• 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
  • 1992 Jaguar XJ 220
1992 Jaguar XJ 220
A immatriculer
Châssis n°027

- 813 km d'origine !
- Jamais immatriculée
- Vendue neuve en France

Le prototype XJ220 fut présenté en première mondiale à Birmingham en 1988 et déclencha l'enthousiasme et la décision d'en produire une série limitée à trois cent cinquante exemplaires. La vocation de Jaguar n'étant pas de produire de si petites séries, la fabrication en fut confiée à Jaguar-Sport, "joint-venture" entre Jaguar Cars LTD et TWR (Tom Walkinshaw Racing). Le lourd douze cylindres atmosphérique laissa la place à un dérivé du V6 de compétition plus léger et moins encombrant (ce qui permit de réduire l'empattement de dix cm). On abandonna aussi, et pour cette même raison, la transmission intégrale. Le poids de la voiture de série ressortit à un peu plus de mille quatre cents kilos. La carrosserie en aluminium entoure une véritable roll-cage de tubes d'acier. L'aérodynamique de cette très rapide Jaguar a été très étudiée, non seulement pour la pénétration dans l'air, mais aussi pour assurer à la voiture une déportance importante à haute vitesse. Les pneumatiques ayant répondu au cahier des charges sont des Bridgestone spécifiques.
Nous sommes en présence d'une des voitures immatriculées les plus rapides du monde, capable comme la Ferrari F40, la Mac Laren F1, la Bugatti 110S et la Lamborghini Diablo, de dépasser très largement les 300 km/h. Le pilote de F1 Martin Brundle a été chronométré sur XJ 220 à 341 km/h sur la piste de Nardo.

La voiture présentée est une des toutes premières XJ220 vendues puisqu'il s'agit du numéro 27. Elle a été livrée neuve en France à son propriétaire actuel qui ne l'a jamais immatriculée. Ce monsieur a aujourd'hui plus de 75 ans et l'avait acheté à l'époque pour son esthétique. Elle est restée avec ses WW garage jusqu'à aujourd'hui, le propriétaire ne roulant pas. En revanche, ce parisien toujours conduit par son chauffeur, prenait plaisir à aller démarrer, à l'arrêt, sa Jaguar au moins quatre fois par mois, dans son box, au deuxième sous-sol du parking de son immeuble. Il était d'ailleurs difficile de l'en extraire tant la rampe est compliquée ! Pour toutes ces raisons, elle n'a aujourd'hui que 813 km depuis sa sortie d'usine ! En carrosserie, ces quelques centaines de kilomètres ont dû être parcourus sur autoroute car elle a reçu quelques éclats de gravillons sur la partie avant. Les portes de la XJ220 ne s'ouvrent que très peu. Il faut donc se contorsionner pour accéder à son habitacle et prendre appuie sur le maintien supérieur du siège, pour cette raison, cette seule partie a été sollicitée. Il est évident que le propriétaire, âgé, en rentrant et en descendant de son automobile a eu toutes les peines pour épargner les portes des légers chocs de carrosserie contre le mur de son box. Les moquettes sont encore recouvertes des plastiques de livraison ! L'intérieur est recouvert de cuir beige en excellent état. La voiture a bénéficiée d'une remise à niveau chez l'excellent atelier Automobiles T.S.. Toni Sisinni lui-même, grand habitué de ces supercars, nous a confirmé que les pièces de freins, les roues, les pneus n'ont jamais été changés et ne présentent aucune usure !
Elle sera livrée à son prochain propriétaire avec son carnet d'entretien (avec une révision faite à 400 kms en 2002 !), ses manuels d'utilisation et son certificat Jaguar. Il s'agit donc d'une très belle opportunité d'acquérir une de ces très belles XJ220, supercar de la marque, avec un kilométrage presque symbolique ! De plus, le futur propriétaire aura le privilège d'être le premier à l'immatriculer !



To be registered
Chassis n°027

- 813 km from new !
- Never registered
- Sold new in France

The XJ220 prototype was unveiled to the world in Birmingham in 1988. The car was greeted with enthusiasm and the decision was taken to produce a limited series of three hundred and fifty examples. As Jaguar was not set up to produce such a small series, the build project was given to Jaguar-Sport, a joint venture between Jaguar Car LTD and TWR (Tom Walkinshaw Racing). The heavy twelve-cylinder set-up gave way to a derivation of the lighter and less bulky V6 racing engines, allowing the wheelbase to be shortened by 10 cm. For the same reason the four-wheel drive option was also abandoned. The weight of the production car came down to just over 1400 kilos. The aluminium body housed an integral steel-tubed roll-cage. The aerodynamics of this very quick Jaguar resulted from extensive development, not only to aid penetration through the air, but also to ensure the car had sufficient downforce at high speeds. The tyres suitable for this specification were special performance Bridgestones.

We are faced here with one of the fastest production cars in the world that, like the Ferrari F40, the McLaren F1, the Bugatti 110S and the Lamborghini Diablo, was capable of well over 300 km/h. The F1 driver Martin Brundle was timed at 341 km/h in an XJ 220 on the Nardo circuit .

The car on offer, no. 27, was one of the first XJ 220s to be sold. It was delivered new in France to the current owner who has never had the car registered. This gentleman is over 75 years old today and bought the car for its aesthetic appeal. It has remained with its temporary plates, as its Parisian owner does not drive it - he is driven everywhere by his chauffeur. However, he does like to start the car once a week, in its parking place two floors below ground in the car park at his apartment. What's more, the tricky ramp makes it difficult to get the car out ! It is for these reasons that the car has only covered 813 km since leaving the factory ! It appears that these few hundred kilometres took place on the motorway as there are one or two gravel chips at the front. The doors of the XJ 220 don't open very wide. It involves a degree of contortion to get in, and leaning on the top of the seat, which is the only part of the interior that shows any sign of wear. The car's elderly owner must clearly have gone to enormous lengths to prevent the doors touching against the walls of his parking space, when getting in and out of the car. The carpets still have the original plastic covering on! The beige leather interior is in excellent condition, and the car has been fully serviced by the renowned Automobiles T.S.. Toni Sisinni, accustomed to these supercars, has confirmed that the brakes, wheels and tyres have never been changed and show no signs of wear !
It will be delivered to its new owner with its service book (that includes a service carried out in 2002 at 400 km !), owner's manuals and Jaguar certificate. Here is a wonderful opportunity to acquire one of the marque's supercars, the stunning XJ 220, with negligible mileage. Moreover, the future owner will have the privilege of being the first person to register it !




Estimation 260 000 - 330 000 €

Sold 290,000 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 197

1992 Jaguar XJ 220

Sold 290,000 € [$]

1992 Jaguar XJ 220
A immatriculer
Châssis n°027

- 813 km d'origine !
- Jamais immatriculée
- Vendue neuve en France

Le prototype XJ220 fut présenté en première mondiale à Birmingham en 1988 et déclencha l'enthousiasme et la décision d'en produire une série limitée à trois cent cinquante exemplaires. La vocation de Jaguar n'étant pas de produire de si petites séries, la fabrication en fut confiée à Jaguar-Sport, "joint-venture" entre Jaguar Cars LTD et TWR (Tom Walkinshaw Racing). Le lourd douze cylindres atmosphérique laissa la place à un dérivé du V6 de compétition plus léger et moins encombrant (ce qui permit de réduire l'empattement de dix cm). On abandonna aussi, et pour cette même raison, la transmission intégrale. Le poids de la voiture de série ressortit à un peu plus de mille quatre cents kilos. La carrosserie en aluminium entoure une véritable roll-cage de tubes d'acier. L'aérodynamique de cette très rapide Jaguar a été très étudiée, non seulement pour la pénétration dans l'air, mais aussi pour assurer à la voiture une déportance importante à haute vitesse. Les pneumatiques ayant répondu au cahier des charges sont des Bridgestone spécifiques.
Nous sommes en présence d'une des voitures immatriculées les plus rapides du monde, capable comme la Ferrari F40, la Mac Laren F1, la Bugatti 110S et la Lamborghini Diablo, de dépasser très largement les 300 km/h. Le pilote de F1 Martin Brundle a été chronométré sur XJ 220 à 341 km/h sur la piste de Nardo.

La voiture présentée est une des toutes premières XJ220 vendues puisqu'il s'agit du numéro 27. Elle a été livrée neuve en France à son propriétaire actuel qui ne l'a jamais immatriculée. Ce monsieur a aujourd'hui plus de 75 ans et l'avait acheté à l'époque pour son esthétique. Elle est restée avec ses WW garage jusqu'à aujourd'hui, le propriétaire ne roulant pas. En revanche, ce parisien toujours conduit par son chauffeur, prenait plaisir à aller démarrer, à l'arrêt, sa Jaguar au moins quatre fois par mois, dans son box, au deuxième sous-sol du parking de son immeuble. Il était d'ailleurs difficile de l'en extraire tant la rampe est compliquée ! Pour toutes ces raisons, elle n'a aujourd'hui que 813 km depuis sa sortie d'usine ! En carrosserie, ces quelques centaines de kilomètres ont dû être parcourus sur autoroute car elle a reçu quelques éclats de gravillons sur la partie avant. Les portes de la XJ220 ne s'ouvrent que très peu. Il faut donc se contorsionner pour accéder à son habitacle et prendre appuie sur le maintien supérieur du siège, pour cette raison, cette seule partie a été sollicitée. Il est évident que le propriétaire, âgé, en rentrant et en descendant de son automobile a eu toutes les peines pour épargner les portes des légers chocs de carrosserie contre le mur de son box. Les moquettes sont encore recouvertes des plastiques de livraison ! L'intérieur est recouvert de cuir beige en excellent état. La voiture a bénéficiée d'une remise à niveau chez l'excellent atelier Automobiles T.S.. Toni Sisinni lui-même, grand habitué de ces supercars, nous a confirmé que les pièces de freins, les roues, les pneus n'ont jamais été changés et ne présentent aucune usure !
Elle sera livrée à son prochain propriétaire avec son carnet d'entretien (avec une révision faite à 400 kms en 2002 !), ses manuels d'utilisation et son certificat Jaguar. Il s'agit donc d'une très belle opportunité d'acquérir une de ces très belles XJ220, supercar de la marque, avec un kilométrage presque symbolique ! De plus, le futur propriétaire aura le privilège d'être le premier à l'immatriculer !



To be registered
Chassis n°027

- 813 km from new !
- Never registered
- Sold new in France

The XJ220 prototype was unveiled to the world in Birmingham in 1988. The car was greeted with enthusiasm and the decision was taken to produce a limited series of three hundred and fifty examples. As Jaguar was not set up to produce such a small series, the build project was given to Jaguar-Sport, a joint venture between Jaguar Car LTD and TWR (Tom Walkinshaw Racing). The heavy twelve-cylinder set-up gave way to a derivation of the lighter and less bulky V6 racing engines, allowing the wheelbase to be shortened by 10 cm. For the same reason the four-wheel drive option was also abandoned. The weight of the production car came down to just over 1400 kilos. The aluminium body housed an integral steel-tubed roll-cage. The aerodynamics of this very quick Jaguar resulted from extensive development, not only to aid penetration through the air, but also to ensure the car had sufficient downforce at high speeds. The tyres suitable for this specification were special performance Bridgestones.

We are faced here with one of the fastest production cars in the world that, like the Ferrari F40, the McLaren F1, the Bugatti 110S and the Lamborghini Diablo, was capable of well over 300 km/h. The F1 driver Martin Brundle was timed at 341 km/h in an XJ 220 on the Nardo circuit .

The car on offer, no. 27, was one of the first XJ 220s to be sold. It was delivered new in France to the current owner who has never had the car registered. This gentleman is over 75 years old today and bought the car for its aesthetic appeal. It has remained with its temporary plates, as its Parisian owner does not drive it - he is driven everywhere by his chauffeur. However, he does like to start the car once a week, in its parking place two floors below ground in the car park at his apartment. What's more, the tricky ramp makes it difficult to get the car out ! It is for these reasons that the car has only covered 813 km since leaving the factory ! It appears that these few hundred kilometres took place on the motorway as there are one or two gravel chips at the front. The doors of the XJ 220 don't open very wide. It involves a degree of contortion to get in, and leaning on the top of the seat, which is the only part of the interior that shows any sign of wear. The car's elderly owner must clearly have gone to enormous lengths to prevent the doors touching against the walls of his parking space, when getting in and out of the car. The carpets still have the original plastic covering on! The beige leather interior is in excellent condition, and the car has been fully serviced by the renowned Automobiles T.S.. Toni Sisinni, accustomed to these supercars, has confirmed that the brakes, wheels and tyres have never been changed and show no signs of wear !
It will be delivered to its new owner with its service book (that includes a service carried out in 2002 at 400 km !), owner's manuals and Jaguar certificate. Here is a wonderful opportunity to acquire one of the marque's supercars, the stunning XJ 220, with negligible mileage. Moreover, the future owner will have the privilege of being the first person to register it !




Estimation 260 000 - 330 000 €

Sold 290,000 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2651
Date: 06 Feb. 2015 17:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Rétromobile 2015 by Artcurial Motorcars