Sale Rétromobile 2017 - 10 february 2017 /Lot 73 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"

  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
  • 1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
Carte grise française
Châssis n° 120342
Moteur n° TO306CZU 1539

- Très rare Grifo 7,4 litres
- Même propriétaire depuis 29 ans
- Intérieur patiné, moteur d'origine

La fiche d'assemblage de cette voiture, dont une copie est jointe au dossier, confirme qu'il s'agit bien d'une Série II "7 Litri" à boîte ZF. Elle mentionne aussi un rapport de pont "long", de 2,88 : 1. Elle était à l'origine de teinte bleue avec sellerie noire et fait partie des très rares versions IR-9 dites "Can-Am", équipées d'un moteur Chevrolet Corvette 454 ci (7,4 litres) développant près de 400 ch. Sur un total de 413 Iso Grifo, on compterait une vingtaine de Série II et celle que nous présentons est la seule de ce type qui ait été vendue neuve en France. Elle a été immatriculée le 21 juillet 1971 à Strasbourg sous le n° 8488 QP 67, par un utilisateur qui souhaitait remplacer sa Ferrari Daytona. En juillet 1974, elle partait à Angers et recevait le n° 1735 QV 49, avant de changer le 4 avril 1979 pour 7809 PL 81, en étant basée à Mazamet. Le 16 avril 1987, alors qu'elle était entreposée chez un collectionneur, un amateur de Cahors décidait d'en faire l'acquisition. Il l'immatriculait 9040 HT 46 et la gardait jusqu'à aujourd'hui où, après 29 ans de bons et loyaux services, il a décidé de s'en séparer. Tout en assurant un entretien régulier, il a fait procéder en 2011 à une restauration de carrosserie et de moteur, la voiture affichant alors 100 000 km. Depuis, elle a parcouru 7 000 km, les derniers travaux effectués concernant une réfection des freins en 2016. Son moteur est celui d'origine ce qui est confirmé par la fiche d'assemblage. Vrai passionné de ce modèle, le propriétaire qui a eu aussi une Bizzarrini, a même rencontré à plusieurs reprises Renzo Rivolta.
Ce modèle est particulièrement intéressant car il correspond à l'ultime évolution de l'Iso Grifo. Cette voiture de Grand Tourisme avait été conçue par Giotto Bizzarrini et Renzo Rivolta, avec une carrosserie remarquablement équilibrée, mêlant agressivité et élégance, dessinée par Bertone. Comme c'était souvent le cas dans les années 1960/1970 chez les constructeurs artisanaux, Rivolta choisissait un moteur américain pour propulser son bolide. Cette formule présentait des avantages sur le plan de la facilité d'utilisation et de la fiabilité, par rapport aux mécaniques italiennes certes plus nobles, mais aussi plus délicates et fragiles.
D'abord équipée d'un V8 Chevrolet 5,4 litres lors de sa présentation en 1965, la Grifo a été épaulée en 1968 par une version 7 litres caractérisée par son imposante prise d'air dépassant du capot. En 1970 apparaissait la Série II avec ses élégants phares semi-escamotables dessinés par Gandini. Le moteur Chevrolet 427 cédait ensuite la place au nouveau 454, le plus puissant ayant jamais équipé les Grifo. Le constructeur annonçait une vitesse de point de 300 km/h ce qui, pour l'époque, était tout à fait remarquable.
Le modèle présenté est donc exceptionnel à plusieurs titres: c'est une version rare et très puissante d'une des plus belles GT des années 1970 ; c'est la seule Grifo de ce type vendue neuve en France ; elle a appartenu 29 ans au même propriétaire, passionné de sa voiture ; enfin, elle se présente en bel état, avec une sellerie en cuir noir très bien préservée. Autant de qualités qui devraient intéresser les amateurs de GT exotiques.



French title
Chassis n° 120342
Engine n° TO306CZU 1539

- A very rare Grifo 7.4 Litri
- Same owner for 29 years
- Interior with patina, original engine

The assembly sheet of this car, a copy of which is attached to the file, confirms that it is indeed a Series II "7 Litri" with a ZF gearbox. It also mentions a "long" final drive ratio of 2.88: 1. It was originally in a blue shade with black upholstery and is one of the very rare "Can-Am" IR-9 versions, powered by a Chevrolet Corvette engine of 454 ci (7.4-liters) developing nearly 400bhp. Of a total of 413 Iso Grifos made, there are just about 20 Series II cars and this one is the only one of this type that was sold new in France. It was registered on July 21, 1971 in Strasbourg with the registration number 8488 QP 67, by a collector who wanted to replace his Ferrari Daytona. In July 1974, the car left for Angers and had a new registration number 1735 QV 49, before changing for 7809 PL 81 on April 4, 1979, as it once again moved cities, to Mazamet. On April 16, 1987 it was bought by an enthusiast from Cahors. He registered it 9040 HT 46 and kept it until today when, after 29 years of good and loyal service, he has decided to part with the car. The car was regularly maintained and a body and engine restoration was carried out in 2011, with the odometer then displaying 100,000 km. Since then, it has covered 7,000 km, and the last work done was on the brakes in 2016. Its engine is the original one, which is confirmed by the assembly sheet. A real enthusiast of this model, the owner, who also owned a Bizzarrini, even met Renzo Rivolta several times.
This Grand Touring car is particularly interesting because it was the ultimate evolution of the Iso Grifo. It was designed by Giotto Bizzarrini and Renzo Rivolta, with a remarkably balanced body design that combined aggressiveness with elegance, as designed by Bertone's designers Giorgetto Giugiaro and then updated by Marcello Gandini. As it was often the case in the 1960s and 1970s among craftsmen, Rivolta chose an American engine to power his car. This formula had advantages in terms of ease of use and reliability, compared with Italian mechanicals, which though were more 'noble' in origin, were also more delicate and fragile.
First powered by a Chevrolet 5.4-liter V8 when unveiled in 1965, the Grifo was also offered, from 1968, in a 7-liter version, and characterized by an air intake 'penthouse' bulge protruding from the hood. The facelifted Series II appeared in 1970, and was distinguished by the Gandini-designed semi-retractable headlamp lids. The Chevrolet 427 engine gave way to the new 454, the most powerful to ever equip a Grifo. The manufacturer claimed a top speed of 300 km/h, which, for its time, was indeed quite remarkable.
The model presented is therefore exceptional for several reasons: it is a rare and very powerful version of one of the most beautiful GTs of the 1970s. It is the only Grifo of this type sold new in France. It belonged to the same passionate owner for 29 years, and finally, it is in a good condition, with the black leather upholstery in a very well preserved state. These qualities should be of considerable interest to enthusiasts of exotic GTs.



Estimation 280 000 - 360 000 €

Sold 441,040 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 73

1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"

Sold 441,040 € [$]

1971 Iso Grifo Série II 7,4 L "Can-Am"
Carte grise française
Châssis n° 120342
Moteur n° TO306CZU 1539

- Très rare Grifo 7,4 litres
- Même propriétaire depuis 29 ans
- Intérieur patiné, moteur d'origine

La fiche d'assemblage de cette voiture, dont une copie est jointe au dossier, confirme qu'il s'agit bien d'une Série II "7 Litri" à boîte ZF. Elle mentionne aussi un rapport de pont "long", de 2,88 : 1. Elle était à l'origine de teinte bleue avec sellerie noire et fait partie des très rares versions IR-9 dites "Can-Am", équipées d'un moteur Chevrolet Corvette 454 ci (7,4 litres) développant près de 400 ch. Sur un total de 413 Iso Grifo, on compterait une vingtaine de Série II et celle que nous présentons est la seule de ce type qui ait été vendue neuve en France. Elle a été immatriculée le 21 juillet 1971 à Strasbourg sous le n° 8488 QP 67, par un utilisateur qui souhaitait remplacer sa Ferrari Daytona. En juillet 1974, elle partait à Angers et recevait le n° 1735 QV 49, avant de changer le 4 avril 1979 pour 7809 PL 81, en étant basée à Mazamet. Le 16 avril 1987, alors qu'elle était entreposée chez un collectionneur, un amateur de Cahors décidait d'en faire l'acquisition. Il l'immatriculait 9040 HT 46 et la gardait jusqu'à aujourd'hui où, après 29 ans de bons et loyaux services, il a décidé de s'en séparer. Tout en assurant un entretien régulier, il a fait procéder en 2011 à une restauration de carrosserie et de moteur, la voiture affichant alors 100 000 km. Depuis, elle a parcouru 7 000 km, les derniers travaux effectués concernant une réfection des freins en 2016. Son moteur est celui d'origine ce qui est confirmé par la fiche d'assemblage. Vrai passionné de ce modèle, le propriétaire qui a eu aussi une Bizzarrini, a même rencontré à plusieurs reprises Renzo Rivolta.
Ce modèle est particulièrement intéressant car il correspond à l'ultime évolution de l'Iso Grifo. Cette voiture de Grand Tourisme avait été conçue par Giotto Bizzarrini et Renzo Rivolta, avec une carrosserie remarquablement équilibrée, mêlant agressivité et élégance, dessinée par Bertone. Comme c'était souvent le cas dans les années 1960/1970 chez les constructeurs artisanaux, Rivolta choisissait un moteur américain pour propulser son bolide. Cette formule présentait des avantages sur le plan de la facilité d'utilisation et de la fiabilité, par rapport aux mécaniques italiennes certes plus nobles, mais aussi plus délicates et fragiles.
D'abord équipée d'un V8 Chevrolet 5,4 litres lors de sa présentation en 1965, la Grifo a été épaulée en 1968 par une version 7 litres caractérisée par son imposante prise d'air dépassant du capot. En 1970 apparaissait la Série II avec ses élégants phares semi-escamotables dessinés par Gandini. Le moteur Chevrolet 427 cédait ensuite la place au nouveau 454, le plus puissant ayant jamais équipé les Grifo. Le constructeur annonçait une vitesse de point de 300 km/h ce qui, pour l'époque, était tout à fait remarquable.
Le modèle présenté est donc exceptionnel à plusieurs titres: c'est une version rare et très puissante d'une des plus belles GT des années 1970 ; c'est la seule Grifo de ce type vendue neuve en France ; elle a appartenu 29 ans au même propriétaire, passionné de sa voiture ; enfin, elle se présente en bel état, avec une sellerie en cuir noir très bien préservée. Autant de qualités qui devraient intéresser les amateurs de GT exotiques.



French title
Chassis n° 120342
Engine n° TO306CZU 1539

- A very rare Grifo 7.4 Litri
- Same owner for 29 years
- Interior with patina, original engine

The assembly sheet of this car, a copy of which is attached to the file, confirms that it is indeed a Series II "7 Litri" with a ZF gearbox. It also mentions a "long" final drive ratio of 2.88: 1. It was originally in a blue shade with black upholstery and is one of the very rare "Can-Am" IR-9 versions, powered by a Chevrolet Corvette engine of 454 ci (7.4-liters) developing nearly 400bhp. Of a total of 413 Iso Grifos made, there are just about 20 Series II cars and this one is the only one of this type that was sold new in France. It was registered on July 21, 1971 in Strasbourg with the registration number 8488 QP 67, by a collector who wanted to replace his Ferrari Daytona. In July 1974, the car left for Angers and had a new registration number 1735 QV 49, before changing for 7809 PL 81 on April 4, 1979, as it once again moved cities, to Mazamet. On April 16, 1987 it was bought by an enthusiast from Cahors. He registered it 9040 HT 46 and kept it until today when, after 29 years of good and loyal service, he has decided to part with the car. The car was regularly maintained and a body and engine restoration was carried out in 2011, with the odometer then displaying 100,000 km. Since then, it has covered 7,000 km, and the last work done was on the brakes in 2016. Its engine is the original one, which is confirmed by the assembly sheet. A real enthusiast of this model, the owner, who also owned a Bizzarrini, even met Renzo Rivolta several times.
This Grand Touring car is particularly interesting because it was the ultimate evolution of the Iso Grifo. It was designed by Giotto Bizzarrini and Renzo Rivolta, with a remarkably balanced body design that combined aggressiveness with elegance, as designed by Bertone's designers Giorgetto Giugiaro and then updated by Marcello Gandini. As it was often the case in the 1960s and 1970s among craftsmen, Rivolta chose an American engine to power his car. This formula had advantages in terms of ease of use and reliability, compared with Italian mechanicals, which though were more 'noble' in origin, were also more delicate and fragile.
First powered by a Chevrolet 5.4-liter V8 when unveiled in 1965, the Grifo was also offered, from 1968, in a 7-liter version, and characterized by an air intake 'penthouse' bulge protruding from the hood. The facelifted Series II appeared in 1970, and was distinguished by the Gandini-designed semi-retractable headlamp lids. The Chevrolet 427 engine gave way to the new 454, the most powerful to ever equip a Grifo. The manufacturer claimed a top speed of 300 km/h, which, for its time, was indeed quite remarkable.
The model presented is therefore exceptional for several reasons: it is a rare and very powerful version of one of the most beautiful GTs of the 1970s. It is the only Grifo of this type sold new in France. It belonged to the same passionate owner for 29 years, and finally, it is in a good condition, with the black leather upholstery in a very well preserved state. These qualities should be of considerable interest to enthusiasts of exotic GTs.



Estimation 280 000 - 360 000 €

Sold 441,040 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3118
Date: 10 Feb. 2017 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2017 The Official Sale