Sale Rétromobile 2020 - 07 february 2020 /Lot 103 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle

  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
  • 1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
Titre de circulation anglais
Châssis n° 20377
Moteur n° 807G4 N°104

- Beau palmarès d'époque
- Une des 3 Alpine équipée de ce moteur aujourd'hui
- Restauration complète
- A110 1600VD transformée en 1800 BIS 16 soupapes groupe 5

Date de sortie d'usine : 8 novembre 1974
Vendue neuve en Belgique avec un moteur 8 soupapes 1605cc type 844
Type moteur actuel : Renault Gordini 807G4 1800cc 16 soupapes

Le terme " A110 Bis " était l'appellation à l'usine de Dieppe des berlinettes dotées du train arrière triangulé de l'A310 4 cylindres et construites pour la compétition.
Même si la plupart des pilotes usine préféraient le train arrière plus antique de la R8 Gordini, celui triangulé de la BIS, mis au point par l'atelier prototype de Mauro Bianchi, était bien plus moderne et plus évolué que son prédécesseur avec ses trompettes fixées sur la boîte. L'usine a monté 4 BIS pour son usage, et une petite douzaine a été construite pour des clients. Si 20377 n'en fait pas partie, elle a été reconstruite pour la compétition en rallycross en 1976 à l'identique de la dernière évolution de la berlinette : le prototype numéro 20503 équipé du moteur 16 soupapes Dudot de Renault Gordini, prévue pour le Tour de France 1975 et jamais engagée sur ordre de Renault.

Le moteur 16 soupapes 807G4
Déjà en 1971, une étude sur une demande de la régie Renault, avait été effectuée par Amédée Gordini d'une culasse 16 soupapes sur la base du bloc aluminium 807 de Renault 16. Il s'agissait du type 68, moteur jamais développé au terme dont il existe deux culasses seulement de nos jours. Le projet a été repris par Jean Pierre Boudy et Bernard Dudot vers 1973 afin de tester certaines options mécaniques en rallye, en parallèle du retour d'Alpine Renault sur les circuits avec le fameux moteur V6 à 90° qui devait aboutir à la victoire au Mans puis à la Formule 1. Ce moteur Renault Gordini, mis au point par les ingénieurs de Viry Chatillon (au contraire du type 68 d'Amédée Gordini, fruit de la connaissance d'un préparateur génial mais n'ayant pas la formation d'un ingénieur) était aussi construit sur la base du bloc 807 de la R16 TS, déjà Champion du Monde des Rallyes en 1973 avec Alpine. Un arbre à came latéral " mort " était installé, avec une transmission par chaine pour les deux arbres à cames en tête. La cylindrée était de 1774cm3, soit un alésage de 82 et une course de 84. Le poids du moteur, seulement 100kg, restait faible et la puissance annoncée devait atteindre 200cv à 8000 trs/mn avec un couple maximum est 19,5 à 6500tours et enfin un rapport volumétrique élevé de 11,8.
Ces moteurs pouvaient être équipés d'une injection à guillotine Lucas ou de carburateurs, et d'un carter sec ou humide. Un 807 G4 en mars 1978 coûtait avec l'embrayage, l'alternateur, le démarreur mais sans l'échappement spécial, 35280 F en version carburateur (5380 €) et 38808 Francs en version injection (5915 €) soit quasiment la moitié du prix d'une Alpine A310 V6 neuve ! Ce moteur expérimental allait être produit pour une R17 Gordini d'usine (le prototype Groupe 5 conservé au patrimoine Renault) et des Alpine. Seulement quatre A310 4 cylindres usine et une seule berlinette (châssis 20503) ont été équipées d'origine de cette mécanique. Si on parle d'une centaine de culasses fabriquées pour l'homologation, il est certain que seulement très peu d'exemplaires de moteurs complets ont été montés, peut être une vingtaine au maximum. Alpine n'a disposé pour son service compétition que de 7 moteurs ! Le 807G4 numéro 104 de 20377 n'en faisant pas partie, on peut en déduire qu'il a été affecté par Viry Chatillon à l'équipe d'Hubert Melot qui s'occupait des R17 groupe 2 et groupe 5. Cette mécanique affutée mais délicate a assuré la victoire de Jean Luc Thérier à la Ronde Cévenole et au Rallye Vercors Vivarais 1975, toutes deux sur A310 1800. Les résultats en R17 par contre ne furent pas à la hauteur des espoirs portés sur cette mécanique.

L'Alpine A110 1800 série 20377 du Team Vialle
Le concessionnaire Renault Hollande, Jos Fassbender, a souhaité en 1976 engager dans le Championnat Européen de Rallycross plusieurs berlinettes. Renault aurait préféré des A310 mais l'équipe hollandaise souhaitait préparer des A110. Celles-ci devaient être dévolues à Fassbender et aux frères Kruythof : Cees et Piet, mais le meilleur des trois étant assurément Piet. Le sponsor principal était l'industriel hollandais Sjef Vialle, et le team devait s'appeler logiquement Team Vialle Autogas. Pour le pilote de pointe Piet Kruythof une A110 1600VD de série, châssis 20377 accidentée a été acquise au bien connu préparateur belge Benny Raeppers de Sint Truiden, par ailleurs grand acheteur de pièces chez Alpine Dieppe !
Celui-ci disposait en outre de plusieurs moteurs 807 G4 venant d'Alpine, deux ont été acquis par le team Vialle avec des pièces détachées. Enfin un capot arrière spécifique permettant une accessibilité mécanique a été acquis chez Benny Raeppers. Ce large capot, comprenant la lunette arrière est identique à celui de la seule A110 équipée du 16 soupapes par l'usine et Benny Raeppers devait d'ailleurs peu de temps après acheter cette Alpine ex-usine à un certain Hervé Poulain, pour faire courir son pilote attitré Albert Vanierschot. Le monde Alpine est décidément bien petit ! Benny Raeppers nous a indiqué que le 807G4 a été monté par Frans Van Doremalen, mécanicien chez Fassbender et Theo Van Bree s'est occupé de transformer la carrosserie en groupe 5. L'ingénieur Thom Meijling a été chargé de développer ces berlinettes en compétition " terre ". L'auto peinte au couleur du Team Vialle Autogas a donc été attribué à Piet Kruythof. En 1977, Le team Vialle engage trois berlinettes 1800 dans chaque épreuve de rallycross : l'une pour Jos Fassbender, la seconde pour Cees Kruythof et la 16S pour Piet. Celui-ci sera 7eme du Championnat d'Europe en fin de saison. On peut ainsi voir dans la manche française, Lohéac, les trois berlinettes Vialle. En 1978, il gagne plusieurs manches dont celle de Valkenswaard. Celui-ci terminera 1er du Championnat hollandais de Rallycross en 1978, et 4eme du championnat européen.
20377 est ensuite achetée par André Albers (le père du pilote de F1 Christijan Albers) puis en 1980 Willem Van Dalen en fait l'acquisition. Il l'engagera aussi en rallycross, terminant 7ème du Championnat d'Europe en 1981. En 1984, une série de tonneaux va terminer la carrière de la berlinette 16 soupapes Vialle : toit écrasé, châssis tordu, elle est stockée pendant plusieurs années dans cet état. Van Dalen la vend en avril 1987 à restaurer, ce que son nouveau propriétaire anglais John Wheeler va engager pendant plusieurs années jusqu'en 2001 : restauration carrosserie, châssis et mécanique. La partie carrosserie a été restaurée en France chez Robert Dumont, le moteur chez Dave Wedge de TD Motorsport et la boite (une 4 vitesse à rapports courts pour l'autocross, avec un autobloquant Hewland) chez Andrew Britten de BPA Engineering. La coordination et le remontage furent assurés par Tim Duffee de Darrian Cars, ainsi que la peinture conforme à la décoration du team Vialle Autogas. Afin de pouvoir rouler sur la route, 20377 a été alors équipée d'un réservoir avant de série, d'un faisceau électrique avec phares et d'un échappement Techcraft.
La restauration s'est déroulée pendant 14 ans, permettant à cette Alpine très titrée de reprendre vie avec son rare moteur 16 soupapes G4. A noter que seules 3 Alpine sont de nos jours encore équipées de ce moteur en état de fonctionner : l'A110 1800VB numéro 20503 ex Hervé Poulain, propriété d'un collectionneur français, une A310 1800VC située en Suisse et la 1800 ex Vialle numéro 20377.

Gilles Vallerian


Palmarès de 20377 au Championnat d'Europe de Rallycross :

1977, Piet Kruythof team VIALLE : 7ème au Championnat
Pays bas 1er
Belgique 4eme
Allemagne 5eme

1978, Piet Kruythof team VIALLE : 4ème au Championnat
Royaume Uni 3eme
France 9eme
Belgique 5eme
Allemagne 1er

1981, Van Dalen : 7ème au Championnat
Royaume Uni 7eme
Hollande 6eme
Norvège 4eme
Danemark 5eme



Chassis no. 20377
Engine no. 807 G4 no.104

- Great racing history in period
- One of the 3 Alpines fitted with this engine today
- Fully restored
- A110 1600 VD converted into 1800 B 16-valve Gr. 5

Shipment date from the factory: 8 November 1974
Sold new in Belgium with an 8-valve 1605cc type 844 engine
Current engine type: Renault Gordini 807 G4 1800cc 16-valve

The factory in Dieppe gave the name "A110 Bis" to the berlinettes fitted with the double-wishbone rear suspension from the 4-cylinder A310 and built for competition. Although most of the works drivers preferred the older rear suspension from the R8 Gordini, the double-wishbone setup of the "Bis", developed by Mauro Bianchi's prototype workshop, was much more modern and sophisticated than its predecessor, with its extension shafts fixed to the gearbox. The factory assembled four "Bis" models for its own use and ten or so for its customers. While 20377 was not one of these, it was rebuilt for rallycross in 1976 in identical spec to the latest berlinette, prototype 20503 with the Renault Gordini 16-valve Dudot engine, which was intended to compete in the 1975 Tour de France, but on Renault's orders never took part.

The 16-valve 807 G4 engine
As early as 1971, at Renault's request, Amédée Gordini undertook a study of a 16-valve head based on the 807 aluminium block from the Renault 16. This type 68 engine was never fully developed and only two heads survive today. The project was taken up by Bernard Dudot and Jean-Pierre Boudy around 1973 in order to evaluate some mechanical options for rallying, alongside Alpine Renault's return to circuit racing with the famous 90° V6 engine, which would take them to victory at Le Mans and then into Formula 1. This Renault Gordini engine, developed by the engineers at Viry-Châtillon (whereas Gordini, a brilliant preparer of race cars, was not a trained engineer) was also based on the 807 block from the R16 TS which had already taken Alpine to victory in the 1973 World Rally Championship. It had a dummy lateral cam and chain-driven twin overhead cams. The engine had a capacity of 1774cc, with an 82mm bore and 84mm stroke. It weighed just 100kg and peak power of 200bhp at 8000rpm was claimed, with maximum torque of 19.5 at 6500 rpm and a high compression ratio of 11.8:1.
These engines could be equipped with either guillotine-type Lucas injection or carburettors, and with a dry or wet sump. In March 1978, an 807 G4 engine, complete with clutch, alternator and starter, but without the special exhaust, cost 35,280 FF (5380 €) with carburettors and 38,808 FF (5915 €) in fuel-injected form, virtually half the price of a new Alpine A310 V6! This experimental engine was due to be built for a works R17 Gordini (the Group 5 car kept by Renault Heritage) and some Alpines. Only four works 4-cylinder A310s and a single A110 (no. 20503) were originally fitted with the engine. Although reference is made to a hundred or so heads produced for homologation, it is certain that very few complete engines were assembled, perhaps 20 at most. Alpine only had 7 engines for its competition department! The 807 G4 no. 104, fitted to 20377, was not one of these, so it may be inferred that Viry-Châtillon assigned it to Hubert Melot, who looked after the Gr. 2 and Gr. 5 Renault 17s. This highly developed but fragile engine took Jean-Luc Thérier to victory in the Ronde Cévenole and the Rallye Vercors Vivarais in 1975 with an A310 1800. The results of the R17, however, did not live up to the expectations for the engine.

The "Team Vialle" Alpine A110, chassis no. 20377
In 1976, the Dutch Renault dealer Jos Fassbender wanted to enter several berlinettes in the European Rallycross Championship. Renault would have preferred the A310, but the Dutch team wanted to prepare the A110. These were assigned to Fassbender and the Kruythof brothers, Cees and Piet, of whom Piet was certainly the best. The main sponsor was the Dutch industrialist Sjef Vialle and, logically, the team was called Team Vialle Autogas. For its leading driver Piet Kruythof, a damaged standard A110 1600 VD, chassis no. 20377, was purchased from the well-known Belgian preparer Benny Raeppers in Sint-Truiden, who was also a good customer for Alpine's parts department in Dieppe!
Raeppers had several 807 G4 engines from Alpine and the Vialle team bought two of these, along with some spare parts and, lastly, a specific rear bonnet giving improved mechanical access. This wide panel, incorporating the rear screen, was identical to the one on the only A110 fitted with the 16-valve engine by the factory, which Raeppers would soon afterwards buy from a certain Hervé Poulain for his regular driver Albert Vanierschot. The Alpine world is a small one! Raeppers told us that the 807 G4 was installed by Frans Van Doremalen, a mechanic at Fassbender's, while Theo Van Bree looked after the Group 5 bodywork modifications. The engineer Thom Meijling took charge of developing the berlinettes for gravel events. Painted in the colours of the Team Vialle Autogas, the car was duly assigned to Piet Kruythof. In 1977, the Team Vialle entered three A110 1800s in each rallycross event: one for Fassbender, the second for Cees Kruythof and the 16S for Piet. At the end of the season, Piet finished 7th in the European Championship. The three Vialle cars also competed in the French round at Lohéac. In 1978, Piet won several rounds, including Valkenswaard. He finished 1st in the Dutch Rallycross Championship and 4th in the European Championship.
20377 was then bought by André Albers (the father of the F1 driver Christijan Albers) and later by Willem Van Dalen in 1980. He also entered it in rallycross, finishing 7th in the 1981 European Championship. In 1984, the car rolled several times, bringing its career to an end: the roof was flattened and the chassis twisted, and it spent several years in storage in this state. Van Dalen sold it in April 1987 to be restored, which its new, English owner, John Wheeler, did over a number of years until 2001, restoring the body, engine and chassis. Work on the body was carried out by Robert Dumont in France, on the engine by Dave Wedge at TD Motorsports and on the gearbox (a 4-speed with short ratios for use in autocross and a Hewland limited-slip differential) by Andrew Britten at EPA Engineering. Tim Duffee at Darrian Cars was responsible for project coordination and reassembly of the car, as well as the paintwork in the Team Vialle Autogas livery. So that the car could be driven on the road, 20377 was then fitted with a standard front fuel tank, a wiring loom with headlamps and a Techcraft exhaust.

The restoration took 14 years and breathed new life into this very distinguished Alpine with its rare 16-valve G4 engine. It should be noted that only three Alpines fitted with this engine are still in running order: the ex-Poulain A110 1800 VB (20503), owned by a French collector, an A310 1800 VC in Switzerland, and this car.

Gilles Vallerian

Results for 20377 in the European Rallycross Championship

1977, Piet Kruythof Team VIALLE: 7th in the Championship
Netherlands 1st
Belgium 4th
Germany 5th

1978, Piet Kruythof Team VIALLE: 4th in the Championship
United Kingdom 3rd
France 9th
Belgium 5th
Germany 1st

1981, Van Dalen: 7th in the Championship
United Kingdom 7th
Netherlands 6th
Norway 4th
Denmark 5th





Estimation 160 000 - 220 000 €

Lot 103

1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle

Estimation 160,000 - 220,000 € [$]

1974 Alpine A110 16 Soupapes Team Vialle
Titre de circulation anglais
Châssis n° 20377
Moteur n° 807G4 N°104

- Beau palmarès d'époque
- Une des 3 Alpine équipée de ce moteur aujourd'hui
- Restauration complète
- A110 1600VD transformée en 1800 BIS 16 soupapes groupe 5

Date de sortie d'usine : 8 novembre 1974
Vendue neuve en Belgique avec un moteur 8 soupapes 1605cc type 844
Type moteur actuel : Renault Gordini 807G4 1800cc 16 soupapes

Le terme " A110 Bis " était l'appellation à l'usine de Dieppe des berlinettes dotées du train arrière triangulé de l'A310 4 cylindres et construites pour la compétition.
Même si la plupart des pilotes usine préféraient le train arrière plus antique de la R8 Gordini, celui triangulé de la BIS, mis au point par l'atelier prototype de Mauro Bianchi, était bien plus moderne et plus évolué que son prédécesseur avec ses trompettes fixées sur la boîte. L'usine a monté 4 BIS pour son usage, et une petite douzaine a été construite pour des clients. Si 20377 n'en fait pas partie, elle a été reconstruite pour la compétition en rallycross en 1976 à l'identique de la dernière évolution de la berlinette : le prototype numéro 20503 équipé du moteur 16 soupapes Dudot de Renault Gordini, prévue pour le Tour de France 1975 et jamais engagée sur ordre de Renault.

Le moteur 16 soupapes 807G4
Déjà en 1971, une étude sur une demande de la régie Renault, avait été effectuée par Amédée Gordini d'une culasse 16 soupapes sur la base du bloc aluminium 807 de Renault 16. Il s'agissait du type 68, moteur jamais développé au terme dont il existe deux culasses seulement de nos jours. Le projet a été repris par Jean Pierre Boudy et Bernard Dudot vers 1973 afin de tester certaines options mécaniques en rallye, en parallèle du retour d'Alpine Renault sur les circuits avec le fameux moteur V6 à 90° qui devait aboutir à la victoire au Mans puis à la Formule 1. Ce moteur Renault Gordini, mis au point par les ingénieurs de Viry Chatillon (au contraire du type 68 d'Amédée Gordini, fruit de la connaissance d'un préparateur génial mais n'ayant pas la formation d'un ingénieur) était aussi construit sur la base du bloc 807 de la R16 TS, déjà Champion du Monde des Rallyes en 1973 avec Alpine. Un arbre à came latéral " mort " était installé, avec une transmission par chaine pour les deux arbres à cames en tête. La cylindrée était de 1774cm3, soit un alésage de 82 et une course de 84. Le poids du moteur, seulement 100kg, restait faible et la puissance annoncée devait atteindre 200cv à 8000 trs/mn avec un couple maximum est 19,5 à 6500tours et enfin un rapport volumétrique élevé de 11,8.
Ces moteurs pouvaient être équipés d'une injection à guillotine Lucas ou de carburateurs, et d'un carter sec ou humide. Un 807 G4 en mars 1978 coûtait avec l'embrayage, l'alternateur, le démarreur mais sans l'échappement spécial, 35280 F en version carburateur (5380 €) et 38808 Francs en version injection (5915 €) soit quasiment la moitié du prix d'une Alpine A310 V6 neuve ! Ce moteur expérimental allait être produit pour une R17 Gordini d'usine (le prototype Groupe 5 conservé au patrimoine Renault) et des Alpine. Seulement quatre A310 4 cylindres usine et une seule berlinette (châssis 20503) ont été équipées d'origine de cette mécanique. Si on parle d'une centaine de culasses fabriquées pour l'homologation, il est certain que seulement très peu d'exemplaires de moteurs complets ont été montés, peut être une vingtaine au maximum. Alpine n'a disposé pour son service compétition que de 7 moteurs ! Le 807G4 numéro 104 de 20377 n'en faisant pas partie, on peut en déduire qu'il a été affecté par Viry Chatillon à l'équipe d'Hubert Melot qui s'occupait des R17 groupe 2 et groupe 5. Cette mécanique affutée mais délicate a assuré la victoire de Jean Luc Thérier à la Ronde Cévenole et au Rallye Vercors Vivarais 1975, toutes deux sur A310 1800. Les résultats en R17 par contre ne furent pas à la hauteur des espoirs portés sur cette mécanique.

L'Alpine A110 1800 série 20377 du Team Vialle
Le concessionnaire Renault Hollande, Jos Fassbender, a souhaité en 1976 engager dans le Championnat Européen de Rallycross plusieurs berlinettes. Renault aurait préféré des A310 mais l'équipe hollandaise souhaitait préparer des A110. Celles-ci devaient être dévolues à Fassbender et aux frères Kruythof : Cees et Piet, mais le meilleur des trois étant assurément Piet. Le sponsor principal était l'industriel hollandais Sjef Vialle, et le team devait s'appeler logiquement Team Vialle Autogas. Pour le pilote de pointe Piet Kruythof une A110 1600VD de série, châssis 20377 accidentée a été acquise au bien connu préparateur belge Benny Raeppers de Sint Truiden, par ailleurs grand acheteur de pièces chez Alpine Dieppe !
Celui-ci disposait en outre de plusieurs moteurs 807 G4 venant d'Alpine, deux ont été acquis par le team Vialle avec des pièces détachées. Enfin un capot arrière spécifique permettant une accessibilité mécanique a été acquis chez Benny Raeppers. Ce large capot, comprenant la lunette arrière est identique à celui de la seule A110 équipée du 16 soupapes par l'usine et Benny Raeppers devait d'ailleurs peu de temps après acheter cette Alpine ex-usine à un certain Hervé Poulain, pour faire courir son pilote attitré Albert Vanierschot. Le monde Alpine est décidément bien petit ! Benny Raeppers nous a indiqué que le 807G4 a été monté par Frans Van Doremalen, mécanicien chez Fassbender et Theo Van Bree s'est occupé de transformer la carrosserie en groupe 5. L'ingénieur Thom Meijling a été chargé de développer ces berlinettes en compétition " terre ". L'auto peinte au couleur du Team Vialle Autogas a donc été attribué à Piet Kruythof. En 1977, Le team Vialle engage trois berlinettes 1800 dans chaque épreuve de rallycross : l'une pour Jos Fassbender, la seconde pour Cees Kruythof et la 16S pour Piet. Celui-ci sera 7eme du Championnat d'Europe en fin de saison. On peut ainsi voir dans la manche française, Lohéac, les trois berlinettes Vialle. En 1978, il gagne plusieurs manches dont celle de Valkenswaard. Celui-ci terminera 1er du Championnat hollandais de Rallycross en 1978, et 4eme du championnat européen.
20377 est ensuite achetée par André Albers (le père du pilote de F1 Christijan Albers) puis en 1980 Willem Van Dalen en fait l'acquisition. Il l'engagera aussi en rallycross, terminant 7ème du Championnat d'Europe en 1981. En 1984, une série de tonneaux va terminer la carrière de la berlinette 16 soupapes Vialle : toit écrasé, châssis tordu, elle est stockée pendant plusieurs années dans cet état. Van Dalen la vend en avril 1987 à restaurer, ce que son nouveau propriétaire anglais John Wheeler va engager pendant plusieurs années jusqu'en 2001 : restauration carrosserie, châssis et mécanique. La partie carrosserie a été restaurée en France chez Robert Dumont, le moteur chez Dave Wedge de TD Motorsport et la boite (une 4 vitesse à rapports courts pour l'autocross, avec un autobloquant Hewland) chez Andrew Britten de BPA Engineering. La coordination et le remontage furent assurés par Tim Duffee de Darrian Cars, ainsi que la peinture conforme à la décoration du team Vialle Autogas. Afin de pouvoir rouler sur la route, 20377 a été alors équipée d'un réservoir avant de série, d'un faisceau électrique avec phares et d'un échappement Techcraft.
La restauration s'est déroulée pendant 14 ans, permettant à cette Alpine très titrée de reprendre vie avec son rare moteur 16 soupapes G4. A noter que seules 3 Alpine sont de nos jours encore équipées de ce moteur en état de fonctionner : l'A110 1800VB numéro 20503 ex Hervé Poulain, propriété d'un collectionneur français, une A310 1800VC située en Suisse et la 1800 ex Vialle numéro 20377.

Gilles Vallerian


Palmarès de 20377 au Championnat d'Europe de Rallycross :

1977, Piet Kruythof team VIALLE : 7ème au Championnat
Pays bas 1er
Belgique 4eme
Allemagne 5eme

1978, Piet Kruythof team VIALLE : 4ème au Championnat
Royaume Uni 3eme
France 9eme
Belgique 5eme
Allemagne 1er

1981, Van Dalen : 7ème au Championnat
Royaume Uni 7eme
Hollande 6eme
Norvège 4eme
Danemark 5eme



Chassis no. 20377
Engine no. 807 G4 no.104

- Great racing history in period
- One of the 3 Alpines fitted with this engine today
- Fully restored
- A110 1600 VD converted into 1800 B 16-valve Gr. 5

Shipment date from the factory: 8 November 1974
Sold new in Belgium with an 8-valve 1605cc type 844 engine
Current engine type: Renault Gordini 807 G4 1800cc 16-valve

The factory in Dieppe gave the name "A110 Bis" to the berlinettes fitted with the double-wishbone rear suspension from the 4-cylinder A310 and built for competition. Although most of the works drivers preferred the older rear suspension from the R8 Gordini, the double-wishbone setup of the "Bis", developed by Mauro Bianchi's prototype workshop, was much more modern and sophisticated than its predecessor, with its extension shafts fixed to the gearbox. The factory assembled four "Bis" models for its own use and ten or so for its customers. While 20377 was not one of these, it was rebuilt for rallycross in 1976 in identical spec to the latest berlinette, prototype 20503 with the Renault Gordini 16-valve Dudot engine, which was intended to compete in the 1975 Tour de France, but on Renault's orders never took part.

The 16-valve 807 G4 engine
As early as 1971, at Renault's request, Amédée Gordini undertook a study of a 16-valve head based on the 807 aluminium block from the Renault 16. This type 68 engine was never fully developed and only two heads survive today. The project was taken up by Bernard Dudot and Jean-Pierre Boudy around 1973 in order to evaluate some mechanical options for rallying, alongside Alpine Renault's return to circuit racing with the famous 90° V6 engine, which would take them to victory at Le Mans and then into Formula 1. This Renault Gordini engine, developed by the engineers at Viry-Châtillon (whereas Gordini, a brilliant preparer of race cars, was not a trained engineer) was also based on the 807 block from the R16 TS which had already taken Alpine to victory in the 1973 World Rally Championship. It had a dummy lateral cam and chain-driven twin overhead cams. The engine had a capacity of 1774cc, with an 82mm bore and 84mm stroke. It weighed just 100kg and peak power of 200bhp at 8000rpm was claimed, with maximum torque of 19.5 at 6500 rpm and a high compression ratio of 11.8:1.
These engines could be equipped with either guillotine-type Lucas injection or carburettors, and with a dry or wet sump. In March 1978, an 807 G4 engine, complete with clutch, alternator and starter, but without the special exhaust, cost 35,280 FF (5380 €) with carburettors and 38,808 FF (5915 €) in fuel-injected form, virtually half the price of a new Alpine A310 V6! This experimental engine was due to be built for a works R17 Gordini (the Group 5 car kept by Renault Heritage) and some Alpines. Only four works 4-cylinder A310s and a single A110 (no. 20503) were originally fitted with the engine. Although reference is made to a hundred or so heads produced for homologation, it is certain that very few complete engines were assembled, perhaps 20 at most. Alpine only had 7 engines for its competition department! The 807 G4 no. 104, fitted to 20377, was not one of these, so it may be inferred that Viry-Châtillon assigned it to Hubert Melot, who looked after the Gr. 2 and Gr. 5 Renault 17s. This highly developed but fragile engine took Jean-Luc Thérier to victory in the Ronde Cévenole and the Rallye Vercors Vivarais in 1975 with an A310 1800. The results of the R17, however, did not live up to the expectations for the engine.

The "Team Vialle" Alpine A110, chassis no. 20377
In 1976, the Dutch Renault dealer Jos Fassbender wanted to enter several berlinettes in the European Rallycross Championship. Renault would have preferred the A310, but the Dutch team wanted to prepare the A110. These were assigned to Fassbender and the Kruythof brothers, Cees and Piet, of whom Piet was certainly the best. The main sponsor was the Dutch industrialist Sjef Vialle and, logically, the team was called Team Vialle Autogas. For its leading driver Piet Kruythof, a damaged standard A110 1600 VD, chassis no. 20377, was purchased from the well-known Belgian preparer Benny Raeppers in Sint-Truiden, who was also a good customer for Alpine's parts department in Dieppe!
Raeppers had several 807 G4 engines from Alpine and the Vialle team bought two of these, along with some spare parts and, lastly, a specific rear bonnet giving improved mechanical access. This wide panel, incorporating the rear screen, was identical to the one on the only A110 fitted with the 16-valve engine by the factory, which Raeppers would soon afterwards buy from a certain Hervé Poulain for his regular driver Albert Vanierschot. The Alpine world is a small one! Raeppers told us that the 807 G4 was installed by Frans Van Doremalen, a mechanic at Fassbender's, while Theo Van Bree looked after the Group 5 bodywork modifications. The engineer Thom Meijling took charge of developing the berlinettes for gravel events. Painted in the colours of the Team Vialle Autogas, the car was duly assigned to Piet Kruythof. In 1977, the Team Vialle entered three A110 1800s in each rallycross event: one for Fassbender, the second for Cees Kruythof and the 16S for Piet. At the end of the season, Piet finished 7th in the European Championship. The three Vialle cars also competed in the French round at Lohéac. In 1978, Piet won several rounds, including Valkenswaard. He finished 1st in the Dutch Rallycross Championship and 4th in the European Championship.
20377 was then bought by André Albers (the father of the F1 driver Christijan Albers) and later by Willem Van Dalen in 1980. He also entered it in rallycross, finishing 7th in the 1981 European Championship. In 1984, the car rolled several times, bringing its career to an end: the roof was flattened and the chassis twisted, and it spent several years in storage in this state. Van Dalen sold it in April 1987 to be restored, which its new, English owner, John Wheeler, did over a number of years until 2001, restoring the body, engine and chassis. Work on the body was carried out by Robert Dumont in France, on the engine by Dave Wedge at TD Motorsports and on the gearbox (a 4-speed with short ratios for use in autocross and a Hewland limited-slip differential) by Andrew Britten at EPA Engineering. Tim Duffee at Darrian Cars was responsible for project coordination and reassembly of the car, as well as the paintwork in the Team Vialle Autogas livery. So that the car could be driven on the road, 20377 was then fitted with a standard front fuel tank, a wiring loom with headlamps and a Techcraft exhaust.

The restoration took 14 years and breathed new life into this very distinguished Alpine with its rare 16-valve G4 engine. It should be noted that only three Alpines fitted with this engine are still in running order: the ex-Poulain A110 1800 VB (20503), owned by a French collector, an A310 1800 VC in Switzerland, and this car.

Gilles Vallerian

Results for 20377 in the European Rallycross Championship

1977, Piet Kruythof Team VIALLE: 7th in the Championship
Netherlands 1st
Belgium 4th
Germany 5th

1978, Piet Kruythof Team VIALLE: 4th in the Championship
United Kingdom 3rd
France 9th
Belgium 5th
Germany 1st

1981, Van Dalen: 7th in the Championship
United Kingdom 7th
Netherlands 6th
Norway 4th
Denmark 5th





Estimation 160 000 - 220 000 €

Sale’s details

Sale: 3980
Location: Salon Rétromobile, Paris
Date: 07 feb. 2020 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2020