• 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
  • 1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 AChâssis n° AM115/S1
1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres
Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 A

Châssis n° AM115/S1005
Moteur n° AM115/1005

- Deuxième spider version 4,9 litres construit
- Moteur d'origine, couleur d'origine
- Performances élevées, modèle emblématique
- Une des 11 modèles 4,9 litres, boîte manuelle, spécification européenne

Avec la Ghibli, Giugiaro signe chez Ghia un dessin magistral. Ce modèle racé, présenté au Salon de Turin 1966, représente l'aboutissement des Maserati à moteur V8 avant et va permettre à la marque de reprendre une place affirmée sur le marché des voitures de Grand Tourisme. Elle y est aidée par le magnifique moteur quatre arbres conçu par Giulio Alfieri, puissant, endurant et qui, dans sa version 4,9 litres, permet à la Ghibli de dépasser largement 250 km/h. Les voitures capables de telles vitesses sont plutôt rares, à l'époque. Par ailleurs, Maserati soigne avec cette voiture sa réputation de raffinement et lui fait bénéficier d'une finition particulièrement élégante, complète et soignée. Née avant la crise du pétrole et les limitations de vitesse généralisées, la Ghibli représente l'apogée du Grand Tourisme à l'italienne.
La version Spyder, dévoilée au Salon de Turin 1968, est encore plus belle avec sa capote disparaissant sous un volet spécial, ce qui permet une ligne d'une grande pureté. A sa beauté et son luxe, elle ajoute la race de sa mécanique, comme le souligne en septembre 2013 l'édition française de Classic & Sportscar dans un article sur le Spyder Ghibli : "Le passé en compétition du trident est présent dans cette voiture splendide et, lorsque vous entendez démarrer le magnifique V8, son lien de parenté avec la 450 S est évident."

Sortie d'usine au mois de mai 1969, la voiture que nous présentons est particulièrement intéressante car il s'agit de la deuxième Ghibli 4,9 litres Spyder produite. Ayant été fabriquée avant même que la procédure d'homologation soit arrivée à son terme, elle ne comporte pas encore le chiffre "49" repris généralement dans le numéro de châssis des versions 4,9 litres. Cette précision est apportée par un courrier officiel de Maserati, sous la signature de Fabio Collina, et qui apporte une autre information intéressante : bien qu'elle ait été livrée neuve aux États-Unis, cette voiture est une version strictement européenne. Ce n'est en effet qu'à partir de 1971, année de mise en vigueur des lois américaines sur la pollution, que les spécifications des voitures exportées de l'autre côté de l'Atlantique ont été modifiées pour satisfaire à ces nouvelles exigences.
Un autre courrier de Maserati, signé Ermanno Cozza, indique de son côté que la voiture se présente aujourd'hui comme à l'origine, de couleur jaune avec intérieur noir, et qu'elle a été livrée neuve à Prestige Motors, à Beverly Hills, quartier de Los Angeles particulièrement prisé par les stars de cinéma.
En 1994, alors qu'elle était à restaurer, la voiture passait entre les mains d'un membre actif du club Maserati USA, Terrence Teodori. Il la conservait jusqu'en 2006 et la cédait alors à Motorcar Gallery, à Fort Lauderdale, en Floride. Peu de temps après, elle séduisait un amateur français et retraversait l'Atlantique pour rejoindre son garage. Il faisait procéder à une remise en état, tout en conservant la teinte d'origine, tant intérieure qu'extérieure, si bien que la présentation est aujourd'hui superbe.
Cette voiture est particulièrement rare : sur les 125 exemplaires de Spyder Ghibli produits d'avril 1969 à mai 1972, seuls 37 sont équipés du moteur 4,9 litres reliés à une boîte mécanique. Le nombre de versions strictement européennes est encore plus bas, autours d'une quinzaine, ce qui fait de ce Spyder Ghibli une opportunité unique d'acheter une des Maserati de route les plus légendaires.



US Title with French customs clearance certificate 846 A
Chassis n° AM115/S1005
Engine n° AM115/1005

- Second 4.9-litre spider produced
- Original engine, original colour
- High performance, iconic model
- Rare 4.9-litre version, manual gearbox, European specification

The Ghibli design by Giugiaro at Ghia was masterful. This stylish model, presented at the Turin Motor Show in 1966, was the ultimate development of the front-engined V8 Maserati, allowing the marque to take a well-earned place in the market for Grand Touring cars. This was helped by the magnificent four-cam engine designed by Giulio Alfieri, powerful and robust, that was capable, in the 4.9-litre version, of powering the Ghibli to well over 250 km/h. Cars capable of such speeds were rare at that time. Keen to maintain their reputation for sophisticated styling, Maserati gave the car a level of finishing that was particularly elegant and polished. A pre-oil crisis baby that appeared before the widespread introduction of speed limits, the Ghibli represents the pinnacle of Italian GT cars.
The Spyder version, unveiled at the 1968 Turin Motor Show, was even more striking with a hood that disappeared beneath a special panel to give the car a beautifully clean, pure line. Adding to the good looks and luxurious finishing was the outstanding engineering, as reported in the September 2013 French edition of Classic & Sportscar in an article on the Spyder Ghibli : " The Trident's history in competition is present in this splendid car, and when you hear the magnificent V8 engine start up, its relationship to the 450 S is clear. "

The car on offer, which left the factory in May 1969, is a particularly interesting example, being only the second Ghibli 4.9-litre Spyder to be built. Completed before the homologation process was completed, this example doesn't have the number " 49 " usually included in the chassis number of the 4.9-litre cars. This detail is clarified in an official Maserati letter, signed by Fabio Collina, which also reveals another interesting fact : although delivered new to the US, this car is built to European specification. It was not until 1971, the year that stringent laws on pollution came into force in the US, that specifications for cars exported to the other side of the Atlantic were modified to comply with these rules.
A second letter from Maserati, signed by Ermanno Cozza, states that the car is presented today in its original form, in yellow with black interior, and that it was delivered new to Prestige Motors in Beverly Hills, the area of Los Angeles loved by film stars.
In 1994, the car, in need of restoration, passed into the hands of an active member of the Maserati owners' club, Terrence Teodori. He kept the car until 2006 when he passed it on to the Motorcar Gallery in Fort Lauderdale in Florida. Shortly afterwards, it caught the eye of a French enthusiast who brought the car back across the Atlantic. He undertook the restoration, keeping the original colour scheme inside and out, and the car is presented in superb condition today.

This motorcar is particularly rare: of 125 examples of the Ghibli Spyder produced between April 1969 and May 1972, just 37 were given the 4.9-litre engine with manual gearbox. The number built to European specification is even lower, around fifteen, making this chance to buy one of the most iconic road-going Maserati cars unmissable.
.



Estimation 580 000 - 640 000 €

Sold 729,600 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 328

1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres

Sold 729,600 € [$]

1969 Maserati Ghibli Spyder 4.9 litres
Titre de circulation américain avec certificat de dédouanement français 846 A

Châssis n° AM115/S1005
Moteur n° AM115/1005

- Deuxième spider version 4,9 litres construit
- Moteur d'origine, couleur d'origine
- Performances élevées, modèle emblématique
- Une des 11 modèles 4,9 litres, boîte manuelle, spécification européenne

Avec la Ghibli, Giugiaro signe chez Ghia un dessin magistral. Ce modèle racé, présenté au Salon de Turin 1966, représente l'aboutissement des Maserati à moteur V8 avant et va permettre à la marque de reprendre une place affirmée sur le marché des voitures de Grand Tourisme. Elle y est aidée par le magnifique moteur quatre arbres conçu par Giulio Alfieri, puissant, endurant et qui, dans sa version 4,9 litres, permet à la Ghibli de dépasser largement 250 km/h. Les voitures capables de telles vitesses sont plutôt rares, à l'époque. Par ailleurs, Maserati soigne avec cette voiture sa réputation de raffinement et lui fait bénéficier d'une finition particulièrement élégante, complète et soignée. Née avant la crise du pétrole et les limitations de vitesse généralisées, la Ghibli représente l'apogée du Grand Tourisme à l'italienne.
La version Spyder, dévoilée au Salon de Turin 1968, est encore plus belle avec sa capote disparaissant sous un volet spécial, ce qui permet une ligne d'une grande pureté. A sa beauté et son luxe, elle ajoute la race de sa mécanique, comme le souligne en septembre 2013 l'édition française de Classic & Sportscar dans un article sur le Spyder Ghibli : "Le passé en compétition du trident est présent dans cette voiture splendide et, lorsque vous entendez démarrer le magnifique V8, son lien de parenté avec la 450 S est évident."

Sortie d'usine au mois de mai 1969, la voiture que nous présentons est particulièrement intéressante car il s'agit de la deuxième Ghibli 4,9 litres Spyder produite. Ayant été fabriquée avant même que la procédure d'homologation soit arrivée à son terme, elle ne comporte pas encore le chiffre "49" repris généralement dans le numéro de châssis des versions 4,9 litres. Cette précision est apportée par un courrier officiel de Maserati, sous la signature de Fabio Collina, et qui apporte une autre information intéressante : bien qu'elle ait été livrée neuve aux États-Unis, cette voiture est une version strictement européenne. Ce n'est en effet qu'à partir de 1971, année de mise en vigueur des lois américaines sur la pollution, que les spécifications des voitures exportées de l'autre côté de l'Atlantique ont été modifiées pour satisfaire à ces nouvelles exigences.
Un autre courrier de Maserati, signé Ermanno Cozza, indique de son côté que la voiture se présente aujourd'hui comme à l'origine, de couleur jaune avec intérieur noir, et qu'elle a été livrée neuve à Prestige Motors, à Beverly Hills, quartier de Los Angeles particulièrement prisé par les stars de cinéma.
En 1994, alors qu'elle était à restaurer, la voiture passait entre les mains d'un membre actif du club Maserati USA, Terrence Teodori. Il la conservait jusqu'en 2006 et la cédait alors à Motorcar Gallery, à Fort Lauderdale, en Floride. Peu de temps après, elle séduisait un amateur français et retraversait l'Atlantique pour rejoindre son garage. Il faisait procéder à une remise en état, tout en conservant la teinte d'origine, tant intérieure qu'extérieure, si bien que la présentation est aujourd'hui superbe.
Cette voiture est particulièrement rare : sur les 125 exemplaires de Spyder Ghibli produits d'avril 1969 à mai 1972, seuls 37 sont équipés du moteur 4,9 litres reliés à une boîte mécanique. Le nombre de versions strictement européennes est encore plus bas, autours d'une quinzaine, ce qui fait de ce Spyder Ghibli une opportunité unique d'acheter une des Maserati de route les plus légendaires.



US Title with French customs clearance certificate 846 A
Chassis n° AM115/S1005
Engine n° AM115/1005

- Second 4.9-litre spider produced
- Original engine, original colour
- High performance, iconic model
- Rare 4.9-litre version, manual gearbox, European specification

The Ghibli design by Giugiaro at Ghia was masterful. This stylish model, presented at the Turin Motor Show in 1966, was the ultimate development of the front-engined V8 Maserati, allowing the marque to take a well-earned place in the market for Grand Touring cars. This was helped by the magnificent four-cam engine designed by Giulio Alfieri, powerful and robust, that was capable, in the 4.9-litre version, of powering the Ghibli to well over 250 km/h. Cars capable of such speeds were rare at that time. Keen to maintain their reputation for sophisticated styling, Maserati gave the car a level of finishing that was particularly elegant and polished. A pre-oil crisis baby that appeared before the widespread introduction of speed limits, the Ghibli represents the pinnacle of Italian GT cars.
The Spyder version, unveiled at the 1968 Turin Motor Show, was even more striking with a hood that disappeared beneath a special panel to give the car a beautifully clean, pure line. Adding to the good looks and luxurious finishing was the outstanding engineering, as reported in the September 2013 French edition of Classic & Sportscar in an article on the Spyder Ghibli : " The Trident's history in competition is present in this splendid car, and when you hear the magnificent V8 engine start up, its relationship to the 450 S is clear. "

The car on offer, which left the factory in May 1969, is a particularly interesting example, being only the second Ghibli 4.9-litre Spyder to be built. Completed before the homologation process was completed, this example doesn't have the number " 49 " usually included in the chassis number of the 4.9-litre cars. This detail is clarified in an official Maserati letter, signed by Fabio Collina, which also reveals another interesting fact : although delivered new to the US, this car is built to European specification. It was not until 1971, the year that stringent laws on pollution came into force in the US, that specifications for cars exported to the other side of the Atlantic were modified to comply with these rules.
A second letter from Maserati, signed by Ermanno Cozza, states that the car is presented today in its original form, in yellow with black interior, and that it was delivered new to Prestige Motors in Beverly Hills, the area of Los Angeles loved by film stars.
In 1994, the car, in need of restoration, passed into the hands of an active member of the Maserati owners' club, Terrence Teodori. He kept the car until 2006 when he passed it on to the Motorcar Gallery in Fort Lauderdale in Florida. Shortly afterwards, it caught the eye of a French enthusiast who brought the car back across the Atlantic. He undertook the restoration, keeping the original colour scheme inside and out, and the car is presented in superb condition today.

This motorcar is particularly rare: of 125 examples of the Ghibli Spyder produced between April 1969 and May 1972, just 37 were given the 4.9-litre engine with manual gearbox. The number built to European specification is even lower, around fifteen, making this chance to buy one of the most iconic road-going Maserati cars unmissable.
.



Estimation 580 000 - 640 000 €

Sold 729,600 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2400
Date: 07 feb. 2014 16:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2014 & Solo Alfa by Artcurial Motorcars