 59,50 cm

Provenance : Acquis sur le marché de l'art français en 2004 ;
Collection particulière, Paris

Expositions : 'Alexandre Roslin 1718-1793. Un portraitiste pour l'Europe', Versailles, château, 19 février - 18 mai 2008, p. 128-129, n° 30

Commentaire : La carrière du suédois Alexandre Roslin est un brillant exemple de ces artistes itinérants du Siècle des Lumières, qui travaillèrent au sein des différentes cours européennes. Formé à Stockholm, Roslin passa quelques temps auprès des margraves de Bayreuth avant de se rendre en Italie où il resta cinq ans, de 1747 à 1752. Grâce à la recommandation de la duchesse de Parme, fille de Louis XV, il put se rendre à Paris et fut introduit auprès des sœurs de celle-ci, Mesdames de France.
Le succès du portraitiste fut immédiat dans la capitale : un an après son arrivée il est agréé à l'Académie royale, bien qu'il soit étranger et protestant, et admis à exposer au Salon dès 1753. Sa passion pour son métier ainsi que sa grande habileté lui permirent de toucher une prestigieuse clientèle, des membres de la cour aux hauts dignitaires, en passant par les Suédois de passage à Paris. Un séjour en Suède, puis à Saint-Pétersbourg, Varsovie et Vienne entre 1774 et 1778 marqua la seconde partie de sa carrière mais il revint ensuite en France qu'il ne quittera pratiquement plus.
Sa manière suédoise et son tempérament doux et pondéré s'accordaient à merveille avec le retour à la modération qui eut lieu dans les arts en France après le flamboiement rocaille. Le portrait que nous présentons, dont le modèle n'a pu être identifié avec certitude, est un magnifique exemple de la production de l'artiste à la fin de sa carrière. Les portraits de l'artiste étaient particulièrement appréciés de la clientèle féminine et les élégantes du Paris du règne de Louis XVI firent souvent appel à son pinceau. Daté de 1784, notre tableau témoigne du goût et de la mode de cette époque. Après le luxe et la profusion presque insolente des toilettes des années 1770 établies par la reine Marie-Antoinette et sa marchande de mode Rose Bertin, un retour à la simplicité s'opère dans les années 1780 : c'est la période des idées naturalistes de Rousseau et du hameau de la reine.
Les toilettes s'assagissent comme en témoigne la robe étroite de cette jeune femme marquée par un ruché sur le devant. D'un vert uni légèrement moiré aux plis délicatement creusés par le pinceau, cette tenue est simplement ornée de légères dentelles soulignant le décolleté et les manches. Sa haute perruque rappelle les fastes versaillais mais elle porte un simple ruban de satin rose en accord avec celui qui orne le haut de sa robe. Une rose fraîche vient compléter sa toilette. Les traits du modèle sont rendus avec une grande douceur.
Alexandre Roslin excelle ici dans le traitement des étoffes, rendant avec virtuosité la fluidité et la brillance du tissu, l'aspect vaporeux de la dentelle ou encore les reflets nacrés des rubans. Présenté dans un état de conservation exceptionnel, le portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay est un témoignage parfait de l'élégance des dernières années de l'Ancien Régime.
Estimation 50 000 - 70 000 €

Sold 104,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 150

Alexandre Roslin Malmö, 1718 - Paris, 1793
Portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay

Sold 104,000 € [$]

Alexandre Roslin Malmö, 1718 - Paris, 1793
Portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay
Huile sur toile (Toile d'origine)
Signée et datée 'P.t a Paris p. le chev. / Roslin. 1784' en bas à droite

Dans son cadre d'origine d'époque Louis XVI, en chêne mouluré et doré, à décor de rais de cœurs, rang de perles et filets de piastres, estampillé Infroit et JME

Presumed portrait of Melle de Fontenay, oil on canvas, signed and dated, by A. Roslin
h: 73 w: 59,50 cm

Provenance : Acquis sur le marché de l'art français en 2004 ;
Collection particulière, Paris

Expositions : 'Alexandre Roslin 1718-1793. Un portraitiste pour l'Europe', Versailles, château, 19 février - 18 mai 2008, p. 128-129, n° 30

Commentaire : La carrière du suédois Alexandre Roslin est un brillant exemple de ces artistes itinérants du Siècle des Lumières, qui travaillèrent au sein des différentes cours européennes. Formé à Stockholm, Roslin passa quelques temps auprès des margraves de Bayreuth avant de se rendre en Italie où il resta cinq ans, de 1747 à 1752. Grâce à la recommandation de la duchesse de Parme, fille de Louis XV, il put se rendre à Paris et fut introduit auprès des sœurs de celle-ci, Mesdames de France.
Le succès du portraitiste fut immédiat dans la capitale : un an après son arrivée il est agréé à l'Académie royale, bien qu'il soit étranger et protestant, et admis à exposer au Salon dès 1753. Sa passion pour son métier ainsi que sa grande habileté lui permirent de toucher une prestigieuse clientèle, des membres de la cour aux hauts dignitaires, en passant par les Suédois de passage à Paris. Un séjour en Suède, puis à Saint-Pétersbourg, Varsovie et Vienne entre 1774 et 1778 marqua la seconde partie de sa carrière mais il revint ensuite en France qu'il ne quittera pratiquement plus.
Sa manière suédoise et son tempérament doux et pondéré s'accordaient à merveille avec le retour à la modération qui eut lieu dans les arts en France après le flamboiement rocaille. Le portrait que nous présentons, dont le modèle n'a pu être identifié avec certitude, est un magnifique exemple de la production de l'artiste à la fin de sa carrière. Les portraits de l'artiste étaient particulièrement appréciés de la clientèle féminine et les élégantes du Paris du règne de Louis XVI firent souvent appel à son pinceau. Daté de 1784, notre tableau témoigne du goût et de la mode de cette époque. Après le luxe et la profusion presque insolente des toilettes des années 1770 établies par la reine Marie-Antoinette et sa marchande de mode Rose Bertin, un retour à la simplicité s'opère dans les années 1780 : c'est la période des idées naturalistes de Rousseau et du hameau de la reine.
Les toilettes s'assagissent comme en témoigne la robe étroite de cette jeune femme marquée par un ruché sur le devant. D'un vert uni légèrement moiré aux plis délicatement creusés par le pinceau, cette tenue est simplement ornée de légères dentelles soulignant le décolleté et les manches. Sa haute perruque rappelle les fastes versaillais mais elle porte un simple ruban de satin rose en accord avec celui qui orne le haut de sa robe. Une rose fraîche vient compléter sa toilette. Les traits du modèle sont rendus avec une grande douceur.
Alexandre Roslin excelle ici dans le traitement des étoffes, rendant avec virtuosité la fluidité et la brillance du tissu, l'aspect vaporeux de la dentelle ou encore les reflets nacrés des rubans. Présenté dans un état de conservation exceptionnel, le portrait présumé de Mademoiselle de Fontenay est un témoignage parfait de l'élégance des dernières années de l'Ancien Régime.
Estimation 50 000 - 70 000 €

Sold 104,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3254
Date: 21 mar. 2018 19:00
Auctioneer: Matthieu Fournier

Contact

Matthieu Fournier
Phone +33 1 42 99 20 26
mfournier@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Old Master & 19th Century Art