• 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
  • 1971 Dino 246 GT Série M
1971 Dino 246 GT Série M
Carte grise française
Châssis n° 1448

- Réfection de haut niveau
- Depuis 1984 entre les mêmes mains
- Fonctionne très bien, réglages précis

Livrée neuve le 13 février 1971 au garage de l'Europe, puis immatriculée le 1er mars, la voiture que nous présentons était "bianco spino" d'origine. En 1975, elle est achetée par un certain M. Marvie qui l'immatricule dans le Gard avant de la céder en 1984 au pilote automobile Yves Martin. Alors qu'il courait sur Elina, celui-ci est tombé amoureux du modèle en 1968, en croisant à Montlhéry la 206 GT du chanteur Christophe.
En 2002, il fait complètement refaire la sellerie puis, à partir de 2008, la voiture est confiée aux ateliers Provost pour une réfection complète de la carrosserie. Elle est totalement mise à nu et, ce qui en dit long sur la qualité des travaux, le tube central de châssis est remplacé. Longerons et bas de caisse sont refaits, de même que tout ce qui le nécessite, et tous les joints sont remplacés, ainsi que la crémaillère de direction. Ces travaux sont réalisés pour près de 150 000 € au total.
En mai 2009, le moteur et la boîte de vitesse sont confiés au spécialiste V12 Automobiles qui les remet complètement en état avec remplacement des coussinets de bielles, de la segmentation, des guides et sièges de soupapes (qui supportent dorénavant le carburant sans plomb). Le vilebrequin est nettoyé et radiographié. En ce qui concerne la boîte de vitesse, les roulements, anneaux de synchros et joints spi sont remplacés, les travaux mécaniques totalisant quelques 20 000 € de factures. Plus récemment, les amortisseurs avant et les silentblocs de triangles inférieurs ont été changés, et il faut noter que la voiture est équipée d'échappements inox et de conduites d'essence type aviation.
Lors de notre visite, un essai a révélé un bon fonctionnement ; la boîte, souvent usée sur ces modèles, s'avère très agréable, la mécanique offre des accélérations franches et le comportement général témoigne du soin accordé à la remise en état et aux réglages des trains roulants : on sent la "patte" du pilote habitué à bien régler sa voiture. Ces travaux ont été réalisés sans compter par Yves Martin car il souhaitait conserver cette voiture, mais de récents soucis de santé le forcent à s'en défaire. Cette Dino, qui a fait l'objet en 2012 d'un bel article dans Rétro Passion, est accompagnée de sa housse, de son certificat de garantie, de ses manuels d'utilisation et d'entretien.
Il est rare pour une Dino que la présentation (peinture, alignements de carrosserie, mécanique...) soit à la hauteur des qualités dynamiques de la voiture. C'est le cas sur cet exemplaire superbe, qui ne manquera pas d'attirer les amateurs.



French title
Chassis n° 1448

- Rebuilt to a high standard
- Same owner since 1984
- In very good order and very precisely set up

First delivered on 13th February 1971 to the Garage de l'Europe and registered on 1st March, the car we are offering was originally painted "bianco spino". In 1975 it was bought by Mr. Marvie who registered it in South of France before selling it in 1984 to the racing driver, Yves Martin. While Yves was racing JP Beltoise's Elina single seater, he had fallen in love with the Dino, when he saw the 206 GT which belonged to the singer Christophe at Montlhery in 1968.
In 2002 he had the leather upholstery redone and in 2008 gave the car to the Provost workshop to have the bodywork totally restored. He car was stripped back to bare metal and, as an example of the extent of the work done, the central chassis tube was replaced. The spars and sills were rebuilt, all the seals were replaced as well as the steering rack. This work came in at close to 150,000 Euros.
In May 2009 the engine and gearbox were sent to V12 Automobiles for a total overhaul. The conrod bearings, rings, valve guides and seats were replaced allowing the use of unleaded fuel. The crankshaft was x-rayed and polished. The bearings, synchro rings and oil seals in the gearbox were all replaced and this mechanical work cost a further 20,000 Euros. More recently the front shock absorbers and the suspension bushes were renewed and it should be noted that the car has been fitted with a stainless steel exhaust system and aviation type fuel lines.
A road test during our visit showed the quality of the car. The gearbox, which is often worn on these cars, was pleasant to use, the power train performed well and the general balance showed how much detailed attention had been given to the recommissioning of the car and the set up of its suspension. One could feel the hand of a driver used to setting up his car meticulously. Yves Martin had all this work done regardless of expense as he wanted to keep this car, but sadly his health was not to allow this. This Dino was written up in Retro Passion in 2012 and it comes with a cover, its guarantee papers and its handbooks.
It's not often that you will find a Dino where the standard of the paintwork, bodywork and mechanics are of the same high standards as the dynamic qualities of the car. This is certainly true of this superb example of a Dino and it cannot fail to appeal to all lovers of the model.




Estimation 280 000 - 330 000 €

Sold 357,600 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 108

1971 Dino 246 GT Série M

Sold 357,600 € [$]

1971 Dino 246 GT Série M
Carte grise française
Châssis n° 1448

- Réfection de haut niveau
- Depuis 1984 entre les mêmes mains
- Fonctionne très bien, réglages précis

Livrée neuve le 13 février 1971 au garage de l'Europe, puis immatriculée le 1er mars, la voiture que nous présentons était "bianco spino" d'origine. En 1975, elle est achetée par un certain M. Marvie qui l'immatricule dans le Gard avant de la céder en 1984 au pilote automobile Yves Martin. Alors qu'il courait sur Elina, celui-ci est tombé amoureux du modèle en 1968, en croisant à Montlhéry la 206 GT du chanteur Christophe.
En 2002, il fait complètement refaire la sellerie puis, à partir de 2008, la voiture est confiée aux ateliers Provost pour une réfection complète de la carrosserie. Elle est totalement mise à nu et, ce qui en dit long sur la qualité des travaux, le tube central de châssis est remplacé. Longerons et bas de caisse sont refaits, de même que tout ce qui le nécessite, et tous les joints sont remplacés, ainsi que la crémaillère de direction. Ces travaux sont réalisés pour près de 150 000 € au total.
En mai 2009, le moteur et la boîte de vitesse sont confiés au spécialiste V12 Automobiles qui les remet complètement en état avec remplacement des coussinets de bielles, de la segmentation, des guides et sièges de soupapes (qui supportent dorénavant le carburant sans plomb). Le vilebrequin est nettoyé et radiographié. En ce qui concerne la boîte de vitesse, les roulements, anneaux de synchros et joints spi sont remplacés, les travaux mécaniques totalisant quelques 20 000 € de factures. Plus récemment, les amortisseurs avant et les silentblocs de triangles inférieurs ont été changés, et il faut noter que la voiture est équipée d'échappements inox et de conduites d'essence type aviation.
Lors de notre visite, un essai a révélé un bon fonctionnement ; la boîte, souvent usée sur ces modèles, s'avère très agréable, la mécanique offre des accélérations franches et le comportement général témoigne du soin accordé à la remise en état et aux réglages des trains roulants : on sent la "patte" du pilote habitué à bien régler sa voiture. Ces travaux ont été réalisés sans compter par Yves Martin car il souhaitait conserver cette voiture, mais de récents soucis de santé le forcent à s'en défaire. Cette Dino, qui a fait l'objet en 2012 d'un bel article dans Rétro Passion, est accompagnée de sa housse, de son certificat de garantie, de ses manuels d'utilisation et d'entretien.
Il est rare pour une Dino que la présentation (peinture, alignements de carrosserie, mécanique...) soit à la hauteur des qualités dynamiques de la voiture. C'est le cas sur cet exemplaire superbe, qui ne manquera pas d'attirer les amateurs.



French title
Chassis n° 1448

- Rebuilt to a high standard
- Same owner since 1984
- In very good order and very precisely set up

First delivered on 13th February 1971 to the Garage de l'Europe and registered on 1st March, the car we are offering was originally painted "bianco spino". In 1975 it was bought by Mr. Marvie who registered it in South of France before selling it in 1984 to the racing driver, Yves Martin. While Yves was racing JP Beltoise's Elina single seater, he had fallen in love with the Dino, when he saw the 206 GT which belonged to the singer Christophe at Montlhery in 1968.
In 2002 he had the leather upholstery redone and in 2008 gave the car to the Provost workshop to have the bodywork totally restored. He car was stripped back to bare metal and, as an example of the extent of the work done, the central chassis tube was replaced. The spars and sills were rebuilt, all the seals were replaced as well as the steering rack. This work came in at close to 150,000 Euros.
In May 2009 the engine and gearbox were sent to V12 Automobiles for a total overhaul. The conrod bearings, rings, valve guides and seats were replaced allowing the use of unleaded fuel. The crankshaft was x-rayed and polished. The bearings, synchro rings and oil seals in the gearbox were all replaced and this mechanical work cost a further 20,000 Euros. More recently the front shock absorbers and the suspension bushes were renewed and it should be noted that the car has been fitted with a stainless steel exhaust system and aviation type fuel lines.
A road test during our visit showed the quality of the car. The gearbox, which is often worn on these cars, was pleasant to use, the power train performed well and the general balance showed how much detailed attention had been given to the recommissioning of the car and the set up of its suspension. One could feel the hand of a driver used to setting up his car meticulously. Yves Martin had all this work done regardless of expense as he wanted to keep this car, but sadly his health was not to allow this. This Dino was written up in Retro Passion in 2012 and it comes with a cover, its guarantee papers and its handbooks.
It's not often that you will find a Dino where the standard of the paintwork, bodywork and mechanics are of the same high standards as the dynamic qualities of the car. This is certainly true of this superb example of a Dino and it cannot fail to appeal to all lovers of the model.




Estimation 280 000 - 330 000 €

Sold 357,600 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2877
Date: 05 feb. 2016 15:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2016 by Artcurial Motorcars