Sale Rétromobile - 04 february 2011 /Lot 201 1974 CITROËN DS 23 PALLAS

  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
  • 1974 CITROËN DS 23 PALLAS
1974 CITROËN DS 23 PALLAS Châssis n° 01FE 4634

Malgré ses inévitables maladies de jeunesse, la DS conserva son avance en recevant tout au long de ses vingt ans de carrière toutes sortes d'améliorations sur tous les points, le plus important concernant les motorisations de plus en plus puissantes afin d'exploiter au mieux les qualités dynamiques du châssis.
En 1972, la DS 23 à moteur 2,3 litres (93,5 x 85,5 mm) délivrant 124 ch avec un carburateur double corps (DX4) ou 141 ch avec l'injection électronique Bosch (réf. DX5) se classa parmi les routières les plus rapides, les plus confortables et les plus sûres du monde. C'est avec cette mécanique éprouvée que la DS acheva sa carrière en 1975 en versions carburateur ou injection.
En 1958, Citroën avait proposé la DS version Prestige, limousine construite sur commande et carrossée par Henri Chapron, avec une séparation chauffeur et une foule d'équipements optionnels. En 1964, Citroën introduisit sa version optionnelle Pallas de la DS 19 qui offrait de série d'après le constructeur 41 finitions extérieures et intérieures plus luxueuses ou plus élégantes : meilleure insonorisation, bandes de protection latérales, habillages spéciaux des montants de pavillon et des seuils, enjoliveurs de roue et ornements spéciaux, pare-brise laminé (1973), éclairages extérieur et intérieur, teintes spéciales, siège conducteur réglable en hauteur (1966), moquette épaisse, etc. Ce niveau de finition évolutif fut ensuite proposé sur les DS 20, 21 et 23 jusqu'à l'arrêt de la production.

La voiture présentée est une DS 23 à carburateur de 1974 carrosserie gris métallisé avec intérieur moutarde qui a bénéficié régulièrement de travaux de rénovation et d'entretien. Achetée par le père du vendeur en 1977, elle est restée dans la même famille depuis cette date. En mai 2005, après avoir parcouru 130 000 km, elle a reçu un nouveau moteur crédité de 105 000 km (selon attestation du vendeur). La boîte de vitesses a été refaite à neuf à 50 000 km par remplacement de tout le mécanisme interne. Le carburateur a été changé vers 30 000 km environ. Les pneus notamment à l'avant ont été régulièrement changés en fonction du temps et non du kilométrage, la voiture ayant été très peu utilisée. L'échappement est en inox. La lunette arrière a été changée en 1995 en raison d'une panne du système de désembuage. Le réservoir d'essence a été remplacé en avril 2000 et le flotteur de la jauge début 1995. Les ailes arrière ont été remplacées à la suite d'un vol. En carrosserie, l'intérieur a été refait à neuf par Bourgoin début 1994 avec des tissus d'origine et le volant a été changé. De nombreux équipements et accessoires (pare-chocs, butoirs, lampes, etc.) ont été changés à seule fin de maintenir l'aspect proche du neuf de la voiture.
Cette Pallas qui porte encore sa première immatriculation sera livrée avec un copieux dossier de factures d'entretien et de travaux classées par année de 1986 à 2005, ses manuel d'utilisation et carnet d'entretien d'origine et sa carte grise française normale.




Despite its inevitable teething problems, the DS maintained its lead by receiving all kinds of improvements on all points throughout its 20-year career, of which the most important involved increasingly powerful engines, in order to take maximum advantage of the dynamic qualities of the chassis.
In 1972, the 2.3 litre engine DS 23 (93.5 x 85.5 mm), providing 124 hp with a double body carburettor (DX4) or 141 hp with Bosch electronic injection (ref. DX5) ranked among the fastest, most comfortable and safest touring cars in the world. It was with this tried and tested mechanism that the DS ended its career in 1975 in a carburettor or injection version.
In 1958, Citroën offered the Prestige version of the DS, a limousine that was built to order with the bodywork supplied by Henri Chapron, with a separate compartment for the driver and lots of optional extras. In 1964, Citroën launched its optional Pallas version of the DS 19, which offered as standard, according to the manufacturer, 41 more luxurious or more elegant external and internal finishings, including better soundproofing, protective side strips, special casings for the roof and sill struts, hub caps and special embellishments, laminated windscreen (1973), external and internal lighting, special shades, driver's seat with adjustable height (1966), thick fitted carpet, etc. This progressive level of finishing was then offered on the DS 20, 21 and 23 until production ceased.

The car exhibited is a DS 23 with a carburettor from 1974 with metallic grey bodywork and a mustard interior, which has benefited from regular repair and maintenance work. It was purchased by the seller's father in 1977 and has remained in the same family since then. In May 2005, having covered 130,000 km, it was given a new engine with 105,000 km on the clock (according to the seller's certificate). The gearbox was made as good as new at 50,000 km by replacing the entire internal mechanism. The carburettor was changed at around 30,000 km. The tyres, particularly the front tyres, have been changed regularly according to time rather than mileage, as the car has been used very little. The exhaust is made of stainless steel. The rear window was changed in 1995 owing to a fault in the demisting system. The fuel tank was replaced in April 2000 and the gauge float in early 1995. The rear wings were replaced following a robbery. With regard to the bodywork, the interior was made as good as new by Bourgoin in early 1994 with original fabrics and the steering wheel was changed. Many pieces of equipment and accessories (bumpers, stop pins, lights, etc.) have been changed for the sole purpose of keeping the car looking almost new.
This Pallas, which still has its original registration, will be delivered with a large file of invoices for maintenance and restoration work, classed by year from 1986 to 2005, its original user manual and servicing booklet and its standard French vehicle registration documents.



Estimation 12 000 - 18 000 €

Sold 25,947 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 201

1974 CITROËN DS 23 PALLAS

Sold 25,947 € [$]

1974 CITROËN DS 23 PALLAS Châssis n° 01FE 4634

Malgré ses inévitables maladies de jeunesse, la DS conserva son avance en recevant tout au long de ses vingt ans de carrière toutes sortes d'améliorations sur tous les points, le plus important concernant les motorisations de plus en plus puissantes afin d'exploiter au mieux les qualités dynamiques du châssis.
En 1972, la DS 23 à moteur 2,3 litres (93,5 x 85,5 mm) délivrant 124 ch avec un carburateur double corps (DX4) ou 141 ch avec l'injection électronique Bosch (réf. DX5) se classa parmi les routières les plus rapides, les plus confortables et les plus sûres du monde. C'est avec cette mécanique éprouvée que la DS acheva sa carrière en 1975 en versions carburateur ou injection.
En 1958, Citroën avait proposé la DS version Prestige, limousine construite sur commande et carrossée par Henri Chapron, avec une séparation chauffeur et une foule d'équipements optionnels. En 1964, Citroën introduisit sa version optionnelle Pallas de la DS 19 qui offrait de série d'après le constructeur 41 finitions extérieures et intérieures plus luxueuses ou plus élégantes : meilleure insonorisation, bandes de protection latérales, habillages spéciaux des montants de pavillon et des seuils, enjoliveurs de roue et ornements spéciaux, pare-brise laminé (1973), éclairages extérieur et intérieur, teintes spéciales, siège conducteur réglable en hauteur (1966), moquette épaisse, etc. Ce niveau de finition évolutif fut ensuite proposé sur les DS 20, 21 et 23 jusqu'à l'arrêt de la production.

La voiture présentée est une DS 23 à carburateur de 1974 carrosserie gris métallisé avec intérieur moutarde qui a bénéficié régulièrement de travaux de rénovation et d'entretien. Achetée par le père du vendeur en 1977, elle est restée dans la même famille depuis cette date. En mai 2005, après avoir parcouru 130 000 km, elle a reçu un nouveau moteur crédité de 105 000 km (selon attestation du vendeur). La boîte de vitesses a été refaite à neuf à 50 000 km par remplacement de tout le mécanisme interne. Le carburateur a été changé vers 30 000 km environ. Les pneus notamment à l'avant ont été régulièrement changés en fonction du temps et non du kilométrage, la voiture ayant été très peu utilisée. L'échappement est en inox. La lunette arrière a été changée en 1995 en raison d'une panne du système de désembuage. Le réservoir d'essence a été remplacé en avril 2000 et le flotteur de la jauge début 1995. Les ailes arrière ont été remplacées à la suite d'un vol. En carrosserie, l'intérieur a été refait à neuf par Bourgoin début 1994 avec des tissus d'origine et le volant a été changé. De nombreux équipements et accessoires (pare-chocs, butoirs, lampes, etc.) ont été changés à seule fin de maintenir l'aspect proche du neuf de la voiture.
Cette Pallas qui porte encore sa première immatriculation sera livrée avec un copieux dossier de factures d'entretien et de travaux classées par année de 1986 à 2005, ses manuel d'utilisation et carnet d'entretien d'origine et sa carte grise française normale.




Despite its inevitable teething problems, the DS maintained its lead by receiving all kinds of improvements on all points throughout its 20-year career, of which the most important involved increasingly powerful engines, in order to take maximum advantage of the dynamic qualities of the chassis.
In 1972, the 2.3 litre engine DS 23 (93.5 x 85.5 mm), providing 124 hp with a double body carburettor (DX4) or 141 hp with Bosch electronic injection (ref. DX5) ranked among the fastest, most comfortable and safest touring cars in the world. It was with this tried and tested mechanism that the DS ended its career in 1975 in a carburettor or injection version.
In 1958, Citroën offered the Prestige version of the DS, a limousine that was built to order with the bodywork supplied by Henri Chapron, with a separate compartment for the driver and lots of optional extras. In 1964, Citroën launched its optional Pallas version of the DS 19, which offered as standard, according to the manufacturer, 41 more luxurious or more elegant external and internal finishings, including better soundproofing, protective side strips, special casings for the roof and sill struts, hub caps and special embellishments, laminated windscreen (1973), external and internal lighting, special shades, driver's seat with adjustable height (1966), thick fitted carpet, etc. This progressive level of finishing was then offered on the DS 20, 21 and 23 until production ceased.

The car exhibited is a DS 23 with a carburettor from 1974 with metallic grey bodywork and a mustard interior, which has benefited from regular repair and maintenance work. It was purchased by the seller's father in 1977 and has remained in the same family since then. In May 2005, having covered 130,000 km, it was given a new engine with 105,000 km on the clock (according to the seller's certificate). The gearbox was made as good as new at 50,000 km by replacing the entire internal mechanism. The carburettor was changed at around 30,000 km. The tyres, particularly the front tyres, have been changed regularly according to time rather than mileage, as the car has been used very little. The exhaust is made of stainless steel. The rear window was changed in 1995 owing to a fault in the demisting system. The fuel tank was replaced in April 2000 and the gauge float in early 1995. The rear wings were replaced following a robbery. With regard to the bodywork, the interior was made as good as new by Bourgoin in early 1994 with original fabrics and the steering wheel was changed. Many pieces of equipment and accessories (bumpers, stop pins, lights, etc.) have been changed for the sole purpose of keeping the car looking almost new.
This Pallas, which still has its original registration, will be delivered with a large file of invoices for maintenance and restoration work, classed by year from 1986 to 2005, its original user manual and servicing booklet and its standard French vehicle registration documents.



Estimation 12 000 - 18 000 €

Sold 25,947 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 1957
Date: 04 feb. 2011 14:00

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile