• 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
  • 1966 De Tomaso Vallelunga
1966 De Tomaso Vallelunga
Titre de circulation britannique
Châssis n° VL1612

- Modèle rare et original
- Restauration de qualité
- Seulement trois propriétaires connus
- Rarissime châssis type VL 16 orienté vers la compétition

La De Tomaso Vallelunga est une voiture particulièrement intéressante, et il est rare d'en croiser la route. C'est pourquoi nous sommes très heureux de présenter cet exemplaire, vendu en 1966 à son premier propriétaire, probablement en France. Cette voiture a ensuite été achetée en 1971 par son deuxième propriétaire, dans le Haut-Rhin, où elle est restée jusqu'à son décès. A cette époque, elle était en préparation de peinture et avait été en partie décapée. C'est dans cet état que, en juin 2015, elle a été proposée aux enchères par Artcurial Motorcars et achetée par son actuel propriétaire, un collectionneur européen enthousiaste à la tête d'une importante collection.
En 2017, ce dernier a poursuivi la remise en état qui avait été commencée et les travaux se sont terminés récemment, pour un résultat de haut niveau. Pendant le processus de restauration, après démontage de la carrosserie le numéro de châssis d'origine a été retrouvé (VL1612), numéro qui est enregistré dans le "De Tomaso registry". Selon certaines sources, les numéros de Vallelunga commençant par "VL16" correspondraient à une série "Competizione" spéciale. D'après le registry, sur un total de 43 Vallelunga survivantes connues, seuls 5 exemplaires répondraient à ces spécifications particulières. Ces versions étaient semble-t-il dotées d'un Lotus Twin Cam au lieu du Ford Kent qui équipait les autres. Le propriétaire a donc remplacé le Kent culbuté qui était sur la voiture (et qui est vendu avec, comportant encore son couvre culasse De Tomaso), par un Lotus double arbre. Il est intéressant de noter qu'Artcurial Motorcars a présenté la sœur de cette voiture, VLD 1611, Le D correspondant à Destra pour la conduite à droite, lors de la vente Retromobile by Artcurial Motorcars 2018.
La remise en état a été soigneusement effectuée, respectant notamment la combinaison de teintes trouvées sur la voiture lors du décapage. Le résultat est magnifique et la couleur bleu ciel à bande blanche met en valeur la forme élégante de ce petit coupé dessiné par Giorgetto Giugiaro, inspiré à la fois par la Ferrari 250 LM et la Dino 206. Le petit habitacle respecte la présentation d'origine, avec ses garnitures en bois et ses élégants sièges baquets. Sous la vaste bulle vitrée, le compartiment arrière est habillé d'un revêtement matelassé et les détails de finition, comme les poignées de portes percées, traduisent le souci d'économie de poids. La conception de cette voiture était audacieuse, avec son moteur central, son châssis-poutre et ses suspensions inspirées de la Formule 3. Malheureusement son prix, aussi élevé à l'époque que celui d'une Lancia Flaminia Zagato, en a freiné la diffusion.
La voiture sera vendue avec sa brochure de vente Vallelunga d'époque absolument introuvable. Aujourd'hui, en plus de sa rareté, de son histoire et de sa carrosserie bien préservée, l'exemplaire que nous présentons a l'avantage d'un moteur double arbre performant. Il permet d'exploiter les qualités du châssis de cette voiture, première De Tomaso commercialisée et qui ouvrait la voie aux futures Mangusta et Pantera. En cela, elle constitue un jalon dans l'histoire des voitures de sport italiennes.



UK title
Chassis n° VL1612

- Rare and original model
- High quality restoration
- Just three known owners
- Very rare type VL 16 chassis geared towards competition

The De Tomaso Vallelunga is a particularly rare and interesting car and we are delighted to present this example, sold in 1966 to its first owner, probably in France. It was bought by the second owner in 1971, in the Haut-Rhin where it remained until the owner died. At this point it was being prepared for a re-spray and had been partially stripped. The car was offered in this condition in an Artcurial Motorcars auction in June 2015 where it was acquired by the current owner, an enthusiastic European collector at the head of an important collection.
In 2017 he set about continuing the restoration that had been started. This work has recently been completed to a very high standard. During the restoration process, when the bodywork was off, the original chassis number was found (VL1612). This number appears in the De Tomaso registry and it is believed that Vallelunga numbers starting with "VL16" correspond to a special " Competizione " series. According to the registry, out of a total of 43 Vallelunga known to have survived, only 5 have this particular specification. It appears these cars were fitted with twin-cam Lotus engines instead of the Ford Kent engines used in the rest. The owner therefore decided to replace the pushrod Kent engine in the car (which will be sold with it, still with its De Tomaso cylinder head cover) and fit a Lotus twin-cam engine. Note that Artcurial Motorcars presented the sister car VLD 1611, (D for Destra or right-hand drive), in the 2018 Retromobile sale.
The restoration was carried out meticulously, and attention was paid to the combination of colours discovered when it was stripped. The results are magnificent and the sky-blue with white stripe enhances the elegance of this petite coupé designed by Giorgetto Giugiaro and inspired by the Ferrari 250 LM and the Dino 206. The compact cockpit respects the original layout with wood trim and lovely bucket seats. Below the vast glass rear bubble, the rear compartment is covered in quilted fabric and finishing details such as the drilled door handles reflect the attention paid to keeping the weight down. The car had a daring design, with a mid-engine, beam chassis and suspension inspired by Formula 3. Unfortunately however, the price was high, the same as a Lancia Flaminia Zagato at the time, which slowed demand.
The example we are presenting today is rare, well-preserved and comes with a great history, it will be sold with an ultra-rare De Tomaso Vallelunga sale brochure. An extra bonus, it is equipped with a powerful twin-cam engine able to exploit the excellent qualities of its chassis. This was the first production De Tomaso which paved the way for the Mangusta and Pantera and as such it represents a milestone in the history of Italian sports cars.




Estimation 275 000 - 350 000 €

Sold 321,840 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 678

1966 De Tomaso Vallelunga

Sold 321,840 € [$]

1966 De Tomaso Vallelunga
Titre de circulation britannique
Châssis n° VL1612

- Modèle rare et original
- Restauration de qualité
- Seulement trois propriétaires connus
- Rarissime châssis type VL 16 orienté vers la compétition

La De Tomaso Vallelunga est une voiture particulièrement intéressante, et il est rare d'en croiser la route. C'est pourquoi nous sommes très heureux de présenter cet exemplaire, vendu en 1966 à son premier propriétaire, probablement en France. Cette voiture a ensuite été achetée en 1971 par son deuxième propriétaire, dans le Haut-Rhin, où elle est restée jusqu'à son décès. A cette époque, elle était en préparation de peinture et avait été en partie décapée. C'est dans cet état que, en juin 2015, elle a été proposée aux enchères par Artcurial Motorcars et achetée par son actuel propriétaire, un collectionneur européen enthousiaste à la tête d'une importante collection.
En 2017, ce dernier a poursuivi la remise en état qui avait été commencée et les travaux se sont terminés récemment, pour un résultat de haut niveau. Pendant le processus de restauration, après démontage de la carrosserie le numéro de châssis d'origine a été retrouvé (VL1612), numéro qui est enregistré dans le "De Tomaso registry". Selon certaines sources, les numéros de Vallelunga commençant par "VL16" correspondraient à une série "Competizione" spéciale. D'après le registry, sur un total de 43 Vallelunga survivantes connues, seuls 5 exemplaires répondraient à ces spécifications particulières. Ces versions étaient semble-t-il dotées d'un Lotus Twin Cam au lieu du Ford Kent qui équipait les autres. Le propriétaire a donc remplacé le Kent culbuté qui était sur la voiture (et qui est vendu avec, comportant encore son couvre culasse De Tomaso), par un Lotus double arbre. Il est intéressant de noter qu'Artcurial Motorcars a présenté la sœur de cette voiture, VLD 1611, Le D correspondant à Destra pour la conduite à droite, lors de la vente Retromobile by Artcurial Motorcars 2018.
La remise en état a été soigneusement effectuée, respectant notamment la combinaison de teintes trouvées sur la voiture lors du décapage. Le résultat est magnifique et la couleur bleu ciel à bande blanche met en valeur la forme élégante de ce petit coupé dessiné par Giorgetto Giugiaro, inspiré à la fois par la Ferrari 250 LM et la Dino 206. Le petit habitacle respecte la présentation d'origine, avec ses garnitures en bois et ses élégants sièges baquets. Sous la vaste bulle vitrée, le compartiment arrière est habillé d'un revêtement matelassé et les détails de finition, comme les poignées de portes percées, traduisent le souci d'économie de poids. La conception de cette voiture était audacieuse, avec son moteur central, son châssis-poutre et ses suspensions inspirées de la Formule 3. Malheureusement son prix, aussi élevé à l'époque que celui d'une Lancia Flaminia Zagato, en a freiné la diffusion.
La voiture sera vendue avec sa brochure de vente Vallelunga d'époque absolument introuvable. Aujourd'hui, en plus de sa rareté, de son histoire et de sa carrosserie bien préservée, l'exemplaire que nous présentons a l'avantage d'un moteur double arbre performant. Il permet d'exploiter les qualités du châssis de cette voiture, première De Tomaso commercialisée et qui ouvrait la voie aux futures Mangusta et Pantera. En cela, elle constitue un jalon dans l'histoire des voitures de sport italiennes.



UK title
Chassis n° VL1612

- Rare and original model
- High quality restoration
- Just three known owners
- Very rare type VL 16 chassis geared towards competition

The De Tomaso Vallelunga is a particularly rare and interesting car and we are delighted to present this example, sold in 1966 to its first owner, probably in France. It was bought by the second owner in 1971, in the Haut-Rhin where it remained until the owner died. At this point it was being prepared for a re-spray and had been partially stripped. The car was offered in this condition in an Artcurial Motorcars auction in June 2015 where it was acquired by the current owner, an enthusiastic European collector at the head of an important collection.
In 2017 he set about continuing the restoration that had been started. This work has recently been completed to a very high standard. During the restoration process, when the bodywork was off, the original chassis number was found (VL1612). This number appears in the De Tomaso registry and it is believed that Vallelunga numbers starting with "VL16" correspond to a special " Competizione " series. According to the registry, out of a total of 43 Vallelunga known to have survived, only 5 have this particular specification. It appears these cars were fitted with twin-cam Lotus engines instead of the Ford Kent engines used in the rest. The owner therefore decided to replace the pushrod Kent engine in the car (which will be sold with it, still with its De Tomaso cylinder head cover) and fit a Lotus twin-cam engine. Note that Artcurial Motorcars presented the sister car VLD 1611, (D for Destra or right-hand drive), in the 2018 Retromobile sale.
The restoration was carried out meticulously, and attention was paid to the combination of colours discovered when it was stripped. The results are magnificent and the sky-blue with white stripe enhances the elegance of this petite coupé designed by Giorgetto Giugiaro and inspired by the Ferrari 250 LM and the Dino 206. The compact cockpit respects the original layout with wood trim and lovely bucket seats. Below the vast glass rear bubble, the rear compartment is covered in quilted fabric and finishing details such as the drilled door handles reflect the attention paid to keeping the weight down. The car had a daring design, with a mid-engine, beam chassis and suspension inspired by Formula 3. Unfortunately however, the price was high, the same as a Lancia Flaminia Zagato at the time, which slowed demand.
The example we are presenting today is rare, well-preserved and comes with a great history, it will be sold with an ultra-rare De Tomaso Vallelunga sale brochure. An extra bonus, it is equipped with a powerful twin-cam engine able to exploit the excellent qualities of its chassis. This was the first production De Tomaso which paved the way for the Mangusta and Pantera and as such it represents a milestone in the history of Italian sports cars.




Estimation 275 000 - 350 000 €

Sold 321,840 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: M1076
Location: Hôtel Hermitage, Monte-Carlo
Date: 21 jul. 2020 17:00

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Monaco 2020 by Artcurial Motorcars