Sale Rétromobile 2022 - 19 march 2022 /Lot 160 1969 Ferrari 365 GT 2+2

  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
  • 1969 Ferrari 365 GT 2+2
1969 Ferrari 365 GT 2+2
Titre de circulation luxembourgeois
Châssis n° 11899
Moteur n° 11899

- Historique 100% français et connu
- Même propriétaire depuis 2011
- Superbe combinaison de couleurs

En huit années de fructueuse collaboration, Ferrari et Pininfarina avaient vendu plus de deux mille 250 GTE et 330 GT 2+2, prouvant par là qu'il y avait une clientèle, pas seulement férue de sport automobile, mais aussi concernée par le confort et la possibilité d'emmener deux enfants ou un supplément de bagages. Aussi, une nouvelle 2+2 de forte cylindrée fut présentée au Salon de Paris 1967. La nouvelle voiture avait des roues arrière indépendantes pour la première fois sur une Ferrari 2+2. Des combinés ressorts hélicoïdaux et amortisseurs Koni assuraient une excellente tenue de route et le confort était assuré par une suspension arrière à niveau constant, étudiée conjointement par Ferrari et Koni. Comme sur les GTB4 et 330 GTC, l'arbre de transmission (de la boîte cinq vitesses à l'embrayage) passe au différentiel à travers un " torque tube ". Si le châssis a le même empattement que celui du 330 GT 2+2, la carrosserie est entièrement nouvelle, rappelant plus celle des modèles Superfast que les précédentes 2+2.

Comme nous l'ont confirmé Marcel Massini et Marc Rabineau, cette 365 GT2+2 fut commandée par le Garage Méditerranée, agent et concessionnaire Ferrari à Nice. Le 4 août 1969, elle est vendue à la Compagnie industrielle et de recherches de Coignières. Entre 1976 et 1982, elle passera entre les mains de deux propriétaires entre Montpellier et Marseille avant de rouler dans la région parisienne en 1989. Le 11 novembre 1989, elle est vendue pour 1 300 000 FF en pleine période de marché spéculatif. Le 13 juin 1994, elle passe sous le marteau de Hervé Poulain et y est adjugée 210 000 FF. En 1995, elle est acquise par Jean Guikas qui la revendra à un de ses clients locaux. Entre 2006 et 2011, elle reste chez un collectionneur de la région de Limoges. Ce dernier avait fait réviser la boîte de vitesses avec remplacement des synchros de boîte ainsi que la ligne d'échappement. Le propriétaire actuel, un important collectionneur parisien, en fit l'acquisition en 2011, à l'occasion de la vente de Rétromobile. Elle est dans sa couleur d'origine, argent métallisée avec un intérieur en cuir Connolly de couleur beige. Il fit alors réviser la voiture par son mécanicien personnel. A la suite d'un acte de dégradation mineur en 2016, notre collectionneur fit procéder à une peinture complète de la voiture dans une belle teinte gris titane. Comme l'attestent les factures et les photos présentes au dossier, les bas de caisse et les bas de portes, sensibles à la corrosion furent entièrement refaits. L'ensemble des joints ainsi que le pare-brise furent remplacés. L'intérieur est en bel état et crée un élégant contraste avec la sobre teinte de la carrosserie. En avril 2020 une révision générale fut effectuée par le garage Winandy Frères à Luxembourg, le circuit d'essence fut révisé ainsi que le système de freinage et les étriers. Produite à seulement 801 exemplaires, c'est une Ferrari à la ligne classique particulièrement agréable et moderne à conduire.




Luxembourg title
Chassis n° 11899
Engine n° 11899

- 100% French and continuos history
- Same owner since 2011
- Superb colour combination

During their fruitful eight-year collaboration, Ferrari and Pininfarina sold over two thousand 250 GTEs and 330 GT 2+2s, attracting not just motor-racing enthusiasts but also clients who liked comfort, and the prospect of taking their two children (or some extra luggage) with them.
It was with both sets of client in mind that a new, powerful 2+2 was unveiled at the Paris Motor Show in 1967: the first Ferrari 2+2 with independent rear suspension. Koni's combined coil springs/ shock-absorbers ensured excellent road-holding, and comfort was guaranteed by the self-levelling system in the rear, pioneered jointly by Ferrari and Koni. As with the GTB4 and 330 GTC, transmission involved the 'torque tube' system. The chassis had the same wheel-base as the 330 GT 2+2, but the bodywork was totally new, and more like Superfast models than previous 2+2s.

As confirmed by Marcel Massini and Marc Rabineau, this 365 GT2+2 was ordered by Garage Méditerranée, Ferrari agent and dealer in Nice. On 4 August 1969, it was sold to the Compagnie industrielle et de recherches in Coignières. Between 1976 and 1982, it passed through the hands of two owners between Montpellier and Marseille before coming to the Paris region in 1989. On 11 November 1989, it was sold for 1,300,000 FF in the middle of a speculative market. On 13 June 1994, it was sold under the hammer of Hervé Poulain for 210 000 FF. In 1995, it was acquired by Jean Guikas who sold it to one of his local clients. Between 2006 and 2011, it remained with a collector in Limoges. The latter had the gearbox overhauled with replacement of the gearbox synchros as well as the exhaust system. The current owner, an important Parisian collector, acquired it in 2011, at the Rétromobile sale. It is in its original silver metallic color with beige Connolly leather interior. He had it serviced by his personal mechanic. In 2016, following a minor damage to the car, our collector had the car completely repainted in a lovely titanium grey livery. As invoices and photos in the file show, the sills and lower sections of the doors, susceptible to corrosion, were completely redone at this point. The windscreen and all the seals were also replaced. The interior is in superb condition and creates an elegant contrast with the understated colour of the body. In April 2020 a full service was carried out by the garage Winandy Fréres in Luxembourg, at which point the fuel system, brakes and calipers were overhauled. One of just 801 examples produced, this is a classic Ferrari that feels particularly agreeable and modern to drive.


Photos © Mathieu Bonnevie

Estimation 150 000 - 200 000 €

Sold 160,920 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 160

1969 Ferrari 365 GT 2+2

Sold 160,920 € [$]

1969 Ferrari 365 GT 2+2
Titre de circulation luxembourgeois
Châssis n° 11899
Moteur n° 11899

- Historique 100% français et connu
- Même propriétaire depuis 2011
- Superbe combinaison de couleurs

En huit années de fructueuse collaboration, Ferrari et Pininfarina avaient vendu plus de deux mille 250 GTE et 330 GT 2+2, prouvant par là qu'il y avait une clientèle, pas seulement férue de sport automobile, mais aussi concernée par le confort et la possibilité d'emmener deux enfants ou un supplément de bagages. Aussi, une nouvelle 2+2 de forte cylindrée fut présentée au Salon de Paris 1967. La nouvelle voiture avait des roues arrière indépendantes pour la première fois sur une Ferrari 2+2. Des combinés ressorts hélicoïdaux et amortisseurs Koni assuraient une excellente tenue de route et le confort était assuré par une suspension arrière à niveau constant, étudiée conjointement par Ferrari et Koni. Comme sur les GTB4 et 330 GTC, l'arbre de transmission (de la boîte cinq vitesses à l'embrayage) passe au différentiel à travers un " torque tube ". Si le châssis a le même empattement que celui du 330 GT 2+2, la carrosserie est entièrement nouvelle, rappelant plus celle des modèles Superfast que les précédentes 2+2.

Comme nous l'ont confirmé Marcel Massini et Marc Rabineau, cette 365 GT2+2 fut commandée par le Garage Méditerranée, agent et concessionnaire Ferrari à Nice. Le 4 août 1969, elle est vendue à la Compagnie industrielle et de recherches de Coignières. Entre 1976 et 1982, elle passera entre les mains de deux propriétaires entre Montpellier et Marseille avant de rouler dans la région parisienne en 1989. Le 11 novembre 1989, elle est vendue pour 1 300 000 FF en pleine période de marché spéculatif. Le 13 juin 1994, elle passe sous le marteau de Hervé Poulain et y est adjugée 210 000 FF. En 1995, elle est acquise par Jean Guikas qui la revendra à un de ses clients locaux. Entre 2006 et 2011, elle reste chez un collectionneur de la région de Limoges. Ce dernier avait fait réviser la boîte de vitesses avec remplacement des synchros de boîte ainsi que la ligne d'échappement. Le propriétaire actuel, un important collectionneur parisien, en fit l'acquisition en 2011, à l'occasion de la vente de Rétromobile. Elle est dans sa couleur d'origine, argent métallisée avec un intérieur en cuir Connolly de couleur beige. Il fit alors réviser la voiture par son mécanicien personnel. A la suite d'un acte de dégradation mineur en 2016, notre collectionneur fit procéder à une peinture complète de la voiture dans une belle teinte gris titane. Comme l'attestent les factures et les photos présentes au dossier, les bas de caisse et les bas de portes, sensibles à la corrosion furent entièrement refaits. L'ensemble des joints ainsi que le pare-brise furent remplacés. L'intérieur est en bel état et crée un élégant contraste avec la sobre teinte de la carrosserie. En avril 2020 une révision générale fut effectuée par le garage Winandy Frères à Luxembourg, le circuit d'essence fut révisé ainsi que le système de freinage et les étriers. Produite à seulement 801 exemplaires, c'est une Ferrari à la ligne classique particulièrement agréable et moderne à conduire.




Luxembourg title
Chassis n° 11899
Engine n° 11899

- 100% French and continuos history
- Same owner since 2011
- Superb colour combination

During their fruitful eight-year collaboration, Ferrari and Pininfarina sold over two thousand 250 GTEs and 330 GT 2+2s, attracting not just motor-racing enthusiasts but also clients who liked comfort, and the prospect of taking their two children (or some extra luggage) with them.
It was with both sets of client in mind that a new, powerful 2+2 was unveiled at the Paris Motor Show in 1967: the first Ferrari 2+2 with independent rear suspension. Koni's combined coil springs/ shock-absorbers ensured excellent road-holding, and comfort was guaranteed by the self-levelling system in the rear, pioneered jointly by Ferrari and Koni. As with the GTB4 and 330 GTC, transmission involved the 'torque tube' system. The chassis had the same wheel-base as the 330 GT 2+2, but the bodywork was totally new, and more like Superfast models than previous 2+2s.

As confirmed by Marcel Massini and Marc Rabineau, this 365 GT2+2 was ordered by Garage Méditerranée, Ferrari agent and dealer in Nice. On 4 August 1969, it was sold to the Compagnie industrielle et de recherches in Coignières. Between 1976 and 1982, it passed through the hands of two owners between Montpellier and Marseille before coming to the Paris region in 1989. On 11 November 1989, it was sold for 1,300,000 FF in the middle of a speculative market. On 13 June 1994, it was sold under the hammer of Hervé Poulain for 210 000 FF. In 1995, it was acquired by Jean Guikas who sold it to one of his local clients. Between 2006 and 2011, it remained with a collector in Limoges. The latter had the gearbox overhauled with replacement of the gearbox synchros as well as the exhaust system. The current owner, an important Parisian collector, acquired it in 2011, at the Rétromobile sale. It is in its original silver metallic color with beige Connolly leather interior. He had it serviced by his personal mechanic. In 2016, following a minor damage to the car, our collector had the car completely repainted in a lovely titanium grey livery. As invoices and photos in the file show, the sills and lower sections of the doors, susceptible to corrosion, were completely redone at this point. The windscreen and all the seals were also replaced. The interior is in superb condition and creates an elegant contrast with the understated colour of the body. In April 2020 a full service was carried out by the garage Winandy Fréres in Luxembourg, at which point the fuel system, brakes and calipers were overhauled. One of just 801 examples produced, this is a classic Ferrari that feels particularly agreeable and modern to drive.


Photos © Mathieu Bonnevie

Estimation 150 000 - 200 000 €

Sold 160,920 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4134
Location: Salon Rétromobile, Paris
Date: 18 Mar. 2022 15:00

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2022 by Artcurial Motorcars