Sale Le Mans Classic 2018 - 07 july 2018 /Lot 51 1968 Fiat Shellette par Michelotti No reserve

  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
  • 1968 Fiat Shellette par Michelotti  No reserve
1968 Fiat Shellette par Michelotti
No reserve

Copie de carte grise française, à immatriculer en collection
Châssis n° 0956001

- Voiture rare et originale
- 3 propriétaires depuis l'origine
- Arrêtée depuis plus de 20 ans
- Sans réserve

Les années 1950 à 1970 ont vu l'éclosion de voitures de plage, destinées aux clients opulents résidant sur la côte méditerranéenne, ou aux propriétaires de yachts. La majorité de ces automobiles, dont les flancs étaient découpés et dépourvus de portes, dont les sièges utilisaient souvent l'osier comme matériau et dont le toit se limitait à une toile amovible, étaient produits dans leur majorité sur une plateforme Fiat. La plus célèbre est la Fiat Jolly, fabriquée par Ghia à partir des Fiat 500 et 600, mais d'autres carrossiers se sont intéressés à la chose, dont Giovanni Michelotti. Sur base Daf puis Fiat 850, il a réalisée avec Phillip Schell, concepteur de yachts, la Shellette qui se différenciait des autres par une forme spécifique, beaucoup plus aboutie et très moderne. La production est restée toutefois extrêmement limitée et n'aurait pas dépassé 80 exemplaires, ce qui en fait évidemment une voiture très rare.
La Fiat Shellette que nous présentons a été offerte à l'actuel propriétaire en 1983 et avait été immatriculée en Corse le 2 septembre de la même année. La copie de la carte grise nous informe que le précédent propriétaire était monégasque et la possédait depuis1971. Le dernier certificat d'assurance date de 1997, dernière année où elle a roulé avant d'être stockée au sec dans le garage d'une magnifique propriété, de la région de Rambouillet. Ce véhicule très ludique et bourré de charme se trouve dans son strict état d'origine, avec une légère corrosion de surface dans la partie avant. Dans l'habitacle, les sièges en osier, en excellent état, sont recouverts de housses matelassées sur mesure, impeccables et certainement d'origine. Le tableau de bord est un peu oxydé, ainsi que les pare-chocs. La mécanique devra être remise en route et des frais à prévoir pour profiter de ce si joli modèle, si rare et prisé sur les côtes méridionales, entre autres. Evidemment, le coût de réfection de ce type de modèle ne va pas chercher bien loin et la mécanique Fiat 850 est très facile à réparer. Il est très rare de trouver une Shellette dans cet état d'origine, jamais touchée, avec une histoire si limpide et qui plus est…sans prix de réserve.



Unregistered, Copy of French title
Chassis # 09566001

- Rare and original car
- 3 owners since new
- Immobile for more than 20 years
- No reserve

The years 1950 to 1970 saw the emergence of beach cars for wealthy customers living on the Mediterranean coast, or the owners of yachts. The majority of these automobiles, whose sides were open and were without doors, and whose seats often used wicker as a material and whose roof was limited to a removable fabric, were mostly produced on a Fiat platform. The most famous is the Fiat Jolly, manufactured by Ghia, based on Fiat 500 and the 600, but other coachbuilders were also making alternative options, including the famous designer Giovanni Michelotti. Based on Daf, and then on the Fiat 850, Michelotti made, with Phillip Schell, a yacht designer, the Shellette, which differentiated from others by a specific form, much more stylish and very modern. The production was, however, extremely limited and would not even exceed 80 units, which makes the handful of survivors very rare indeed.

This Fiat Shellette was offered to the current owner in 1983 and was registered in Corsica on September 2 the same year. The copy of the French title informs us that the previous owner was from Monaco and he had owned it since 1971. The last insurance certificate is from 1997, the last year the car was driven before being stored in a dry garage of a magnificent property in the Rambouillet area. This very playful and charming vehicle is in its original condition, with slight surface corrosion in the front. Inside, the wicker seats are in excellent condition, covered with quilted covers, certainly original, in impeccable state. The dashboard is a little oxidized, as well as the bumpers. The mechanicals will need to be restarted and that's the only cost to be considered, to take advantage of this so pretty a model, so rare and popular on the southern shores, amongst others. Obviously, the cost of repairing this type of a model would be most reasonable as the Fiat 850 mechanicals are very easy to repair. It is very rare to find a Shellette in such an original state, never touched, and with such a clear story, and what's more... without a reserve price.



Estimation 25 000 - 35 000 €

Sold 38,144 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 51

1968 Fiat Shellette par Michelotti
No reserve

Sold 38,144 € [$]

1968 Fiat Shellette par Michelotti
No reserve

Copie de carte grise française, à immatriculer en collection
Châssis n° 0956001

- Voiture rare et originale
- 3 propriétaires depuis l'origine
- Arrêtée depuis plus de 20 ans
- Sans réserve

Les années 1950 à 1970 ont vu l'éclosion de voitures de plage, destinées aux clients opulents résidant sur la côte méditerranéenne, ou aux propriétaires de yachts. La majorité de ces automobiles, dont les flancs étaient découpés et dépourvus de portes, dont les sièges utilisaient souvent l'osier comme matériau et dont le toit se limitait à une toile amovible, étaient produits dans leur majorité sur une plateforme Fiat. La plus célèbre est la Fiat Jolly, fabriquée par Ghia à partir des Fiat 500 et 600, mais d'autres carrossiers se sont intéressés à la chose, dont Giovanni Michelotti. Sur base Daf puis Fiat 850, il a réalisée avec Phillip Schell, concepteur de yachts, la Shellette qui se différenciait des autres par une forme spécifique, beaucoup plus aboutie et très moderne. La production est restée toutefois extrêmement limitée et n'aurait pas dépassé 80 exemplaires, ce qui en fait évidemment une voiture très rare.
La Fiat Shellette que nous présentons a été offerte à l'actuel propriétaire en 1983 et avait été immatriculée en Corse le 2 septembre de la même année. La copie de la carte grise nous informe que le précédent propriétaire était monégasque et la possédait depuis1971. Le dernier certificat d'assurance date de 1997, dernière année où elle a roulé avant d'être stockée au sec dans le garage d'une magnifique propriété, de la région de Rambouillet. Ce véhicule très ludique et bourré de charme se trouve dans son strict état d'origine, avec une légère corrosion de surface dans la partie avant. Dans l'habitacle, les sièges en osier, en excellent état, sont recouverts de housses matelassées sur mesure, impeccables et certainement d'origine. Le tableau de bord est un peu oxydé, ainsi que les pare-chocs. La mécanique devra être remise en route et des frais à prévoir pour profiter de ce si joli modèle, si rare et prisé sur les côtes méridionales, entre autres. Evidemment, le coût de réfection de ce type de modèle ne va pas chercher bien loin et la mécanique Fiat 850 est très facile à réparer. Il est très rare de trouver une Shellette dans cet état d'origine, jamais touchée, avec une histoire si limpide et qui plus est…sans prix de réserve.



Unregistered, Copy of French title
Chassis # 09566001

- Rare and original car
- 3 owners since new
- Immobile for more than 20 years
- No reserve

The years 1950 to 1970 saw the emergence of beach cars for wealthy customers living on the Mediterranean coast, or the owners of yachts. The majority of these automobiles, whose sides were open and were without doors, and whose seats often used wicker as a material and whose roof was limited to a removable fabric, were mostly produced on a Fiat platform. The most famous is the Fiat Jolly, manufactured by Ghia, based on Fiat 500 and the 600, but other coachbuilders were also making alternative options, including the famous designer Giovanni Michelotti. Based on Daf, and then on the Fiat 850, Michelotti made, with Phillip Schell, a yacht designer, the Shellette, which differentiated from others by a specific form, much more stylish and very modern. The production was, however, extremely limited and would not even exceed 80 units, which makes the handful of survivors very rare indeed.

This Fiat Shellette was offered to the current owner in 1983 and was registered in Corsica on September 2 the same year. The copy of the French title informs us that the previous owner was from Monaco and he had owned it since 1971. The last insurance certificate is from 1997, the last year the car was driven before being stored in a dry garage of a magnificent property in the Rambouillet area. This very playful and charming vehicle is in its original condition, with slight surface corrosion in the front. Inside, the wicker seats are in excellent condition, covered with quilted covers, certainly original, in impeccable state. The dashboard is a little oxidized, as well as the bumpers. The mechanicals will need to be restarted and that's the only cost to be considered, to take advantage of this so pretty a model, so rare and popular on the southern shores, amongst others. Obviously, the cost of repairing this type of a model would be most reasonable as the Fiat 850 mechanicals are very easy to repair. It is very rare to find a Shellette in such an original state, never touched, and with such a clear story, and what's more... without a reserve price.



Estimation 25 000 - 35 000 €

Sold 38,144 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3359
Date: 07 jul. 2018 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Le Mans Classic 2018 by Artcurial Motorcars