Sale Rétromobile 2022 - 19 march 2022 /Lot 165 2013 Ferrari LaFerrari

  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
  • 2013 Ferrari LaFerrari
2013 Ferrari LaFerrari

SUCCESSION MAITRE ETIENNE LEANDRI

Titre de circulation monégasque
Châssis n° ZFF76ZHB000199747

- Première main, 952 km d'origine
- Livrée neuve à Monaco
- Prouesse technologique absolue
- Seulement 500 exemplaires produits
- État pratiquement neuf


Moins de 1 000 km : c'est le kilométrage inscrit au compteur de cette machine exceptionnelle. Pour être précis, 952 km. Livrée le 18 décembre 2013, elle est donc pratiquement neuve. Amateur inconditionnel de supercars et hypercars, notre collectionneur en a naturellement fait l'acquisition, car, possédant déjà une F40, une F50 et une Enzo, il se devait d'ouvrir les portes de son garage monégasque à celle que Ferrari appelait "Nuova Enzo" et dont la production limitée à 499 exemplaires en faisait une machine particulièrement exclusive. A elle seule, son appellation souligne le caractère unique de cette Ferrari : "LaFerrari", comme s'il n'y en avait qu'une, une seule à conserver remplaçant toutes les autres... Il faut dire que ce modèle, véritable chef-d'œuvre de technologie, symbolise le meilleur du savoir-faire de la marque au cheval cabré, avec une expérience qui s'appuie à la fois sur sa connaissance de la Formule 1 et sur son passé incomparable en matière d'automobiles de route.
La LaFerrari est la première voiture hybride commercialisée par la marque et lors de son lancement, au Salon de Genève 2013, elle a subjugué le public et la presse. Sous une carrosserie aussi belle qu'aérodynamique, dont les courbes fluides ont été tracées en soufflerie, elle dissimulait une structure en carbone, un moteur V12 de 6 262 cm3 développant 800 ch à 9 250 tr/mn, associé à un moteur électrique de 163 ch, ce qui donnait un total de 960 ch. Une telle puissance lui permettait d'atteindre 200 km/h en 6,9 s, pour une vitesse de pointe de 350 km/h. De plus, elle était capable de signer sur le circuit de Fiorano un temps de 5 secondes de moins qu'une Enzo, ce qui soulignait ses extraordinaires qualités dynamiques. Un dispositif Hy-Kers hérité de la Formule 1 permettait de gérer au mieux l'association moteur thermique/moteur électrique, et divers systèmes de contrôle de traction et d'amortissement optimisaient motricité et tenue de route. A l'époque, son prix de vente se situe autour de 1,2 million d'euros.

La voiture que nous présentons a fait l'objet d'un entretien annuel le 19 décembre 2014 quand son kilométrage s'élevait à 715 km, puis d'une autre le 1er décembre 2016, elle avait alors 881 km. Elle est accompagnée de son chargeur de maintien, ainsi que d'un bagage en cuir d'origine placée sous le capot avant, rappelant la teinte des sièges, ainsi que de ses différents carnets rangés dans une élégante pochette en cuir rouge marquée de l'inscription en relief "LaFerrari". La voiture elle-même est impeccable à tous points de vue, tant au niveau extérieur avec une teinte rouge qui offre le brillant d'une peinture neuve, qu'à l'intérieur où l'on découvre les sièges baquets spéciaux en cuir rouge avec surpiqures noires, le volant type Formule 1 avec ses boutons et commandes, les palettes de la boîte à 7 rapports et double embrayage, et la console centrale en forme d'aile flottante sur laquelle sont disposés les boutons de différents modes de pilotage. Comme la planche de bord de chaque exemplaire comporte un drapeau correspondant au pays de résidence du premier propriétaire, l'on retrouve ici le drapeau monégasque rouge et blanc, en face de l'inscription "1/499" située entre les sièges et rappelant le chiffre de production.
En fait, un exemplaire supplémentaire de ce modèle a vu le jour trois ans après son lancement : après le tremblement de terre catastrophique qui a secoué le 24 août 2016 la haute vallée du Tronto, en Italie, Sergio Marchionne, patron du groupe Fiat, a annoncé que Ferrari allait fabriquer une ultime LaFerrari et en verser le produit de la vente au fonds d'aide aux victimes du séisme. Ainsi, le 3 décembre 2016, lors d'une vente aux enchères, cet ultime exemplaire a atteint 7 millions de dollars, somme dédiée aux victimes.
Cette étonnante histoire vient enrichir le passé de la LaFerrari et lui donne une aura mythique qui s'ajoute à la prouesse technique que représente cette superbe machine.

Incidence sur la TVA : Le véhicule ayant moins de 6 000 km d'utilisation, certains pays de l'Union Européenne peuvent considérer qu'il s'agit d'un véhicule «comme neuf». Nous vous remercions de prendre contact avec
votre administration fiscale pour avoir confirmation du statut avant d'effectuer votre achat.



Monegasque title
Chassis n° ZFF76ZHB000199747

- One owner, 952 km from new
- Delivered new in Monaco
- The ultimate technological achievement
- Only 500 examples built
- As new condition

Less than 1 000 km: this is the mileage recorded on the odometer of this exceptional machine. 952 km to be precise. Delivered on 18 December 2013, it remains practically new. A committed fan of supercars and hypercars, our collector just had to have one. Having already acquired an F40, an F50 and an Enzo, it was inevitable that he would make room in his garage in Monaco for the car that Ferrari called " Nuova Enzo ". With a production limited to 499 examples, this was a particularly exclusive machine. The name alone demonstrates this car's unique character: " LaFerrari ", as if there was only one, and this was the one to keep, replacing all the others…This model, a true technological masterpiece, clearly represents the very best of the marque's expertise, the result of experience gained in F1 and an unrivalled pedigree in road-going cars.
The LaFerrari, the marque's first hybrid car, dazzled the public and the press when it was launched at the Geneva Motor Show in 2013. Underneath a body as beautiful as it was dynamic, with flowing curves traced in a wind tunnel, lay a carbon structure housing a V12 6 262 cc engine that produced 800 bhp at 9 250 rpm. This was linked to a 163 bhp electric engine giving the car a total of 960 bhp. A level of power that allowed the car to reach 200 km/h in 6.9 seconds, and gave it a top speed of 350 km/h. In addition, the LaFerrari recorded a lap time at the Fiorano circuit that was five seconds quicker than the Enzo, underlining its extraordinary dynamic qualities. A Hy-Kers device developed from Formula 1 allowed the combustion / electric engine combination to be managed effectively and various traction and stability control systems optimised the car's handling. At the time, the sale price was around 1.2-million euros.

The car on offer had an annual service at 715 km on 19 December 2014, and a second one on 1 December 2014 at 881 km. It comes with its battery charge maintainer, a piece of original luggage in leather matching the seat colour, situated under the front bonnet, along with the car's various manuals arranged in an elegant red leather folder embossed with " LaFerrari ". The car is impeccable in every respect, from the red exterior displaying the shine of new paintwork, to the interior with its special bucket seats in red leather with black stitching, the F1-type steering wheel complete with buttons and controls, the paddles for the 7-speed dual-clutch gearbox and the central console shaped like a floating wing and set with buttons for the different driving modes. The dashboard on every example of the LaFerrari has a flag representing the country of its first owner, and our car has the red and white Monaco flag, set opposite the inscription " 1/499 " located between the seats that refers to the production number.
In fact, one last example of this model was built three years after the LaFerrari was launched: following the catastrophic earthquake that struck the upper Tronto valley in Italy on 24 August 2016, Sergio Marchionne, head of the Fiat Group, announced that Ferrari would build one last LaFerrari and donate the proceeds from its sale to the earthquake relief fund. And so, on 3 December 2016, this final example sold at auction for 7 million dollars, which went to help the earthquake victims.
This astonishing story has enriched the history of LaFerrari, endowing it with a mythical aura that adds to the supreme technical achievement this superb machine represents.

Impact on VAT: As the vehicle has been driven less than 6,000 kilometers, it can be considered "as new" for VAT purposes in certain European countries. Please
contact your local tax authorities for confirmation prior to purchase

Photos © Kevin Van Campenhout

Estimation 2 200 000 - 2 800 000 €

Sold 2,714,440 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 165

2013 Ferrari LaFerrari

Sold 2,714,440 € [$]

2013 Ferrari LaFerrari

SUCCESSION MAITRE ETIENNE LEANDRI

Titre de circulation monégasque
Châssis n° ZFF76ZHB000199747

- Première main, 952 km d'origine
- Livrée neuve à Monaco
- Prouesse technologique absolue
- Seulement 500 exemplaires produits
- État pratiquement neuf


Moins de 1 000 km : c'est le kilométrage inscrit au compteur de cette machine exceptionnelle. Pour être précis, 952 km. Livrée le 18 décembre 2013, elle est donc pratiquement neuve. Amateur inconditionnel de supercars et hypercars, notre collectionneur en a naturellement fait l'acquisition, car, possédant déjà une F40, une F50 et une Enzo, il se devait d'ouvrir les portes de son garage monégasque à celle que Ferrari appelait "Nuova Enzo" et dont la production limitée à 499 exemplaires en faisait une machine particulièrement exclusive. A elle seule, son appellation souligne le caractère unique de cette Ferrari : "LaFerrari", comme s'il n'y en avait qu'une, une seule à conserver remplaçant toutes les autres... Il faut dire que ce modèle, véritable chef-d'œuvre de technologie, symbolise le meilleur du savoir-faire de la marque au cheval cabré, avec une expérience qui s'appuie à la fois sur sa connaissance de la Formule 1 et sur son passé incomparable en matière d'automobiles de route.
La LaFerrari est la première voiture hybride commercialisée par la marque et lors de son lancement, au Salon de Genève 2013, elle a subjugué le public et la presse. Sous une carrosserie aussi belle qu'aérodynamique, dont les courbes fluides ont été tracées en soufflerie, elle dissimulait une structure en carbone, un moteur V12 de 6 262 cm3 développant 800 ch à 9 250 tr/mn, associé à un moteur électrique de 163 ch, ce qui donnait un total de 960 ch. Une telle puissance lui permettait d'atteindre 200 km/h en 6,9 s, pour une vitesse de pointe de 350 km/h. De plus, elle était capable de signer sur le circuit de Fiorano un temps de 5 secondes de moins qu'une Enzo, ce qui soulignait ses extraordinaires qualités dynamiques. Un dispositif Hy-Kers hérité de la Formule 1 permettait de gérer au mieux l'association moteur thermique/moteur électrique, et divers systèmes de contrôle de traction et d'amortissement optimisaient motricité et tenue de route. A l'époque, son prix de vente se situe autour de 1,2 million d'euros.

La voiture que nous présentons a fait l'objet d'un entretien annuel le 19 décembre 2014 quand son kilométrage s'élevait à 715 km, puis d'une autre le 1er décembre 2016, elle avait alors 881 km. Elle est accompagnée de son chargeur de maintien, ainsi que d'un bagage en cuir d'origine placée sous le capot avant, rappelant la teinte des sièges, ainsi que de ses différents carnets rangés dans une élégante pochette en cuir rouge marquée de l'inscription en relief "LaFerrari". La voiture elle-même est impeccable à tous points de vue, tant au niveau extérieur avec une teinte rouge qui offre le brillant d'une peinture neuve, qu'à l'intérieur où l'on découvre les sièges baquets spéciaux en cuir rouge avec surpiqures noires, le volant type Formule 1 avec ses boutons et commandes, les palettes de la boîte à 7 rapports et double embrayage, et la console centrale en forme d'aile flottante sur laquelle sont disposés les boutons de différents modes de pilotage. Comme la planche de bord de chaque exemplaire comporte un drapeau correspondant au pays de résidence du premier propriétaire, l'on retrouve ici le drapeau monégasque rouge et blanc, en face de l'inscription "1/499" située entre les sièges et rappelant le chiffre de production.
En fait, un exemplaire supplémentaire de ce modèle a vu le jour trois ans après son lancement : après le tremblement de terre catastrophique qui a secoué le 24 août 2016 la haute vallée du Tronto, en Italie, Sergio Marchionne, patron du groupe Fiat, a annoncé que Ferrari allait fabriquer une ultime LaFerrari et en verser le produit de la vente au fonds d'aide aux victimes du séisme. Ainsi, le 3 décembre 2016, lors d'une vente aux enchères, cet ultime exemplaire a atteint 7 millions de dollars, somme dédiée aux victimes.
Cette étonnante histoire vient enrichir le passé de la LaFerrari et lui donne une aura mythique qui s'ajoute à la prouesse technique que représente cette superbe machine.

Incidence sur la TVA : Le véhicule ayant moins de 6 000 km d'utilisation, certains pays de l'Union Européenne peuvent considérer qu'il s'agit d'un véhicule «comme neuf». Nous vous remercions de prendre contact avec
votre administration fiscale pour avoir confirmation du statut avant d'effectuer votre achat.



Monegasque title
Chassis n° ZFF76ZHB000199747

- One owner, 952 km from new
- Delivered new in Monaco
- The ultimate technological achievement
- Only 500 examples built
- As new condition

Less than 1 000 km: this is the mileage recorded on the odometer of this exceptional machine. 952 km to be precise. Delivered on 18 December 2013, it remains practically new. A committed fan of supercars and hypercars, our collector just had to have one. Having already acquired an F40, an F50 and an Enzo, it was inevitable that he would make room in his garage in Monaco for the car that Ferrari called " Nuova Enzo ". With a production limited to 499 examples, this was a particularly exclusive machine. The name alone demonstrates this car's unique character: " LaFerrari ", as if there was only one, and this was the one to keep, replacing all the others…This model, a true technological masterpiece, clearly represents the very best of the marque's expertise, the result of experience gained in F1 and an unrivalled pedigree in road-going cars.
The LaFerrari, the marque's first hybrid car, dazzled the public and the press when it was launched at the Geneva Motor Show in 2013. Underneath a body as beautiful as it was dynamic, with flowing curves traced in a wind tunnel, lay a carbon structure housing a V12 6 262 cc engine that produced 800 bhp at 9 250 rpm. This was linked to a 163 bhp electric engine giving the car a total of 960 bhp. A level of power that allowed the car to reach 200 km/h in 6.9 seconds, and gave it a top speed of 350 km/h. In addition, the LaFerrari recorded a lap time at the Fiorano circuit that was five seconds quicker than the Enzo, underlining its extraordinary dynamic qualities. A Hy-Kers device developed from Formula 1 allowed the combustion / electric engine combination to be managed effectively and various traction and stability control systems optimised the car's handling. At the time, the sale price was around 1.2-million euros.

The car on offer had an annual service at 715 km on 19 December 2014, and a second one on 1 December 2014 at 881 km. It comes with its battery charge maintainer, a piece of original luggage in leather matching the seat colour, situated under the front bonnet, along with the car's various manuals arranged in an elegant red leather folder embossed with " LaFerrari ". The car is impeccable in every respect, from the red exterior displaying the shine of new paintwork, to the interior with its special bucket seats in red leather with black stitching, the F1-type steering wheel complete with buttons and controls, the paddles for the 7-speed dual-clutch gearbox and the central console shaped like a floating wing and set with buttons for the different driving modes. The dashboard on every example of the LaFerrari has a flag representing the country of its first owner, and our car has the red and white Monaco flag, set opposite the inscription " 1/499 " located between the seats that refers to the production number.
In fact, one last example of this model was built three years after the LaFerrari was launched: following the catastrophic earthquake that struck the upper Tronto valley in Italy on 24 August 2016, Sergio Marchionne, head of the Fiat Group, announced that Ferrari would build one last LaFerrari and donate the proceeds from its sale to the earthquake relief fund. And so, on 3 December 2016, this final example sold at auction for 7 million dollars, which went to help the earthquake victims.
This astonishing story has enriched the history of LaFerrari, endowing it with a mythical aura that adds to the supreme technical achievement this superb machine represents.

Impact on VAT: As the vehicle has been driven less than 6,000 kilometers, it can be considered "as new" for VAT purposes in certain European countries. Please
contact your local tax authorities for confirmation prior to purchase

Photos © Kevin Van Campenhout

Estimation 2 200 000 - 2 800 000 €

Sold 2,714,440 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4134
Location: Salon Rétromobile, Paris
Date: 18 Mar. 2022 15:00

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2022 by Artcurial Motorcars