Sale « Automobiles sur les Champs 3 » - 30 october 2011 /Lot 159 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve

  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
  • 1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve
1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve Châssis n° 242679B126856

- Le premier des muscle-cars
- Rarissime version Export Europe
- Options désirables, Direction assistée, freins à disques à l'avant
- Livrée neuve en France

On la considère généralement comme le premier "muscle car" américain, cette catégorie de voitures qui marie moteur "big block" et caisse de taille moyenne. La Pontiac Tempest Le Mans GTO présentée en 1964 surprend tout le monde, car elle offre des performances hors du commun et ouvre la voie à une nouvelle catégorie d'automobiles. Pour contourner la règle de General Motors de ne pas équiper les voitures moyennes de moteurs de plus de 5 400 cm3, De Lorean imagine de proposer, dans une caisse de Tempest, une option comportant le moteur 6,4 litres et 325 ch de la volumineuse Pontiac Bonneville. Le résultat est explosif et, au lieu des 5 000 exemplaires prévus, la GTO séduit d'emblée 32 450 acheteurs. Les autres constructeurs vont évidemment s'engouffrer dans la brèche, qui s'ouvre sur dix années de course à la puissance : Dodge Charger, Chevrolet Camaro, Chevelle SS, Plymouth Roadrunner et bien sûr Ford Mustang sont les filles de cette génération.
Dans cet univers de gomme brûlée, la GTO a un rang à tenir. Après trois ans de ventes en constante progression, une seconde génération est lancée en 1968. Légèrement plus courte, elle adopte quatre phares horizontaux et des boucliers déformables de la teinte de la carrosserie en guise de pare-chocs. Dans l'essai d'une GTO de série, le magazine Hot Rod mesure le 400 m départ arrêté en 14,7 secondes et estime que la nouvelle GTO est la "Pontiac offrant le meilleur comportement jusqu'à présent".

La voiture présentée est une rare version Export Europe 1969, dont seuls trois exemplaires auraient été importés en France cette année-là. Son numéro de châssis nous apprend qu'elle a été assemblée dans l'usine de Baltimore. Son compteur est gradué en km et elle est équipée d'une boîte automatique et de la direction assistée, de jantes spéciales, de freins à disque à l'avant et du fameux compte-tours placé sur le capot. De couleur noire avec capote noire, son intérieur est en très bel état d'origine, avec un élégant volant bois à trois branches ajourées et de beaux sièges en cuir. Elle a bénéficié de quelques travaux récents, dont la pose d'un alternateur et d'un silencieux d'échappement neufs. Proposée sans prix de réserve, cette Pontiac GTO, rarissime en version export, représente une période courte et intense de l'histoire de l'automobile américaine, où le confort a cédé la place au caractère affirmé de ces muscle-cars. Sensations fortes assurées...
Titre de circulation français (carte grise normale)



- The first of the muscle-cars
- Extremely rare Export Europe version
- Good options, power steering, front disk brakes
- Delivered new in France

It is generally considered to be the first American "muscle car", a category of cars that combines a "big block" engine with a medium-sized body. The Pontiac Tempest Le Mans GTO presented in 1964 surprised everyone, because it offered exceptional performance and opened up a new category of cars. To bypass General Motors' rule of not equipping medium-sized cars with engines of over 5,400 cm3, De Lorean came up with the idea to propose, in the Tempest body, an option to have the 6.4-litre engine and 325 hp of the bulky Pontiac Bonneville. The result was explosive and the GTO instantly attracted 32,450 buyers instead of the estimated 5,000. The other car manufacturers obviously leapt into this opening, which heralded the start of a ten-year race for engine power. Dodge Charger, Chevrolet Camaro, Chevelle SS, Plymouth Roadrunner and, of course, Ford Mustang are the offspring of this generation. In this burned-rubber world, the GTO had a rank to uphold. After three years of constantly growing sales, a second generation was launched in 1968. It was slightly shorter and it now had four horizontal headlights and flexible shields the same colour as the bodywork by way of bumpers. At the trial of one standard GTO, Hot Rod magazine measured the 400 m start-finish in 14.7 seconds and judged that the new GTO was the "Pontiac offering the best behaviour to date".

The car proposed is a rare Export Europe 1969 version, only three units of which would have been imported to France that year. The chassis number tells us that it was assembled in the Baltimore factory. Its speedometer is in kilometres and it is equipped with an automatic transmission and power steering, special rims, disk brakes in front and the famous rev counter placed on the bonnet. It is black with a black bonnet and the interior is in very good original state, with an elegant wooden steering wheel with three ornamental spokes and lovely leather seats. It has benefited from recent work, like the installation of a new alternator and muffler. Proposed with no reserve price, this Pontiac GTO, extremely rare in export version, represents a short, intense period in the history of the American car, where comfort gave way to the assertive character of these muscle-cars. Guaranteed thrills…
French registration

Estimation 20 000 - 30 000 €

Sold 20,253 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 159

1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve

Sold 20,253 € [$]

1969 Pontiac GTO cabriolet - sans/no reserve Châssis n° 242679B126856

- Le premier des muscle-cars
- Rarissime version Export Europe
- Options désirables, Direction assistée, freins à disques à l'avant
- Livrée neuve en France

On la considère généralement comme le premier "muscle car" américain, cette catégorie de voitures qui marie moteur "big block" et caisse de taille moyenne. La Pontiac Tempest Le Mans GTO présentée en 1964 surprend tout le monde, car elle offre des performances hors du commun et ouvre la voie à une nouvelle catégorie d'automobiles. Pour contourner la règle de General Motors de ne pas équiper les voitures moyennes de moteurs de plus de 5 400 cm3, De Lorean imagine de proposer, dans une caisse de Tempest, une option comportant le moteur 6,4 litres et 325 ch de la volumineuse Pontiac Bonneville. Le résultat est explosif et, au lieu des 5 000 exemplaires prévus, la GTO séduit d'emblée 32 450 acheteurs. Les autres constructeurs vont évidemment s'engouffrer dans la brèche, qui s'ouvre sur dix années de course à la puissance : Dodge Charger, Chevrolet Camaro, Chevelle SS, Plymouth Roadrunner et bien sûr Ford Mustang sont les filles de cette génération.
Dans cet univers de gomme brûlée, la GTO a un rang à tenir. Après trois ans de ventes en constante progression, une seconde génération est lancée en 1968. Légèrement plus courte, elle adopte quatre phares horizontaux et des boucliers déformables de la teinte de la carrosserie en guise de pare-chocs. Dans l'essai d'une GTO de série, le magazine Hot Rod mesure le 400 m départ arrêté en 14,7 secondes et estime que la nouvelle GTO est la "Pontiac offrant le meilleur comportement jusqu'à présent".

La voiture présentée est une rare version Export Europe 1969, dont seuls trois exemplaires auraient été importés en France cette année-là. Son numéro de châssis nous apprend qu'elle a été assemblée dans l'usine de Baltimore. Son compteur est gradué en km et elle est équipée d'une boîte automatique et de la direction assistée, de jantes spéciales, de freins à disque à l'avant et du fameux compte-tours placé sur le capot. De couleur noire avec capote noire, son intérieur est en très bel état d'origine, avec un élégant volant bois à trois branches ajourées et de beaux sièges en cuir. Elle a bénéficié de quelques travaux récents, dont la pose d'un alternateur et d'un silencieux d'échappement neufs. Proposée sans prix de réserve, cette Pontiac GTO, rarissime en version export, représente une période courte et intense de l'histoire de l'automobile américaine, où le confort a cédé la place au caractère affirmé de ces muscle-cars. Sensations fortes assurées...
Titre de circulation français (carte grise normale)



- The first of the muscle-cars
- Extremely rare Export Europe version
- Good options, power steering, front disk brakes
- Delivered new in France

It is generally considered to be the first American "muscle car", a category of cars that combines a "big block" engine with a medium-sized body. The Pontiac Tempest Le Mans GTO presented in 1964 surprised everyone, because it offered exceptional performance and opened up a new category of cars. To bypass General Motors' rule of not equipping medium-sized cars with engines of over 5,400 cm3, De Lorean came up with the idea to propose, in the Tempest body, an option to have the 6.4-litre engine and 325 hp of the bulky Pontiac Bonneville. The result was explosive and the GTO instantly attracted 32,450 buyers instead of the estimated 5,000. The other car manufacturers obviously leapt into this opening, which heralded the start of a ten-year race for engine power. Dodge Charger, Chevrolet Camaro, Chevelle SS, Plymouth Roadrunner and, of course, Ford Mustang are the offspring of this generation. In this burned-rubber world, the GTO had a rank to uphold. After three years of constantly growing sales, a second generation was launched in 1968. It was slightly shorter and it now had four horizontal headlights and flexible shields the same colour as the bodywork by way of bumpers. At the trial of one standard GTO, Hot Rod magazine measured the 400 m start-finish in 14.7 seconds and judged that the new GTO was the "Pontiac offering the best behaviour to date".

The car proposed is a rare Export Europe 1969 version, only three units of which would have been imported to France that year. The chassis number tells us that it was assembled in the Baltimore factory. Its speedometer is in kilometres and it is equipped with an automatic transmission and power steering, special rims, disk brakes in front and the famous rev counter placed on the bonnet. It is black with a black bonnet and the interior is in very good original state, with an elegant wooden steering wheel with three ornamental spokes and lovely leather seats. It has benefited from recent work, like the installation of a new alternator and muffler. Proposed with no reserve price, this Pontiac GTO, extremely rare in export version, represents a short, intense period in the history of the American car, where comfort gave way to the assertive character of these muscle-cars. Guaranteed thrills…
French registration

Estimation 20 000 - 30 000 €

Sold 20,253 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2085
Date: 30 oct. 2011 17:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

« Automobiles sur les Champs 3 »