• AHDNAME DU SULTAN AHMED III, TURQUIE, DATÉ 1708
  • AHDNAME DU SULTAN AHMED III, TURQUIE, DATÉ 1708
  • AHDNAME DU SULTAN AHMED III, TURQUIE, DATÉ 1708
AHDNAME DU SULTAN AHMED III, TURQUIE, DATÉ 1708
Ce document manuscrit sur papier a été rédigé dans la deuxième décade du mois de rebiülevvel en l'année 1120 de l'Hégire.
Le texte de vingt-et-une lignes est en caractères kirma dîvânî noirs.
La toughra or aux fins contours noirs, rehaussée de bleu et de rouge, est tracée sur fond de rinceaux fleuris or, palmes or et feuilles bleues.
Le hatt-i hümâyûn*, ordre impérial écrit de la main du sultan, est inscrit dans un unwan coiffé d'un dôme à deux minarets.
Dimensions : 122 x 48 cm

*Dans une lettre du 26 mars 1880 évoquant les documents de la collection Forth-Rouen, l'auteur mentionne que l'un des actes du Sultan Ahmed III est doté d'un " khatti houmayoun, c'est-à-dire qu'une note écrite par le sultan enjoint de veiller à son exécution ".

Provenance :
Maison du Baron Alexandre Forth-Rouen des Mallet (1806-1886)

OTTOMAN AHDNAME ILLUMINATED WITH THE TUGHRA OF SULTAN AHMED III, DATED 1120 A.H./1708 A.D., FROM THE HOUSE OF BARON ALEXANDRE FORTH-ROUEN DES MALLET BY DESCENDANCE


DEUX FIRMANS OTTOMANS DU SULTAN AHMED III
Provenant de la Maison du Baron Alexandre Forth-Rouen des Mallet (1806-1886)

TWO LARGE ILLUMINATED OTTOMAN AHDNAME
WITH THE TUGHRA OF SULTAN AHMED III (1703-1740)
By descendance from the House of Baron Alexandre Fort-Rouen des Mallet (1806-1886)


Les Actes Officiels Ottomans
Les firmans et autres actes officiels des sultans occupent une place particulière dans la calligraphie ottomane.
Rouleaux de papier longs et étroits, manuscrits à l'encre par les secrétaires de la Chancellerie, ils sont rédigés dans une graphie qui leur est propre : le dîvânî sous la forme sefine, en lignes latéralement incurvées vers la gauche et le haut, tracées à l'encre noire (is mürekkeb) ou alternant les couleurs : noire, bleue, rouge, ou or (zer mürekkeb).
L'élégance des textes provient de la beauté de la graphie, du mouvement des lignes et de la composition chromatique. Mais c'est la toughra qui confère à ces précieux documents leur aspect somptuaire. Placé en tête du texte, le monogramme du sultan régnant est tracé par le tugrakes en lettres d'or ; il comporte le nom du sultan, celui de son père et la formule " l'Eternel Victorieux ". Il s'entoure de délicates enluminures se développant en fins rinceaux floraux prenant parfois la forme d'un arbre.

La République de Raguse
Sous domination vénitienne depuis 1205, Raguse (aujourd'hui Dubrovnik) devient république indépendante en 1358. Un siècle plus tard, elle échappe à la conquête ottomane et signe avec l'Empire Ottoman un traité stipulant l'obligation de payer un tribut annuel au sultan en échange de privilèges douaniers qui lui sont accordés. En 1699, les Habsbourg, devenus rois de Hongrie et de Croatie, libèrent Raguse de l'autorité ottomane. Les armées napoléoniennes entrent à leur tour dans Raguse en l'an 1806, intégrant sous la gouverne du Maréchal Marmont Raguse aux provinces illyriennes françaises. Lors du Congrès de Vienne, Raguse, rattachée au royaume de Dalmatie, tombe sous l'autorité de l'Empire austro-hongrois jusqu'à sa chute en 1918.

En 1747, M.Guer écrivait : La Valachie, la Transylvanie, certains endroits de la Hongrie, la République de Raguze…payent encore à Sa Hautesse des tributs différents qui augmentent les revenus de l'Empire (Mœurs et Usages des Turcs).
Les deux actes que nous présentons sont le renouvellement des capitulations ou privilèges commerciaux accordés à la République de Raguse par le sultan Ahmed III. Parés du somptueux monogramme du vingt-troisième souverain ottoman, ils établissent au prix d'une redevance les privilèges commerciaux accordés par la Sublime Porte à la République de Raguse.

La provenance :
Parvenus sans doute en France après l'occupation napoléonienne, qui mit en 1808 un terme à la république de Raguse, détenus par le Baron Alexandre Forth-Rouen des Mallet (1806-1886), ces deux actes, ainsi que six autres désormais dispersés, ont été précieusement conservés par la même famille depuis près de deux siècles.
En 2011, un acte du sultan Ahmet I, provenant de la même maison, est entré dans les collections du Musée du Louvre (MAO 2237).

Bibliographie :
S.Makariou, Les Arts de l'Islam au Musée du Louvre, Paris, 2012 : n°199.
Ch.Maury, Un ahdname ottoman de l'époque d'Ahmet I,,Grande Galerie, n°17, Musée du Louvre, sept.-nov.2011 : p.15.



Estimation 50 000 - 60 000 €

Sold 63,800 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 80

AHDNAME DU SULTAN AHMED III, TURQUIE, DATÉ 1708

Sold 63,800 € [$]

AHDNAME DU SULTAN AHMED III, TURQUIE, DATÉ 1708
Ce document manuscrit sur papier a été rédigé dans la deuxième décade du mois de rebiülevvel en l'année 1120 de l'Hégire.
Le texte de vingt-et-une lignes est en caractères kirma dîvânî noirs.
La toughra or aux fins contours noirs, rehaussée de bleu et de rouge, est tracée sur fond de rinceaux fleuris or, palmes or et feuilles bleues.
Le hatt-i hümâyûn*, ordre impérial écrit de la main du sultan, est inscrit dans un unwan coiffé d'un dôme à deux minarets.
Dimensions : 122 x 48 cm

*Dans une lettre du 26 mars 1880 évoquant les documents de la collection Forth-Rouen, l'auteur mentionne que l'un des actes du Sultan Ahmed III est doté d'un " khatti houmayoun, c'est-à-dire qu'une note écrite par le sultan enjoint de veiller à son exécution ".

Provenance :
Maison du Baron Alexandre Forth-Rouen des Mallet (1806-1886)

OTTOMAN AHDNAME ILLUMINATED WITH THE TUGHRA OF SULTAN AHMED III, DATED 1120 A.H./1708 A.D., FROM THE HOUSE OF BARON ALEXANDRE FORTH-ROUEN DES MALLET BY DESCENDANCE


DEUX FIRMANS OTTOMANS DU SULTAN AHMED III
Provenant de la Maison du Baron Alexandre Forth-Rouen des Mallet (1806-1886)

TWO LARGE ILLUMINATED OTTOMAN AHDNAME
WITH THE TUGHRA OF SULTAN AHMED III (1703-1740)
By descendance from the House of Baron Alexandre Fort-Rouen des Mallet (1806-1886)


Les Actes Officiels Ottomans
Les firmans et autres actes officiels des sultans occupent une place particulière dans la calligraphie ottomane.
Rouleaux de papier longs et étroits, manuscrits à l'encre par les secrétaires de la Chancellerie, ils sont rédigés dans une graphie qui leur est propre : le dîvânî sous la forme sefine, en lignes latéralement incurvées vers la gauche et le haut, tracées à l'encre noire (is mürekkeb) ou alternant les couleurs : noire, bleue, rouge, ou or (zer mürekkeb).
L'élégance des textes provient de la beauté de la graphie, du mouvement des lignes et de la composition chromatique. Mais c'est la toughra qui confère à ces précieux documents leur aspect somptuaire. Placé en tête du texte, le monogramme du sultan régnant est tracé par le tugrakes en lettres d'or ; il comporte le nom du sultan, celui de son père et la formule " l'Eternel Victorieux ". Il s'entoure de délicates enluminures se développant en fins rinceaux floraux prenant parfois la forme d'un arbre.

La République de Raguse
Sous domination vénitienne depuis 1205, Raguse (aujourd'hui Dubrovnik) devient république indépendante en 1358. Un siècle plus tard, elle échappe à la conquête ottomane et signe avec l'Empire Ottoman un traité stipulant l'obligation de payer un tribut annuel au sultan en échange de privilèges douaniers qui lui sont accordés. En 1699, les Habsbourg, devenus rois de Hongrie et de Croatie, libèrent Raguse de l'autorité ottomane. Les armées napoléoniennes entrent à leur tour dans Raguse en l'an 1806, intégrant sous la gouverne du Maréchal Marmont Raguse aux provinces illyriennes françaises. Lors du Congrès de Vienne, Raguse, rattachée au royaume de Dalmatie, tombe sous l'autorité de l'Empire austro-hongrois jusqu'à sa chute en 1918.

En 1747, M.Guer écrivait : La Valachie, la Transylvanie, certains endroits de la Hongrie, la République de Raguze…payent encore à Sa Hautesse des tributs différents qui augmentent les revenus de l'Empire (Mœurs et Usages des Turcs).
Les deux actes que nous présentons sont le renouvellement des capitulations ou privilèges commerciaux accordés à la République de Raguse par le sultan Ahmed III. Parés du somptueux monogramme du vingt-troisième souverain ottoman, ils établissent au prix d'une redevance les privilèges commerciaux accordés par la Sublime Porte à la République de Raguse.

La provenance :
Parvenus sans doute en France après l'occupation napoléonienne, qui mit en 1808 un terme à la république de Raguse, détenus par le Baron Alexandre Forth-Rouen des Mallet (1806-1886), ces deux actes, ainsi que six autres désormais dispersés, ont été précieusement conservés par la même famille depuis près de deux siècles.
En 2011, un acte du sultan Ahmet I, provenant de la même maison, est entré dans les collections du Musée du Louvre (MAO 2237).

Bibliographie :
S.Makariou, Les Arts de l'Islam au Musée du Louvre, Paris, 2012 : n°199.
Ch.Maury, Un ahdname ottoman de l'époque d'Ahmet I,,Grande Galerie, n°17, Musée du Louvre, sept.-nov.2011 : p.15.



Estimation 50 000 - 60 000 €

Sold 63,800 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2497
Date: 25 mar. 2014 14:30

Contact

Mathilde Neuve-Eglise
Phone +33 1 42 99 20 75
mneuveeglise@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Ancient & Islamic Arts from Xavier Guerrand-Hermès Collections