• 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
  • 1970 Dino 246 GT L
1970 Dino 246 GT L
Carte grise française de collection
Châssis n° 01070
Moteur n° 135 C 000 0005707 (261)

- Rare version L
- Restauration ancienne de qualité
- Entretien suivi et régulier

Voiture remarquablement réussie, la Dino 246 GT est née d'un projet à moteur central proposé par Sergio Pininfarina, la Berlinetta Speciale du Salon de Paris 1965. Après la Dino Berlinetta GT de 1966, la version quasi-définitive de la Dino 206 GT apparaissait en septembre 1967. Elle tenait son nom de son moteur : c'était un hommage à Dino Ferrari, fils d'Enzo et Laura, qui avait participé à la mise au point du V6 quatre arbres équipant la monoplace 156 Championne du Monde 1961. Assagi par Aurelio Lampredi, c'est ce même moteur tout aluminium que l'on retrouvait dans la 206 GT et d'où sera ensuite issue une version 2,4 litres à bloc fonte, plus souple et utilisable. Avec ce moteur et une carrosserie acier, la Dino prenait le nom de 246 GT et trouvait sa véritable homogénéité. Première Ferrari de route à moteur central, elle ouvrait la voie à une nouvelle famille dont le succès se confirme encore aujourd'hui avec les F430 à moteur V8.

Vendue neuve en Suisse en août 1970 par la SAVAF, importateur Suisse de Genève, la Dino 246 GT que nous présentons est un "tipo L", produit entre mars 1969 et janvier 1971 à 357 exemplaires, avant que la voiture n'évolue en "tipo M" puis "tipo E", ce dernier étant de loin le plus diffusé, à 1 624 exemplaires. Cette voiture est restée entre les mains du même propriétaire entre 1978 et 1985. A cette date, elle affichait 84 850 km et a été vendue à un certain M. Settler. Celui-ci est resté tout aussi fidèle à cette voiture puisqu'il ne l'a vendue qu'en 2009, à un des associés gérants de la banque Pictet, en Suisse. C'est auprès de lui que l'actuel propriétaire en a fait l'acquisition.
A la fin de 1990, le compteur affichant alors 19 229 km, une restauration complète a commencé. Elle a duré jusqu'en 1993, concernant l'ensemble de la voiture : moteur, boîte de vitesses, transmission, carrosserie, freins, trains roulants... Une liste complète figure dans le dossier et des photos témoignent des travaux effectués et de la qualité qui leur a été apportée. La sellerie a été refaite dans les excellents Établissement Lupi, à Modène : notre exemplaire est d'ailleurs doté de la désirable sellerie Daytona, uniquement disponible en option à l'époque.
Entre les mains de son actuel propriétaire, cette voiture a fait l'objet d'un entretien suivi dans les ateliers Charles Pozzi à Levallois, la dernière révision datant de décembre 2014. Les quatre pneus Michelin X ont été remplacés en 2012, alors que la voiture affichait 40 699 km.
Le compteur montre maintenant un peu plus de 50 000 km et la voiture est de belle présentation, avec une carrosserie bien alignée et une peinture de qualité qui ne montre que de discrètes craquelures au niveau des entourages d'ouïes latérales. La partie avant de la carrosserie a été recouverte d'un film transparent pour éviter les éclats de gravillons. Un essai en compagnie du propriétaire a révélé son bon fonctionnement, la mécanique démarre instantanément à froid et s'avère bien réglée. La voiture est toujours équipée de sa trousse d'origine contenant le cric et le maillet servant à dévisser les papillons de roues, et elle est accompagnée de son carnet de garantie d'origine.
Disposant d'un important dossier de suivi depuis la fin des années 70, cette rare Dino 246 GT L apportera des centaines de kilomètres de plaisir à celui qui se laissera séduire par la finesse de son dessin et la sonorité envoûtante de sa mécanique.



French registration
Chassis # 01070
Engine 135 0005707 000 C (261)

- Rare L version
- Old restoration of good quality
- Properly and regularly maintained

A remarkably successful car, the Dino 246 GT was born from a mid-engine project proposed by Sergio Pininfarina, the Berlinetta Speciale, at the Paris Salon of 1965. After the Dino Berlinetta GT 1966, an almost final version of the Dino 206 GT appeared in September 1967. It was named for its engine: it was a tribute to Dino Ferrari, the son of Laura and Enzo Ferrari, and who had participated in the development of the twin overhead cam V6 that powered the 1961 Ferrari 156 World Championship car. Worked upon by ace engineer Aurelio Lampredi, it was the same all-aluminum engine that found its way into the 206 GT and which will then evolve into the 2.4-liter iron block version, making the powerpack more flexible and usable. With this engine and a steel body, the Dino was named 246 GT. Ferrari's first mid-engined street legal cars, that went on to spawn a family lineage of cars, ultimately culminating in the very successful F430 V8 of today.

Sold new in Switzerland in August 1970 by SAVAF, the Swiss importer based in Geneva, the Dino 246 GT on offer is a 'tipo L ", produced between March 1969 and January 1971, to the extent of just 357 units, before the car moved to the "tipo M" and then the "tipo E", the latter being by far the most successful with 1624 units produced. The car remained in the hands of the same owner between 1978 and 1985, and at that time the odometer showed 84,850 km when it was sold to a Mr. Settler. The car remained with this gentleman till 2009, when he sold it to one of the managing partners at the bank Pictet, in Switzerland. It was from the last gentleman that the current owner acquired the car.
At the end of 1990, the odometer showing 19,229 km, the car received a comprehensive restoration, which lasted till 1993. The restoration entailed the entire car: engine, gearbox, transmission, body, brakes, running gear... A full list is on file and photos reflect the work performed and its quality. The upholstery was redone by Établissement Lupi, in Modena, the car featuring the very desirable Daytona-style upholstery, available only as an option at the period. The car has been regularly serviced by Charles Pozzi, in Levallois, near Paris, the last servicing dates from December 2014. The four Michelin X tires were replaced in 2012, when the odo showed 40,699 kilometers.
The odometer now shows just over 50,000 km and the car is in beautiful condition, with a well aligned body and paint quality that shows only discrete cracks at the side vents of the flanks. The front part of the body was covered with a transparent film to avoid being chipped by flying stones and gravel.
A drive of the car with the owner showed that it drives very well indeed, with an instant cold start, and the engine idling well. The car is still equipped with its original toolkit, with the jack and the mallet used to loosen the butterfly wheels, and it comes accompanied by its original warranty card.
With an immaculate track record since the late 1970s, this rare Dino 246 GT L will bring hundreds of miles of pleasure to the one who will be seduced by the car's fine design and the captivating sound of its mechanicals.




Estimation 250 000 - 300 000 €

Sold 339,720 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 115

1970 Dino 246 GT L

Sold 339,720 € [$]

1970 Dino 246 GT L
Carte grise française de collection
Châssis n° 01070
Moteur n° 135 C 000 0005707 (261)

- Rare version L
- Restauration ancienne de qualité
- Entretien suivi et régulier

Voiture remarquablement réussie, la Dino 246 GT est née d'un projet à moteur central proposé par Sergio Pininfarina, la Berlinetta Speciale du Salon de Paris 1965. Après la Dino Berlinetta GT de 1966, la version quasi-définitive de la Dino 206 GT apparaissait en septembre 1967. Elle tenait son nom de son moteur : c'était un hommage à Dino Ferrari, fils d'Enzo et Laura, qui avait participé à la mise au point du V6 quatre arbres équipant la monoplace 156 Championne du Monde 1961. Assagi par Aurelio Lampredi, c'est ce même moteur tout aluminium que l'on retrouvait dans la 206 GT et d'où sera ensuite issue une version 2,4 litres à bloc fonte, plus souple et utilisable. Avec ce moteur et une carrosserie acier, la Dino prenait le nom de 246 GT et trouvait sa véritable homogénéité. Première Ferrari de route à moteur central, elle ouvrait la voie à une nouvelle famille dont le succès se confirme encore aujourd'hui avec les F430 à moteur V8.

Vendue neuve en Suisse en août 1970 par la SAVAF, importateur Suisse de Genève, la Dino 246 GT que nous présentons est un "tipo L", produit entre mars 1969 et janvier 1971 à 357 exemplaires, avant que la voiture n'évolue en "tipo M" puis "tipo E", ce dernier étant de loin le plus diffusé, à 1 624 exemplaires. Cette voiture est restée entre les mains du même propriétaire entre 1978 et 1985. A cette date, elle affichait 84 850 km et a été vendue à un certain M. Settler. Celui-ci est resté tout aussi fidèle à cette voiture puisqu'il ne l'a vendue qu'en 2009, à un des associés gérants de la banque Pictet, en Suisse. C'est auprès de lui que l'actuel propriétaire en a fait l'acquisition.
A la fin de 1990, le compteur affichant alors 19 229 km, une restauration complète a commencé. Elle a duré jusqu'en 1993, concernant l'ensemble de la voiture : moteur, boîte de vitesses, transmission, carrosserie, freins, trains roulants... Une liste complète figure dans le dossier et des photos témoignent des travaux effectués et de la qualité qui leur a été apportée. La sellerie a été refaite dans les excellents Établissement Lupi, à Modène : notre exemplaire est d'ailleurs doté de la désirable sellerie Daytona, uniquement disponible en option à l'époque.
Entre les mains de son actuel propriétaire, cette voiture a fait l'objet d'un entretien suivi dans les ateliers Charles Pozzi à Levallois, la dernière révision datant de décembre 2014. Les quatre pneus Michelin X ont été remplacés en 2012, alors que la voiture affichait 40 699 km.
Le compteur montre maintenant un peu plus de 50 000 km et la voiture est de belle présentation, avec une carrosserie bien alignée et une peinture de qualité qui ne montre que de discrètes craquelures au niveau des entourages d'ouïes latérales. La partie avant de la carrosserie a été recouverte d'un film transparent pour éviter les éclats de gravillons. Un essai en compagnie du propriétaire a révélé son bon fonctionnement, la mécanique démarre instantanément à froid et s'avère bien réglée. La voiture est toujours équipée de sa trousse d'origine contenant le cric et le maillet servant à dévisser les papillons de roues, et elle est accompagnée de son carnet de garantie d'origine.
Disposant d'un important dossier de suivi depuis la fin des années 70, cette rare Dino 246 GT L apportera des centaines de kilomètres de plaisir à celui qui se laissera séduire par la finesse de son dessin et la sonorité envoûtante de sa mécanique.



French registration
Chassis # 01070
Engine 135 0005707 000 C (261)

- Rare L version
- Old restoration of good quality
- Properly and regularly maintained

A remarkably successful car, the Dino 246 GT was born from a mid-engine project proposed by Sergio Pininfarina, the Berlinetta Speciale, at the Paris Salon of 1965. After the Dino Berlinetta GT 1966, an almost final version of the Dino 206 GT appeared in September 1967. It was named for its engine: it was a tribute to Dino Ferrari, the son of Laura and Enzo Ferrari, and who had participated in the development of the twin overhead cam V6 that powered the 1961 Ferrari 156 World Championship car. Worked upon by ace engineer Aurelio Lampredi, it was the same all-aluminum engine that found its way into the 206 GT and which will then evolve into the 2.4-liter iron block version, making the powerpack more flexible and usable. With this engine and a steel body, the Dino was named 246 GT. Ferrari's first mid-engined street legal cars, that went on to spawn a family lineage of cars, ultimately culminating in the very successful F430 V8 of today.

Sold new in Switzerland in August 1970 by SAVAF, the Swiss importer based in Geneva, the Dino 246 GT on offer is a 'tipo L ", produced between March 1969 and January 1971, to the extent of just 357 units, before the car moved to the "tipo M" and then the "tipo E", the latter being by far the most successful with 1624 units produced. The car remained in the hands of the same owner between 1978 and 1985, and at that time the odometer showed 84,850 km when it was sold to a Mr. Settler. The car remained with this gentleman till 2009, when he sold it to one of the managing partners at the bank Pictet, in Switzerland. It was from the last gentleman that the current owner acquired the car.
At the end of 1990, the odometer showing 19,229 km, the car received a comprehensive restoration, which lasted till 1993. The restoration entailed the entire car: engine, gearbox, transmission, body, brakes, running gear... A full list is on file and photos reflect the work performed and its quality. The upholstery was redone by Établissement Lupi, in Modena, the car featuring the very desirable Daytona-style upholstery, available only as an option at the period. The car has been regularly serviced by Charles Pozzi, in Levallois, near Paris, the last servicing dates from December 2014. The four Michelin X tires were replaced in 2012, when the odo showed 40,699 kilometers.
The odometer now shows just over 50,000 km and the car is in beautiful condition, with a well aligned body and paint quality that shows only discrete cracks at the side vents of the flanks. The front part of the body was covered with a transparent film to avoid being chipped by flying stones and gravel.
A drive of the car with the owner showed that it drives very well indeed, with an instant cold start, and the engine idling well. The car is still equipped with its original toolkit, with the jack and the mallet used to loosen the butterfly wheels, and it comes accompanied by its original warranty card.
With an immaculate track record since the late 1970s, this rare Dino 246 GT L will bring hundreds of miles of pleasure to the one who will be seduced by the car's fine design and the captivating sound of its mechanicals.




Estimation 250 000 - 300 000 €

Sold 339,720 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2651
Date: 06 feb. 2015 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2015 by Artcurial Motorcars